« Anaïs s'en-va-t'en guerre », la jeune bretonne qui refusait de subir sa vie

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Clemence Bodoc, le 11 juin 2014.

  1. Clemence Bodoc

    Clemence Bodoc
    Expand Collapse
    Rédactrice en chef
    Membre de l'équipe

  2. Hurry

    Hurry
    Expand Collapse
    Joyeuse de vivre

    J'ai regardé le reportage en zappant quelques passages tellement j'étais intriguée et malgré mon partiel de demain.

    Je trouve son histoire assez incroyable. Le contraste quand elle arrive en plein Paris est assez saisissant et pose question sur la façon dont on vit nos vies et les choix qu'on opère. Je pense le re-regarder quand j'aurai vraiment le temps.

    Et puis son côté franc un peu sauvageon et sa beauté font qu'on la croirait tout droit sortie d'une BD de Servais...
     
    #2 Hurry, 11 juin 2014
    Dernière édition: 11 juin 2014
  3. Tapioca

    Tapioca
    Expand Collapse
    -

    Hum... J'avoue que j'ai tenu 5 min puis j'ai arrêté. J'accroche pas du tout :dunno:

    Je sens que ce reportage peut être intéressant mais on commence directement par une fille qui râle, pour de bonnes raisons certes mais qui râle et jure, alors qu'on sait à peine son nom (grâce au titre). C'est sûrement fait exprès pour sortir du cadre mais j'aime bien qu'on nous présente un tant soit peu les choses...

    Mais bon j'ai des gens qui râlent au boulot toute la journée donc pour ce soir ça ira :XD:
     
  4. LadyFae

    LadyFae
    Expand Collapse

    Le début du film est très abrupt, un peu comme le chemin qu'a décidé d'arpenter cette personne très courageuse !

    Ce film m'a beaucoup touchée, parce que j'y ai trouvé un écho très personnel et très actuel (être une personne angoissée qui se lance seule dans un projet de travail et de vie qui tient vraiment à cœur mais qui s'avère ardu...).

    Pour une personne très angoissée, ce qu'elle dit être au début du film, Anaïs dépasse remarquablement toutes ses angoisses et parvient à aller de l'avant avec la même force et la même passion. Je l'admire d'être aussi tenace et patiente.

    En fait, je l'ai trouvée extrêmement courageuse : c'est là qu'on voit qu'avec de la passion on peut soulever des montagnes (d'ennuis, de démarches administratives, de propos décourageants...).

    Merci beaucoup à Madmoizelle d'avoir partagé ce film ! Grâce à lui, j'ai pu retrouver un peu de courage pour poursuivre mes projets vaille que vaille, mais surtout vaillamment !
     
  5. Brifon

    Brifon
    Expand Collapse
    Energie à revendre

    Ce matin, en me levant, je choisis "au hasard" une page dans un livre sur les Anges. J'ai instauré ce rituel pour démarrer chaque journée avec un message.
    Ce matin, c'était à propos de "l'élan" pour réaliser un rêve, un projet.

    Ce soir, je tombe sur ce magnifique reportage.
    Donc, un petit message au "Hasard" : message reçu ! :d

    Sinon j'ai adoré ce reportage, merci madoizelle <3

    Elle me fait penser à un chardon, piquant à l'extérieur et tout velouté à l'intérieur.
    Je comprends tellement ce qu'elle ressent lorsqu'elle est dans ses champs !
    J'ai eu l'opportunité de faire un stage (court) dans le maraîchage orienté bio. A cause de mon dos "fragile", j'ai du arrêter, mais franchement ça a été une expérience super.
    Quand on est à la récolte on pense à rien, on se vide la tête. Beaucoup de choses deviennent tellement superflues ! Je ressortais de chaque journée les ongles terreux, les cheveux ébouriffés, mais tellement zen. Je dormais du sommeil du juste, les joues rosies par le grand air, c'était génial <3. Et encore, je travaillais en équipe, mais si j'avais été seule, mon dieu que j'aurais kiffé.

