Antichrist, de Lars von Trier.

Sujet dans 'Forum Cinéma / DVD' lancé par azertg, le 14 août 2010.

  1. azertg

    azertg
    Expand Collapse
    J'aime la bière et les frites.

    J'ai cherché, mais je n'ai pas trouvé de sujet semblable =).

    Pour celles qui n'en ont jamais entendu parler, il s'agit d'un film tourné en anglais, avec Charlotte Gainsbourg et William Dafoe. L'histoire très raccourcie est celle d'un couple, dont le petit garçon saute par la fenêtre après les avoir vu faire l'amour. Elle ne s'en remet pas, sombre dans une dépression, une folie très noire. Lui l'emmène dans un chalet retiré au fond des bois pour l'aider à s'en remettre.

    Le film a été très décrié par la critique. Soit la presse adorait, soit la presse détestait. Je n'ai jamais lu d'avis mitigé, d'avis nuancé au sujet de ce film. Il est très noir, très violent même, avec des scènes qui ont été pour ma part assez insoutenables (le film a été interdit au moins de 18 ans en Belgique).

    Pourtant c'est un film que j'ai aimé. Je l'ai aimé d'un point de vue visuel, j'ai aimé le jeu des acteurs, j'ai aimé la tension, j'ai aimé les émotions que ça m'a foutu dans la tronche. J'ai voué un culte à Charlotte Gainsbourg tellement cette fille a du talent, tellement elle est belle même quand elle vomit, frappe dans un miroir, frappe tout ce qu'on veut, hurle. J'ai trouvé ce film beau, en un mot.

    Seulement je me rends compte que mon avis est très peu objectif. Et au final, j'ai du mal à avoir d'autres avis que ceux stéréotypés de la presse (et mon propre avis y ressemble, damned god).

    Alors, à celles qui l'ont vu, qu'en pensez-vous ? =) =).

     
  2. clem-ence-2

    clem-ence-2
    Expand Collapse
    tiladadoum Guest

    Ouh.. Film très très choquant pour moi.
    Je me souviens avoir pleurer instinctivement dès la fin du film parce qu'il m'avait profondément marqué. J'ai trouvé Charlotte Gainsbourg absolument magnifique dans son rôle, elle joue merveilleusement bien. Son compatriote, quant à lui, m'a fait peur avec son physique (qui je trouve déjà, à la base, ingrat) du coup, dans le film c'est puissance 50.
    Je n'ai pas forcément compris grand chose. Où est l'intérêt de monter des vrais scènes X (notamant au début où on voit le membre en plein écran), ça m'a gêné.
    Ce qui est assez étonnant en somme, c'est que Charlotte se console de la mort de son fils par le "trop" de sexe.
    Je ne comprends cependant pas la relation qu'elle avait avec son fils: pourquoi lui mettait-elle l'été dernier la chaussure droite à gauche, et la chausse gauche au pied droit ? Pourquoi n'a-t-elle rien fait lorsqu'elle a vu son fils monter sur la chaise ?
    La scène justement où l'enfant tombe est d'une douceur incroyable mais elle est alternée avec le rapport sexuel du couple, et c'est très dégoutant.

    Bref, je ne sais pas vraiment quoi en penser. En conclusion, je dirais que je suis contente de l'avoir vu, c'est un film d'auteur, c'est toujours plus ou moins intéressant. MAIS jamais, au grand jamais, je ne le reregarderais...
     
  3. Blodeuwez

    Blodeuwez
    Expand Collapse
    BAD ASS BITCH

    Je vais essayer de ne pas être trop confuse dans ma réponse, mais si c'est le cas je m'en excuse d'avance.

    J'ai vu ce film il y a 3/4 mois et je dois dire que je ne sais toujours pas ce que j'en pense. J'hésite entre pure merveille et gros navet. Une chose est sûre, ce n'est pas un film comme les autres, j'ai même envie de dire que ce n'est pas un film, pour moi c'est une oeuvre d'art.

    Je l'ai trouvé vraiment très dense, énormément de sujets y sont abordés (peut être trop?) : le sexe, les prétendus bienfaits de la psychiatries, la religion, le deuil, la nature, la maternité.
    Et bien sûr les femmes. Finalement Antichrist c'est l'histoire d'une femme qui n'arrive pas, ne peut pas être femme (Eve, la tentatrice) et mère (la Vierge Marie) à la fois. Elle finit par "rejetter son enfant", ce qui va conduire à sa mort. Devant ça, Charlotte Gainsbourg va se convaincre que la femme (et la nature puisque dans ce film, il y a un lien très fort entre la nature et la femme) est profondément mauvaise, manipulatrice...etc. Et elle finira par tuer ce qu'elle juge responsable de ce mal : sa féminité (en s'excisant).

    Il y a aussi beaucoup de références à Nietzsche, à Bergman et plein d'autres d'après ce que j'ai pu comprendre et lire à droite à gauche.
    J'ai l'impression que dans ce film rien n'est laissé au hasard. Chaque plan, chaque image est travaillé et symbolise quelque chose.
    Je manque de culture pour tout comprendre et capter toutes les références, les symboles. Et je pense, sans vouloir faire la meuf élitiste et compagnie, que tous les gens qui disent que ce film est merdique ne l'ont tout simplement pas compris.
     
  4. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    Je l'ai vu à sa sortie, au cinéma. Il m'a beaucoup marquée, dans le sens où j'ai ressenti le malaise des acteurs, où certaines scènes me sont restées longtemps en tête. Un cri en particulier m'a presque donné envie de quitter la salle, les plans sur la respiration désordonnée aussi. C'est donc à la limite de la crise d'angoisse que je l'ai regardé.

    Je ne sais pas trop quoi en penser. Je me dis qu'en tant que film, il n'a pas grand chose à apporter, et qu'il faut le voir autrement.
    Je n'ai rien contre les oeuvres qui existent seulement pour choquer ou pour se truffer de références variées, simplement, pour moi, elles seraient mieux perçues, reçues, 'entendues' sous une autre forme.
    J'ai trouvé le film incompréhensible par endroits et je ne crois sérieusement pas qu'il y ait une explication à tout ce qu'on y voit. Certains passages sont insoutenables (pour moi, en tout cas.. Le passage de l'excision, celui où elle laisse volontairement son enfant à la mort, certaines cruautés envers son mari, certains autres passages d'angoisse trop palpable, ou celle du passage sexuel, dans l'arbre (mais là, mes souvenirs sont flous)), et parfois je ne parviens pas à leur trouver une utilité.

    Un simple enchaînement de certains passages sans tenter de les accrocher les uns aux autres pour qu'on s'arrache une explication de-ci, de-là m'aurait mieux convenu. Je ne sais pas trop sous quelle forme, mais j'aurais bien imaginé une expo photo/vidéos sur les thèmes abordés (la femme, la féminité, la maternité, la psychiatrie, le sexe, la violence, la nature,...) en conservant toute la charge émotionnelle.

    Enfin, c'est brouillon, ça ne veut rien dire, mais en gros, je dirais : j'aurais sans doute apprécié l'idée si elle avait été exploitée sous une autre forme.

    Malgré ça, je ne regrette pas d'y être allée. Des films qui marquent d'une façon ou d'une autre ne sont pas légion :happy:
     
Chargement...