Asexualité, aromantisme - Spectre ARC

Sujet dans 'Veilles permanentes' lancé par Antonomase, le 20 octobre 2015.

  1. CitronVertCool

    CitronVertCool
    Expand Collapse
    Comme un citron vert mais en mieux

    J'avais même lu (sur tumblr) qu'on avait pas le droit d'employer le terme coming out :clap:
     
    Allitché, Allons-y, GabyMoose et 2 autres ont BigUpé ce message.
  2. Kaylie

    Kaylie
    Expand Collapse
    Tourne en rond avant d'aller dormir.

    @Adybou
    Ta question est parfaitement légitime (et c'est cool de ta part d'être venue la poser ici ! Beaucoup mieux que de donner un avis sans connaître, c'est aussi pour ça que j'adore le forum Mad, bref, fin du HS). Comme l'a très bien expliqué @Laurent-Olivier, en tant qu'ace, on est concerné par la partie "invisibilisation" du combat LGBT+, et pas par la partie "discrimination". Tout le monde s'en fout des ace qui se tiennent par la main dans la rue (sauf si iels sont bi ou homoromantiques, mais là c'est l'homophobie le problème) ou qui se marient, et on ne sera pas jetés à la rue pour ça...
    Certain.e.s ici parlent d'acephobie, mais il est très rare que des gens soient ouvertement méchants avec les ace parce qu'on est ace : trop rare en tout cas pour que ce soit une discrimination systémique comme les LBGTphobies ou le sexisme. Il y a par contre beaucoup de trucs blessants, genre "tout le monde aime le sexe", ou des viols sur des ace, mais je pense que c'est lié à l'ignorance, ou dans le second cas à un combo sexisme/culture du viol, pas à quelque chose d'intentionnellement contre l'asexualité. C'est pourquoi je n'emploie pas le terme d'acephobie. Là, il ne s'agit vraiment que de mon ressenti, qui n'est pas forcément partagé par tout le monde, ce que je comprends et respecte à 100%.
    Perso, en tant qu'ace hétéroromantique, je me considère donc "à moitié" LGBT. En milieu LGBT, je ne vais pas me la ramener, me proclamer queer ou leur dire comment réagir face aux discriminations, parce que ma vie quotidienne est plus facile que la leur. Mais je me sens alliée, je l'étais déjà avant de me savoir ace, et d'autant plus maintenant que je suis concernée. Je pene qu'il y a des combats communs à mener, notamment contre l'invisibilisation, et que nous y avons parfaitement notre place.
     
    Allitché, Faolán, Sowa et 4 autres ont BigUpé ce message.
  3. Adybou

    Adybou
    Expand Collapse
    Take naps but stay woke.
    Ambassadrice de Ville

    Laurent-Olivier a BigUpé ce message
  4. Avril-

    Avril-
    Expand Collapse

    Personnellement, si il y a une leçon que j'ai apprise ici, c'est que chaque individu décide pour lui-même d'où il se situe, que ça soit sur sa sexualité ou autre chose : si tu te sens quelque chose, alors c'est ta vérité et c'est la seule qui compte...

    Pour ma part je suis comme Kaylie, c'est vrai que j'aurais tendence à me situer à moitié aussi LGBT+ dans le sens où je suis demisexuelle et que je ne me sens pas existante dans la société actuelle, mais d'un autre côté, n'ayant pas à subir les même discriminations, je me dis que ce serait déplacé pour les autres. Donc je m'affiche très clairement comme alliée et attachée à ce combat, et intérieurement (vu que personne ne sait pour ma demisexualité) je me sens concernée.
     
    Faolán, Kaylie, No'Groxhaton et 3 autres ont BigUpé ce message.
  5. Lily Lou

    Lily Lou
    Expand Collapse

    @Adybou Je suis du même avis que les Madz qui ont parlé avant moi :)
    Après, moi je suis pansex/rom et je le savais avant de découvrir l'asexualité, donc comme je savais déjà que je suis LGBT, j'ai pas eu à me poser la question quand j'ai découvert que j'étais ace.

