Les derniers articles

Correspondre avec des condamnés à mort

  • Posté le 05 octobre 2010 à 17:14 (il y a 3 ans, 10 mois)
#16
"A se jurer pour la vie de ne pas mourir d'ennui, de ne pas mourir enchaînés..."
vic-odine avatar
Suite aux échanges sur le topic "là, maintenant…", et à la découverte de ce site j'ouvre ce nouveau sujet.

J'aimerai beaucoup faire cette démarche d'écrire à un condamné mais plusieurs choses me bloquent:
Premièrement le choix du condamné, pourquoi accorder de l'attention à lui/elle plutôt qu'a un(e) autre? Le site permet en général d'avoir un rapide explication de l'affaire et/ou une présentation du condamné écrite par lui même.Notre empathie à ses propres limites et perso je sais que je ne pourrai pas entretenir de correspondance avec un violeur ou un tueur d'enfants/personnes âgées.Mais cette démarche de "sélection" me gène un peu par principe.

Deuxièmement je ne sais pas du tout comment quoi mettre dans une première lettre et comment expliquer ma démarche sans que la personne se sente mal à l'aise, ou froissée.(Notamment pour expliquer le "pourquoi lui/elle")

Et enfin ce sont des condamnés à mort, l'issue de la correspondance (amitié peut être) sera forcément tragique, et ça me rend malade à l'avance.Et je me demande même si je ne suis pas maso pour vouloir nouer des liens avec une personne condamnée.Ce qui me fait m'interroger sur les motivations de ma démarche…

J'aurai aimé avoir vos avis/témoignages si vous avez déjà correspondu avec un condamné ou un prisonnier en France ou ailleurs.

Merci !
Big Up
  • Posté le 05 octobre 2010 à 17:27 (il y a 3 ans, 10 mois)
#17
OZ -
bob avatar
Posted by Rory.
Suite aux échanges sur le topic "là, maintenant…", et à la découverte de ce site j'ouvre ce nouveau sujet.

J'aimerai beaucoup faire cette démarche d'écrire à un condamné mais plusieurs choses me bloquent:
Premièrement le choix du condamné, pourquoi accordé de l'attention à lui/elle plutôt qu'a un(e) autre? Le site permet en général d'avoir un rapide explication de l'affaire et/ou une présentation du condamné écrite par lui même.Notre empathie à ses propres limites et perso je sais que je ne pourrai pas entretenir de correspondance avec un violeur ou un tueur d'enfants/personnes âgées.Mais cette démarche de "sélection" me gène un peu par principe.

Deuxièmement je ne sais pas du tout comment quoi mettre dans une première lettre et comment expliquer ma démarche sans que la personne se sente mal à l'aise, ou froissée.(Notamment pour expliquer le "pourquoi lui/elle")

Et enfin ce sont des condamnés à mort, l'issue de la correspondance (amitié peut être) sera forcément tragique, et ça me rend malade à l'avance.Et je me demande même si je ne suis pas maso pour vouloir nouer des liens avec une personne condamnée.Ce qui me fait m'interroger sur les motivations de ma démarche…

J'aurai aimé avoir vos avis/témoignages si vous avez déjà correspondu avec un condamné ou un prisonnier en France ou ailleurs.

Merci !
Je vais prendre tes points dans l'ordre, de façon à donner mon avis et, si je le peux, t'aider un peu.
Pour ce qui est du choix du condamné je pense que ça devrait ce jouer majoritairement sur sa description, ce qu'il dit de lui. Ensuite tu peux soit choisir de rentrer en contact avec quelqu'un dont l'execution est proche pour être avec lui dans les derniers moments ( même si ça doit etre terriblement dur à vivre) ou au contraire prévoir du temps avant sa mort, pour vraiment partager avec lui ..


Pour la premiere lettre, je pense que tu n'as pas à te justifier de quoi que ce soit. C'est un geste en soit de prendre du temps pour cette personne, de lui donner du courage, de l'attention. Si tu choisis de ne pas lui dire pourquoi tu l'as choisi lui je ne pense pas qu'il t'en tienne rigueur. Parle lui de comment tu en es venue à cette idée, ce que ça pourrait t'apporter, ce qui te fait plaisir dans la vie de tous les jours etc ..


