Antiracisme blanc et racisme anti-blanc

Sujet dans 'Le Forum à Suggestions' lancé par Eclise, le 4 octobre 2015.

  1. Eclise

    Eclise
    Expand Collapse
    so let us not talk falsely now, the hour's getting late

    Bon le titre joue sur les mots mais couvre deux sujets qui je pense mériteraient d'être abordés dans des articles spécifiques :
    - du caractère inapproprié (pour employer un euphémisme) de la notion de racisme anti-blanc,
    - des dérives de l'antiracisme blanc.

    L'inanité (j'avais envie de dire inanité aujourd'hui) de la notion de racisme anti-blanc
    Sur le premier sujet, je pense qu'il est toujours utile de rappeler à quel point la notion de "racisme anti-blanc" est un oxymore : le racisme est un système qui profite aux blanc-he-s. Il y avait déjà eu un article sur le sujet, reprenant un sketch d'Aamer Rahman, complété d'un commentaire (de @Mymy ?), qui mériterait à mon avis d'être développé comme dans les articles sur la politique ou le sexisme. Malheureusement il est encore loin d'être acquis que le "racisme anti-blanc" est un non-sens, comme on peut encore le lire dans certains commentaires, y compris récemment sur la VPRX.

    Pour référence, une décision de justice a cette année rejettée l'existence du "racisme anti-blanc", pour motif que les "Français blancs dit de souche" ne constituent pas un "groupe de personnes" au sens de la loi française. La décision de justice intervenait suite à une plainte portée contre un chanteur du groupe ZEP et un sociologue, suite à la chanson "Nique la France".

    (attention termes sexistes & homophobes au milieu)


    Les dérives de l'antiracisme blanc
    Nombreux sont les exemples de personnes, d'associations, se présentant comme luttant contre le racisme et ayant pourtant des comportements le renforçant ou des propos discréditant d'autres associations plus fermes.
    Je pense à cet antiracisme qui :
    - estime que la meilleure façon de lutter contre le racisme c'est de ne pas en parler ("ya que les racistes qui parlent de couleur de peau"), et refuse les statistiques ethniques (pas vu, pas pris), ou encore que la meilleure façon de lutter contre le racisme c'est de s'approprier la culture des dominé-e-s, spéciale dédicace aux dreadeux blanc-he-s,

    - considère que "raciste" est une injure, et que l'apogée du racisme est l'insulte raciste. Bien pratique puisque cela permet de justifier que "Sale Blanc-he" = "Sale xxx" (remplacez xxx par n'importe quelle couleur de peau, catégorie ethique, culturelle, etc.), ce qui participe à faire disparaître l'idée que le racisme est un système dont toute une part de la société profite et non une histoire de différents et d'intolérance interpersonnels, ce qui est bien plus confortable.

    - considère que la couleur de peau n'est pas un critère important dans l'analyse de QUI parle et que n'importe qui a la même légitimité à définir les formes et les priorités des combats antiracistes. Un-e blanc-he est tout à faire à sa place à expliquer à des racisé-e-s ce qu'est le racisme (Non.), comment le combattre (Non.), quelle limites ne pas dépasser (Non.). On se souviendra des soutiens de la LICRA, la LDH et du MRAP à l'exposition Exhibit B. Il y a probablement dans la façon dont les associations antiracistes mainstream choisissent leurs combats une forme de clientélisme comparable à celui qui fait que les associations écolos mainstreams veillent à surtout ne pas trop remettre en question les choix culturels et sociétaux tel que la consommation de produit animaux (pourtant bien plus coûteuse en eau que le fait de prendre des bains, de laver sa voiture, d'arroser son gazon -je me réfère au docu Cowspiracy mais je m'égare).

    - estime que la meilleure façon de lutte contre le racisme est de faire rire avec des stéréotypes racistes, en les faisant par là-même persister. Me viennent à l'esprit plusieurs exemples, les caricatures/dessins de presses de Charlie Hebdo qui font probablement autant rire les lecteurs de Minute que ceux du Figaro (la flemme de linker mais je pense dernièrement au dessin sur le corps de cet enfant réfugié syrien échoué sur la plage), ce récent article de Rue89 qui vante l'humour à base d'accents et de stéréotypes, nos comédies françaises "Mais qu'est-ce qu'on a fait au bon Dieu" ou le prochain "Je suis à vous tout de suite", ou la grand messe antiraciste "Rire ensemble contre le racisme" J'en loupe sûrement plein.

