Bienvenue sur le forum madmoiZelle !

Tu veux participer à la communauté et devenir une Mad ? Rejoins-nous !

Inscris-toi maintenant

Beyoncé ou le féminisme ironique par Élise Costa, à lire sur Slate

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Sophie-Pierre Pernaut, le 6 février 2013.

------------ Publicité ------------
  1. CocomicStrip

    CocomicStrip "2013 sera la plus bonne de toutes mes copines"

    Est ce que l'on va vraiment entreprendre un débat sur ce sujet?
    Je suis même étonnée que Madmoizelle prenne la peine d'écrire un papier...

    Elle est heureuse de s'être marié, et souhaite que tout le monde le sache...ET ALORS?!

    En lisant ce genre de polémiques,je commence fortement à penser que les féministes sont (pardonnez moi l'expression) de vraies peaux de vaches,qui s'ennuient tellement dans leur vie qu'elles se sentent obligées de pourrir la vie des autres...
    Ce n'est pas une évolution des mentalités,c'est un retour en arrière.

    @pepitozcrokett
    Ton message m'intrigue un peu tout de même...(mais rien de méchant tkt :))
    Depuis quand avoir une vie de famille et une vie saine fait de toi quelqu'un de traditionnelle...
    Ce n'est pas du marketing...c'est sa vie,ses choix.
    Rihanna est peut être la badass,mais elle a également fait une choix de vie, certes différents de Beyoncé,mais cela ne nous donne pas le droit de juger,qui mène la meilleure vie ou pas.

    Je pense qu'il faut arrêter de mettre les gens dans des cases,sous prétexte qu'ils sont célèbres ou pas,personne ne nous a demandé de les vénérer en modèle.
    Ils nous laissent vivre notre vie,laissons les vivre la leur.
    Dernière édition: 6 février 2013
  2. CherryHana

    CherryHana Une margarita a la main

    Ah mais je ne me suis pas énervée, je suis bien élevée moi hein ! lol (bon, j'avoue avoir fait une petite moue dubitative tout de même !)
  3. Wade.

    Wade. I'm not moule, my mother had me Prout!

    LEAVE BEYONCE ALOOOOOONE :gonk: :gonk:
  4. NimeY

    NimeY Mélange instable

    Ma réaction point par point :

    [ul][li] Pour les mads qui ont l'impression qu'on en fait une polémique ou qui "commencent à croire que les féministes sont des peaux de vaches qui s'ennuient tellement dans leur vie qu'elles se sentent obligées de pourrir la vie des autres"..Là je comprends pas, il faut se calmer un peu et remettre les choses en perspective ? C'est un petit article de Slate, pas une méga polémique, et je n'ai pas l'impression que "les féministes" se soient déchaînées sur Beyoncé, au contraire l'auteure est de son côté.. [/li][li]Je fais partie des filles qui ne prendront jamais, jamais, le nom de leur mari (en admettant que je me marie...), à moins que lui aussi ne veule prendre le mien (et là sur le coup c'est ce que Bey et Jay-Z ont fait et je trouve ça cool !). Mais bon force est de constater il y a énormément de femmes qui veulent encore le faire et que c'est leur choix. Je ne trouve pas ça très féministe mais ce n'est que mon avis et je suis pour la liberté de choix donc chacun fait ce qu'il veut.[/li][li]J'adore Beyoncé, je pense que oui elle est féministe (j'aime beaucoup le fait qu'elle mette en avant des musiciennes, qu'elle chante l'émancipation financière des femmes), mais il y a des degrés et des interprétations du féminisme, le socle commun étant l'égalité (des droits, des salaires, etc). [/li][/ul]
    En revanche je trouve qu'en faire l'icône du féminisme serait trop poussé. Certes il est mentionné son côté très traditionnel (cf Single Ladies) mais c'est pas ça qui me chiffonne le plus. Par exemple ce serait plutôt la chanson des Destiny's Child "Nasty Girl" qu'on pourrait qualifier de "slut shaming" : 
    "Nasty put some clothes on/These men don't want no hot female that's/Been around the block female, you nasty girl/Flirtin' wit every man she sees/Her pants hangin' low, she never says no/Everyone knows she's easy/Nasty where's your pride, you should be ashamed".
    Mais aussi le fait de poser avec Terry Richardson. Beaucoup de gens ont mal compris ce truc, le problème c'est pas qu'elle pose en petite tenue mais avec ce photographe là en particulier. Il a été plusieurs fois accusé d'abus sexuels, particulièrement sur de très jeunes mannequins. Peut-être que Beyoncé ne le sait pas, ou peut-être qu'elle s'en fiche, on ne le saura pas.



    Bon j'ai déjà écrit un pavé donc je vais m'arrêter là, juste histoire de dire que cet article brasse pas mal d'air et que c'est un peu une montagne qui accouche d'une souris...
    Dernière édition: 6 février 2013
  5. Elise

    Elise Member of ze Rédac' Membre de l'équipe


    Si Beyoncé avait dit "je suis une féministe et je souhaite me battre pour que la femme soit l'égale de l'homme", il n'y aurait pas eu lieu d'écrire un article. Alors bien sûr, je théorise sur des actes plus que sur des discours - et j'aime d'autant plus le faire que disserter sur des sujets a priori sans importance, c'est mon truc.

    Si tu cliques sur les liens du papier, tu pourras lire par exemple que certaines chanteuses pop, entre 17 et 22 ans, ne veulent surtout pas parler de féminisme. C'est trop politique. De même j'ai déjà vu, sur les forums de Mad, des filles qui se braquaient à la simple évocation du mot, arguant qu'elles ne l'étaient sûrement pas.