Quand à l'issue du chemin, et la force ou non de le suivre ça dépend de chaque personne.
Réfléchis y un peu avant de te lancer, donne toi du temps pour etre sure ou non ..
Personnellement c'est ce que je vais faire.
365
Big Up
  • Posté le 05 octobre 2010 à 17:29 (il y a 3 ans, 10 mois)
#18
bah ouais mais si on peut qd meme egayer 5 minutes par semaine leur petite vie c'est tjs ça de gagné pour eux, ça changera rien à leur vie mais au moins ils ne se sentent pas seuls

moi j'avais un correspondant mais j'ai plus eu de nouvelles, il m'avait fait une dedicace à la radio et tout
j'ai peur qu'il se soit suicidé (il a été condamné qd il avait 16 ans, à 20 ans… ambiance ambiance)
J'aimais sa façon de danser
Et de faire le grand écart

J'aimais son jeu de scène
Et ses attitudes obscènes
Big Up
  • Posté le 05 octobre 2010 à 17:52 (il y a 3 ans, 10 mois)
#19
Color my life with the chaos of trouble
hope-2 avatar
J'ai longtemps pensé à écrire a un condamné à mort.
Ce site que tu viens de partager m'en redonne l'envie.

Je me suis posée les mêmes questions quant au comment ecrire…
Je pense cependant qu'il n'est pas forcement necessaire de tant s'expliquer par rapport au pourquoi en avoir choisi un plutot qu'un autre. Certains cherchent une correspondance, ils cherchent une oreille ou plutot un oeil attentif à leur égard. Leur montrer que finalement, ils peuvent être supportés.

Tout comme toi, cela me dérangerait d'ecrire à un violeur, ou à une personne ayant commis des meutres sur des enfants… Sur chaque profil si certains t'interessent poursuit ta recherche.

C'est une correspondance qui ne peut qu'etre enrichissante. Mais certes le jour de la condamnation un poids pourra nous être porté. Mais il ne faut pas oublier que tu accordes une petite bulle de liberté à une de ces personnes. Avant la date redoutée, ils auront pu avoir quelques minutes de répit et ce peut etre grace à toi.

Je vais continuer de regarder les condamnés et leur description sur le site. Et peut etre vais-je me lancer.

Tiens nous au courant de ton avancée.
« We're not in wonderland anymore Alice. »
               


Big Up
  • Posté le 05 octobre 2010 à 17:53 (il y a 3 ans, 10 mois)
#20
Youplaboum
pin-up-colada avatar
Je viens de poster sur "ici là maintenant tout de suite" je n'avais pas vu ton nouveau topic..

Bref, j'ai trouvé cette assoqui se propose d'agir comme boite postale. On étaient plusieurs à trouver très honorable la démarche de correspondre avec un condamné sans trop oser donner son adresse et ses coordonnées personnelles. Grace à ce site on peut conserver l'anonymat.
Big Up
  • Posté le 05 octobre 2010 à 19:02 (il y a 3 ans, 10 mois)
#21
AnimeuZ Mode
cherry-bomb avatar
J'avais deja réagi sur l'autre topic "La maintenant…".

Je suis intrigué par ce site.

Lorsque je lis leur petite description je suis touché et je me dis que ce sont avant tout des êtres humains et comme tout le monde ils éprouvent des besoins, des envies.

Puis lorsque j'en viens au "pourquoi de cette condamnation" je ne peux m'empecher de les considèrer comme des êtres horribles et non des êtres humains.

Je n'entretiendrais pas de correspondance avec eux car même s'ils sont loins et condamné(e)s je suis une trouillard et je ne souhaite pas donner mon adresse.

Mais surtout, s'ils sont là c'est qu'ils y'a une raison. Certes, la justice n'est pas toujours juste, mais là n'est pas la question. Je ne vais pas refaire leur jugement, ca a deja était fait.

En faite, je me demande pourquoi mettre un peu de gaité dans leur vie, alors qu'ils en ont vangeaient beaucoup d'autres ?!

Pourquoi essayé de leur rendre le quotidien plus facile quand des familles sont démolis ?

Pourquoi vouloir correspondre et ce lier (peut être) d'amitié a une personne qui a tué des hommes, des femmes, des enfants, des personnes jeunes ou vieilles…

J'imagine que c'est une personne qui a tué un membre de ma famille… Comment je réagirai si des personnes souhaitaient en savoir plus sur lui. ? Mal sans doute.

Dans ma tete je me dis que ces hommes, ces "monstres" ne le méritent pas ! Et qu'ils ne méritent que de "moisir" en prison. Je ne les condamnerais meme pas a mort, je les condamnerai à la perpétuité. Une fois qu'ils sont morts, bah ils sont morts…

Parce que finalement, ils ne sont peut pas si "humain" que ca pour avoir commis de tel actes !

Pardonnez mes mots peut-etre dures et choquants mais en tout cas c'est ce que je ressent vis a vis de ces gens.
Big Up
  • Posté le 05 octobre 2010 à 19:36 (il y a 3 ans, 10 mois)
#22
Youplaboum
pin-up-colada avatar
Je comprends ton point de vue Lucy. Ces personnes là n'ont plus rien. Alors oui elles ont commis des crimes atroces. Non on ne peut pas comprendre et c'est plus facile de se mettre à la place de leurs victimes et de leur en vouloir. Mais j'ai foi en l'humain. Et il ne faut pas oublier que ces condamnés payent le prix de leurs erreurs. On ne va pas les sauver. Les raisons pour entretenir une correspondance avec un condamné à mort sont nombreuses. Ca peut être personnel, pour se donner bonne conscience. Je ne sais pas.

