Amants éthyliques

Sujet dans 'Forum Ecriture' lancé par Jolene, le 16 juin 2010.

  1. Jolene

    Jolene
    Expand Collapse

    Il flottait dans l'air des effluves d'alcool. Elle était assise dans l'herbe, en hauteur dominant du regard une ville dont elle se lassait, une vie dont elle se lassait. Il l'aperçu au loin, s'assit à côté d'elle, alluma une cigarette. Elle était jolie, elle ne lui prêta pas la moindre attention, elle savait bien trop ce que les hommes attendait d'elle. Il ne la regardait pas non plus à vrai dire, il fut sans doute ébloui par le mystère qu'elle dégageait, par sa seule présence. Ils restèrent tous les deux assis côte à côte sans échanger le moindre mot. Et ce qui se passait valait bien tous les baisers, toutes les caresses. Elle n'avait jusqu'alors jamais rien ressentit pour personne. Les uns la croyait dénuée de toute sensibilité, les autres aimaient à répendre des rumeurs salaces, à épier le moindre de ses faits et gestes. Mais il était différent, elle le sentait. Lui ne cherchait rien de plus que d'être assis à ses côtés. Elle détourna le regard en sa direction, vis ses cheveux noirs ébourrifés, ses joues mal rasées. Il lui lança un bref regard. Elle lut, en l'espace d'une seconde, en lui comme dans un livre ouvert. Elle noya ses yeux noirs, dans le bleu profond de ses yeux. Elle s'attendrit de la tristesse qui émanait de ses grands yeux, et ressentit en elle comme un souffle qui la traversait. Puis il s'en alla. Elle fut déçue dans un premier temps, puis boulversée par cette rencontre. Elle pensa à le recontacter mais n'en fit rien. Parce qu'au fond elle savait que cette histoire aussi belle aurrait elle put être, se devait d'en rester là. Elle connu l'amour pour la première fois, et celui-ci n'avait rien à voir avec les multiples baisers échangé avec des inconnus, cela n'avait rien à voir avec le partage de son corps. Cela n'avait rien à voir avec les définitions de l'amour qu'elle avait appri tout au long de sa jeunesse. C'était pur et à la fois très imposant. Elle resta là des heures encore, rêvant à lui. Elle était heureuse, pour la première fois heureuse avec un homme, parce qu'elle savait qu'elle ne serait jamais déçue.
     
Chargement...