    (si vous avez le courage, "Tout le monde est titi peu raciste", à 22'35'', issu du spectacle de 2012 ou 2013. Attention colorblind et universalisme attack)


    - considère que c'est l'antiracisme blanc et la figure du Blanc en général qui sauvera les non-blanc-he-s du racisme. Ça passe notamment par l'humanitaire (on pourrait consacrer tout un article aux dérives de l'humanitaire mais ça sera pour une autre suggestion :)), par le saviorism, par le fait de vouloir imposer le modèle Blanccidental par la force, en posant l'Occident comme la référence en matière de droits pour les femmes, les non-cis, les homos et les lesbiennes, et en posant le continent Africain (oui, en entier), le Moyen Orient, comme des symboles de la """barbarie""", du sexisme et de l'homophobie. Je ne retrouve pas un bon article que j'avais lu sur le sujet, mais il suffit de chercher "white saviorism activism" pour trouver quelques bases (tiens d'ailleurs je viens de découvrir le terme de "voluntoursim").

    Il y a déjà des articles qui signalent tous les problèmes que posent les personnes blanc-he-s dans l'antiracisme, je pense notamment à l'excellent article de l'excellent Echo des sorcières : La décence, chèr-e-s blanc-he-s.
    Je ne développe pas plus mais je me tiens à disposition pour aller fouiller dans mes marques pages si vous avez besoin de lien, de sources, d'articles !

    (mes exemples portent plutôt sur la négrophobie mais si vous en avez d'autres n'hésitez pas à compléter : antisémitisme, islamophobie, racisme anti-asiatiques, anti-arabes, ...) ou à préciser certaines composantes si vous pensez que ça devrait être coupé en plusieurs articles.
     
    #1 Eclise, 4 octobre 2015
    Dernière édition: 4 octobre 2015
    NanaCourtney, Liya, Allitché et 17 autres ont BigUpé ce message.
  2. Eclise

    Eclise
    Expand Collapse
    so let us not talk falsely now, the hour's getting late

    Et aussi : l'antiracisme qui considère que "noir" est un gros mot mais qui ne voit aucun souci à le remplacer par des périphrases essentialistes parce que trop la flemme de désigner quelqu'un autrement que par son ethnicité ou sa culture supposée d'origine et à propager des stéréotypes, du moment qu'ils soient """positifs""".

    En fait ça pourrait quasi être un article façon buzzfeed : 10 trucs qui ne vont pas dans l'antiracisme blanc/mainstream.
     
    Allitché, Aspera, Oh et 3 autres ont BigUpé ce message.
  3. AngelTen Richard II

    AngelTen Richard II
    Expand Collapse
    Of course it is happening inside your head, but why on earth should that mean that it is not real ?

    Il y effectivement un topic "racisme anti-blanc" dans les questions pas si cons, ça me semble pas très utile de poster une suggestion ici.

    Surtout qu'apparemment, tu semble prêt-e à l'écrire à la place des journalistes ^^ c'est une bonne chose après tout, mais je doute que ça soit la bonne manière pour le faire passer. Tu exprimes des revendications et points de vue qui me semblent tout à fait légitimes (même si je ne suis pas forcément d'accord sur tout, mais j'apprends à assouplir mon avis sur des questions où je suis du côté du dominant), mais si tu les énonces de manière aussi brutale, ça risque de ne pas marcher. Crois-moi, j'ai fait la même dans d'autres contextes sur d'autres oppressions, et ça n'a pas marché non plus ^^ je ne cherche pas à t'expliquer quelle est la meilleure manière de lutter contre le racisme (je sais que ça ressemble au blanc donneur de leçons), je te préviens juste d'une expérience perso dont j'ai tiré des leçons qui me semblent profitables.

