« Bande de filles », un film encensé pour de mauvaises raisons

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Clemence Bodoc, le 22 octobre 2014.

  1. Clemence Bodoc

    Clemence Bodoc
    Expand Collapse
    Rédactrice en chef
    Membre de l'équipe

  2. AngelTen Richard II

    AngelTen Richard II
    Expand Collapse
    Of course it is happening inside your head, but why on earth should that mean that it is not real ?

    Suis-je la seule personne qui suis à la fois blanche et vit en banlieue multicolore, et qui me rend compte à quel points tous ces clichés racisto-classistes sur les banlieues d'immigrés sont faux ? Come oooooooon, je suis en prépa, dans une banlieue qu'on peut qualifier de "pauvre". Les filles noires, elles sont dans ma classe. Pas dans la rue. Et quand je les entend parler, elles disaient "je me voyais pas faire ça, moi qui vient de *insérer ici le nom d'un quartier*". Franchement ? Ce n'est pas en resservant aux immigrés toujours les mêmes clichés au cinéma sur eux-mêmes qu'on va les aider à se construire une meilleure image d'eux-mêmes, ou qu'on va aider ceux qui ne sont pas immigrés à les considérer autrement.
    Zut.
     
    Etp, Sassegra, Babylon3 et 27 autres ont BigUpé ce message.
  3. Luz-

    Luz-
    Expand Collapse
    Je dois y arriver.

    @Gustave le problème de la parenthèse, à mon sens, c'est que c'est mettre le féminin entre parenthèse et donc bien montrer que c'est "l'autre"...
    OOOH nee, je voulais aller le voir (je n'avais pas encore lu de critique) mais tout ça me décourage :sad:
     
    Etp et Shiera S ont BigUpé.
  4. Miyou_BN

    Miyou_BN
    Expand Collapse

    Voilà ce qui m'avait tant gênée pendant la promo de ce film ! J'étais incapable de poser le doigt dessus (à part le grotesque des journalistes qui interrogeaient les filles "C'est comme ça ? On se rendait pas compte" alors que ces clichés ont déjà circulé 1000 fois)
     
    Etp, marion-perso et Shiera S ont BigUpé ce message.
  5. Talis

    Talis
    Expand Collapse

    J'ai vu le film en avant-première, et je l'ai trouvé très bien. Un bon film, avec une histoire solide, de très bonnes actrices, des choix musicaux et une construction du scénario qui m'ont fait accrocher... N'ayant pas lu/vu une seule interview ou critique avant, je ne savais pas à quoi m'attendre, et je suis ressortie enchantée !
    Mais comme le dit l'article le film n'a rien de révolutionnaire dans sa vision du monde, ou des actrices. Leur couleur de peau n'apporte pas un "plus" au film, c'est simplement quatre jeunes actrices pleines d'énergie. Et effectivement il y a pas mal de choses déjà vues, sur la mère femme de ménage ou le machisme des grands frères par exemple (sans vouloir spoiler).

    Donc je suis surprise maintenant de découvrir via cet article quelle promo est faite autour du film... Ça me semble effectivement déplacé.

    Ceci dit, quoi que vous pensiez du discours autour de ce film, je pense que ça n'empêche pas d'aller le voir, pas pour une quelconque parti pris politique ou esthétique, mais juste comme un bon film :)
     
    Etp et Trois ont BigUpé.
  6. MissMachine

    MissMachine
    Expand Collapse
    "Booze tends to take the edge off. I wanna stay angry."

    Tiens, c'est drôle, je ne viens pas de banlieue comme toi, mais cet aspect "non-multicolore" du casting m'a tout autant frappée. Je veux dire, pourquoi un casting EXCLUSIVEMENT noir ? C'est pas du tout l'image que j'ai des banlieues. À la rigueur, je veux bien croire que la proportion de personnes Noires et d'origine Magrébine soit plus importante dans les banlieues que dans les quartiers résidentiels, mais là ça fait vraiment les Noirs banlieusards d'un côté et les Blancs classe moyenne de l'autre, et la réalité est quand même beaucoup plus nuancée que ça, il me semble. Là, on est vraiment dans le cliché total. "C'est des filles de banlieue ? Bon, ben alors elles seront Noires. Forcément. Toutes." Enfin, personnellement, j'aurais trouvé ça plus réaliste qu'il y ait au moins une Blanche et une Magrébine dans cette "Bande de filles".

