Blade Runner, le classique (de science-fiction) de la semaine pour briller en société

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Kalindi, le 7 octobre 2017.

  1. Kalindi

    Kalindi
    Expand Collapse
    Membre de l'équipe

    just_in_case a BigUpé ce message
  2. MissWeird

    MissWeird
    Expand Collapse

    C'est ma prof d'anglais en troisième qui nous l'avait passé en fin d'année et y'a pas mal de scènes qui m'ont marqué !
     
  3. Timey Wimey Geeky

    Timey Wimey Geeky
    Expand Collapse

    Je l'ai découvert il n'y a pas très longtemps avec mon copain et... ce fut une grosse déception. Ce film considéré par beaucoup comme un chef d'oeuvre a pas mal vieillis, surtout au niveau du rythme. Mais je comprends que ca ait fasciné à l'époque, surtout au niveau de l'ambiance qui est parfaite.

    Mais que dire de la "scène d'amour" entre Deckart et Rachel ? Toute l'imagerie du viol romantizé sur un "merveilleux" son de saxophone :annoyed:. Cette scène m'a complètement fait sortir du film. On était choqués avec mon copain.

    En passant Harrison Ford a joué dans plusieurs scènes problématiques au cours de sa carrière, probablement parce qu'il représentait il n'y a pas si longtemps un idéal masculin. Si le sujet vous intéresse je vous conseille cette vidéo (et toute sa chaîne soit dit en passant) > Predatory Romance in Harrison Ford Movies par Pop Culture Detective. C'est en anglais mais il y a des sous-titres francais. ;)
     
    Astyana, Denderah, mlle_lee et 6 autres ont BigUpé ce message.
  4. visenya.

    visenya.
    Expand Collapse
    très stressée :halp:

    La première fois que je l'ai vu j'ai tenu cinq minutes, la deuxième dix, la troisième une trentaine de minutes. Je pense pas pouvoir aller plus loin et pourtant j'ai envie de voir ce film dont on parle tant x) mais j'y arrive pas.
     
  5. Artemistigri

    Artemistigri
    Expand Collapse

    Le film ne serait pas ce qu'il est non plus sans sa magnifique bande son.
     
    HarryJoe a BigUpé ce message
  6. Malinauka

    Malinauka
    Expand Collapse
    Haunting.

    Je l'ai vu y'a pas longtemps en me disant que comme ça je serais pas larguée en allant voir le 2049, et mon dieu que j'ai trouvé ça chiant :facepalm:
    Pourtant le thème me plait, les idées développées sont géniales, mais le RYTHME bordayl :scream: J'ai trouvé ça d'une lenteur incroyable, que ni le jeu des acteurs ni le propos n'arrivent à rattraper...
     
    Lapiluz et Timey Wimey Geeky ont BigUpé.
  7. Agatha-Creed

    Agatha-Creed
    Expand Collapse

    j'ai été totalement séduite par le film, qui reste plus accessible que le livre (qui lui véhicule une ambiance terriblement...inhumaine. Les humains ont souvent échoué dans l'humanité, chez Philippe K.Dick)

    Concernant la scène polémique entre Deckart et Rachel, je suis pas spécialement choquée...Deckart n'est pas un héros. C'est un tueur. Un tueur officiel mais un tueur quand même.

    Après, je trouve la scène très intéressante, j'ai l'impression qu'il questionne la sensibilité de l'androide. Comme elle n'est pas douée de sexualité naturelle, il lui donne des répliques à dire. Je vois ça comme une tentative désespérée de retrouver une forme d'humanité tout en questionnant la véritable nature de Deckart.

    Nexus 7 ? Pas Nexus 7 ? La question reste encore posée aujourd'hui.
     
  8. mlle_lee

    mlle_lee
    Expand Collapse
    Cinéfille en puissance

    J'ai eu tellement de mal avec ce film, je m'en veux même un peu de ne pas avoir aimé un si grand classique, mais franchement... Esthétiquement intéressant, mais au niveau du scénario, j'ai trouvé ça tellement creux. (Ce n'est que mon avis personnel, attention)

    Du coup, j'ai eu un peu peur en allant voir 2049 (ah, Ryan Gosling, ce que tu me fais pas faire) mais à part mes petites fesses meurtries par 3h de visionnage sur un siège de l'UGC, j'ai beaucoup aimé ! Il est peut-être même un chouia trop explicatif, mais soit.

    Par contre, comme Timey Wimey Geeky, j'ai été pas mal choquée par la scène que j'ai interprété moi aussi comme du viol (et que je m'étonne de retrouver en image dans cet article) et j'ai découvert cet article sur 2049 qui met un peu des mots sur ce qui m'a gêné dans le film de Villeneuve. Mais bon, comme dirait un collègue "pas macho" d'après lui : "une femme dans un rôle principal de toute façon, je suis désolé, mais ça marche pas."
    Y'a du boulot...
     