    Après, je vais le dire tout de go, je veux bien être un allié de l'anti-racisme, mais me faire traiter de white savior (ou de "whitesplainer" quand j'essaie de donner un point de vue. Ou encore de l'ironie à peine masquée quand on est blanc et qu'on parle de ce que pensent les blancs, de pourquoi ils le pensent et de pourquoi c'est important de savoir comment ça se passe dans leur tête et de pourquoi brusquer les gens ne fonctionne pas), bref, m'en prendre plein la gueule à chaque fois que je bouge une oreille, franchement, parfois, ça me gonfle et ça donne plus envie de se décarcasser à déconstruire son racisme. Je veux bien aider, mais déjà, rien ne me garantit qu'on m'aide en échange (bonjour à tous les gens racisés que j'ai soutenu dans ma vie et qui m'ont retourné de l'homophobie dans la gueule), et ensuite, si c'est pour se faire engueuler, oui, ça donne envie de ne se préoccuper que de son petit nombril.

    Voilà, ça, c'est dit. Ca sera sans doute mal pris, mais au moins c'est dit. Il faut savoir faire preuve d'indulgence, même quand on en a pas envie.
     
    DrowningLorelei, Clemence Bodoc, Fee-gnasse et 6 autres ont BigUpé ce message.
  4. AngelTen Richard II

    AngelTen Richard II
    Expand Collapse
    Of course it is happening inside your head, but why on earth should that mean that it is not real ?

    @OpiumDiary bien sûr que si c'est important. Parce que si tu ne sais pas comment les gens fonctionnent, comment veux-tu les convaincre de ton argument ? Si tu ne sais pas ce qu'ils pensent, comment veux-tu les emmener vers ce que tu veux ?
    Ne t'inquiète pas, c'est quelque chose qui m'énerve aussi avec les féministes ou les personnes qui militent pour les droits des LGBT (alors que je suis moi-même féministe et LGBT) : ne pas s'intéresser à ce qu'il y a dans la tête des gens est un mauvais calcul politique. Tu ne peux pas construire une maison qui tienne debout si tu ne connais pas le terrain sur laquelle tu la construit ; tu ne peux pas emmener une personne blanche de ton côté, dans la lutte contre le racisme, si tu ne t'occupes pas un tant soi peu de ce qu'elle a comme opinions sur le sujet.
    D'ailleurs je ne pense pas que les féministes soient trop extrêmes. La preuve, je suis féministe et extrême. Ce que je pense en revanche, c'est que c'est bien beau d'avoir des idéaux, mais si on ne se donne pas les moyens de s'en rapprocher, et ça passe par le fait de faire des compromis et de faire preuve d'indulgence même quand on en a pas envie, et bien, ça ne sert à rien. C'est totalement inutile de penser que le racisme c'est mal et de braquer toutes les personnes avec qui on a des discussions sur le sujet. Je sais que ce n'est pas facile à entendre, parce que c'est tellement plus simple de rester la pureté morale incarnée qui s'insurge continuellement, plutôt que de mettre les mains dans le cambouis, quitte à les salir parce qu'on aura accepté que les choses ne deviennent pas parfaites tout de suite. Je ne défends pas du tout les associations qu' @Eclise cite. Je ne dis pas que ce qu'elle font est bien. Je dis juste que venir à mettre tous les alliés blancs dans le même sac, c'est un mauvais calcul. Ça fait perdre des alliés. Moi-même, je suis quelqu'un de je pense gentil, calme et capable de se remettre en question. Mais wow ! Je suis aussi humain. Je n'ai pas la capacité de perdre tous mes préjugés d'un coup, ni celle de rester insensible à toutes les fois où j'essaie d'aider et me fait rembarrer parce que je ne le fais pas bien. Et je crois foncièrement qu'il y a beaucoup de gens qui sont comme moi, qui veulent aider mais qui voient que c'est super-dur d'aider sans être mal considérés par ceux qu'on veut aider. Les gens sont gentils en vrai, mais ils sont aussi sensibles. Et ça, je l'ai compris justement lorsque j'ai rembarré un ami hétéro sur le sujet des droits homos et qu'il m'a dit "excuse-moi, je ne comprends pas tout, mais ça me fait mal de déconstruire mes idées". Oui, ça fait mal. Moins que la discrimination, mais oui, ça fait mal. Et les gens n'ont pas envie d'avoir mal en général. Aussi ça me semble une bonne idée d'essayer de faire moins mal, pour mieux réussir à déconstruire.