    Pour moi, tu peux tout à fait te définir comme LGBT+, mais j'aurais quand même du mal à voir un•e ace cishet comme étant 100% LGBT+, vu que ce qui réunit beaucoup les LGBT c'est la discrimination subie. Comme disaient @Kaylie et @Avril-, je pense que "à moitié LGBT+" c'est pas mal :) (Mais ceux qui disent que les aces n'existent pas ou qu'ils n'ont aucun droit de se dire LGBT, bah ils sont nuls, voilà)(#maturité)
    (A noter que je me sens pas forcément toujours légitime en temps que LBGT, parce que comme mes dernières relations sont plutôt avec des garçons, je subis pas d'homophobie (moins que quand j'étais avec une fille, en tout cas), même si techniquement je suis 100% légitime en tant que LBGT)

    @Lounala C'est très intéressant de te lire :)
    Précision : Dans ma formulation c'était peut-être pas clair, mais pour moi sexage ne veut pas forcément dire pénétration, hein ^^
    Pour la plupart des mecs que je connais, faire l'amour/baiser/sexer, ça veut "(éventuellement préli +)pénétration" du coup je simplifiais comme ça, mais ça correspond pas à ce que je pense.
    Ce contenu n'est visible que par les membres validés. Rejoins-nous ou connecte-toi !
    Globalement, je dirais que pour moi, sexer c'est avoir un rapport consenti entre deux (ou plus) personnes qui ont envie qu'il se passe quelque chose, qui vont stimuler (physiquement ou mentalement) l'autre de façon volontaire dans le but de donner du plaisir et de passer un bon moment.
    (En gros, hein ^^ Je réponds avant d'aller me coucher et j'ai pas la motiv de réfléchir de façon plus approfondie pour savoir si je vois exactement ça comme ça ou pas ^^)

    Je passe la suite en spoiler parce que c'est pas forcément très ace, mais j'avais envie de vous raconter quand même parce qu'il a des fails marrants qui vous amuseront peut-être ^^
    Dans la série "Les incursions de Lily Lou dans le monde des zsex", je vous présente...
    Ce contenu n'est visible que par les membres validés. Rejoins-nous ou connecte-toi !
     
    Allitché, MémiCha, Kaylie et 4 autres ont BigUpé ce message.
  6. CitronVertCool

    CitronVertCool
    Expand Collapse
    Comme un citron vert mais en mieux

    Moi face à l'article "La grève du sexe, un outil de militantisme féministe qui fait débat": :lalala:
     
    Laurent-Olivier, Allons-y, GabyMoose et 4 autres ont BigUpé ce message.
  7. Adybou

    Adybou
    Expand Collapse
    Take naps but stay woke.
    Ambassadrice de Ville

    En tant qu'ace "pure et dure" je fais la grève du sexe all day everyday, peu importe avec qui je cause


    (Peu importe avec qui : bien Adybou, bon français :clap:)
     
    Allitché, Faolán, Laurent-Olivier et 2 autres ont BigUpé ce message.
  8. Kaylie

    Kaylie
    Expand Collapse
    Tourne en rond avant d'aller dormir.

    En vrai, face à des articles comme sur la grève du sexe, j'ai toujours envie de troller tout le monde en écrivant en commentaires : Ch'uis ace, nananère !
    Le pire, c'est dans le forum sexe, il y a un topic jeu où les gens posent des questions à leur voisine du dessous, comme "L'as-tu déjà fait dans un lieu public" ou "quel ton fantasme le plus bizarre". J'ai toujours envie de répondre "Non, je suis ace !". C'est tellement mature comme réactions ! :cretin:

    @Lily Lou : J'ai adoré ton histoire, ça m'a fait hurler de rire, je me suis trop reconnue dedans !

    Sinon, j'ai regardé l'épisode de Noël de Sense8 (je suis tombée amoureuse de cette série, je ne vous dis pas à quel point !), avec le fameux "We exist because of sex" (je crois que c'était @Scamandre qui en parlait ?). Ça ne m'a pas tellement dérangée. Comme d'habitude dans ces cas-là, je ne me suis tout simplement pas sentie concernée. Sun dit que nous existons par le sexe, que c'est ce qui nous rend vivants, que c'est par le sexe qu'on peut mieux connaître les gens que par n'importe quel autre moyen, et globalement je suis d'accord, mais pas pour le sexe. Je ne doute pas que le sexe permette de se connaître bien mieux qu'après 100 combats, mais il se trouve que ce n'est pas ce que moi, je mets dedans. Je n'arriverais pas à se résultat avec le sexe, mais avec autre chose, certainement. Je connais quelqu'un très intimement après l'avoir vu pleurer ou dormir par exemple. Pour moi c'est un peu pareil. Quant à se sentir si intensément vivant, pareil ce n'est pas le sexe qui me le permet, c'est l'amour (et je suis sûre que les aro ici ont d'autres moyens !), être sur une scène, être avec des enfants, faire de l'escalade, des choses comme ça. Finalement, l'idée reste valable, même si ce n'est pas le sexe.
     
  9. Scamandre

    Scamandre
    Expand Collapse

    @Kaylie Oui j'en avais parlé ! Quelqu'un d'autre aussi, je ne sais plus qui.
    Je comprends ton point de vue. Mais j'ai eu du mal à le percevoir comme ça, parce que la déclaration était très "universelle". Sun ne parlait pas que pour elle, même si elle évoquait son parcours personnel. Elle disait ça aussi pour encourager Kala, et j'ai trouvé que ça sonnait un peu comme une leçon, une morale. Du coup ça m'avait pas trop plu.

