Bac de maths et physique-chimie : comment limiter la casse ?

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Clemence Bodoc, le 20 mai 2015.

  1. Clemence Bodoc

    Clemence Bodoc
    Expand Collapse
    Rédactrice en chef
    Membre de l'équipe

  2. Nehl

    Nehl
    Expand Collapse
    Australia is my destination.

    Bon, je peux pas vraiment donner de conseils puisque j'ai toujours fait partie de la bande des "matheux" (et des "littéraires" en fait, mais que voulez-vous, je n'aime pas choisir :cretin: ), mais je trouve la partie sur l'apprentissage des méthodes de résolution vraiment très pertinente! Parce bien sûr, connaître les dérviées et le logarithme népérien c'est bien, mais savoir quand/comment/pourquoi les utiliser, c'est mieux!

    En tout cas, je souhaite bon courage à ceux qui vont passer le bac! :supermad:
    PS: produits scalaires, I love you forever <3
     
  3. XiMei

    XiMei
    Expand Collapse
    Je suis un donut-pancake.

    Je vais essayer de suivre cette méthode, j'en ai vraiment mais alors là vraiment besoin, surtout en maths :cretin: Je vise 6 pour l'instant, coeff 7 ça va faire mal :tears: , mais je crois pas pouvoir aller plus haut, on verra bien.

    Dans ma classe on ne parle pas d'esprit littéraire mais de "L refoulé", faut dire qu'on est une bonne dizaine plus douée dans les langues qu'en science x)
     
  4. lourobert

    lourobert
    Expand Collapse
    Guest

    C'est sûr qu'à s'entendre dire qu'on est "nul(le) en maths", qu'on est "un(e) littéraire", on n'aura jamais la confiance en soi qui permettra de dépasser ses propres préjugés sur la matière. Quand, en plus, tout ça s'accompagne de discriminations et autres clichés sexistes...
    J'avais lu une étude très intéressante (je ne me souviens plus où) où on avait fait passer le même exercice à plusieurs groupes composés de garçons et de filles. Quand on le présentait comme un exo de géométrie, les garçons obtenaient en moyenne de meilleurs résultats. Quand on le présentait comme un exo de dessin, bim, c'est les filles qui étaient les meilleures !

    Cette opposition scientifique/littéraire m'horripile parce qu'elle n'a vraiment pas lieu d'être. Perso, j'ai toujours été une élève "douée" -- vraiment pas du genre à bosser dur, juste le minimum, et toujours première partout, en particulier en maths et en sciences. Et pourtant, je n'ai jamais aimé les maths, et les autres sciences ne m'emballaient pas plus que cela. Après un bac S avec mention, j'ai envoyé bouler les attentes de mes profs et les prépas prestigieuses pour rejoindre la fac de lettres, et j'ai fini... traductrice ! Et franchement, mes bases en sciences m'aident énormément et m'évitent les non-sens monstrueux que des professionnels chevronnés (coucou, les doubleurs des Nouveaux Héros...) enchaînent à longueur de journée. Parce que la science est partout, même - surtout - dans les livres et au ciné.

    Le meilleur conseil que je puisse donner, c'est d'exploiter les compétences que tu as. Tu es plutôt "littéraire" ? Aucun problème ! Les maths, la physique, on peut très bien les voir comme des histoires. L'idée, c'est de dérouler le file logique dans sa tête, exactement comme on apprend une leçon d'histoire ou un mouvement de littérature. Deux questions : "qu'est-ce qu'on cherche ?", "et pour quoi faire ?". Trouver des exemples d'application peut changer ta vision et rendre tout le mic mac beaucoup plus clair. Et alors, si tu as un trou sur telle ou telle formule, elle reviendra naturellement.

    Et surtout, arrêtez de voir les maths comme ce gros monstre forcément difficile voire impossible ! Tu en fais TOUS LES JOURS des maths. Si, si, je te promets ! Et si toi, tu n'es pas paniquée au moment de faire l'appoint à la boulangerie parce que tu mets un quart d'heure à compter tes pièces et que tu as peur de retarder tout le monde, félicitations ! Tu es meilleure en maths que la fille qui avait toujours 20/20 jusqu'au bac S !
     
    Rin` a BigUpé ce message
  5. lourobert

    lourobert
    Expand Collapse
    Guest

    @Clemence Bodoc

    Pour rebondir sur ce que j'ai dit plus tôt, ça me fait un peu mal de noter ce décalage évident entre : "Avoir 20/20 à la dissertation du bac philo" et "Bac de maths et physique-chimie : comment limiter la casse".