    Sinon, je suis contente de voir que Madmoizelle a été à l'écoute des critiques que certaines Madz' ont formulées à l'égard de ce film, et d'en avoir fait un article :nod:
     
    SassyFruits, harey, Krumpet et 18 autres ont BigUpé ce message.
  7. Altaïr.

    Altaïr.
    Expand Collapse
    Pourquoi vouloir décrocher la lune, quand on a les étoiles ?

    Merci pour cet article, qui touche à un véritable problème de société, je trouve.
    Il est vrai que les commentaires de la plupart des médias à propos de ce film me mettent mal à l'aise. En quoi est-ce une révolution et une "audace" de mettre en scène une bande de jeunes filles Noires, évoluant en plus dans un milieu banlieusard ultra-cliché, vu et revu, et de le souligner de façon aussi malsaine ?

    Effectivement, je trouve ça bien que la réalisatrice ait voulu choisir des actrices Noires parce qu'on les voit encore trop peu dans le cinéma français, mais si c'est pour les cantonner à des rôles clichés et "attendus", là, ça me plaît moins.

    D'ailleurs, les rôles-types sont monnaie courante dans le cinéma français (et américain, aussi), et quand on y fait attention, on voit régulièrement les mêmes schémas qui se dessinent. Les rôles-types sont quelque chose de très ancien, qui existaient déjà au temps de la Commedia Dell'Arte par exemple, mais c'était su et assumé.
    Là, c'est le discours derrière tout ça qui est dérangeant. Si la vision clichée de la banlieue et de sa population était assumée dans le discours de la réalisatrice, ç'aurait été une autre histoire. Mais qu'on parle de "renouveau" et de "fraîcheur" alors que justement, les rôles et les situations semblent très stéréotypés, c'est préoccupant.

    Beaucoup de médias/politiques/artistes/etc sont dans le "bien-pensant", mais tombent tête la première dans la discrimination positive. "Ah tiens, je vais mettre des Noirs/Maghrébins/Asiatiques dans mon film, comme ça ça va faire bien." Même s'il y a "positif" dans le terme, il y a aussi "discrimination". Associer des rôles-types à telle couleur de peau/tel âge/tel sexe/telle orientation sexuelle/tel niveau social est malheureusement une pratique encore très courante.
    Moi-même, je ne le vois pas toujours, et j'essaie de toujours remettre en question ce que je vois, ce que j'entends, ce que je pense, pour essayer de me détacher de ces clichés faciles et discriminants et de les critiquer.

    Je trouve ça très bien que vous ayez écrit cet article et que vous releviez ce problème de fond. C'est extrêmement important, et ça permet de poser un autre regard sur les films, les séries, les spectacles que l'on voit, les livres que l'on lit... Et que sous cette "bien-pensance" peut parfois (souvent) se cacher un racisme latent, et sans doute inconscient.
    Relever ce genre de discours permet de prendre conscience de celui-ci, justement.
    Donc, je le réécris : merci !
     
    Etp, Phoenix-, Krumpet et 8 autres ont BigUpé ce message.
  8. MookieA

    MookieA
    Expand Collapse
    HA-HA-HOLIDAY [I]yeee :headbang:[/I]

    J'ai vu passer cette expression : "choix esthétique" et elle m'avait donner envie de jeter mon ordinateur par la fenêtre. Il s'agit de personnes avant tout, leur couleur de peau ne les rend pas plus "esthétique" qu'une autre ! :facepalm: Et quand il n'y a que des blancs, c'est esthétique ? Ah non... C'est "normal".
    En général je me tiens éloignée des critiques cinéma de Libé. Beau ramassis d'expression à rallonges et de mots compliqués pour, au final, pas grand chose.

