À quoi ressemble une IVG, loin des idées reçues et des mensonges de propagande

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Anouk Perry, le 30 mai 2017.

  1. Anouk Perry

    Anouk Perry
    Expand Collapse
    Membre de l'équipe

  2. mamadier

    mamadier
    Expand Collapse

    Pour ou contre l'avortement peu importe. Il y a un argument qui, à mon sens, est un peu absurde: celui de la douleur. "D’ailleurs, même si son cœur bat déjà, une autre étude rapporte qu‘avant 24 semaines, le fœtus ne ressent pas la douleur." Comment peut on avoir ce genre de renseignements ? ( Dans ce cas, on pourrait l'étendre à beaucoup d'autre domaine, notamment les animaux en disant que étourdit, ils ne ressentent pas la douleur).
    Continuerions nous à pratiquer l'avortement si nous avions des preuves d'une quelconque souffrance pour le foetus ?
     
  3. Aleynia

    Aleynia
    Expand Collapse
    I ain't the sharpest tool in the shed.

    @mamadier il y a eu de nombreuses études sur la douleur ressenties par les fœtus. D'ailleurs dans le cadre de la chirurgie in utero on anesthésie maintenant les fœtus.
    Si les fœtus ressentaient de la douleur avant 24 semaines on la prendrait en considération et le corps médical agirait en conséquence. C'est ce qui se passe dans le cadre différent des IMG.

    Dans le cadre d'une IVG par aspiration ou médicamenteuse la grossesse est d'abord arrêtée par une prise de médicaments avant l'expulsion/aspiration de l'œuf.
     
    yuyunaâ, Nanaelim, renharde et 6 autres ont BigUpé ce message.
  4. mamadier

    mamadier
    Expand Collapse

    @Aleynia Je ne comprends pas, pourquoi anesthésie-t-on le foetus s'il ne ressent pas la douleur ?

    Comment cela se passe-t-il dans les IMG ?
     
  5. Aleynia

    Aleynia
    Expand Collapse
    I ain't the sharpest tool in the shed.

    @mamadier je ne suis pas médecin, mais à partir d'un certain stade de développement le fœtus a les "bonnes connexions" dans son cerveau pour ressentir la douleur, ça serait aux alentours de 24 semaines. Jusque dans les années 80 on anesthésiait pas les fœtus lors de chirurgie in-utero, jusqu'à ce que les différentes études démontrent qu'ils ressentaient la douleur.

    Ce contenu n'est visible que par les membres validés. Rejoins-nous ou connecte-toi !

    Lors d'une IVG le fœtus ne peut pas ressentir de douleur, c'est beaucoup trop tôt dans son développement.

    La question de la gestion de la douleur est quelque chose d'important et qui a été largement étudié.
     
    renharde, Shadowsofthenight, Balsamique et 1 autre membre ont BigUpé ce message.
  6. Gadda

    Gadda
    Expand Collapse
    "Il se trouve que par hasard, j'ai justement un biscuit sur moi."

    @mamadier : en fait, une étude a été faite par le Royal College des Obstétriciens et Gynécologues soulevant le fait qu'avant 24 semaines, le cerveau du foetus n'était pas suffisamment formé pour avoir une conscience, donc pour ressentir et comprendre la douleur.
    Lors d'une chirurgie in utero, la mère est endormie, et le foetus aussi puisqu'elle est sous anesthésie générale (si je ne me trompe pas). Cependant, les chirurgies in utero restent rares, seuls certains centres en France sont habilités à les pratiquer. Ces interventions ont lieu le plus souvent entre 14 et 30 semaines de grossesse.

    En ce qui concerne les interruptions médicales de grossesse (IMG), elles sont réalisées lorsque la grossesse met en péril la vie de la mère ou que l'enfant à naître sera atteint d'une affection très grave. Avant 22 semaines, l'IMG se fait presque comme une IVG. En revanche, après 22 semaines, l'enfant est considéré comme tel aux yeux de la loi et peut ressentir la douleur. On lui injecte des morphiniques pour l'anesthésier afin qu'il ne ressente aucune douleur.