    Les articles sont bons et les conseils très pertinents -- et utiles dans toutes les matières d'ailleurs. Mais les titres véhiculent des clichés qui piquent les yeux et entretiennent la légendaire opposition littéraire / scientifique et la peur des maths... pas franchement le meilleur moyen de partir gagnant(e) à l'examen :erf:

    Je comprends que l'article sur les maths part du point de vue de l'élève qui se sent moyen(ne), pas sûr de lui/elle, mais pourquoi tant de pessimisme ? Et pourquoi pas quelque chose de direct et positif comme "Comment réussir les épreuves scientifiques même si ce n'est pas ton truc".
     
    _Particule, MedusaQueen, Rin` et 2 autres ont BigUpé ce message.
  6. Valou.Rossi

    Valou.Rossi
    Expand Collapse
    Leviôsa, pas Leviosâââh !
    Ambassadrice de Ville

    Totalement d'accord avec @lourobert ! Je suis très étonnée, voire un peu déçue, de voir que les clichés de ce type soient véhiculés sur Madmoizelle...
     
  7. Mawrcan

    Mawrcan
    Expand Collapse
    J'ai décidé d'être heureuse, c'est meilleur pour la santé

    Entièrement d'accord avec @lourobert !
    Les maths, ça fait peur, ça a l'air dur, mais c'est pour ça que tant d'élèves ont des difficultés dans cette matière!
    Mon conseil, c'est d'abord de bien comprendre le cours. Rien ne sert d'apprendre par coeur, car dès que vous allez tomber sur un exo où il faut prendre de l'initiative, vous n'allez pas savoir quoi faire.
    Comment comprendre le cour? Écoutez en classe, comme ça vous pourrez poser des questions pertinentes qui feront avancer tout le monde. Si ça ne fonctionne pas, allez voir ce cours expliqué par quelqu'un d'autre! Sur internet il y a plein de moyens. Et peut être qu'avec l'explication de ce prof, qui a pris un exemple original mais concret, vous comprendrez mieux!
    Ensuite, faites beaucoup d'exercices, et si vous devez en sélectionner, faites des exos de bases, qui apprennent à manipuler des notions précises. Un exercice trop dur risque de vous décourager.
    Enfin, faites vous confiance! Devant votre copie, vous allez peut être avoir peur, en voyant un exercice sur le sujet que vous ne maîtrisez pas bien, mais une chose est sûre : si vous avez compris votre cours, que vous savez vos formules (mettez les dans votre calculatrice, ce n'est pas interdit! ) et que vous vous êtes entraîné, rien ne pourra vous arrêter! :supermad:
     
    lourobert a BigUpé ce message
  8. Manon. B

    Manon. B
    Expand Collapse

    C'est vrai que le titre ne met pas vraiment en valeur les maths mais il est cohérent avec l'article qui contient de nombreux conseils judicieux plutot destinés aux élèves en difficulté (sauf peut être celui de grappiller des points sur chaque exercice, j'aurais plutôt tendance à conseiller de faire un exercice qui nous inspire vraiment à fond puisqu'il y a généralement une logique du point de vue de l'enchaînement des questions). Pour moi cet article ne véhicule pas un cliché sexiste puisqu'il s'agit plutôt du partage d'une expérience personnelle. Et il est bien utile puisque les difficultés en maths et physique en terminale S concernent un très grand nombres d'élèves !
    Malheureusement il est vrai que les filles qui poursuivent des études scientifiques sont très minoritaires notamment en classe prépa (seulement 1/4 de ma classe et il s'agit apparemment d'un record...) Et pourtant la personne la plus douée de ma prépa (et de trèèès loin) est une fille... Donc ce serait gentil qu'on arrête d'entendre tout au long de notre scolarité que les filles sont naturellement moins fortes que les garçons en maths (jusque dans les articles des cours d'anglais de prépa, c'est sympathique) ou qu' une fille qui réussit en maths c'est parce qu'elle travaille et que pour un garçon c'est parce qu'il est doué, brillant, qu'il sent 'le truc', parce que ça me paraît franchement infondé vis à vis de ce que je vois tous les jours...
    (et la réponse à la photo c' est -1, désolée j'ai pas pu m'empêcher de chercher ^^)
     
  9. lourobert

    lourobert
    Expand Collapse
    Guest

    @Manon. B

    Je parlais des clichés sexistes que l'on subit dans la vie en général, comme tu les décris très bien. Et je suis d'accord, cet article ne les véhicule absolument pas -- quoique qu'il aurait été intéressant au passage de les aborder pour bien les briser.

