[Actu] Polémique autour du film Marie-Antoinette

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Fab, le 25 mai 2006.

  1. Fab

    Fab
    Expand Collapse
    Frisette Chefferie
    Membre de l'équipe

  2. Zmely

    Zmely
    Expand Collapse
    Si tu savais...

    Waouh Fab! Quelle prise de position!;) Mais je crois qu'elle équivaut à la vivacité avec laquelle Monsieur Chalon s'est exprimé sur l'oeuvre de Coppola.

    D'autant que je me range plutôt de ton avis.:P
    (sans parler de l'anecdote historique "j'étais dans le salon de Madame Machin quand j'ai entendu Orson Welles" mdr ça fait un peu trop, mais bon, c'est vilain de ma part de critiquer les gens sur ça! Désolée Monsieur Chalon, mais votre propos, en tous cas tel quel sorti du contexte, a peu fière allure!)


    Je vais me placer d'abord du point de vue de l'art, avant de me placer derrière celui de l'Histoire (à l'instar de Fab!) :rolleyes:


    L'art n'a pas de définition. Il est libre tout autant qu'il est illimité. Le Cinéma est à juste titre qualifié de "7e Art", mais peut servir des causes engagées, historiques, et contribuer à la culture, nous instruire quant au passé, inciter à la réflexion...

    Il nous arrive de reconnaître sans mal un film réservé au divertissement et un autre plus philosophique (exemple: "Camping" et "Transamerica" ^^ :d )

    La polémique suscité par Marie-Antoinette réside certainement en partie dans le fait que les gens tendent à confondre les genres de films, et qualifient l'oeuvre de Coppola dans la mauvaise catégorie. Et si ce film ne s'était jamais donné cette prétention historique qu'on lui accorde? Et s'il s'agissait juste du portrait intimiste d'une femme, sans plus?

    Peut-être l'avez-vous compris vous; mais on continue de lire des propos outrés de personnes telle Monsieur Chalon ou d'historiens.

    En même temps, en y réfléchissant, ce sont les journalistes qui sollicitent ces personnes pour parler du film, alors qu'elles ne sont certainement pas les mieux placées! Un historien qui parle d'un long-métrage, ne serait-ce pas comme un boulanger qui déblatère sur la méthode pour couper du bois? C'est un exemple comme ça, rien d'avilissant pour les boulangers et les bûcherons que vous pourriez connaître! ^^ Pourquoi les journalistes n'interrogeraient pas des cinéphiles, tout bonnement?:)


    Maintenant, si on se place du point de vue de l'Histoire. :o
    L'Histoire n'appartient pas à une élite chargée d'en donner une interprétation unique, ou en tous cas de rares interprétations, que nous devons gober sans mot dire.

    Qui se souvient des leçons de collège qui nous ont donné l'image que nous avons de la Révolution et de la monarchie?! :cool:
    - "La Bastille symbole de l'arbitraire, a été prise, blabla... libération de tous les prisonniers qui avaient été incarcérés sans raison blabla..."

    - "Le Roi, absolu, tout puissant blabla..."

    - "Nos courageux révolutionnaires blabla... l'hymne national bla..."

    Et si on prend un bouquin, qu'on écoute un prof d'université, voici ce qu'on découvre:
    -"Dans la Bastille, il y avait trois clampins enfermés... le système de lettres de cachet pour enfermer les gens sans motif n'a pas été tant que cela employé..."

    -"Un Louis XIV a beaucoup moins de pouvoirs qu'un Robespierre, ou encore un Napoléon, qui concentraient énormément de prérogatives entre leurs mains.
    Un Louis XIV régnait dans la crainte de la colère de Dieu, contrairement à un Robespierre ou à un Napoléon qui ne frémissaient devant nulle puissance divine, et ne voyaient d'autres maîtres suprêmes qu'eux-mêmes."

    -"La Révolution est un bain de sang, une véritable guerre civile. L'Ere Républicaine post-révolutionnaire est peu glorieuse: en plus d'aboutir à la Terreur, elle a consisté en une série de destructions ciblées du patrimoine français: les tombes des rois à Saint-Denis ont été violées, les dépouilles des monarques pillées et mutilées par les Républicains exaltés, puis jetées pêle-mêle dans un trou bouché à la chaux..."


    Voici des exemples de la pluralité de l'histoire, suffisamment riche pour qu'elle appartienne à tous, et pour être l'objet de plusieurs interprétations. Dont celle de Coppola.

    Après, certes, libre à elle d'avoir sa vision des choses, libres à nous de l'approuver... ou pas. :P
     
  3. Cherry Tree

    Cherry Tree
    Expand Collapse
    Musique Addict

    Un film reste un film, et je ne pense pas que Sofia Coppola ait eu la prétention de vouloir faire un film historique, c'est dingue ce genre de réactions :eek:
     
  4. lisa-loup

    lisa-loup
    Expand Collapse
    Cassoulet!

