« Amy », un documentaire déstabilisant sur la vie d’Amy Winehouse

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Clemmmmmm, le 25 juillet 2015.

  1. Clemmmmmm

    Clemmmmmm
    Expand Collapse

  2. Lafastod

    Lafastod
    Expand Collapse
    Procrastination en cours.

    Merci pour l'article cependant j'ai un ENORME coup de gueule.
    Le film n'est pas diffusé. Voilà. Ils ne le diffusent nul part et quand on va sur la page Fb du film, tout le monde gueule parce que ça n'est diffusé globalement qu'à Paris. Je trouve ça assez honteux quand les cinés diffusent 27 fois Kev Addams par jour de pas pouvoir caser un PETIT CRENEAU pour Amy quoi.

    Donc du coup, fan de Amy depuis l'album Franck, je me retrouve comme une idiote à ne pas pouvoir voir le film que j'attends depuis deux ans. Ci-mer.
     
    MrsBlueSky, Ziggie, Thedreaming et 3 autres ont BigUpé ce message.
  3. ManonPesk

    ManonPesk
    Expand Collapse

    Premier commentaire sur Madmoizelle, je suis toute excitée !
    J'ai pu voir le film (dans l'unique salle d'un minuscule cinéma d'un petit port du Finistère, comme quoi la province c'est pas mal ! ). Je l'ai adoré, et je suis absolument d'accord avec l'article. C'est à voir pour réviser notre manière "d'aimer" certains artistes. Pour responsabiliser le public sur l'impact qu'il a dans la vie d'un artiste. Evidemment, la chute d'Amy ne peut être complètement attribuée aux fans, mais ils ont une grosse part de responsabilité, bien involontaire ! Nous devons apprendre à nous interroger sur les conséquences de nos actions, à tout moment, pour se demander si elle n'ont pas un effet négatif (voire dévastateur) pour quelqu'un, quelque part. Même si cette personne est loin de nous. Parce que même si elle nous semblait loin, Amy était en fait une femme, simplement une femme, et aurait pu être une de nos amies. C'est cette remise en perspective que permet le film, et pour cela il est incontournable !
     
    crasysalamandra a BigUpé ce message
  4. Zgu

    Zgu
    Expand Collapse

    Ça me met mal à l'aise ces vidéos où on la voit tituber en concert. Déjà à l'époque j'aimais pas ça car très dégradant pour elle et c'est un peu pour satisfaire notre curiosité malsaine d'assister à sa décente aux enfers... Je m'en serai passé dans l'article.
    Je ne sais pas où tu es @Lafastod mais chez moi (dans le sud) il est diffusé au cinéma et avec des horaires normales. :dunno:
     
  5. Thedreaming

    Thedreaming
    Expand Collapse

    J'aimerais tellement le voir mais il ne passe pas dans ma ville. :sad:
     
  6. Clemmmmmm

    Clemmmmmm
    Expand Collapse

    @Dreamcatcher merci pour tes explications et ton avis éclairé ;) Jsuis désolée que cette partie de l'article t'aie embêtée. Je ne voulais pas remettre en question le travail des monteurs, mais on dirait que je m'y suis mal prise ! Personnellement c'est un des côtés du film qui m'a marquée, donc je voulais parler de cet aspect-là dans l'article pour dire : les gens, vous attendez pas à un grand film hollywoodien avec des images incroyables ! Quand je parlais du montage, je parlais du rythme narratif, l'aspect, plutôt que de la technique, mais c'est cool que tu nous rappelles qu'on peut évidemment pas faire un tel montage sur un logiciel comme Movie maker, rien qu'à cause des formats différents ! C'est clair que ça a du être un enfer de monter toutes ces vidéos tournées sur des téléphones portables, des vieux caméscopes et j'en passe.

    Je crois qu'on a le même avis sur le film, non ? Je ne pourrais pas dire que j'ai "aimé", vu que le niveau de souffrance qu'on ressent (et qui émane d'Amy) est juste insensé. Après, je crois qu'on peut se demander - à quel point est-ce qu'on a le droit de revoir ces images ? Qu'est-ce que ça veut dire, de les montrer ? C'est une des questions que je me suis posée en sortant de la salle : ce film, est-ce que c'est vraiment un hommage respectueux, bienveillant envers Amy Winehouse ? (j'ai toujours pas de réponse, j'aimerais bien lire vos opinions là-dessus !)
     
  7. Switch

    Switch
    Expand Collapse

    Après avoir vu le documentaire, et beaucoup aimé, je dois dire que je ne suis pas trop d'accord avec ton article. Pour moi il n'y a vraiment aucun doute possible au fait que le film est un hommage. Je l'ai trouvé infiniment tendre envers Amy Winehouse, que l'on découvre grande gueule, fragile et émouvante, sous un jour qui n'a jamais été montré avant.
    .
    Tout l'intérêt du docu, c'est justement qu'il regroupe uniquement des vidéos d'époques, qui nous font vite nous rendre compte qu'elle a été filmée TOUTE sa vie. D'où l'intérêt du montage, qui donne l'impression de s'immiscer dans toutes les étapes de sa vie, de l'image hyper pixelisée des années 00 aux images HD de années 2010, avec des trous quand elle s'éloignait de ses amis. Et c'est sur ce point là que l'auteur du docu réussit son tour de force : positionner tout le long du film le spectateur en voyeur, et lui montrer à quel point la société entière peut détruire un individu, même le plus talentueux, en s'acharnant sur lui. Quand on se rend compte que même les présentateurs de JT se mettaient à faire des blagues sur son addiction, que les paparazzi l'attendaient partout, que ses proches étaient à la fois faibles (sa mère) et intéressés (son père, son mec)... On ressent effectivement un profond malaise, mais à aucun moment on ne se réjouit comme les gens se sont réjouit à l'époque en voyant sa déchéance. On compatit seulement énormément, et on réfléchit à notre société, aux tabloïds, à la télé, à la célébrité, aux gens qui veulent à tout prix être célèbres, et aussi à internet, à facebook et au fait que tout est exhibé et que rien ne s'efface jamais vraiment. Ce qui fait un sacré sujet de film :)...

    Et puis aussi : je conchie les biopics. Depuis La Môme, je les hais, je les exècre. Je préférerai TOUJOURS un documentaire avec une succession d'image d'archive. Voilà c'est dit ;)
     
Chargement...