    J'aimerais bien que Madmoizelle traite le sujet de l'intersectionnalité justement. Je trouve beaucoup d'information en anglais, mais avec des exemples des Etats-Unis, et une "version française" pourrait être très intéressante :fleur:
     
    Blumeen, Maia Chawwah, Etp et 5 autres ont BigUpé ce message.
  9. LiGie

    LiGie
    Expand Collapse
    * You're my end and my beginning *

    Merci bien ! Je commençais à m'en vouloir de penser la même chose de ce film et de ses critiques (je ne l'ai pas vu par ailleurs). Et je trouve ça un peu dangereux d'encenser ce film pour de mauvaises raisons comme le souligne justement le titre de cet article. Pourquoi ? Parce qu'il peut y avoir "overdose" à la longue (entre ce film et Samba) et provoquer l'effet inverse, un contre-coup de relent raciste (un peu comme ce qui s'est passé avec le mariage pour tous qui a fait remonter une homophobie latente, j'ai l'impression).

    J'aimerais tellement qu'on arrête d'opposer les gens entre eux en prenant comme prétexte leur milieu, leur origine ou leur sexualité. C'est la seule façon de tous nous accepter.
     
    Etp et marion-perso ont BigUpé.
  10. Eiluned

    Eiluned
    Expand Collapse
    Goodbye !

    Merci de cet article, parce que oui, c'est problématique de souligner une audace en parlant du casting, ou un message politique.

    C'est quand même assez horrible qu'à notre époque on en soit encore là... Ça me fait penser aux conversations que je peux avoir parfois avec mes grands parents. Je parle de mes amies, de mes connaissances, et dès qu'un prénom sort du cadre et sonne "étranger", j'ai le droit à un interrogatoire du genre : "ah mais c'est original comme prénom, elle est d'où?"
    Généralement je joue à la conne et je parle de leur département de naissance, parce que ça me viendrait même pas à l'idée de demander à mes potes de quel origine ils sont, que pour moi, ils sont avant tout la personne avec qui je vais parler de films d'horreur, boire un thé, ou celle qui partage mon amour des films d'époque.
    C'est pareil pour la couleur de peau, on s'en fout. Ça ne devrait pas faire partie de critères de jugement, tout comme la corpulence, la taille, le milieu social, et toutes les choses qui font partie de nous.

    Mais bon est on dans un société où il faut rentrer dans des cases, et c'est bien malheureux...
     
    Blumeen, Etp, Lenehän et 3 autres ont BigUpé ce message.
  11. Zute

    Zute
    Expand Collapse

    Décidément, Marie-Charlotte, j'aime vraiment tes articles... des analyses bien menées et argumentées, pertinentes, qui invitent à réfléchir par soi-même... ça fait vraiment du bien.
    Je trouve celui-ci particulièrement bon, et il met bien le doigt sur ce qui m'avait perturbée dans l'approche médiatique du film, sans que je ... susse (j'ai bon ?) le formuler en moi.


    J'ai aussi été étonnée par cet aspect, quelqu'un sait si c'est le reflet d'une réalité ou du pur fantasme ?
     
    Blumeen, Gustave et (utilisateur supprimé) ont BigUpé ce message.
  12. Himi

    Himi
    Expand Collapse
    Guest

    Si c'est le cas tant mieux, non ? L'homophobie latente, tout comme le racisme latent traduisent un malaise qui n'attendait qu'un élément déclencheur pour se libérer. Et perso, vu que j'aime bien savoir à qui j'ai affaire, je préfère connaître les opinions de ceux qui m'entourent plutôt que de faire la sourde oreille. Et c'est peut-être pas ton intention mais j'ai l'impression qu'en gros, tu es en train de dire que ce genre de films créent du racisme tout comme le projet du mariage pour tous a créé de l'homophobie et je ne suis pas du tout d'accord avec ça. Les noirs, les homosexuelles et homosexuels existent, ils ont une vie, des sentiments, des revendications et ils ont le droit de l'afficher. Si ça crée une "overdose" chez qui que ce soit, j'invite ces personnes à remettre en question leur vision du monde.
     
    harey, Madame_Casse-Pieds, Armo Nelga et 16 autres ont BigUpé ce message.
Chargement...