  9. Agatha-Creed

    Agatha-Creed
    Expand Collapse

    J'ai lu l'article...Je suis consternée^^

    On parle de Blade Runner, avec un univers qui maltraite l'intégralité de ses personnages. Et surtout...

    L'auteur de l'article prend soigneusement le soin de ne pas mentionner ni la supérieure de K, qui est une femme allant au bout de ses convictions tout en faisant preuve d'une certaine bonté, et surtout...De plus, les femmes ne sont pas aux services de l'homme dans blade runner, la prostituée domine largement le jeu, l'IA est ambigue sur sa manière d'être (cf la personne qui l'a construite de base...)

    Ce contenu n'est visible que par les membres validés. Rejoins-nous ou connecte-toi !

    Bref, j'ai bien l'impression que c'est un énième pavé de pleurnicherie qui n'a rien compris au film, et qui clame voir du patriarcat partout alors que le film présente une dystopie où l'être humain est malade, déshumanisé. Blade Runner n'est pas une promotion, il dénonce et critique, à quel moment tu vas dire que ça soutient le patriarcat ?!

    Désolé du pavé mais lire autant d’inepties pour nourrir une victimisation à outrance ça m'agace. Y'a des films qui méritent totalement de ce faire descendre sur ce point, je suis d'accord, mais pas Blade Runner...Tout est glaçant et glauque dans Blade Runner, le roman est encore pire en montrant le conditionnement de l'humain avec des machines qui donnent des émotions :/
     
    Tu as raison, melynia et Lapiluz ont BigUpé ce message.
  10. mlle_lee

    mlle_lee
    Expand Collapse
    Cinéfille en puissance

    Je ne dis pas que tout l'article est bon à prendre, au contraire. Il va effectivement trop loin par moment, je cite : "Villeneuve a réussi à faire un film complétement plat, voyeur, sexiste, dénué d'émotion et tout à fait incompréhensible." C'est faux, on est d'accord.

    Par contre, j'ai quand même trouvé que l'image de la femme n'était pas hyper bien représentée dans ce film. Cette IA qui arrive en ménagère dès le premier plan par exemple (il n'y a que moi qui aurait trouvé ça intéressant que cette IA soit un mec pour une fois ?) La prostituée, je ne reviendrai même pas dessus. Je trouve que c'est surtout le personnage de Luv qui est très mal construit.
    Ca n'empêche pas que le film est bon, mais qu'on peut lui trouver des petits défauts quand même (en nuançant son propos)

    Et j'aimerais bien avoir la critique de Madmoizelle sur le film :)
     
  11. melynia

    melynia
    Expand Collapse

    Justement, le fait que l'IA soit représentée comme une femme au foyer "parfaite" des années 50, c'est peut-être une forme de dénonciation ? On nous montre clairement que cette femme est prisonnière, qu'elle a été conçue pour correspondre à des préjugés, à des critères sociaux et "esthétiques". Elle a littéralement été achetée par des clients, elle est circonscrite au foyer ou dépendante de son propriétaire pour ses déplacement, bref, elle n'est pas libre de mener sa vie de manière indépendante et autonome (alors qu'elle semble avoir des sentiments et des émotions comme un être humain réel). A aucun moment cela n'est présenté comme juste ou moral : c'est devenu banal dans la société qui nous est dépeinte, mais cela n'empêche pas le spectateur de poser un regard désapprobateur sur ce qu'on lui montre.
    Dans le film, il y a de nombreuses fois où des publicités géantes montrent des femmes totalement nues, comme des "marchandises" que l'on pourrait acheter. J'ai vu cela comme une dérive du monde dans lequel Blade Runner 2049 nous plonge. Les enfants, les femmes, les replicants sont exploités par la société et plus ou moins réduits à l'état d'esclave : c'est clairement dénoncé, jamais justifié de quelque manière que ce soit. Globalement, Blade Runner 2049 nous présente un monde totalement dystopique et nous pousse à nous interroger sur ses dérives, et notamment son rapport aux femmes (que l'on peut rapprocher de notre propre société). Du moins, c'est de cette manière que j'ai perçu les choses...
    :dunno:
     
    Tu as raison a BigUpé ce message
  12. Tu as raison

    Tu as raison
    Expand Collapse
    Tu cites, je boude

    @melynia
    Moi aussi. Pour moi, les femmes ne sont pas reifiees pour le plaisir du spectateur ou gratuitement. Ça sert un enjeu: dans un monde deshumanisé, les femmes sont objets. Les plus faibles sont soumis et bâillonés ( ce qui arrive aux replicants ). C'est terriblement crédible, ça dénonce. Ça nous emmène au bout de ce que nous créons avec une hiérarchie des oppression assez terrifiante aussi ( Robin qui traite Ryan en sous merde).
    J'ai adoré le nouveau cru. Toute la richesse du premier opus est presente.
    Ce film m'a profondément bouleversée.
    Ps: mobile qui bug donc désolée pour le caractère décousu de mon post
     
    melynia a BigUpé ce message
Chargement...