    Je ne remet absolument pas en question le fond. Mais oui, la forme aide à faire passer le fond, et la faire passer le fond implique parfois de devoir ne pas le faire passer en bloc, et ça, tu ne pourras pas le changer, faites avec. A titre de parallélisme, je suis tout à fait d'accord pour qu'on abolisse toute forme de différenciation oppressive entre les hommes et les femmes. Mais je pense aussi qu'il faut savoir y aller par étapes, et déconstruire les préjugés pas à pas pour y arriver. C'est impossible de tout faire passer en bloc, restez réalistes deux minutes, vous avez vu la gueule de notre société ? Est-ce que ça ressemble à une société où on peut faire passer d'un bloc l'anti-racisme dans sa forme la plus poussée ? Non. Il faut procéder par étapes, et se trouver des alliés. Vous croyez que les Américains étaient content de s'allier à l'URSS contre Hitler (désolé je suis en pleine révision d'histoire c'est la seule chose qui m'est venue) ? Non. Mais ils l'ont fait parce que ça a permis de gagner au final. Ben là, c'est un pareil. On s'allie même avec des gens avec qui ont a pas envie, mais à la fin, on gagne. Et au final, l'important c'est un peu de gagner. Parce que moi, je n'ai pas envie de vivre encore 70 ans dans un monde où les gens se crament la gueule pour leur religion, leur couleur ou leur orientation sexuelle, ou leur genre.

    Et je suppose que pour vous c'est pareil.
     
    Songi songi, Clemence Bodoc, Métempsycose et 4 autres ont BigUpé ce message.
  5. Eclise

    Eclise
    Expand Collapse
    so let us not talk falsely now, the hour's getting late

    @AngelTen Richard II Le truc c'est que ce n'est pas une question-pas-si-con que je pose, ce sont des idées que j'ai et que je tire de mes lectures, et que je suggère à la rédaction. Donc je crois bien que cette partie du forum est la bonne. Ensuite tu dis que j'expose ces idées de façon brutale, déjà je pense que le caractère extrême ou brutal d'une idée c'est une question de point de vue ("Feminism is the radical idea that women [and non-cis persons] are people"), et c'est bien pour ça que je préfère que ça soit un-e membre de l'équipe de Madz qui écrive un article sur ces sujets.

    Et pour ce qui est de la stratégie, et bien, je ne suis ni victime de racisme ni spécialiste, mais il me semble que l'antiracisme dans le sens du poil tel qu'il est pratiqué en France depuis une trentaine d'année fait qu'on nage aujourd'hui en plein déni face au caractère systémique de celui-ci, tout en donnant à tout le monde bonne conscience. Je pense contrairement à ce que je crois lire dans ce que tu dis que ce n'est pas la forme de ce que je dis qui est brutal mais le fond : le racisme est un système dont tous les dominants profitent (y compris les "alliés"). Perso, en tant que blanche, ce ne sont pas des articles de la LDH ou de rue89 ou du Monde qui m'ont fait comprendre que le racisme n'était pas ce qu'on disait à la télé. Ce sont des concerné-e-s, à travers des articles, des témoignages "bruts" (dans le sens brut de décoffrage, non-filtré, non-édulcoré).

    Donc je persiste : je pense que des articles sur ces sujets seraient utiles sur un site comme Madmoizelle, qui a déjà fait le choix de rompre avec la consensualité et l'oppressivement correct sur plein de sujets comme le mariage pour tou-te-s, la transphobie, le harcèlement de rue. Ça me paraît compatible avec la ligne de justice sociale et pédagogique du magasine.
     
    #5 Eclise, 4 octobre 2015
    Dernière édition: 5 octobre 2015
    Liya, Songi songi, lalaya et 6 autres ont BigUpé ce message.
  6. madmoizelle N

    madmoizelle N
    Expand Collapse
    Comment qu'c'est ?