    Or, qu'on s'affirme comme telle ou non n'a pas d'importance. Beyoncé en est l'exemple même.

    Et je crois justement qu'il est bon de rappeler de temps à autres qu'on peut montrer ses fesses et être féministe, ou que l'on peut prendre le nom de son mari et être féministe. Parce qu'en voyant certaines réactions (dans les médias ou autres), c'est à se demander si on ne bascule pas dans l'effet inverse où des femmes veulent imposer leurs propres règles aux autres.

    Quant à Catherine de Médicis et Marie Stuart, je ne parle pas d'influence à l'époque, mais du fait qu'aujourd'hui, on se souvient plus d'elles que d'Henri II ou de François II. En ce sens, elles ont bel et bien plus marqué les esprits que leurs époux.
  6. Elise

    Elise Member of ze Rédac' Membre de l'équipe

    Je suis super d'accord avec toi sur les deux points. Bon personnellement, il est évident que Beyoncé n'est pas une icône du féminisme mais :

    - Nasty Girl a été écrit alors qu'elle avait 20 ans. J'ose à croire qu'aujourd'hui, elle ne le ferait plus.

    - Pour Terry Richardson, m'est avis qu'elle n'est même pas au courant d'une quelconque polémique autour de lui. Ce mec est vénéré par d'autres gens du milieu, et tout le monde continue à faire appel à lui, pour une raison que j'ignore. Comme tu dis, sur ce point-là, on ne le saura jamais.
  7. Eros Thanatos

    Eros Thanatos Beau comme la rencontre fortuite sur une table de dissection d'une machine à coudre et d'un parapluie

    Elle fait ce qu'elle veut, non? Le concept du féminisme c'est, comme l'a dit Élise Costa, de "faire comme bon nous semble" et d'accepter que les autres fassent de même. Que les femmes prennent le nom de leur mari ou gardent le leur, peu importe, du moment qu'il s'agit de leur choix et qu'elles n'imposent pas leur choix au autres. Et même si une femme est entièrement dévouée à son mari, si elle le fait parce c'est ce dont elle a envie et que son compagnon la respecte, grand bien lui fasse, à partir du moment où elle ne fait pas chier celles qui ont décidé de faire autrement. Être féministe c'est s'inquiéter du bonheur des femmes et de ne pas les juger quels que soient leurs choix, c'est tout. C'est pas un mode de vie à prôner et à imposer à l'ensemble de la population féminine.
  8. renny

    renny Du balai.

    Tu fais bien de le rappeler, on dirait que certaines l'oublient. C'est dommage pourtant, nous avons tellement pâtit du fait de ne pas avoir le choix, que la s'offusquer du choix que l'on peut avoir c'est curieux comme reflexe.
  9. renny

    renny Du balai.

    tu sembles bien argumenter, et ouverte au débat, de fait j'ai une question: qu'est ce que le féminisme pour toi?(sachant que pour toi prendre le nom du mari n'est pas féministe)
  10. NimeY

    NimeY Mélange instable

    Oui je crois aussi qu'elle ne ferait pas ça aujourd'hui, même si c'est un peu dommage qu'elle ait fait ça à la même époque où elle chantait "Independant Woman". C'est une erreur de jeunesse on va dire !
    Et je pense qu'elle n'est pas au courant pour Richardson,  mais les gens qui bossent dans ce milieu le savent très bien et ça me dégoûte qu'il passe entre les mailles du filet sans jamais être inquiété. Mais bon je sais bien que c'est pas la faute de Bey, je pense pas que ce soit arrivé à ses oreilles.
    Enfin voilà désolée de ce message qui sert à rien puisque je n'ai fait que paraphraser :taquin:
  11. renny

    renny Du balai.

    Mais elle écrit ses textes la Beyoncé? Parce que si elles a une armada d'auteurs, ça change tout, et elle n'est pas plus engagée que Pierre, Paul ou Jacques...
  12. Rabbit Heart

    Rabbit Heart Source de l'avatar : Simona Bonafini

    Qui peut empêcher une jeune mariée d'être heureuse et de le faire savoir? Elle n'incite pas spécialement à la soumission et ne décourage pas le féminisme.
  13. NimeY

    NimeY Mélange instable

    Oui, elle les co-écrit pour la plupart, et ce depuis l'époque des Destiny's Child !

    Quant à ta question sur le féminisme, c'est tellement vaste et compliqué, on pourrait écrire un pavé dessus, et je manque de temps et d'éloquence pour le faire ;)
  14. Akela

    Akela Adooore les sushis

    En fait je ne trouve pas ça choquant pour Beyonce dans la mesure où c'est un choix éclairé.
    Je trouve ça beaucoup plus choquant que des femmes prennent le nom de leur mari parce qu'elles ne savent même pas qu'elles ont un choix. Là c'est grave.

    Mais là c'est vraiment pas le cas. Comme on l'a déjà dit, ils ont pris chacun le nom de l'autre, Jay-Z et elle (ce que je trouve super cool!)
    Après le nom d'une tournée, justement, ça ne dure qu'une tournée...
  15. Aprilwetter

    Aprilwetter Mélange instable

    J'aime bien son attitude. C'est un peu con, mais parfois en me maquillant et m'apprêtant pour une soirée je me demande si je suis en train de trahir mes convictions.

    Pouvoir embrasser sa féminité et son féminisme à la fois, ça me plait!