ABCD de l'égalité : le gouvernement présente son plan d'action pour la rentrée

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Clemence Bodoc, le 30 juin 2014.

  1. Clemence Bodoc

    Clemence Bodoc
    Expand Collapse
    Rédactrice en chef
    Membre de l'équipe

  2. Ana-Esperanza

    Ana-Esperanza
    Expand Collapse
    Nope.

    Super article! Complètement d'accord avec tout!
     
  3. Olimeli

    Olimeli
    Expand Collapse
    Si tu savais...

    je trouve ca tellement dommage d abandonner le dispositif de l ABC de l egalité... :facepalm:
    on lui donne un autre nom, on enleve bcp de choses et on fait une malette et un site a la disposition des enseignants et on aborde vaguement le truc pdt la formation des enseignants, ca n a plus rien a voir?! :annoyed:
    ca sous entend que le gouvernement a reculé devant l extremisme et devant les rumeurs, donc quelque part ca donne raison aux opposants...
    je pense en effet qu il y a eu un gros probleme de communication dés le depart, il aurait fallu expliquer concretement ce qu est la theorie du genre et concretement ce que l abc de l egalité va faire et rassurer les parents en leur expliquant toute la debilité des rumeurs (j ai jamais compris comment les opposants pouvaient vraiment croire qu en france au 21è siecle, on allait dire aux enfants d etre homo, de se masturber en classe les uns les autres) :sick:
    a chaque fois qu en france un petit mouvement grogne le gouvernement stoppe tout, on l a vu avec l eco taxe sur les poids lourds et maintenant avec l egalité garcon fille a l ecole, c est desolant qu un gouvernement ne puisse pas aller vraiment au bout de ses idées :sad:
    cet abc de l egalité etait vraiment novateur, il aurait fallu qu en plus de l egalité homme femme il soit abordé les notions de racisme, de couleur de peaux, de difference de religion, et pourquoi pas des differences de sexualité, bref un abc de l egalité au sens vraiment large :supermad:
     
  4. Clemence Bodoc

    Clemence Bodoc
    Expand Collapse
    Rédactrice en chef
    Membre de l'équipe

    @Olimeli : je te rejoins 100% sur les erreurs de communication qui ont sérieusement grevé le bon déploiement du projet. Là dessus, le ministère de l'EN (et plus largement le gouvernement) est entièrement responsable. 

    Mais objectivement, j'arrive pas à voir un abandon du dispositif dans ce qui a été annoncé. 

    J'ai le sentiment que les autres articles (tous ceux qui titrent "abandon") n'ont pas lu le rapport d'évaluation. Il pointe des problèmes très concrets, notamment sur l'information des parents et la recherche de légitimité de l'école sur ces sujets. 

    Du coup, la formation des enseignants me semble être indispensable, et la meilleure réponse dans l'immédiat (une mesure prioritaire pour mener à bien la généralisation du programme). 

    On perd du temps, c'est évident, mais on A perdu du temps pendant 2 ans avec Peillon qui n'arrêtait pas de parler de théorie du genre, alors qu'il aurait dû être le premier à expliquer que ça n'existe pas. 

    Autant ça fait 2 ans qu'on pouvait reprocher allègrement au gouvernement d'être frileux sur la question (euphémisme !), autant ce plan d'action me semble conforme aux ambitions défendues dès le lancement des ABCD par Najat VB (la seule à avoir gardé la même ligne de discours et d'action sur ce sujet depuis le début.) 

    Pour résumer, je ne dis pas du tout "ouais big up le gouvernement, vous n'abandonnez pas le projet !", c'est juste que je ne comprends pourquoi tout le monde dit maintenant que le gouvernement abandonne, alors que ça fait 2 ans qu'il lâche du terrain, SAUF cette semaine, en annonçant un plan d'action conforme au bilan de l'expérimentation !
    Ce contenu n'est visible que par les membres validés. Rejoins-nous ou connecte-toi !




    Petit troll :cretin: :troll:


    Ce contenu n'est visible que par les membres validés. Rejoins-nous ou connecte-toi !
     
