[Actu] Coup de blues pour les étudiants

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Julie., le 19 juin 2007.

  1. Julie.

    Julie.
    Expand Collapse
    Teubê et fière de l'être


    Ce sujet est dédié aux réactions concernant cette actu : Coup de blues pour les étudiants.

    Merci d'utiliser ce post pour publier vos commentaires et vos avis ;)
     
  2. Colonel Woodrow

    Colonel Woodrow
    Expand Collapse
    MGG is my homeboy

    ça décrit très bien mon état psychologique d'il y a quelques semaines...
     
  3. Llits

    Llits
    Expand Collapse
    Vide

    pareil... y'a des périodes où je me dis que je suis en train de rater ma vie et où je me met à pleurer pour rien, même si tout va plus ou moins bien.
    C'est con mais ça rassure de savoir que je suis pas juste folle.
     
  4. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    C'est tout à fait ça. Surtout "Les étudiants ont le sentiment que les choix qu'ils opèrent sont définitifs et que s'ils se trompent, c'est toute leur vie qu'ils ratent"
     
  5. Colonel Woodrow

    Colonel Woodrow
    Expand Collapse
    MGG is my homeboy

    OUi, c'est clair, bien qu'ensuite en réfléchissant, je me dis que je serai toujours assez forte pour changer d'avis sans subir des conséquences monstrueuses ^^
     
  6. cici

    cici
    Expand Collapse

    le plus vexant est quand les parents/oncles/tantes/parrain/marraine/grands-parents, te disent que d'être étudiant c'est la belle vie... Alors que personnellement c'est souvent la prise de tête, l'angoisse, le "pas de temmmmmps", la flippe, et la bonne vieille déprime au bout du compte...
    les temps changent les amis!;)
     
  7. MinniePouce

    MinniePouce
    Expand Collapse
    Stressée à mort

    Pareil pour moi, il m'arrive souvent de pleurer, de me dire que j'arrive a rien et que si je fais pas ça je sais pas ce que je pourrais faire d'autre...
    Le seul moment ou ça va mieux c'est aprés de bons résultats !
    Bisous a toutes
     
  8. Mojito

    Mojito
    Expand Collapse
    Avaleuse de livres

    c'est exactement ce que je ressens parfois , par contre en ce qui me concerne je ne suis pas d accord avec cette phrase "ce phénomène est dû au changement radical qui se produit entre la terminale et la fac", au contraire moi ce changement m'a fait un bien fou, ce qui n'a pas empeché bien évidemment quelques moment de desespoir, mais je pense qu'étudiants ou pas tout le monde plus ou moins traverse ça!
     
  9. mam'zelle Pao _

    mam'zelle Pao _
    Expand Collapse
    Heureuse, simplement

    A la rentrée je vais en fac de droit et même si je sais que c'est difficile j'avoue que vos commentaire me font un peu peur...
    Mais bon on verra! :)
    Bisou les gens
     
  10. labestiolle

    labestiolle
    Expand Collapse

    ....


    en même temps, l'article ne parle pas de Valérie Pécresse ou de ses futures réformes.
    c'est un état d'esprit général qui n'existe pas que depuis 2 mois. Passer du lycée à la fac fait toujours un peu peur.. Certains changent de villes et sortent de leur cocon.Dans les premiers temps, à la fac, tu ne connais personne, tu es un numéro, personne ne te connait. Faut juste le temps de s'adapter. Et ça ne touche pas que les gens en fac, faut pas déconner non plus. les élèves des grandes écoles aussi, mais pour d'autres raisons.

    les choix ne sont pas définitifs. Il faut juste bien se concentrer sur ce qu'on aime et sur ce qu'on est capable de faire. Beaucoup de petites soeurs/ frères de mes amies ou amis se sont lancés dans médecine. au lycée, ils avaient tous limite la moyenne en matière scientifique. la fac est aussi de question de capacités. (en tout cas, pour les voies ayant un peu rapport avec le lycée : tu te lances pas en prépa HEC en étant nul en math et éco. Tu ne te lances pas en médecine en étant nul en chimie/bio.)
    Après, faut voir aussi les débouchés. art/psycho/mcc/musico....c'est bien, mais c'est complètement bouché.

    et ça, depuis bien bien longtemps. pas depuis le nouveau gouvernement
    oui il faut réflechir à ce qu'on veut faire. On peut se tromper, mais les choix ne sont jamais définitifs....
     
  11. Nééra

    Nééra
    Expand Collapse
    Avance vers l'avenir.

    Les choix sont peut-être pas définitifs, mais si au bout de deux ans tu te rends compte que c'est pas ce que tu voulais faire, ça fait chier d'avoir perdu deux ans et de te retaper encore des années d'études.
    Et personnellement, si j'allais mal c'était pas à cause du changement terminale/fac.
     
  12. labestiolle

    labestiolle
    Expand Collapse

    ben en meme temps...si tu te rends compte de ça au bout de deux ans.....c'est un peu de ta faute aussi....
     
Chargement...