J'avoue que j'aurai du mal à m'adonner à ce genre de choses avec une personne condamnée à mort. Personnellement si un jour je prends la décision d'entreprendre une relation epistolaire avec un prisonnier (et non un condamné à mort) ça sera plus pour lui donner foi en l'avenir. Lui faire comprendre que les portes ne lui sont pas toutes fermées. Que ca ne sera pas facile mais qu'une fois sa peine purgée, l'avenir peut lui réserver de belles choses malgré tout. Ca ne sera pas pour excuser son comportement ou pour comprendre son geste. Juste pour l'aider à tenir le coup. Beaucoup de personnes lui en veulent s'il est là. Et s'il cherche des correspondants c'est que peu de gens le soutiennent. Je crois en une 2nde chance. Mais j'admets que j'aurais beaucoup plus de difficultés à apporter mon aide et ma "foi en l'avenir" à un tueur en série qu'à un voleur ou un dealeur…
Big Up
  • Posté le 05 octobre 2010 à 19:57 (il y a 3 ans, 10 mois)
#23
AnimeuZ Mode
cherry-bomb avatar
Posted by Pin-up Colada
Je comprends ton point de vue Lucy. Ces personnes là n'ont plus rien. Alors oui elles ont commis des crimes atroces. Non on ne peut pas comprendre et c'est plus facile de se mettre à la place de leurs victimes et de leur en vouloir. Mais j'ai foi en l'humain. Et il ne faut pas oublier que ces condamnés payent le prix de leurs erreurs. On ne va pas les sauver. Les raisons pour entretenir une correspondance avec un condamné à mort sont nombreuses. Ca peut être personnel, pour se donner bonne conscience. Je ne sais pas.

J'avoue que j'aurai du mal à m'adonner à ce genre de choses avec une personne condamnée à mort. Personnellement si un jour je prends la décision d'entreprendre une relation epistolaire avec un prisonnier (et non un condamné à mort) ça sera plus pour lui donner foi en l'avenir. Lui faire comprendre que les portes ne lui sont pas toutes fermées. Que ca ne sera pas facile mais qu'une fois sa peine purgée, l'avenir peut lui réserver de belles choses malgré tout. Ca ne sera pas pour excuser son comportement ou pour comprendre son geste. Juste pour l'aider à tenir le coup. Beaucoup de personnes lui en veulent s'il est là. Et s'il cherche des correspondants c'est que peu de gens le soutiennent. Je crois en une 2nde chance. Mais j'admets que j'aurais beaucoup plus de difficultés à apporter mon aide et ma "foi en l'avenir" à un tueur en série qu'à un voleur ou un dealeur…
En faite, je croie que j'en veux plus a quelqu'un qui a tué/violé (pour moi c'est pareil) qu'a quelqu'un qui deale de la drogue par exemple. Je me dis que cette personne la peut s'en sortir et dans ce cas je vois l'interet de la correspondance. On peux lui montrer qu'il peux se racheter envers la société. Mais la les condamnés que j'ai vu voir on TOUS tué ! Et la je ne pourrais vraiment pas.
Big Up
  • Posté le 05 octobre 2010 à 20:07 (il y a 3 ans, 10 mois)
#24
OZ -
bob avatar
Je me tâte le haricot en boucle.

Je vais peut-être bien écrire un brouillon
365
Big Up
  • Posté le 05 octobre 2010 à 21:54 (il y a 3 ans, 10 mois)
#25
Je me rappelle avoir lu un article dans Marie-Claire je crois il y a quelques temps sur une française qui avait commencé une correspondance avec un condamné à mort américain. Ça a duré plusieurs années, il avait plusieurs correspondants mais leur correspondance à eux était particulière, une amitié vite devenue profonde qui s'est transformée en amour. Elle a fini par régulièrement aller le voir aux USA, ça a duré plusieurs années jusqu'à son exécution.
Il était condamné pour meurtre, je ne me rappelle plus exactement l'histoire mais je crois qu'il l'avait fait pour défendre quelqu'un, quelque chose comme ça. Enfin il n'était pas "mauvais", c'était d'autant plus tragique.


Je pense qu'il faut avoir un sacré courage pour commencer une telle correspondance. Je sais que je ne l'aurai pas car je ne me fais pas confiance. Je ne suis pas certaine d'avoir / de prendre le temps pour écrire régulièrement, et j'imagine la déception du condamné qui doit attendre une lettre qui ne vient pas.
Blog voyage : dernier article !