    @AngelTen Richard II A la lecture de ton message, je me suis répété "Oui mais on est en 2015" plusieurs fois. Est ce qu'en 2015 en France, je n'ai pas le droit de réclamer qu'on me considère comme française ? En 2015, sous un gouvernement de gauche on entend "La France est un pays de race blanche" sur une chaîne publique. Je paie pour m'entendre dire ça. Je suis désolée mais tu ne peux pas me dire d'être patiente. Mes grands parents l'ont été, mes parents le sont encore et rien. Et ça marche pour toutes les oppressions, si on ne demande pas grand chose, on n'obtiendra rien.
    Ensuite, je crois qu'il faut voir cet "anti racisme blanc" comme une façon de traiter cette lutte par la grande majorité des blancs pas par les vrais alliés. Quand au titre de l'anti racisme, un blanc parle de propos jugés blessants, de racisme anti blanc ou autre truc de base qui me fait vriller, j'ai le droit de m'énerver. J'ai le droit parce que tu me blesses et je ne suis pas David, je ne tends pas l'autre joue.
    Et puis tu dis que tu souffres des fois où on t'explique avec plus ou moins de rudesse et d'ironie que tu te trompes. Tu peux faire en sorte que ça change en te contentant d'écouter, je ne peux pas.
    Et pour finir, et ça ne concerne que moi, non je ne m'allie pas avec n'importe qui. Je n'ai pas besoin des blancs, tant mieux s'ils sont là, j'apprécie grandement mais s'ils ne sont pas de bons alliés à mes yeux, je préfère m'en passer. Et pour tout dire, plus je lis des trucs de blancs sur "leur" façon de lutter contre le racisme plus ma position à ce sujet se radicalise.
     
    Etp, NanaCourtney, Liya et 9 autres ont BigUpé ce message.
  7. AngelTen Richard II

    AngelTen Richard II
    Expand Collapse
    Of course it is happening inside your head, but why on earth should that mean that it is not real ?

    @madmoizelle N Tu ne peux pas, soites.
    Mais tu ne vas pas me faire croire que personne ne le peux. Que personne n'est capable deux minutes d'écouter les arguments (même s'ils sont horribles) du camp d'en face, pour ensuite y réfléchir, et voir comment les contrer. Et même si tu n'en es pas capable, et bien ça reste ça qu'il faut faire. C'est la base de la rhétorique et d'une politique efficace. Et oui, c'est chiant, et oui, c'est désagréable.
    On est en 2015, oui et ? C'est un chiffre, une date. Le temps et l'Histoire, ça n'est pas déterminé, genre "on est en 2015 donc c'est maintenant que le miracle doit éclater. On s'est battus pendant des siècles donc maintenant ça suffit". Non. Désolé mais ça ne marche pas comme ça. C'est de notre devoir de postuler que le monde devient meilleur d'année en année pour agir, mais de là à croire qu'il l'est réellement... c'est une illusion.
    Oui, nos grands-parents et nos parents se sont battus (et encore... tant que ça ? Je n'en suis pas sûr.). Et donc ? Ca nous dispense de nous battre ? On doit baisser les bras et choisir la solution de facilité pour cette raison.
    Come on. Ca fait 10 siècles que les homosexuels se font brûler sur le bûcher. Et pourtant, malgré les 10 siècles de tentatives pour arrêter ça, bah il y a eu encore et encore des gens pour se battre 10 siècles après. Même si les 9 d'avant, rien n'avait marché. Ils ont continué.
    Quant à ne pas s'allier avec les méchants blancs, j'ai envie de dire, tant pis pour toi. A la limite, ce n'est pas mon problème, ça me rend malheureux de voir des racisés souffrir mais s'ils ne veulent pas de l'aide des Blancs et préfèrent ne pas chercher des alliances pour progresser sur leur ligne à eux, c'est leur problème. Perso, je pense que ce n'est pas possible de faire comme ça. Ca ne fonctionne pas. Il faut un maximum d'alliés pour qu'une cause fonctionne. Et si tu penses que je ne suis pas un bon allié parce que je suis blanc, à la limite, tant pis pour toi. Moi, je préfère sortir un peu de ma fermeture souffrante pour améliorer ma vie, et ça passe par l'alliance avec des personnes dominantes par rapport à moi. C'est très égoïste. Mais jusqu'à présent, ça marche.
     