    Je la trouve tellement belle, avec son côté mi-punk "fuck la police", et mi-dame Nature qui a le regard pétillant quand elle parle de ses "princesses".
    Nom de dieu, je serais bretonne que j'irais travailler avec elle DIRECT.
    Quelle battante, je le redis mais merci merci merci de nous faire partager des portraits aussi inspirants.
    Quelle gonzesse ! :attaque: (rien que pour elle je deviendrais lesbienne, voilà c'est dit :icon_4laugh:)
     
  6. Flosd

    Flosd
    Expand Collapse

    Voilà, tout est dit. J'ai vu ce docu y a un moment, il a circulé pas mal sur facebook. Il m'a beaucoup plu et je me suis demandée pourquoi. Et puis j'ai compris (et bon, en lisant les commentaires publiés sur les divers site où ils en parlaient, ça m'a un peu sauté aux yeux) :

    Parce qu'il montre une fille canon, qui est agricultrice et qui en veut. Si elle avait été josiane balasco, ça aurait été un Nième reportage sur la desertification rurale et l'agriculture et personne n'en aurait parlé. De quoi refroidir toutes mes ardeurs (wé, je veux être agricultrice et avoir des jolis bras musclés, comme Anaïs), ah non, en fait, c'est juste l'effet mannequin, t'emballe pas.
     
  7. Batmars

    Batmars
    Expand Collapse

    Ah bah c'est marrant ça, hier aprem je trainais sur Ulule (oui, au bureau, c'est pas bien...) et je suis justement tombée sur le projet "Les tisanes d'Anaïs", j'ai pas pu regarder la vidéo (beh oui, au bureau, sans le son, tout ça tout ça...) mais la description m'a convaincue de participer au projet, et hier soir, que vois-je ? On en parlait sur Madmoizelle ! :) Du coup tous vos commentaires ont fini de me convaincre de prendre le temps de regarder le documentaire (mais pas maintenant hein, je suis au bureau !)
     
  8. Flach

    Flach
    Expand Collapse

    Merci pour ce superbe article qui donne à réfléchir, je file voir le docu !
     
  9. MaryonP

    MaryonP
    Expand Collapse
    Music Addict

    Elle ressemble à Jessa de Girls <3
    Le docu est intéressant, et toutes les personnes qui se lancent dans un projet professionnel avec seulement leurs petites mains se reconnaitront forcément. Moi oui, en tout cas. J'ai 24 ans également, ça joue peut-être aussi, et je me lance dans la musique, je monte mes projets, des choses que je n'avais jamais fait avant, et c'est une sacrée prise de risque. Mais bon, c'est vrai que je n'ai pas vécu dans un camping-car sans eau courante ni electricité.
     
  10. Freehug

    Freehug
    Expand Collapse
    Œil en goguette

    Mais... C'est possible de vivre de ce genre d'activité en travaillant seule, et qui plus est à la main? Même en mettant en avant cet aspect naturel et en vendant des tisanes de luxe à grand prix genre Kusmi Tea et ses thés à dix euros la boîte de 25 sachets (ne me faites pas dire ce que je n'ai pas dit: c'était une infusion au maté bio, véritable coup de fouet le matin, bien mieux que le café, et ça valait entièrement mes dix euros, dommage que je n'aie plus les moyens), je ne vois pas comment c'est possible. Elle va utiliser l'argent d'Ulule pour engager quelques salariés? Investir dans des machines? Si une madmoizelle agricultrice pouvait m'éclairer...
     
  11. Brifon

    Brifon
    Expand Collapse
    Energie à revendre

    J'ai pas trop compris ce que tu voulais dire en fait :shifty:
     
  12. Flosd

    Flosd
    Expand Collapse

    Que si ce docu cartonne, c'est parce qu'Anaïs est belle (en gros, c'est le même effet que quand tu veux acheter la robe du catalogue de la redoute : tu t'identifie très facilement (et à tord) à un canon)

    Sur tous les sites où l'info a été relayée, les commentaires rajoutent très souvent à quel point "elle est mignonne cette petite", "je me la ferais bien", etc. Anaïs est simplement une beauté très universelle.
     
Chargement...