Big Up
  • Posté le 05 octobre 2010 à 22:23 (il y a 3 ans, 10 mois)
#26
Mélange instable
may-2 avatar
En fait, lire les descriptions, les affaires, ça me tord les tripes.
J'aimerais mais je crois que je ne pourrais pas.

Je développerai peut être plus tard.
Big Up
  • Posté le 05 octobre 2010 à 22:27 (il y a 3 ans, 10 mois)
#27
OZ -
bob avatar
Posted by Mia Thermopolis
J'imagine qu'il faut être majeur pour pouvoir correspondre?..
Il faut avoir 22 ans pour pouvoir participer au " Courrier de Bovet" mais je pense pour pour ecrire une lettre tu peux avoir n'importe quel âge.

Après faut etre sur d'avoir atteint une certaine force et une maturité assez puissante pour supporter tout.
C'est ce qui me fait douter .
365
Big Up
  • Posté le 05 octobre 2010 à 22:33 (il y a 3 ans, 10 mois)
#28
"A se jurer pour la vie de ne pas mourir d'ennui, de ne pas mourir enchaînés..."
vic-odine avatar
Tout d'abordLucy, je voudrais juste te dire que je suis intimement persuadée que"tous" n'ont pas tué. Je suis peut être naïve (ou tout simplement méfiante à l'égard de la justice américaine) mais j'ai la certitude qu'il y a des gens dans le couloir de la mort qui sont innocents (ou tout de moins pas coupables d'homicide).
Après il va de soi que je ne saurai pas au moment de mon choix si le condamné avec lequel je choisi de correspondre est coupable ou non (Bien que certains résumés d'enquêtes ou de procès soient explicites). Mais en réalité peut importe…

Bob, merci ta réponse, elle m'a éclairée.Notamment pour "le choix" du condamné.Comme je l'ai dit sur "en ce moment, là.." il y une présentation qui m'a beaucoup touchée parce que dans la description que le condamné fait de lui même, je me retrouve: les centres d'interets, les engagements politiques etc…Lui écrire, même la première lettre, me semble beaucoup plus évident qu'a n'importe qui d'autre.Je crois qu'il sera mon correspondant, si je me décide à sauter le pas.
Si tu te décide à correspondre avec un condamné, j'aimerai que tu me dise comment ça se passe, si tu veux bien.

Hope, ta réponse me conforte dans mon idée: c'est tout à fait ces "minutes de répit", cette bulle de liberté, d'extérieur que je voudrais pouvoir apporter à une personne.Dis moi aussi si tu te décide.

Lavana tu as mis le doigt sur un point essentiel: l'importance que peut prendre une telle relation épistolaire pour le condamné, et j'avoue que c'est un point qui me fait un peur. J'ai peur de pas être à la hauteur, de pas être assez régulière etc…

En résumé: je crois avoir trouvé "mon" correspondant, en tout cas au travers d'une description de quelques lignes, je me suis sentie "proche" de ce qu'il est/était.
Si je me décide à écrire je vous tiendrais au courant!

J'ai une autre question: vous pensez que beaucoup de personne leur écrivent?
Big Up
  • Posté le 05 octobre 2010 à 22:36 (il y a 3 ans, 10 mois)
#29
Loves GooBox
audrina avatar
Je trouve très touchant qu'une personne puisse tendre la main à un détenu totalement inconnu. Je n'en avais pas entendu parler auparavant, je ne sais pas si je vais le faire mais en tout cas ça va me faire réfléchir ……
L'amour est à la vie,
ce qu'est le talent à la peinture,
sans lui elle n'a de valeur.
Big Up
  • Posté le 05 octobre 2010 à 22:40 (il y a 3 ans, 10 mois)
#30
Je ne connaissais pas réellement le principe, et j'avoue que je ne sais pas trop quoi faire.
Je me dis que c'est une expérience hors du commun, qui peut être très riche. Si j'étais en prison, loin de toute relation, je serais ravie d'avoir un correspondant du monde extérieur, qui me permettent de sortir de mon quotidien, de me changer les idées. Alors oui, ce concept me plait énormément.
Mais…je suis hyper-sensible, alors j'ai peur d'avoir un trop gros choc. Car s'ils sont condamnés à mort, viendra forcément un moment où on devra faire la dernière lettre, et…tout cessera. Si la relation qui s'est tissée a été forte, cela pourrait m'anéantir. Et ça me fait fichtrement peur.

Je pense que je vais réfléchir encore un peu, peser les choses…

En tout cas, c'est très beau et courageux comme geste :fleurs:


Edit : et puis, c'est con, mais…j'ai trop peur de ne pas assez bien m'exprimer en anglais…
Là, tout n'est qu'ordre et beauté,Luxe, calme et volupté.





Big Up
S'inscrire ou se connecter pour envoyer une réponse