    Sinon pour revenir sur la question des het ace (et het aro) et les LGBT+, honnêtement j'arrive plus du tout à avoir une position très rationnelle là dessus, haha
    A la base le "ace discourse" (le terme pour désigner ce débat) soulevait des points pas inintéressants je pense. Mais depuis, y'a tellement eu d'attaques complètement absurdes sur les ace et aro que je peux juste plus prendre cette discussion au sérieux.
    Quand un même "camp" affirme que les ace sex-shament les autres orientations, pour ensuite enchaîner sur "ouais mais les aro de toute façon ils pensent qu'à coucher sans sentiment", la cohérence est partie très loin, haha
    Y'a des gens en boucle sur certaines thématiques : les aroace sont hétéros, parler de son asexualité devrait être exclusivement réservé au cadre privé, le "privilège asexuel" existe, il est interdit de parler d'asexualité aux ados, ce sont tous.tes des hétéros qui veulent se sentir oppressés, etc. Tout ça ruine la discussion pour moi.
    Bien sûr le "camp" des aro/ace et allié.es n'est pas exempt de conneries, et je pense que c'est une vraie question que de se demander dans quelle mesure les personnes avec une orientation quasi invisible socialement peuvent s'inscrire dans la communauté LGBT+.
    Mais il devient très compliqué de discuter en interne de questions importantes, d'avoir des discussions enrichissantes, quand on doit sans cesse se protéger et se justifier.
    Perso je ne participe pas directement à ce débat, mais je le suis de loin, et il est assez éreintant. Du coup maintenant je m'enflamme d'avance à la moindre mention qui s'approche du ace discourse, haha
    Tout ça pour dire : la question me renvoie tellement à d'autres trucs que j'ai pas de réponse.
     
    AngelTen Richard II, MémiCha, GabyMoose et 5 autres ont BigUpé ce message.
  10. Enimo

    Enimo
    Expand Collapse
    Vous emmerde occasionnellement

    @Adybou pour moi les ace font clairement partie des LGBT+ au sens où c'est une forme d'orientation sexuelle (enfin, son absence en l'occurrence).
    Ce que je trouve stupide là-dedans c'est cette tendance à la poser sur la table pour savoir qui souffre le plus -et donc qui est légitime ou pas... Je vois pas en quoi le taux de persécution devrait conditionner le droit à une appellation, c'est comme si on disait à une personne transgenre qu'elle n'a pas le droit de se dire femme parce qu'elle ne subit pas le sexisme :dunno:
    Alors certes les ace ne subissent pas de violence directe du fait de leur asexualité mais ça ne les empêche pas d'être marginalisés.

    @Lily Lou la remarque de la vendeuse me tue :clap:
    Si elle le trouve nul son œuf kinder, elle a qu'à pas le vendre hein...
    Side note : je fais exactement pareil quand je rentre dans un sex-shop (nan parce qu'y a des trucs tu te demandes quand même...)
     
    Allitché, Lounala, Laurent-Olivier et 2 autres ont BigUpé ce message.
  11. Laurent-Olivier

    Laurent-Olivier
    Expand Collapse
    Nouveau compte de Pinky Pow !

    C'était moi et ça m'avait soulé comme toi. :rire:
    Après je suis une pro des mini agressions (#HypersensibilitéMaggle) donc forcément ça aide pas, je prends tout ce qu'on me dit personnellement et c'est seulement après que je mets un peu de recul dessus. Mais bon perso comme toi j'ai vu là-dedans un discours hyper universel qui m'a gavée sur le moment.
    Et sinon je big up +douze mille tout ce que tu as dit d'autres. Je supporte plus l'idée comme comme quoi les ace font plus de slut shaming que les autres, ça n'a aucun rapport... bien sûr que c'est possible, forcément socialement les ace peuvent se sentir plus proches du slut-shaming que de la liberté sexuelle s'ils n'ont pas été déconstruits, mais sérieusement y'a des gens ils ont l'impression que je les juge alors que j'ai dit deux phrases quoi. Le nombre de fois où en expliquant que j'étais asexuelle et que donc je ne ressentais pas d'attirance sexuelle, et que j'avais pas envie non plus de sexe, on m'a répondu "Oui enfin j'ai pas tout le temps envie de coucher non plus", "Oui enfin on est pas tous des obsédés non plus". Genre à QUEL PUTAIN DE MOMENT j'ai dit ça ? Sérieusement ? A quel moment alors que je dis "Le sexe c'est pas mon truc, j'ai pas envie d'en faire" ils entendent que je les juge EUX ? Ils voient que leur nombril en fait sans déconner c'est pas possible. Ca me gave parce qu'alors que ça aurait pu s'arrêter là, j'en viens à me justifier que NON je ne considère pas les allosexuels comme des obsédés, que NON je ne fais pas de slut-shaming (et n'en ai d'ailleurs jamais fait, fuck les clichés de l'asexuel coinssos), que NON je ne suis pas une odieuse connasse pure et vierge qui pose sur un regard pédant sur tous les gens qui pratiquent le sexe. La vérité C'EST QUE JE M'EN TAMPONNE LE COQUILLARD DE CE QUE VOUS FAITES DE VOS FESSES. Voilà.
    Bref ça a dérivé en coup de gueule, mais fallait que ça sorte. Merci bonsoir. :yawn:

