Avec « FémiCité », Osez le féminisme reconquiert les rues parisiennes

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Clemence Bodoc, le 26 août 2015.

  1. Clemence Bodoc

    Clemence Bodoc
    Expand Collapse
    Rédactrice en chef
    Membre de l'équipe

  2. PlumeRouge

    PlumeRouge
    Expand Collapse
    Études en torture littéraire

    Petite précision : Louise Michel n'était pas résistante, mais communarde, c'est un petit peu avant :fleur: (d'ailleurs c'est assez fou que ça soit la seule pour une station de métro, puisqu'elle n'est plus si connue en dehors des historiens et du milieu de gauche... Mais j'en suis ravie, elle est géniale !)
     
    Janis Harvey, Adios Badmoizelle et Clemence Bodoc ont BigUpé ce message.
  3. Métempsycose

    Métempsycose
    Expand Collapse
    (Presque) spécialiste ès tatouages fleuris

    Je ne suis pas toujours d'accord avec Osez le féminisme (notamment au niveau de la prostitution, là où ils veulent l'interdire moi je suis plutôt pour l'encadrement), mais c'est ici une bien belle initiative :fleur:
     
    lucine, Adios Badmoizelle et Daredevil. ont BigUpé ce message.
  4. Clemence Bodoc

    Clemence Bodoc
    Expand Collapse
    Rédactrice en chef
    Membre de l'équipe

    ooops merci ! :top:
     
  5. PlumeRouge

    PlumeRouge
    Expand Collapse
    Études en torture littéraire

  6. sarahblablabla

    sarahblablabla
    Expand Collapse

    5/9 eh bé! Enfin j'aurais au moins découvert Marie Marvingt :) D'ailleurs je trouve ça dingue qu'elle soit aussi peu connue. Plutôt qu'un nom de rue, on devrait faire un film, ou mieux un dessin animé sur sa vie: Les Aventures de Marie Marvingt tous les jours dans les Minikeums (peut importe le nom stupide qu'ils ont finalement décidé de donner aux dessins animés sur France 3, pour moi ce sera toujours les Minikeums) Sérieux, imaginez un peu les étoiles dans les yeux des enfants... :puppyeyes:
     
  7. Clodwiga

    Clodwiga
    Expand Collapse

    Pourquoi pas, c'est vrai que le nom des rues est évocateur de beaucoup de moments d'histoire différents. Après les femmes sont loin d'être la catégorie la moins présente dans l'intitulé des rues, c'est le problème même du concept du "culte des Grands Hommes" développé au XIXe dont participe ce phénomène commémoratif. Le but est d'édifier, de souder une nation autour de figures politiques, éventuellement intellectuelles et artistiques, de rechercher la grandeur afin d'imposer une image puissante aux nations étrangères, il y a donc beaucoup d'oubliés. Il faut cependant ne pas oublier que ce choix de nom est intéressant pour comprendre les sociétés précédentes, et ne jamais oublier que les gens n'étaient pas les mêmes que nous et pensaient différemment.

    Ce qui me gène c'est que la sélection est faiblarde, les militants féministes manquent souvent de variété dans leurs personnalités références, alors que dès qu'on réfléchit 5mn, il y a beaucoup de femmes connues du grand public et que dès qu'on creuse un peu dans la culture de domaines spécifiques, des femmes au profil intéressant on en trouve des tas.
     
    Black Phillip a BigUpé ce message
Chargement...