Bioshock Infinite : cachez cette héroïne que le marketing ne saurait voir

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par LeReilly, le 2 décembre 2012.

  1. LeReilly

    LeReilly
    Expand Collapse
    Jeune homme propre sur lui.

  2. The Frog

    The Frog
    Expand Collapse
    Il ne faut yamé se laisser manipoulé !

    C'est dommage, très dommage. Les équipes amrketing de jeux vidéos ont souvent tendance à prendre les garçons pour des gens ne sachant pas s'adapter. Avec Mirror's Edge, Portal 1 et 2, Tomb Raider, ces jeux au personnage féminin imposé, on avait déjà prouvé qu'un personnage féminin peut attirer des joueurs masculins.

    Les joueurs masculins que je connais (mon petit ami, ses amis, mes amis) n'ont aucun mal à se personnifier en personnage féminin. Non pas comme grand frère qui accompagne le personnage, mais comme le personnage. De ce côté, je suis même nettement moins "tolérante" qu'eux car j'ai personnellement du mal à manipuler les personnages masculins à la troisième personne sauf exceptions (batman entre autre). Une femme ne veut pas dire "jeu pour enfant" ou "jeu de fille" avec toute la mauvaise connotation qui l'accompagne. Un jeu d'homme est violent, un jeu de fille est chiant... Il serait temps que les marketeux pensent sérieusement à revoir leurs stratégies pour essayer d'englober une part de plus en plus important de leur public : les femmes.

    Je pense qu'il peut réellement avoir un lien fort entre joueur et joueuse, personnage masculin et féminin. Je pense que les joueurs sont largement moins cons qu'on pourrait le penser : que les plus ouverts et intelligents ne participent simplement pas au débat car moins touché par ces situations : déjà, ils font généralement moins attention à la jackette qu'au gameplay et qu'aux vidéos, ensuite les joueurs qu'ils fréquentent sont tolérants et ils fréquentent des filles... Du coup, les "grandes gueules" du monde du jeu sont souvent ceux qui nous font le plus enragés. Par exemple, à la création de Guild Wars 2, les développeurs ont demandé l'avis des joueurs, mais bien évidemment, sur les 200 avis qui n'étaient pas construits, débiles et haineux, il y en avait seulement 4 ou 5 réellement utiles et intéressants... Pourtant je n'irais pas jusqu'à dire qu'une majorité est débile. C'est juste que les petits cons font plus de bruits que les autres.
     
  3. DestyNova_

    DestyNova_
    Expand Collapse
    Monde de Merde.

    "Renforcer" la présence du personnage masculin, j'aurais pu comprendre, mais supprimer purement et simplement le personnage féminin de la photo comme si c'était un handicap ...

    En plus où est passé le fameux adage "le sexe fait vendre"? J'ai l'impression que pour ces mecs du marketing héroine ne peut pas faire vendre/présenter un intérêt pour le joueur si elle a un rôle important et qu'elle n'est pas réduite à simple objet sexualisé. Au contraire elle devient dangereuse.
     
  4. Mayh

    Mayh
    Expand Collapse
    chat perché

    C'est.... dommage. Et c'est aussi prendre ouvertement la communauté des gamers pour une communauté d'abrutis et de sexistes.
    Je serais développeuse et j'aurais travaillé dur pour penser un gameplay incluant des personnages complexes et intéressants, je serais vraiment dépitée qu'on décide tout à coup d'arrêter d'en mettre un en avant parce qu'il risque de faire baisser les ventes. Surtout si ce personnage suscite de l'intérêt dans la communauté, et permet une nouvelle dimension de jeu.

    C'est vraiment dommage de continuer à perpetuer le sexisme ordinaire dans le marketing, et ce quelque soit le domaine d'ailleurs, le jeu vidéo est loin d'être le secteur le plus touché par ça.

    Et le plus triste, c'est qu'après ça retombe sur la gueule de la communauté, donnant une image faussée de cette dernière.

    Stop..
     