    Et même remarque que @Enimo sérieusement si elle le trouve nul son truc pourquoi elle le vend. :yawn: En quoi ça la regarde putain. :yawn: J'en deviens vulgaire mais ce genre de remarque ça me blase trop.
    Enfin j'ai bien rigolé à l'anecdote en tout cas. Ca donnerait presque envie d'essayer, si j'étais pas aussi radine. :rire:
     
    Kaylie, RedHunterGirl, AngelTen Richard II et 3 autres ont BigUpé ce message.
  12. AngelTen Richard II

    AngelTen Richard II
    Expand Collapse
    Of course it is happening inside your head, but why on earth should that mean that it is not real ?

    @Scamandre
    Pour moi les aro-ace en termes de privilèges et oppressions jouent dans une autre gamme que les LGBT+, qui eux-mêmes jouent dans une autre gamme que les femmes et assimilées. Bien sûr on est dans le même domaine (oppression liée au sexe-genre) mais c'est... autre chose.
    Enfin perso étant à la fois non-binaire (mais plutôt masculin-androgyne), lesbien et ace (ou presque ace) j'ai l'impression que les deux ne sont pas du même domaine en fait. J'ai l'impression que mon absence d'intérêt pour le sexe me pose des problèmes complètement différents de mon intérêt pour les femmes (mais pas que). Et y compris dans les milieux lesbiens je me sens pas forcément en phase avec les préoccupations, alors qu'en même temps, on partage clairement une oppression vu que d'un point de vue romantique, je suis lesbien.

    En plus de base pour la cohérence entre la communauté LGBT+ on repassera, de base les liens sont assez ténus, il y a quand même un monde déjà entre les gays et les lesbiennes, entre les gays/lesb/bi et les trans... Il y a des tas d'oppressions internes à la communauté et parfois on peut se demander ce que mon asso de gouines féministes et révolutionnaires peuvent avoir à voir avec des mecs de Gay'lib (l'asso gay de l'UDI) par exemple, on est juste pas du même monde...

    Après je peux comprendre que quand on est Aro-ace, ou alors quand on est aro ou ace mais avec une attirance sexuelle/romantique plutôt hétéro, on aie quand même besoin de se raccrocher à quelque chose et la communauté LGBT semble un choix logique. Et oui, il y en a qui ont trouvé des réponses (notamment sur le fait que ne pas être attiré-e par le sexe opposé ne veut en fait pas forcément dire être homosexuel-le !). Mais en fait c'est pas contre eux, mais j'ai l'impression que ça sert à rien d'essayer, parce qu'on est pas tout à fait dans le même monde, et on peut essayer de faire converger les luttes, mais le vécu est trop différent en fait.
    En fait à mes yeux, c'est comme dire : les femmes comme les LGBT sont victimes du patriarcat, donc c'est la même communauté. Bin non, parce que des femmes hétéros ont des privilèges que les LGBT n'ont pas, et inversement des gays ont des privilèges que des femmes n'ont pas. Donc pour moi c'est assez artificiel de chercher à se réunir comme ça, parce que c'est une question d'orientation sexuelle - de base, ça ne fonctionne déjà pas entre Lesbiennes et Gays (parce que la gayphobie et la lesbophobie n'ont pas du tout les mêmes ressorts sociaux !) - parce qu'il y a aussi une affaire de privilèges, de socialité basée sur l'orientation sexuelle, de visibilité, de culture qui sont différentes... Je pense qu'on gagnerait plus à former nos propres luttes et nos propres attaques contre le système, nos propres théories, notre propre culture, tout en gardant des liens avec les autres (LGBT notamment) plutôt que d'essayer de s'inclure artificiellement dans un sigle qui fonctionne déjà très mal...
     
    Allitché, Kaylie, Faolán et 4 autres ont BigUpé ce message.
Chargement...