  5. TrustMe I'm a (al)chemist

    TrustMe I'm a (al)chemist
    Expand Collapse
    \ ( ^_^ ) /

    (mon dieu j'ai beau lire, je ne comprends pas (je dois être un peu débile).

    Alors ce que j'ai compris : on a les "anti-gender" qui ne comprennent apparemment pas le but et les propos de l'ABCD de l'égalité.

    A savoir qu'il s'agit en questionnant les enfants sur les clichés et les représentations traditionnels de l'homme et de la femme, de les mener à une réflexion pour qu'ils captent qu'on est tous différents et tous égaux (fille-fille, fille-garçon, garçon-garçon), qu'il n'y a pas un modèle unique, qu'il n'y a pas de métiers d'"homme" ou de "femme"), etc.

    Les "anti-genders", eux, ont reçus un message déformé par leurs leaders leur disant : "vous voyez on vous juge, ils veulent que les garçons portent des jupes, que tout le monde se masturbe à 2 ans, et que, garçon ou fille, on est complètement pareil biologiquement, etc."

    C'est ça ? Ou je me goure
     
  6. Clemence Bodoc

    Clemence Bodoc
    Expand Collapse
    Rédactrice en chef
    Membre de l'équipe

    Ils ne comprennent pas, ou ils ne veulent pas comprendre.

    Avec les têtes du mouvement (La Rochère & compagnie), je m'interroge sérieusement : ces gens sont-ils sincèrement idiots, ou profitent-ils simplement de l'ignorance et de la crédulité des gens pour se faire mousser et servir leur propre agenda ?

    Toujours est-il que le gouvernement avait choisi de "rassurer" ces gens sur la théorie du genre, mais tout ce qu'il a réussi à faire, c'est de leur prêter le flanc. 

    (Est-ce qu'il y a un point en particulier que tu n'as pas compris ? Parce que si c'est juste la position des "anti-gender" que tu ne comprends pas, je te rassure, personne ne comprend véritablement ces gens :cretin: )
     
  7. ~Ilusae

    ~Ilusae
    Expand Collapse
    Vertiginée.

    Merci pour cet article ! :bouquet:
    Je ne vois pas non plus une reculade dans tout ça, plutôt une instauration à grande échelle de ce qui a été expérimenté sur plus petit. Tout n'est pas repris des ABCD mais en même temps l'intérêt de l'expérimentation est justement de garder une marge de manoeuvre pour modifier et ajuster les choses lors de l'application sur tout le territoire.
    On accuse souvent le gouvernement de jeter l'éponge à la moindre protestation de l'opposition mais je trouve que sur le plan social ( et notamment concernant le droit des femmes avec NVB ) il n'a pas les deux pieds dans le même sabot. En l'occurrence je ne trouve pas que le gouvernement ait cédé mais, quand bien même, je pense que quelque soit sont bord politique un chef d'État doit maintenir une certains unité entre les citoyens donc je regrette que ce que l'on nomme volontiers "faiblesse", "mollesse" etc ... ne soit pas plus vu comme une bonne capacité d'écoute et une volonté de ne pas occulter une partie de la population sous prétexte qu'elle n'a pas voté pour lui. C'est une attitude autrement plus classe que celle d'un pauvre escroc minable et corrompu qui va finir derrière les barreaux ( en tous cas je l'espère ).
    Après, bien sûr, écouter l'opposition ne veut pas dire prendre tout ce qui est dit et essayer de concilier avec les idées gouvernementales pour en faire de la pisse de chat bien sûr. Mais je n'ai pas l'impression que c'est ce qu'ils font.
     
  8. TrustMe I'm a (al)chemist

    TrustMe I'm a (al)chemist
    Expand Collapse
    \ ( ^_^ ) /

    Ca, et ce que les partisans de l'ABCD reprochent à la nouvelle version. J'ai compris que l'aspect non obligatoire était problématique, par contre, qu'est-ce qui dans le propos a été changé ?
     
  9. TrustMe I'm a (al)chemist

    TrustMe I'm a (al)chemist
    Expand Collapse
    \ ( ^_^ ) /

    Sinon, c'est vrai, comme dit @~Ilusae , il s'agissait d'une expérimentation.