    Sofia Copolla avait bien dit qu'elle craignait la réaction du public français...Elle avait raison. Dés qu'on touche à l'Histoire de France, c'est toujours mauvais quand c'est un film américain.
    Je vais le voir demain, je reviendrais...
     
  5. super-euca

    super-euca
    Expand Collapse
    tête en l'air

    Je crois pas que l'art doive quoi que ce soit à la vérité.
     
  6. Fab

    Fab
    Expand Collapse
    Frisette Chefferie
    Membre de l'équipe

    Miss-ter > ne confondons pas tout. Ce n'est pas la même chose de faire un film sur Marie-Antoinette et faire un film sur les camps de concentration qui ont tué des millions de personnes.

    Ce qui m'a fait rigoler, c'est que dans son commentaire, le biographe qu'il est n'a pas une once de recul sur le fait de raconter une histoire. La vie d'une même personne peut être racontée de plein de façons différentes. Pourquoi ça ne serait pas la même chose pour un film ?

    Et puis cette loi pour empêcher les Américains de raconter l'Histoire de France... quelle honte. Pourquoi en serait-ils moins capables que nous ? Quand je vois que déjà des films sur le 11 Septembre arrivent aux States (traités sous des angles bien différents également), quand je vois à quel point leurs séries balancent des grands coups de pied dans le système (on a beau en penser ce qu'on veut, eux ils font Desperate Housewives pendant que nous, on a Joséphine Ange Gardien...), certes ils le font à leur façon, mais au moins, ils le font...

    En France, à partir de quand le cinéma a commencé à parler des collabos durant Pétain ? Y a-t-il un film sur les harkis ? Un autre sur les massacres du 17 octobre 61 ?... S'ils existent, j'en ai jamais entendu parlé. Donc on n'en a pas assez parlé.

    Et puis faut arrêter avec l'anti-américanisme primaire. Leur système est très imparfait sur des tas de points, mais le nôtre n'est pas parfait non plus.
     
  7. Fab

    Fab
    Expand Collapse
    Frisette Chefferie
    Membre de l'équipe

    J'suis d'accord. P'tet pas la moitié, mais les parties les plus sombres, ué :)
     
  8. Etcetera

    Etcetera
    Expand Collapse
    Envie Dodo

    Tout à fait d'accord , ce que sofia Coppola à voulu faire je crois , c'est surtout raconter l'histoir d'une jeune femme qui se retrouve dans un monde différent du sien ,sans avoir rien demander à personne . Et donc pas forcément l'HISTOIRE DE FRANCE si chère à ses messieurs les historiens
    J'irais sans doute la semaine prochaine le voir , mais je suis impatiente.
     
  9. Fab

    Fab
    Expand Collapse
    Frisette Chefferie
    Membre de l'équipe

    Faut que t'ailles voir le film avant de porter un tel jugement. Moi, je l'ai vu, il m'a plu, je n'ai pas été "racolé" (Lost in translation ne m'avait pas excité des masses, contrairement à Virgin Suicides, que j'avais beaucoup aimé) et je n'ai pas l'impression de faire partie d'un "public avide de pourritures".
    Que Mr Chalon vienne dire ça est tellement dédaigneux vis-à-vis du public français (qui est allé voir en masse le film lors des premiers jours) que j'ai envie de lui dire "mais qui êtes-vous pour porter un tel jugement ?".

    Encore une fois, va voir le film. Et tu feras le parallèle avec ses films précédents. C'est l'histoire d'une nana qui est là un peu contre son gré, qui subit son environnement et qui va faire en sorte de s'en sortir dans cette vie qu'elle n'a pas vraiment choisie.
    Si tu fais le parallèle avec Virgin Suicides et Lost in Translation, les ressemblances sont vraiment frappantes. Et encore une fois, elle veut juste montrer que M-A était une ptite nana toute normale, comme toi (et pas moi :)), qui subit des pressions de part et d'autres pour faire un môme, qui culpabilise parce qu'elle est incapable d'allumer un minimum ce lourdeau de Louis XVI, tout en respectant dignement le choix de son mari. Et si elle dépense un max, c'est plutôt pour combler le vide existentiel de sa vie...