    Chacha7, MxCordelia, foliana et 2 autres ont BigUpé ce message.
  8. madmoizelle N

    madmoizelle N
    Expand Collapse
    Comment qu'c'est ?

    @AngelTen Richard II Mais il est là le malentendu, leurs arguments je les entends tous les jours malgré moi. Je suis exactement ce que Marine Le Pen exècre, une fameuse francaise d'origine non contrôlée. J'ai été la bonne arabe pendant 35 ans et bizarrement depuis quelques mois je n'ai plus vraiment d'amis blancs, on me demande d'éviter de relever certains propos racistes ou antisémites pour ne pas "gâcher l'ambiance". Si l'ambiance est gâchée pour moi, on s'en fout. Moi je dois écouter les arguments d'en face pour pouvoir les contrer mais je dois aussi la fermer pour ne pas blesser les blancs. Et on me donne quoi à moi? Qu'est ce que j'y gagne, un monde meilleur? On ne dirait pas vu d'ici. Ça n'est pas "chiant" ou "désagréable" et non j'ai le devoir de payer mes impôts, de respecter la loi, d'aller au boulot mais pas d'éduquer les blancs pour qu'ils me considèrent comme française alors que je le suis depuis 35 ans.
    Ensuite, justement on est en 2015 et on n'y est toujours pas. Alors quand? Je ne me fais pas d'illusions, je n'en ai pas besoin pour savoir que l'Homme n'apprend pas de ses erreurs. L'Histoire ne va pas forcément dans le "bon" sens d'ailleurs en ce moment on recule et je crois que dans ce genre de moment, non il ne faut pas être tiède.
    Je n'ai pas dit que mes parents et mes grand parents s'étaient battus mais qu'ils avaient subis le racisme en France avec patience mais que ça n'a rien changé pour moi aujourd'hui en France, c'est peut être même pire. Ça ne me dédouane de rien, je ne comprends même pas ton raisonnement à ce sujet. Par contre, en toute bienveillance, si tu pouvais éviter de présupposer des choses sur ma famille, j'apprécierais. Ils étaient/sont arabes, en étant eux et en vivant ce qu'ils ont vécus ils se sont battus tous les jours.
    Enfin, tu me fais dire ce que je n'ai jamais dit. D'abord j'ai écrit que ça ne concerne que moi et tu fais une généralités. Je ne suis pas "les racisés". Ensuite j'ai aussi écrit que j'appréciais toujours grandement l'intervention censée et bienveillante d'un blanc mais que si je considérais que ça me faisait plus de mal que de bien, j'ai le droit de la refuser et de le lui faire savoir.
    Et pour finir, vouloir à tout prix s'imposer dans la lutte contre le racisme c'est bien un truc qui me gonfle dans l'anti racisme blanc.
     
    NanaCourtney, Liya, Allitché et 13 autres ont BigUpé ce message.
  9. Eclise

    Eclise
    Expand Collapse
    so let us not talk falsely now, the hour's getting late

    @AngelTen Richard II Dans tes commentaires tu dis à plusieurs reprises qu'il faut s'intéresser à ce que pensent "les gens", d'après ce que je comprends, les blanc-he-s non éduqué-e-s au racisme. J'ai le sentiment que ce que pense la société du racisme et de la lutte contre le racisme, c'est pas très compliqué de le savoir. Idem pour savoir ce qu'il y a dans la tête des racistes ordinaires, de même que dans la tête des alliés-pas-racistes-mais-laisse-moi-te-dire-un-truc. Il suffit d'allumer la télé, d'ouvrir un journal, d'aborder le sujet avec des gens de son entourage (blanc). La tiédeur attendue, le refus d'entendre que tou-te-s les Blanc-he-s profitent du racisme, que l'humour raciste n'est pas un moyen de lutter contre les préjugés racistes, bien au contraire, l'obstination acharnée à ne pas réexaminer ce qui est considéré comme acquis, c'est à dire l'héritage des politiques antiracistes mainstream, qui placent des humoristes (blanc-he-s) et des journaux (à 99% blanc-he-s) problématiques comme fer de lance de l'antiracisme, tout ça il suffit de se pencher pour l'entendre. En plus quand on est blanc-he soit-même il suffit généralement de se souvenir de ce qu'on a appris, de ce qu'on pensait il y a encore pas si longtemps, voire de ce qu'on pense encore.