    [EDIT] Désolée c'est redondant, @Aleynia a fait plus vite que moi ^^
     
    yuyunaâ, Shadowsofthenight et Allitché ont BigUpé ce message.
  7. Pectine75

    Pectine75
    Expand Collapse

    Je n'ai jamais compris en quoi les anti-IVG voyaient un argument dissuasif à dire "c'est tuer un bébé". Dans le sens ou oui, peut-être c'est ça, et après ? Ça change pas le fait qu'on est au 21ème siècle et en démocratie bande de rats.

    Le choix qui compte, la seul vie qui importe, c'est celle de la fille/femme qui va avorter. Je refuse de croire qu'il y ait une seule femme qui avorte comme elle irait s'acheter du pain. C'est une décision réfléchie, parfois douloureuse, mais c'est un choix que chacune fait pour son corps, pour son avenir et c'est tout ce qui devrait compter.

    Personnellement j'ai avorté et il se trouve que je considère que c'était un acte d'amour envers ce potentiel d'enfant que je n'aurai jamais aimé parce que je ne le désirais pas. J'estime que j'ai fait preuve d'altruisme en supprimant la potentialité d'une vie qui n'avait pas la possibilité de s'épanouir, rien de mal là-dedans.
    Et bon l'histoire du foetus qui souffre ça me fait le même effet que les gens qui font des expériences sur les végétaux et nous expliquent qu'il faut parler aux plantes sinon elles dépriment...
     
    #7 Pectine75, 30 mai 2017
    Dernière édition: 30 mai 2017
    BastetAmidala, zazouyeah, lafeemandarine et 7 autres ont BigUpé ce message.
  8. Aleynia

    Aleynia
    Expand Collapse
    I ain't the sharpest tool in the shed.

    yuyunaâ, Cirrannai, Shadowsofthenight et 1 autre membre ont BigUpé ce message.
  9. Ailaeen

    Ailaeen
    Expand Collapse

    @Aleynia : petite précision sur les anti-progestérones (désolée je pinaille XD ).
    Ils ne stoppent pas vraiment le développement du foetus. En fait, dans le cadre de l'IVG chirurgicale (par aspiration) ceux-ci servent à "préparer" le col utérin avant l'intervention (pour faciliter la dilatation) qu'à interrompre la grossesse. Et pour l'IVG médicamenteuse, ils entrainent un détachement de l'embryon de la paroi de l'utérus, des contractions utérines et des modifications du col. Bien sûr, tout ça n'est pas très bon pour le développement du foetus. Et on peut toujours les utiliser après 22 semaines pour provoquer l'accouchement en cas de mort foetale in utero et d'IMG.
     
    BastetAmidala, yuyunaâ, Shadowsofthenight et 2 autres ont BigUpé ce message.
  10. Aleynia

    Aleynia
    Expand Collapse
    I ain't the sharpest tool in the shed.

    @Ailaeen non non ! C'est super intéressant au contraire ! Je sais juste que tu as plusieurs médicaments à prendre pour une IVG médicamenteuse dont le fameux RU486 et celui qui déclenche les contractions par la suite. Mais effectivement les anti-progesterone entravent le développement du fœtus par plusieurs actions. Je suis pas au point sur les effets en cas d'ivg par aspiration.
     
    yuyunaâ, Shadowsofthenight et Gadda ont BigUpé ce message.
  11. mamadier

    mamadier
    Expand Collapse

    @Pectine75 Je pense que c'est selon sa conception de "où commence la vie". Si on considère que la vie commence à la naissance, alors l'argument de "c'est tuer un bébé" n'est pas recevable. En revanche, si on considère que la vie commence dans au stade embryon/foetus, alors l'argument est recevable puisque ça revient à dire que c'est tuer un être humain. Bien sûr cette conception est totalement différente selon les personnes.


    @Ailaeen C'est effectivement très intéressant d'avoir des données précises ! Merci !
     
    yuyunaâ, Sheohana et Halbatros ont BigUpé ce message.
  12. Gadda

    Gadda
    Expand Collapse
    "Il se trouve que par hasard, j'ai justement un biscuit sur moi."

    @Aleynia : aaaaaaah merci pour la précision ! J'ai cherché des trucs (parce que ça m'intéresse) et les articles que j'ai trouvé n'étaient pas clairs sur ce point :top:
     
Chargement...