  5. lauralia

    lauralia
    Expand Collapse
    Guest

    C'est vraiment dommage. Non seulement ils prennent leurs joueurs masculins pour des cons qui ont besoin de gros bras ou de gros seins pour s'intéresser à un jeu (alors qu'effectivement le succès de jeux comme Mirror's Edge montre bien que, non, les hommes ne sont pas des crétins binaires des cavernes), mais en plus ils oublient que, de plus en plus, une large partie de leur clientèle et de leur target audience (je ne connais pas le terme équivalent en français, désolée pour l'anglicisme) est aujourd'hui composée de femmes qui seraient ravies qu'on mette en avant des persos féminins dans le marketing des JV.


    Je veux juste rapidement rebondir là-dessus (et je m'excuse d'avance si je sonne agressive, à l'écrit je donne toujours l'impression d'être prête à mordre alors qu'en fait je suis plutôt gentille et ouverte d'esprit >_<).
    Le jeu vidéo est loin d'être le secteur le plus touché par le sexisme? Euh, non?
    Entre le sexisme des joueurs (essayer d'être ouvertement une fille sur des jeux comme CS revient à mener une bataille de tous les instants contre les commentaires sexistes, offensants voire carrément crade des autres joueurs, quand ils ne te gênent pas carrément par leurs actions in game), le sexisme des développeurs (persos féminins ultra sexualisés (bayonetta, lara croft,...) ou victimisés (à nouveau lara croft, dans le dernier opus) voire juste tout bêtement gênants (combien de persos féminins te foutent dans la merde parce qu'elles se font chopper par le méchant, grosses cruches qu'elles sont?)), et le sexisme du marketing dont nous avons ici une nouvelle preuve, le jeu-vidéo est un secteur extrêmement touché par le sexisme. Je ne dis pas qu'il n'y a que des sexistes dans le JV (heureusement!!) mais c'est quand même une réalité extrêmement présente...
     
  6. Mayh

    Mayh
    Expand Collapse
    chat perché

    Lauralia : Non c'est moi qui me suit mal exprimée pardon ;)
    Je connais totalement le sexisme du milieu du jeu vidéo, même si mon âme de gameuse s'est fait la malle depuis un petit moment déjà.
    Je voulais juste dire que le sexisme ordinaire était partout. Mais j'admets que ma phrase laisse à penser que j'ai absolument pas conscience de ce qui se trame dans l'univers du jv et que je nie un peu le problème, alors que pas du tout :shifty: Pardon pardon.

    Edit : d'ailleurs j'me suis relue et effectivement après relecture ça correspond pas tellement à ce à quoi je pense (j'arrête de poster le dimanche, trop de caca mou dans la boîte crânienne ) :lunette: .
    Enfin j'ai conscience de la gravité du problème, je suis la première à facepalmé, j'voulais juste dire que c'était pas que dans ce milieu que y'avait un énorme soucis malheureusement. Phrase pourrie du dimanche bûssoir . J'ai honte d'avoir posté sans me relire.
     
  7. Mayh

    Mayh
    Expand Collapse
    chat perché

    Mais tellement...
    Personnellement, je suis une fille, et je me suis identifiée dans plein de personnages masculins. De plus, je connais plein de mecs qui aiment incarner des personnages féminins, notamment dans les MMORPG (donc choisissent de plein gré d'incarner un personnage féminin), j'ai l'impression que y'en a vraiment beaucoup.
    Il faut tout simplement arrêter d'attacher de l'importance au sexe, ni plus ni moins. Simplement à la profondeur du personnage, et à son univers.
    Par contre, je trouve que ce serait assez contre productif de trop tomber dans le "développez des personnages féminins, ça attirera la clientèle féminine ! ". Il faut surtout montrer aux marques que, quelque soit le sexe du joueur et celui de son héros, le jeu peut être une tuerie et très bien se vendre.

    C'est pour ça que j'arrive vraiment pas à comprendre ces constats qui sont fait dans les services de marketing, et sur les chiffres des dépenses faites dans les jeux en fonction du sexe du héros :eh:

    Question : sur quoi ils se basent, pour savoir que les mecs préfèrent dépenser de l'argent dans un jeu dont le héros est un porteur de zizi ?
     
  8. Karrie788

    Karrie788
    Expand Collapse
    Come to the dark side, we have cookies.

