Au secours : je rentre chez mes parents cet été

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Clemence Bodoc, le 8 juillet 2018.

  1. Clemence Bodoc

    Clemence Bodoc
    Expand Collapse
    Rédactrice en chef
    Membre de l'équipe

    #1 Clemence Bodoc, 8 juillet 2018
    Dernière édition par un modérateur: 9 juillet 2018
    ----- Publicité -----
  2. Lilas DUPONT

    Lilas DUPONT
    Expand Collapse

    C'est TELLEMENT ma mère. Elle va me redire des choses qu'elle me disait petite mais là à 20 ans elle me le redit. Des trucs comme "T'as assez mangé" alors que je mange juste un fruit ou des choses comme "range ton bureau" alors que je suis dessus donc forcément y a du bazar et oui j'allais ranger après. Mais voilà c'est TOUT le temps.
     
    Mindala Jinka, LovelyLexy, sophiebrld et 5 autres ont BigUpé ce message.
  3. skippy01

    skippy01
    Expand Collapse
    C'est quand même paradoxal que l'organe qui symbolise la virilité soit aussi le plus fragile.

    @Clemence Bodoc Si tu connaissais les miens. Ils ont un mal fou à couper le cordon. Quand je suis chez eux, ils me font retomber en adolescence, et même quand je ne le suis pas, ils s'arrangent pour m'infantiliser à distance. Rien de ce que j'ai essayé ne les a fait me voir comme adulte, et je ne peux pas non plus couper les ponts avec eux vu le nombre de fois où ils me tirent d'affaire.

    Bref, je doute fort que cet article puisse s'appliquer aux parents qui vous verront comme leur enfant jusqu'à leur mort (dixit ma mère) quoi que vous fassiez.
     
    #3 skippy01, 9 juillet 2018
    Dernière édition: 11 août 2018
    Burial, Mindala Jinka, LovelyLexy et 10 autres ont BigUpé ce message.
  4. pasimad

    pasimad
    Expand Collapse

    Il faut savoir communiquer avec ses parents, je pense que c'est important. Ainsi nos parents vont s'apercevoir d'eux-même de notre évolution, sans qu'on ai forcément besoin de leur dire: "Je suis plus une ado ! " C'est chouette quand on peut avoir des conversations d'adultes à adultes, mais je pense qu'aux yeux de nos parents, on restera toujours leur enfant, leur bébé... Quand je rentre chez mes parents, j'apprécie de me faire chouchouter, de pouvoir redormir dans ma chambre d'ado, de ne pas faire la lessive... On a que deux parents (ou un), il faut faire la part des choses entre les moments où l'on a des responsabilités d'adultes et les moments où on peut profiter de redevenir pour un temps plutôt ado. En tout cas c'est mon point de vue :) Et puis je pense aussi au moment où nos parents seront âgés et qu'on devra peut-être s'occuper d'eux. Un temps pour tout !
     
    Delah, SilverSky, Clearview et 9 autres ont BigUpé ce message.
  5. TennanTen

    TennanTen
    Expand Collapse
    Détendue

    Je pense qu'avec ma mère c'est peine perdu, elle est déjà quelqu'un de directeur (quand ça va pas dans son sens, ça va pas du tout), elle est incapable de se remettre en question et plus vu que je suis une personne avec un handicap c'est encore pire niveau validisme, infantilisation et humiliation. Dernièrement, j'ai décidé de refuser certaines choses (et encore pas qu'avec ma mère, mais aussi ma tante).