    Par contre, par rapport à l'article "Avoir 20/20 à la dissert de philo", le titre n'est vraiment pas encourageant, je trouve. Je comprends bien qu'il s'adresse à celles et ceux qui ont des difficultés, mais du coup ce serait bien de le préciser dans le titre. Sinon, ça suppose que tout le monde galère à mort en maths / que les maths sont forcément une épreuve insurmontable. Ça ne me paraît pas moins possible d'avoir 20/20 en maths qu'en philo. Et comme les commentaires le montrent bien, l'article philo a permis à beaucoup de prendre confiance et d'améliorer leur note sans forcément que ça soit un 20/20.

    Les conseils sont pertinents, et avec un titre audacieusement optimiste comme dans le premier, ce serait vraiment parfait ;)
     
    Onyris a BigUpé ce message
  10. Manon. B

    Manon. B
    Expand Collapse

    On est bien d'accord q'un titre plus optimiste n'aurait pas fait de mal ! parce que ça m'attriste un peu de voir que les maths souffrent d'une si mauvaise image alors que je trouve ça plutôt passionnant :) Je ne réagissais pas à ton commentaire mais plutôt à celui qui le suivait parce que je trouvais les mots employés un peu durs pour un article qui me paraît plutôt bon et dont le contenu coïncidait avec le titre et les difficultés bien réelles rencontrés par beaucoup élèves.
    (Et effectivement le 20 en maths me paraît même beaucoup plus abordable que le 20 en philo :d)
     
    Rin` a BigUpé ce message
  11. Rin`

    Rin`
    Expand Collapse
    Fraîche comme le gardon du matin.

    Faisant parti des « matheuse », je n'ai pas non plus trop de conseils à donner.
    Ceux que @Clemence Bodoc donne correspondent assez à ma façon de voir un exercice de maths ou de physique :
    Pour résoudre telle question, j'ai besoin de cette équation, donc je vais avoir besoin de ces données.
    Pour obtenir ces données, je vais avoir besoin de ces équations, donc je vais avoir besoin de ces données bis.
    Et de remonter ainsi jusqu'à me dire « Ces données là, elles sont dans l'énoncé, et de dépiler ensuite la pile d'équations / théorèmes nécessaires.
    Et si je ne remonte jamais aux données de l'énoncé, c'est que je me suis trompée de chemin.
     
  12. Clemence Bodoc

    Clemence Bodoc
    Expand Collapse
    Rédactrice en chef
    Membre de l'équipe

    J'entends vos critiques sur le titre mais... La rédaction des titres obéit à beaucoup de contraintes. Je veux que mon article soit lu, et pour ça il faut que les gens tombent dessus quand ils cherchent des méthodes de révision sur Google, par exemple.

    Mircéa, qui avait rédigé l'article sur la philo, étudiait la philo à l'époque où elle écrivait ces lignes. Moi, j'ai eu mon bac S (mention TB :cretin: ) en 2005. J'ai voulu intégrer des exemples d'exercices, histoire d'illustrer mon propos, mais en sortant des annales sur le net : je me suis retrouvée face à du chinois... ça fait BEAUCOUP TROP LONGTEMPS que je n'ai pas fait un exo de physique, haha ! :yawn:

    Par ailleurs, comme vous l'avez souligné, l'article s'adresse à celles qui se sous-estiment, celles qui considèrent qu'elles "vont se planter" (alors qu'elles ont bossé toute l'année, au passage...) Je voulais faire un article qui leur parle, et qui ne leur vende pas non plus de faux espoirs. Je doute que ces filles-là fassent une recherche Google sur "avoir 20/20 en maths et physiques". Et comme je voulais aussi y mettre de l'humour, j'ai opté pour ce "limiter la casse". Qui au final, comme vous l'avez souligné, n'est que dans le titre : l'article ne vous prend pas pour des dindes (ça me fait plaisir qu'on soit d'accord sur ce point ! :cretin: )

    Maintenant, si une ou plusieurs « matheuses » ici se sentent de faire un vademecum des épreuves de maths et physiques, avec des conseils plus précis sur la résolution des exo type, ou, par exemple "x erreurs à éviter", proposez-le nous ! \o/ (clairement, je n'en suis pas capable, 10 ans après mon bac.... !)
     
Chargement...