    Donc les opinions mainstream sur les oppressions systémiques, elles sont assez faciles à trouver et à entendre il me semble (pour ne pas dire qu'il est difficile d'y échapper quand on est concerné-e), à différents niveau d'intensité : racisme d'extrême gauche sous bonne conscience et sans état d'âme, racisme de gauche euphémisé, racisme de droite décompléxé et économique, racisme d'extrême droite bourrin et nationaliste, racisme ordinaire dans les dîners de famille, racisme d'Etat dans le journal de Pujadas, etc, etc, etc. Il est globalement assez facile d'accéder à ce que pensent les Blanc-he-s du racisme, et des racisé-e-s. En revanche, la parole des concerné-e-s, on a du mal à la trouver dans cette cacophonie raciste. Et quand elle est possible, on ne l'autorise que si elle reste dans les limites de ce que les Blanc-he-s en attendent. Ton premier commentaire en est pour moi l'illustration, même si mon commentaire n'est pas un commentaire de concernée. Si on ne passait qu'un dixième de l'énergie dévolue à ménager les Blanc-he-s, à se soucier de comment vont les concerné-e-s par le racisme (et ça vaut pour d'autres oppressions systémiques d'ailleurs), j'ai l'intuition qu'on sentirait un vrai changement. Rien que dans ce fil de commentaire, on en est maintenant à plus de la moitié de commentaires sur le sujet de ton sentiment d'allié antiraciste, et sur le fait qu'il ne faudrait à ton avis pas parler de ces choses là ici, pas sous cette forme, alors que le topic de base est une proposition d'informer sur les dérives de l'antiracisme blanc. Je dis : utilisons cette énergie pour aller de l'avant, pour aider le combat antiraciste. Propose d'autres façons d'agir si un article sur Madmoizelle ne te paraît pas une bonne idée. Ou alors, complète avec d'autres éléments si ça te vient à l'esprit. Je pense que la solution se trouve plutôt du côté de la multiplication des messages, que de celui de la simplification et l'édulcoration, voie qui est celle privilégiée dans l'antiracisme mainstream depuis maintenant un paquet d'années.

    Et peut-être que le sujet des sentiments des alliés antiracistes, pour le coup, devrait plutôt faire l'objet d'un post dans les questions-pas-si-cons.
     
    #9 Eclise, 5 octobre 2015
    Dernière édition: 5 octobre 2015
    NanaCourtney, Liya, lalaya et 10 autres ont BigUpé ce message.
  10. Lady Stardust

    Lady Stardust
    Expand Collapse
    Ah wham bam thank you ma'am!

    Il y a le topic comment être un.e bon.ne allié.e dans ce sous-forum justement.

    Sinon je ne comprends pas trop pourquoi tu te sens attaqué @AngelTen Richard II :erf: De ce que j'ai compris de ce qu'a écrit @Eclise elle dénonce des problèmes présent dans un certain nombre de mouvements anti-racistes blancs, chez un certain nombre de blancs. Si tu ne te poses pas en white savior, ne parles pas à la place des concernés, etc, pourquoi te sentirais-tu attaqué?
    Je comprends encore moins pourquoi tu parles de racisés homophobes envers toi: faut-il que les racisés se comportent tous de façon exemplaire pour qu'on puisse s'attaquer au racisme et à certains problèmes des mouvements anti-racistes blancs? (On en revient là à ce qui est dit actuellement sur la VPRX).
    C'est grave de te prendre de l'homophobie en pleine poire, pour autant, quel est le rapport avec ce topic? Ça n'aurait pas plus sa place sur la VPH?

    Bref je ne comprends pas :hesite:
    Pointer du doigt le racisme qu'il peut y avoir dans des mouvements anti-racistes ne revient pas à dire que l'intégralité des blancs sont des méchants pas beaux racistes. Mais que même au sein de mouvement militants il faut réfléchir à ses privilèges, à la forme et au fond que prennent ces luttes, en écoutant les victimes des oppressions.