    Sur le contenu, je pense que tout le monde sur Madmoizelle est d'accord.

    Après, il faut voir quel peut-être la méthodologie pour aborder tout ça de façon à amener les élèves à la réflexion, sans leur donner l'impression qu'on leur impose les choses et qu'on fasse bouger efficacement les mentalités.

    Qu'ils sachent qu'ils sont qui ils sont et que les autres sont qui ils veulent. Que tout cela reste personnel (comment je me perçois à la suite de cette réflexion) et qu'il se faut respecter pour ce qu'on est (les autres et soi-même).

    (Après, personnellement, je me pose toujours la question de ce que le genre représente à mes yeux. Comme je l'avais dit sur le forum de " Ryland, cinq ans, transgenre et heureux " : "qu'est-ce qui fait que je me sente femme ou homme ?" (ou autre chose aussi)
    J'ai comme l'impression que le genre n'est pas vraiment "une" question avec "une" réponse bien définie. Je suis biologiquement une fille, après,... Je suis juste ce que je suis. Moi ^^. Il y a des aspects des clichés masculin-féminin qui me correspondent et d'autres pas. C'est plus complexe que réponse A et réponse B, non ?
    Une vision bipolaire du genre. Pas pour moi.
    Je ne nie pas que le genre est une construction sociale, hein ! Juste que si je ne regarde que moi, je sais qui je suis et cela n'a pas de nom.
    Oula... ca devient compliqué et je m'embrouille :ko:)
     
    #9 TrustMe I'm a (al)chemist, 1 juillet 2014
    Dernière édition: 1 juillet 2014
  10. Clemence Bodoc

    Clemence Bodoc
    Expand Collapse
    Rédactrice en chef
    Membre de l'équipe

    Les partisans reprochent : 
    - l'abandon du nom : symbole du recul face à la propagande des opposants (qui du coup se vantent d'avoir eu "la peau" de l'ABCD)
    - l'abandon des modules dédiés : il n'y aura pas d'heures dédiées spécifiquement à l'éducation à l'égalité, ces questions seront abordées au prétexte d'autres cours, par exemple le sport, les arts, mais aussi le français et les maths (mais sur ce point je suis dubitative, moi j'avais compris dès le départ que l'éducation à l'égalité pourrait prendre les 2 formes : à travers d'autres cours OU créneaux dédiés, mais dès le départ, le problème était que faire une heure dédiée sur le sujet, c'était un peu délicat, ça faisait un peu "propagande". Les enseignants préféraient utiliser d'autres cours pour lutter contre les stéréotypes, globalement). 

    Et sinon, à l'instant, en direct de l'Assemblée Nationale, Sébastien Denaja a posé à une question à Benoit Hamon (= il lui a demandé de résumer le plan d'action pour que le ministre puisse s'exprimer devant la représentation nationale et que ça soit au compte rendu, hein :cretin:). Benoit Hamon a répondu ça : 

    Les mesures prévues dès la rentrée sont : 
    1/ formation initiale des nouveaux enseignants
    2/ formation continue tous les enseignants de la maternelle au lycée, insistance sur les 320 000 enseignants du 1er degré
    3/ information des parents dans les conseils d’école
    4/ Reprise des modules pédagogiques jugés les plus adaptés dans une mallette pédagogique.

    Et je cite : 
    « nous ne négocierons pas l’égalité filles garçons ». 

    Bon. Maintenant j'attends la rentrée, mais au moins la com' n'est pas ambigüe !
     
  11. Zute

    Zute
    Expand Collapse

    Je n'y avais pas pensé mais le pire c'est que c'est probablement juste, bien vu...

    Merci Marie.Charlotte pour cet article approfondi et très clair.
    J'aimais bien, dans l'ABCD, le fait que l'on parle d'égalité tout court, ici on ajoute "entre filles et garçons", ce qui, d'une, exclue d'autres inégalités, et de deux, fait comme toujours du sexe la variable absolue...
     
Chargement...