Antigone, de Jean Anouilh

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Eloïse V., le 2 août 2010.

  1. Eloïse V.

    Eloïse V.
    Expand Collapse
    Mélange instable

    Ce sujet est dédié aux réactions concernant cette actu : Antigone, de Jean Anouilh.

    Merci d'utiliser ce post pour publier vos commentaires et vos avis ;)
     
  2. ninicracra

    ninicracra
    Expand Collapse
    4.8.15.16.23.42

    Excellent article, vraiment rédigé avec talent!
    Et ne parlons pas du choix de l'?uvre...je l'aime beaucoup...Je l'ai vue jouée par une troupe belge il y a quelques années, c'était extra.
     
  3. poupettasse

    poupettasse
    Expand Collapse
    Mélange instable

    C'est surement la lecture imposée que j'ai préféré. Je l'avais dévoré également, au collège en 3ème.
     
  4. Jules Winnfield

    Jules Winnfield
    Expand Collapse
    .

    Je l'ai étudié en seconde et je me rappelle avoir aimé. Je me tâte à le relire.. Mais en général, j'aimait bien les livres que les profs nous donnaient à lire (peut-être à part Thérèse Raquin d'Emile Zola!)
     
  5. Mamalovesmad

    Mamalovesmad
    Expand Collapse
    Roule une pelle a la vie

    Contrairement à toi , Ce livre a été un des plus difficile à lire Pour moi (C'était en 3eme) , Je n'ai jamais reussi à "entrer" dans l'histoire de cette femme/fille ...
     
  6. lucie85

    lucie85
    Expand Collapse
    Photoshopeuse

    Moi aussi j'avais adoré, j'ai eu exactement le même feeling que toi en le lisant ! Et les passages que tu cites étaient également mes préférés. J'ai du le lire 3 ou 4 fois quand j'étais ado.

    Je le relirais bien d'ailleurs... Merci de me l'avoir rappelé.
     
  7. Caracallas

    Caracallas
    Expand Collapse

    Je n'ai pas lu Antigone en classe, mais par envie. J'aurai aimé pourtant, pouvoir l'étudier en cours.

    En débutant ce livre, j'ai eu le même sentiment que toi. L'impression confuse de me reconnaitre en cette frêle Antigone.
    C'est au delà du mythe de base, avec cet idéal que représente Antigone. Le refus du pauvre bonheur, des compromis. Antigone veux vivre vite, dans l'absolu, elle refuse la tiédeur que Créon a accepté. Et lorsqu'on lit ce livre, aux portes de l'age adulte, je dois reconnaitre qu'il en ressort une grande amertume, une tristesse lourde, c'est un livre désenchanteur. D'une certaine manière, l'acharnement de Créon à tenter de lui faire comprendre que la cause pour laquelle elle meurt n'en vaut pas la peine, conforte Antigone dans sa décision. Elle croyait qu'il valait de mourir pour sa cause. Une fois qu'elle ne croit plus en sa cause, parce qu'elle a découvert la banalité de la condition humaine et la mesquinerie des hommes, elle préfère encore mourir, pour ne pas vivre dans ce monde qui lui fait horreur.

    Bref, un de mes livres préférés, et ma version favorite d'Antigone (alors même que je porte un amour sans borne à la version de Sophocle, et aux nombreuses autres de Brecht, Cocteau, Bauchau...)
     
  8. Phoenix-

    Phoenix-
    Expand Collapse
    Come back.

    Un des livres imposés au collège que j'ai le plus apprécié. J'avais vraiment admiré le courage d'Antigone.
     
  9. River Nymph

    River Nymph
    Expand Collapse

    Je rechignais à le lire et pourtant j'ai mis à peine une heure pour le lire en entier. Mon passage préféré d'Antigone :
    "Quel sera-t-il mon bonheur ? Quelle femme heureuse deviendra-t-elle, la petite Antigone ? Quelles pauvretés faudra-t-il qu'elle fasse elle aussi, jour par jour, pour arracher avec ses dents son petit lambeau de bonheur ? Dites, à qui devra-t-elle mentir, à qui sourire, à qui se vendre ? Qui devra-t-elle laisser mourir en détournant le regard ?"
    Je trouve ce passage tellement émouvant, tellement touchant, c'est vraiment un livre que j'affectionne.
     
  10. Moon Beats

    Moon Beats
    Expand Collapse
    Léonard-

    Cette pièce m'avait fait exactement le même effet, et c'est bien le seul livre scolaire que j'ai lu avec plaisir jusqu'à "L'Oeuvre" de Zola, trois ans plus tard (et beaucoup d'interros de lecture ratées plus tard...).
    Je m'identifiais vraiment à Antigone, cette fille trop fragile que personne ne prennait au sérieux, avec un corps trop petit pour toutes les émotions qu'elle éprouvait.
    Je conseille "Electre" de Giraudoux à ceux qui ont beaucoup aimé ;)
     
  11. FLT

    FLT
    Expand Collapse
    Something borrowed

    Je vais encore râler (_Lilou_ toi-même tu sais héhé), mais l'Antigone d'Anouilh plus attrayante que celle de Sophocle ? Certes, modernisation, actualisation, contextualisation et tout ça, mais surtout, une grande part de dénaturation de l'?uvre originale. La pièce de Sophocle possède une force intemporelle, une perfection dans sa construction (il n'était pas grec pour rien le grand barbu) qu'elle fait d'Antigone et Créon, deux héros intouchables, deux grands et beaux héros, vraiment. Chez Anouilh, j'ai plutôt l'impression de voir deux êtres bancals se débattre avec le poids d'une tragédie trop lourde pour eux. C'est émouvant et touchant, oui, mais la version de 1944 n'a finalement plus grand chose à voir avec la version du V ème siècle avant J.-C.

    Sinon ma tirade préférée, que je n'ai jamais oublié et que je coupe parce qu'elle est un peu longue et que je rêverais de travailler sur scène : « Comprendre... Vous n'avez que ce mot-là dans la bouche, tous, depuis que je suis toute petite. Il fallait comprendre qu'on ne peut pas toucher à l'eau, à la belle et fuyante eau froide parce que cela mouille les dalles, à la terre parce que cela tache les robes. [...] Comprendre. Toujours comprendre. Moi, je ne veux pas comprendre. Je comprendrai quand je serai vieille. (Elle achève doucement.) Si je deviens vieille. Pas maintenant. »
     
  12. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    Merci :icon_4laugh:


    Pareil pour moi. Un garçon de ma classe m'avait même dit qu'il avait eu l'impression de me voir en elle, ce qui reste un des plus merveilleux compliments qu'on ait pu me faire :happy:



    Je vais suivre ton conseil et ajouter "Electre" à ma liste de livres à lire !


    Le big-up, c'est pour le passage que tu cites, l'un de mes favoris également ;)

    Pour le reste : Je ne prétends pas détenir la vérité en disant ça, ce n'est que du ressenti, en fin de compte. J'ai lu les deux et même si j'ai adoré celle de Sophocle, mon coup de coeur a été pour celle d'Anouilh, tout simplement :happy:
    Plus je la relis, plus j'ai la sensation d'entendre les personnages jouer dans ma tête (et là, qu'on vienne m'enfermer :d) ce qui n'a pas de prix ;)
     
Chargement...
Sujets similaires
  1. Elsa
    Réponses :
    0
    Affichages:
    152
  2. Calypso
    Réponses :
    0
    Affichages:
    676
  3. nonokiss77
    Réponses :
    5
    Affichages:
    1210
  4. lolitange
    Réponses :
    13
    Affichages:
    1493