    Je pars ici dans le HS vis à vis du racisme mais, si "comparer" les oppressions est loiiiiiin d'être toujours pertinent, je pense que ma comparaison après peut être un peu éclairante: perso j'ai tendance à penser la même chose que @Eclise par rapport aux alliés hétéros.
    J'ai beau pensé qu'il faut l'appui d'une partie de la majorité (qui contrôle les instances dominantes, est un "modèle sociétal") pour se libérer des oppressions, ça me saoûle clairement les gentils hétéros anti-homophobes qui parlent de leur non-homophobie sans connaître grand chose aux problématiques LGBT (le don du sang des HSH? :lalala:).

    Le truc récemment qui m'a agacé et fait mal, sur le forum, c'est les comms sous l'article sur la culture gay: gentils comms pas homophobes de madz hétéros pas homophobes qui minent de rien expliquent en trois lignes que c'est du "communautarisme" ("on est tous pareils blabla" le colorblindism appliqué à l'orientation sexuelle, gé-nial), et qui ont eu du mal à comprendre le pourquoi du comment d'une "culture gay" par ignorance complète de l'histoire des luttes et des vécus LGBT.
    Ça m'a fait mal car dans mon cas j'ai eu l'impression qu'on niait complètement mes années mal vécues à me raccrocher aux miettes de représentations ça et là, à essayer de poser des mots sur et d'accepter une différence (pour moi ça a été difficile, et intérieurement ça l'est encore un peu parfois maintenant), mais ah non pardon j'oubliais, "on est tous pareils!!!!".
    Bien sûr ces madz hétéros pas homophobes ne pensaient pas à mal et ne désiraient pas nier nominativement mon vécu, mais... les bonnes intentions, les bonnes "postures morales" bah je trouve que c'est pas suffisant quand on s'exprime sur des sujets qui ne nous concernent pas (dans le sens où on ne vit pas l'oppression). Il faut se renseigner, écouter les concernés, leur vécu, leurs problèmes, bref ce qui fait que non, on est pas "pareils" dans les faits (ça permet du coup de checker des privilèges et de dire moins de trucs stupides).
    Ça ne veut pas dire qu'on doit avaler tout rond certaines notions, ne rien remettre en question (j'aurais pas mal de choses à critiquer sur le concept de "culture gay" par exemple) mais pour faire cela je pense qu'il faut bien connaître les tenants et les aboutissants du truc, et savoir d'où on parle: l'avis d'un hétéro / d'un blanc, sur tout un tas de sujets, il a des chances d'être beaucoup beaucoup moins pertinent car il n'est pas opprimé sur le sujet.

    Alors bon là c'est juste des comms sur un topic, mais imagine que ces gens soient majoritaires dans un mouvement anti-homophobie (un "touche pas à mon pote homo" par exemple), qu'ils prennent des décisions qui ont des répercutions, médiatisent selon leur vision du monde ce qu'est l'homophobie, ce que sont les LGBT, etc, et surtout que ce ne soient que des mouvements de ce type qui aient pignon sur rue, soient médiatisés et écoutés.
    Y'aurait pas un souci?
     
    #10 Lady Stardust, 5 octobre 2015
    Dernière édition: 5 octobre 2015
    Liya, Peace&Love&It;3, Himi et 14 autres ont BigUpé ce message.
  11. Virginie707

    Virginie707
    Expand Collapse

    Yo, désolé pour l’incruste, mais ça fait déjà quelque temps que j'essaye de réfléchir sur ce sujet, parce que le but de conflit ou problème généralisé c'est un peu de se remettre en question. Et j'aurais aimé avoir votre définition du mot racisme, je me rends compte que ce terme est très vague et ne signifie pas la même chose selon chacun, je pense que ça m'aiderait à mieux comprendre (comme je trouve qu'ici certaines choses sont un peu mieux expliqué, à l'exception de certains liens). Voilà voilà
     
  12. Eclise

    Eclise
    Expand Collapse
    so let us not talk falsely now, the hour's getting late

    Growing Entish, AprilMayJune, Oh et 2 autres ont BigUpé ce message.
Chargement...