    Ça fait toujours mal (comprenez un mot plus vulgaire) de voir ce genre de choses arriver dans le milieu du jeu vidéo. Ça me rappelle le TT #1reasonwhy d'il y a quelques jours où les femmes bossant dans le milieu racontaient leurs déboires. Ça m'a aussi rappelé que souvent on me regarde avec un petit sourire en coin en disant "Ouais tu joues aux Sims c'est ça ?" quand je dis être gameuse.

    Bon je vais râler au sens général, mes excuses d'avance.

    Le jeu vidéo au départ c'est clair que c'était un truc de mecs. En même temps quand tu voyais les jeux estampillés "filles" (Barbie, etc) tu comprenais pourquoi on restait à l'écart. En même temps rien ne nous empêche d'aimer les jeux d'aventure aussi. J'adore Mass Effect, Dragon Age, Portal, Fallout, Baldur's Gate, Skyrim, etc. Mais souvent tu dois toujours encaisser des disparités plus ou moins grandes entre les deux sexes (j'en veux pour preuve... Mass Effect 3. Pauvre FemShep.) parce qu'à la base c'est pour les mecs hein faut pas déconner. Ça devient épuisant ces double standards.

    Même d'un point de vue strictement commercial, pourquoi repousser 50% de clientèle potentielle ? Pour garder bien au chaud leur public (que j'espère minoritaire) de machos absolus qui ne veulent absolument voir ces dames "souiller" les standards de leur passe-temps préféré ? Quelque part c'est aussi prendre les hommes pour des cons non ?

    D'ailleurs rien que le fait de pouvoir jouer un personnage féminin ça peut booster tes ventes. Ça n'empêche pas aux mecs de jouer leur perso masculin, et ça nous permet de jouer un personnage auquel on puisse s'identifier. Qui plus est, ça permet aux deux sexes de jouer une expérience différente en jouant l'autre sexe. Alors c'est tout bénéf, non ? C'est pas d'ailleurs en partie pour ça d'ailleurs que les jeux Bioware sont super populaires auprès des filles ?
     
  9. Selenicereus

    Selenicereus
    Expand Collapse
    Allons-y, Alonso !

    Je ne suis pas d'accord avec la conclusion de l'article. Certes, c'est vraiment très très dommage pour ce jeu, et celui/celle/ceux qui ont fait la jaquette ont probablement pas plus réfléchi que ça.

    Mais les héroïnes se vendent. Ma première pensée s'est envolée vers Final Fantasy X : le personnage principal, c'est Yuna. Certes, le perso joué c'est Tidus, mais c'est elle le vrai centre de l'histoire. Et d'ailleurs, à la fin du jeu, c'est elle qui reste, le jeu se termine sur son discours (sans compter bien sûr la toute dernière image), et on la retrouve comme héroïne principale dans Final Fantasy X-2 (avec ses deux garde-du-corps filles).

    Et je pense que ce n'est pas la seule, ne serait-ce que dans la lignée des FF !
     
  10. lauralia

    lauralia
    Expand Collapse
    Guest

    Et puis je vois des jeux comme Project Zero: à mes yeux et ceux de mes potes, le titre phare de la série, c'est Crimson Butterfly, le 2. Et le perso principal, bah c'est une nana (c'est d'ailleurs aussi une nana dans le 1, il faut attendre le 3 pour avoir un perso jouable masculin (il me semble, j'ai fait que les 1 et 2), et c'est au milieu de deux persos féminins). Ce jeu s'est tellement bien écoulé qu'il a deux spin-offs, deux rééditions sur des consoles différentes, ...

    Et puis nous les filles, est-ce que jouer derrière Cloud nous a empêcher de prendre du plaisir à jouer dans FFVII? Est-ce que jouer derrière Master Chief nous a gênées dans Halo? La liste des personnages jouables masculins est longue comme l'ensemble de nos bras mis bouts-à-bouts, et pourtant ça n'a pas empêché les filles de devenir une grosse population gameuse. Je ne vois donc pas pourquoi jouer un perso féminin gênerait les hommes (ya qu'à voir Samus).
    Et si possible sans en faire des icônes sexuelles voire pornographiques, ce serait cool, mais là j'en demande peut-être beaucoup d'un coup ;)
     
Chargement...