    Un état d'esprit limite xénophobe (le "non" à la Constitution Européenne, le fait que la loi sur l'immigration choisie n'amène pas autant de monde dans les rues que le CPE etc), renfermé sur son passé, sur son Histoire (auquel il ne faut pas toucher, la preuve), qui a beaucoup de mal à s'ouvrir aux changements actuels partout dans le monde (et je suis loin d'être un ultra-libéral...), comme une mamie qui va mettre ses précieux billets sous son matelas de peur que la banque lui vole, qui passe son temps à encore être effrayé par le spectre du capitalisme à l'américaine (ce qu'insinue Chalon sans vraiment le dire, d'ailleurs) alors qu'on ferait mieux de lorgner du côté de la Chine et de l'Inde par ex, qui vont nous bouffer tout crus si ce n'est pas déjà fait.

    Oh, je ne fais pas partie des adeptes de "la France part en couille", parce que je ne suis pas du genre à cracher dans la soupe, mais de tels propos me gratouillent et me font dire "va falloir que ça change sinon on va vers des soucis", c'est tout. Tout comme la phrase de Delon m'avait chatouillé (cf ma revue).

    Et après, on va se plaindre de la "fuite des cerveaux" à l'étranger... tu m'étonnes.
     
  10. Fab

    Fab
    Expand Collapse
    Frisette Chefferie
    Membre de l'équipe

    Fric ok, elle baffre et elle claque comme une bête, mais faut me dire où ce type a vu du cul dans Marie-Antoinette :eek:. J'ai déjà vu des films français sur l'époque bien plus branchés culs et ça n'a jamais choqué personne.

    Oui, mais ça, c'est pas forcément l'état d'esprit de la France du moment : c'est l'état d'esprit du monde en général. L'individualisme avant tout.

    Bien sûr que c'est un parti-pris individualiste, mais comme il y a déjà eu des films sur Louis XIV ou Mozart ou d'autres personnages historiques. Dans ce cas-là, on occulte le reste de l'Histoire et c'est bien normal.

    Mais va le voir, tu verras. Tu verras que le film n'encense pas Marie-Antoinette, au contraire. Elle est plutôt inconsciente et pas du tout à la hauteur de la situation.
    D'ailleurs, heureusement, parce que si elle ou son mari l'avaient été, on serait peut-être encore dans un système monarchique...

    Je ne pense pas que le film te flatte l'égo. Il veut juste montrer que Reine ou pas, cette nana n'avait que 14 ans quand elle a débarqué en France et qu'elle n'était pas taillée pour ça, tout comme Louis XVI ne l'était pas.
     
  11. Reiyel

    Reiyel
    Expand Collapse
    Mélange instable

    Najunko par rapport aux livres qui ont été écrits sur Marie-Antoinette et qui n'ont pas fait autant de bruit c'est peut-être tout simplement parce que qui lit un roman sur Marie-Antoinette, franchement? Ce film, même s'il n'y avait pas eu de polémique, il aurait fait ses millions d'entrées. Tu crois vraiment que ça aurait été le cas pour un bouquin, même avec polémique?
    Et entre parenthèses je crois que la biographie en question est contestable (fin pas par moi, évidemment, mais je crois qu'elle a été contestée). Après peut-être que c'est normal qu'on en ait pas entendu parlé, vraiment qui a quelque chose à foutre des questions d'historiographie?

    Sinon je suis d'accord en tout avec Marianne.
    Et Fab, ce qui raccole avant tout, c'est pas le film, c'est la bande-annonce, et ouais, la bande-annonce est carrément raccoleuse.

    Pour ce qui est du 'que les Américains ne touchent pas à l'histoire', la phrase est carrément provocatrice, certes, mais je pense qu'aucun historien digne de ce nom ne remet en question les études historiques américaines sur la France (en particulier sur Vichy), mais justement, là on parle d'"historique".
    C'est peut-être bête comme réaction mais à partir du moment où on fait un 'film artistique' comme tu dis et qu'on extrapole, bein on change les noms et ça suffit pour mettre tout le monde d'accord. Elle l'appelle Marie-Hélène, tout le monde comprend, on sait que c'est romancé et tout le monde est content, et du coup, y a pas de prétention historique derrière. Et puis 'elle n'avait que 14 ans', ta réaction me laisse encore plus à penser que ce film montre pas vraiment la réalité de l'époque, parce que 14 ans aujourd'hui et 14 ans à cette époque pour une reine, ça n'a absolument rien à voir. Si en sortant les gens se disent 'oh mon dieu j'imagine ma fille tomber là-dedans', c'est que déjà il y a un problème...
     
  12. Reiyel

    Reiyel
    Expand Collapse
    Mélange instable

    Entre Godard et Sofia Coppola tu m'excuses mais y a pas photo. J'aime bien Sofia Coppola mais de là à la considérer comme le modèle de la fille qui fait des films artistiques y a un grand pas ahah. J'trouve ça bête de prendre un argument aussi subjectif genre 'les films américains sont meilleurs que les français' pour appuyer son propos
     
Chargement...