    - Je ne reste pas plus de deux jours chez elles, que ce soit ma tante ou ma mère. Je veux bien respecter certaines choses, mais quand je dérange personne et que je fais mes affaires je veux qu'on me foute la paix. C'est arrivé qu'elles me retirent l'ordi ou le portable parce que ça leurs convient pas. Et comme je suis hypersensible je n'arrive pas à récupérer mes affaires sans péter un cable (ce qui aide pas trop à être crédible du coup). J'essaie de plus en plus d'être insensibles aux critiques, au nouvel an je me suis engueulée avec ma tante parce qu'elle critiquait mon endurance en me balançant que j'étais grosse, que je mentais à propos du sport et plus tard m'a engueulée comme pas permis parce que je l'avais pas aidé à débarrassé la table. J'ai pas très envi d'aider quelqu'un qui me parle comme du poisson pourri surtout que quand la tension était retombée le lendemain et que j'ai voulu filer un coup de main elle m'a dit de ne rien toucher.

    - Les activités sorties avec les petits cousins, je n'y vais plus, j'ai l'impression d'avoir 5 ans. Une fois ma mère m'a engueulée parce que je m'étais vexé par une de ses remarques infantilisantes.

    - Ah et il y aussi le fameux "Ne répond pas", ouais sauf que ça, ça marche avec ton gosse de 15 ans mais pas celui de 18 ou 20 ans ou 25 ans. Quand on me sort ce truc j'ai envi de rire, je m'en fout je répond quand même.

    Voila des tas de trucs comme ça que j'ai plus envi de vivre, donc quand je peux l'éviter je le fais. C'est pas aussi facile de faire remarquer à ses parents qu'on est plus des gosses mais des adultes qui savent très bien ce qu'ils font et qui font ce qu'ils veulent de leur vie. Je dis pas que quand t'es chez eux tu mange a 22h alors que l'heure du repas c'est 20h ou faire une fête comme ça sans prévenir. Mais je pense que tu as très bien le droit de ne pas leur raconter ce que tu fais h24 sur ton ordi, d'être sur ton ordi jusqu'à 3h du mat' si ça te chante tant que tu ne fais pas de bruits, de t'habiller comme t'as envi et de te resservir si tu veux (même si je ne me ressert jamais XD), de fréquenter qui tu veux et j'en passe.
     
    Mindala Jinka, Eclaireur, Onirinaute et 18 autres ont BigUpé ce message.
  6. Cépamoi

    Cépamoi
    Expand Collapse
    Absente en ce moment

    @TennanTen
    Je n'en reviens pas qu'on te dise "Ne réponds pas". Pas seulement à cause de ton âge mais parce que je considère que même un enfant peut répondre et que le seul moment où ce n'est pas acceptable, c'est quand l'intégrité physique ou psychique est en jeu.

    Enfin, je sais pas mais j'ai l'impression que ça revient à considérer l'enfant /l'ado ou lea jeune adulte comme un bibelot plutôt que comme un être humain :hesite:
    Et le coup du PC :oo: Et ta tante :oo:
    Perso, je te dirais de commencer par une mise au point avec ta tante, peu importe si elle crie. Et si elle refuse de changer, tu ne lui donne pas le choix.
    Sinon, je vais sous-mariner. Il y a surement plein de choses auxquelles je ne pense pas parce que je suis parent et que c'est compliqué aussi quand ce n'est pas évident de faire la distinction entre validisme et prise en compte d'un contexte particulier.
     
    Burial, Lounala, Eclaireur et 12 autres ont BigUpé ce message.
  7. Papy

    Papy
    Expand Collapse

    La seule solution que j'ai trouvée c'est d'aller chez mes parents moins de 3 jours (pas le temps de se fâcher, il vaut mieux profiter de se voir) ou accompagnée (ils n'oseraient pas me traiter comme une gosse devant qqn d'autre). C'est légèrement désespérant mais bon.... pour moi ça marche.
     
