À quoi servent les études universitaires ? Joseph Gordon-Levitt pose la question

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Clemence Bodoc, le 14 octobre 2014.

  1. Clemence Bodoc

    Clemence Bodoc
    Expand Collapse
    Rédactrice en chef
    Membre de l'équipe

  2. Chifou

    Chifou
    Expand Collapse

    bon alors moi je suis totalement dans l'idolatrie des études. Actuellement je suis en L3 Mathématique et Informatique Appliqués aux Sciences Sociales et Sciences Cognitives et j'adore ce que je fais. C'est meme plus que ça, ma filière a changé ma vision de la vie.
    Je suis sortie du bac avec un grand but dans la vie: aider les gens. Alors je me suis lancée dans le médical et puis j'ai pris une GROSSE tarte dans la gueule le jour où j'ai été confronté au boulot réel lors d'un stage.
    La j'ai freiné des 4 fers. Au final je le retrouve à la fac dans une licence que je connais pas trop mais j'ai rencontré des profs géniaux, des collègues fantastiques et surtout je me suis découverte moi.
    J'ai l'impression de mieux me connaitre maintenant, d'avoir trouvé ma voie.
    Et je pense que c'est ça la finalité ultime des études, plus que le diplome en lui meme, c'est de faire quelque chose qui te fait vibrer.
     
  3. Léona B.

    Léona B.
    Expand Collapse
    Prout prout ... me voilà ! :)

    Excellente question ! Je n'ai finalement pas le diplôme qui correspond à mon métier (la flemme de retourner à l'école et je m'en sors très bien sans :langue:) mais je suis très contente de mes études parce que j'ai appris pleins de choses, rencontré des gens, voyagé, bref, ça a été très formateur pour moi. Dans l'ensemble, je pense qu'il faut savoir s'écouter : si on n'aime plus aller à l'école, autant arrêter, si on adore étudier, pas besoin de trouver un prétexte pour continuer (tant qu'on a les moyens, ce qui est un autre problème).
     
  4. Zute

    Zute
    Expand Collapse

    C'est exactement la question que je me pose en ce moment, et c'est intéressant de la poser car pour beaucoup de personnes il n'y a justement pas de question à se poser, c'est forcément mieux, un chemin plus "noble" (plus gratifiant en société du moins...)...
    Moi je ne suis pas à l'université, je n'ai jamais été au lycée non plus, je travaille et pourrais continuer ainsi en développant mes capacités hors circuit scolaire (c'était mon but en abandonnant mes études avant le lycée), mais en ce moment la question se pose, car j'ai une occasion d'aller à l'université et elle est tentante... sauf que quand j'y réfléchis, je ne sais pas vraiment pourquoi elle est plus tentante qu'une autre option. Parce que je pense que, diplôme à la clé ou non, j'aurai plus de chances de travailler ? Pas certain. Parce que j'apprendrai des choses auxquelles je n'aurai pas accès ailleurs ? Les choses qui m’intéressent je peux me pencher dessus sans que ce soit pour un devoir... Parce que ça me fera rencontrer des personnes ? J'ai un réseau assez étendu et qui continue de s'étendre...

    Ce que je vois de bien en perspective, c'est le côté "intensif" (relativement), vraiment bosser quelque chose à fond, et y passer un temps défini et long par semaine, avoir des pistes que je n'aurais pas forcément en faisant mes recherches seule, une certaine rigueur pour moi qui ai tendance à partir dans tous les sens, et la découverte en parallèles de nouveaux horizons, des choses vers lesquelles je ne serais pas forcément allée à priori en marchant par seule affinité ressentie avec le sujet. ça me rend curieuse. Le soucis c'est que j'ai peur qu'avec ça + un travail, cet aspect se retourne justement contre moi et qu'il ne me soit plus possible de penser à autre chose. Je ne sais pas.

    Bref, mon témoignage n'est pas forcément représentatif, je reconnais avoir eu beaucoup de chance dans mon parcours et ça n'est pas le cas de tout le monde... mais aller à l'université assure-t-il d'en avoir plus ?
    je me questionne ! alors je pense que je vais suivre ce fil de près :)

    En tout cas super initiative de la part de JGL, et merci de l'avoir relayée sur madmoizelle !
     
  5. MadHope

    MadHope
    Expand Collapse
    BWAAAAAAAAAAAAAAH.

    Perso, je suis une flemmarde de première catégorie! Donc forcément les études souvent ça me saoule.
    Mais en même temps pendant l'été ça me manque. Au final ça reste indispensable pour moi étant donné que pour faire le métier que je veux faire (psychologue) je n'ai pas d'autres choix que de faire un master. Bon après c'est comme tout, il y a des cours qui me font plus vibrer que d'autres! :)
     
Chargement...