À quoi pensent les gens pendant un cunnilingus ?

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Anouk Perry, le 19 avril 2016.

  1. Anouk Perry

    Anouk Perry
    Expand Collapse
    Membre de l'équipe

  2. lolacobain

    lolacobain
    Expand Collapse
    Surexcitéee

    Intéressant tout ça. Je trouve ça difficile de ne penser à rien pendant ces moments-là.
     
    Lilmivaness, MésangeBleue et Anémona ont BigUpé ce message.
  3. Anémona

    Anémona
    Expand Collapse

    "Clock is ticking, am I taking too long ?" , ça et le fait de pas savoir quoi faire (quand on est celle qui reçoit je veux dire), c'est vraiment ! C'est facile ni pour celui/celle qui fait, ni pour celle qui reçoit je trouve.. Mais bon c'est si cool ! :culotte::sexe:
     
    Cottontail- a BigUpé ce message
  4. TemoriTiger

    TemoriTiger
    Expand Collapse
    Un jour on m'a dit que j'étais une otarie

    Je crois qu'un des garçons (celui qui dit "giving head") parle justement d'un autre garçon
     
    Ana-Esperanza, Babylon3 et marcielutin ont BigUpé ce message.
  5. Onamam

    Onamam
    Expand Collapse

    Sniff, je suis en manque...
     
    Zrouks a BigUpé ce message
  6. Joto

    Joto
    Expand Collapse

    Oui, tu as raison ! Et même s'il est le seul à parler clairement de sexe oral homo parmi tou·te·s les participant·e·s, il y a aussi 2 femmes qui ne précisent pas si elles parlent de sexe oral avec un partenaire de même sexe ou non, donc ce n'est en fait pas un 100% hétéro :v:
     
    Mlle C. et Babylon3 ont BigUpé.
  7. Scillya

    Scillya
    Expand Collapse
    Pottines <3

    MésangeBleue et Anémona ont BigUpé.
  8. dieu troll

    dieu troll
    Expand Collapse

    J'adore quand mon copain le fait, mais je suis toujours longue à jouir... Il faut que lâche prise totalement et j'ai un peu du mal, de plus je me met un peu la pression pour jouir rapidement. Je suis toujours à me demander si je met pas trop de temps... Alors que plus je me pose de questions moins j'en profite.
    :winky: Mais en tout cas, il sait vraiment vraiment y faire, parfois il m'aspire/ tête j'en deviens folle et il en devient chauve! :innocent:
     
    Boitamusique et MésangeBleue ont BigUpé.
  9. Plumn

    Plumn
    Expand Collapse

    Ça me rappelle ce jour où en sortant du boulot je discutais avec une copine, on parlait de sa partie de jambes en l'air se la veille avec son mec et tout d'un coup, on s'est arrêtées de parler, on s'est regardées et on a éclaté de rire toutes les deux.

    Quasiment 30 balais toutes les deux et on admettait enfin que la plupart des mecs qu'on avait croisé dans un lit étaient nuls en cunni et que globalement, on aimait pas trop ça (ceci expliquant certainement cela et inversement). On a frôlé la révélation divine.

    J'ai eu une ou deux exceptions dans ma vie qui m'ont réconciliée avec le sujet et m'ont permis de comprendre que le plaisir dans le sexe venait principalement du fait d'être sur la même longueur d'onde ou non. En tout cas pour moi. La plupart du temps, j'évite les cunnilingus, enfin, après le premier. Parce que même en donnant des indications la plupart des mecs que j'ai rencontrés n'étaient pas très réceptifs (et ne s'amélioraient pas) et surtout parce que je n'ai pas envie d'en donner ! Sinon autant mettre les mains dans le cambouis.

    Pour moi, s'il n'y a pas de la gourmandise dans l'acte, si l'autre le pratique pour me faire plaisir et pas pour se faire plaisir, je n'y trouve rien, et même ça me fait mal parfois.

    Pendant très longtemps je me questionnais à chaque fois sur le plaisir que l'autre pouvait y prendre, et sur mes propres réactions. Parce que quand on s'y prend mal, il faut l'avouer, je ne ressens rien du tout. Maintenant, je fais simple, si ça ne me plait pas, j'arrête. Ce n'est qu'un détail parmi d'autres, quelle importance?

    Puis cette question de "Est-ce que ça dure pas depuis trop longtemps?". Je me la pose toujours, puis je me rappelle que s'il en a marre, il n'a qu'à arrêter, non? Et si ça me tourne trop dans la tête, je n'ai qu'à poser la question, non?

    Au final ce qui est le plus difficile pour moi, c'est de préserver l'amour-propre de mon partenaire quand il s'y prend d'une manière qui ne me parle pas du tout. Alors qu'avant de rencontrer un homme avec qui je n'ai pas eu la moindre question à me poser sur le plaisir qu'on prend dans un cunni, je passais beaucoup de temps à remettre en cause ma propre capacité à me laisser aller et à accepter que l'autre se concentre sur moi.
     
    Lilmivaness et MésangeBleue ont BigUpé.
  10. Boitamusique

    Boitamusique
    Expand Collapse
    Bien ou bien ?

    En ce qui me concerne j'adore ça :winky:
    Mais peut être parce que je suis avec quelqu'un qui sait les faire très bien et qui prend en compte mes remarques. Je peux admettre que ce n'est pas facile de recevoir toute cette attention d'un coup, mais après tout une relation sexuelle est faite pour deux non ? et si votre partenaire vous propose un cunni c'est qu'il a envie que vous vous sentiez bien. Partant là dessus, je me permet de lui donner des directives claires: "un peu plus en haut", "descends"... Bon alors oui ça fait un peu autoritaire peut être, mais sur le coup il apprécie vraiment car il sait exactement comment me faire plaisir du coup :3 et là on est heureux tous les deux :culotte:
     
Chargement...