    Delah, Mindala Jinka, EmmanuelleMerteuil et 12 autres ont BigUpé ce message.
  8. TennanTen

    TennanTen
    Expand Collapse
    Détendue

    @Cépamoi Ah mais je te jure, mon beau père a même eu son trip pendant deux semaines à me dire "Ne répond pas" pour tout et n'importe quoi. Evidement je lui ai répondu vertement. C'est clair que ça vaut aussi pour des enfants, ils ont le droit de le dire quand ça ne va pas, là où ils ne peuvent pas répondre c'est quand ils sont en tord. Dire "Ne répond pas" c'est pour enseigner l'humilité et la responsabilité pas pour exercer une autorité malsaine. Le gamin a le droite de te répondre si tu viens de l'insulter par exemple.
    Je suis bien d'accord avec toi, ça revient à considérer l'enfant/l'ado comme un simple objet qui doit rester stoïque et obéir au doigt à l'œil à tout ce que tu dis.

    Ah non mais le coup du pc et de la tante c'était abusé. Je sais que je suis souvent sur mon ordi ou sur mon portable. Mais quand la nana te fait toute une histoire dessus, qu'elle te le retire et que finalement elle va boire son café dans le salon alors que je suis dans la cuisine entrain de déjeuner du coup on se parle pas. C'était bien la peine de faire une histoire. Le coup du pc c'était avec mère, j'avais ma jambe cassée et je voulais rester à la maison au lieu d'aller à un repas de famille parce que j'avais pas envi de faire chier tout le monde avec ma jambe. ça lui a pas plus, elle m'a fait une telle scène (et m'a en même temps retiré le pc et le portable) pour que 15 min après me les rendre en disant "Oui tu vas rester tranquille à la maison". Franchement je me demande c'est qui l'adulte là dedans.

    En tout cas il me faudra une bonne dose de confiance en moi et un sacré contrôle pour rester calmer et parler tranquillement pour mettre les choses au clair.
     
    Eclaireur, LovelyLexy, EmmanuelleMerteuil et 4 autres ont BigUpé ce message.
  9. Portnawak

    Portnawak
    Expand Collapse

    Je veux pas saper le moral à tout le monde mais il y a des mères (je ne sais pas pour les pères le mien est décédé il y a longtemps) qui n'intègrent jamais que leur enfant adulte n'est plus un enfant à qui on peut imposer ses 4 volontés. Et qui du coup ne se gênent pas pour faire des réflexions. J'ai vu ma grand-mère le faire avec ma mère et ma tante jusqu'à sa mort, ma mère reproduit avec moi alors que je suis moi même mère de famille. Et toutes les discussions du monde n'arrangent les choses que peu de temps (mais sont déformées et retenues contre vous lors de la première occasion).
     
    Chamu, Liluuuy, Cornélie et 5 autres ont BigUpé ce message.
  10. TennanTen

    TennanTen
    Expand Collapse
    Détendue

    @Portnawak C'est ça, c'est complètement peine perdue…. j'espère pour toi qu'elle fait pas des réflexions devant tes enfants parce que là c'est le pompom.
     
  11. Mewen

    Mewen
    Expand Collapse
    Lady Bear

    Je travaille tout l’été, j’habite loin de chez mes parents et je donnerai n’importe quoi pour être chez eux.
    (Je ne dis pas du tout ça en mode "faîtes un effort, vous ne connaissez pas votre chance" bien sûr. On a pas tous les mêmes parents.)
     
    Poacée, Catsounette, Lilas DUPONT et 3 autres ont BigUpé ce message.
  12. Aktus

    Aktus
    Expand Collapse

    @Portnawak il y a surtout des gens qui sont directifs et qui veulent imposer leur volonté aux autres, quand ces personnes ont des enfants c’est le rêve car quoi de mieux qu’un enfant pour avoir de l’autorité dessus. Quand les enfants grandissent il y a le lien familial qui les empêche de couper définitivement les ponts, d’autant plus qu’ayant été élevé de cette manière l’enfant en question devenu adulte accepte plus facilement l’inacceptable. Il ne faut pas se laisser faire par des personnes dictatoriales qu’elles soient nos parents, nos responsables hiérarchiques ou nos conjoints, c’est usant mais c’est indispensable à sa propre tranquillité et à sa santé mentale.
     
    zazouyeah, Portnawak, Cornélie et 1 autre membre ont BigUpé ce message.