Bonjour Tristesse revient sur les événements de Charlie Hebdo

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Fab, le 22 janvier 2015.

  1. Fab

    Fab
    Expand Collapse
    Frisette Chefferie
    Membre de l'équipe

    Jean-Patate a BigUpé ce message
  2. Nil

    Nil
    Expand Collapse
    Beaux tétons. (en vrai je savais pas quoi écrire mais voilà)

    Ce mec, je l'adore. Il a une telle ouverture d'esprit et il est tellement tolérant. On a besoin de plus de gens comme lui. Je suis d'accord sur tout ce qu'il dit. Voilà, je déclare tout mon amour envers lui :cupidon:

    Mais je tiens à rectifier quelque chose, Erdogan n'est pas le premier ministre mais le président de la Turquie. C'est Davutoglu le premier ministre, qui s'est rendu à la marche.
     
  3. Polly Maggoo

    Polly Maggoo
    Expand Collapse
    .

    Ce mec :halp: :halp: :halp:

    C'était parfait :jv:
     
  4. Floweerie

    Floweerie
    Expand Collapse

    Il est toujours tellement juste, mais là il s'est dépassé! Il aborde tous les points avec une justesse incroyable. A vrai dire en lançant la vidéo j'ai eu peur d'être déçue de lui, mais non, il est parfait :dowant:
     
  5. Lyn(oléum)

    Lyn(oléum)
    Expand Collapse
    Licorne au quotidien, poney à l'occasion. 

    Bon je vais passer un petit coup de gueule par contre. Ce sera pas forcément contre la vidéo forcément, mais j'en ai un peu marre de la critique des médias sans arrêt sur les évènements et l'entendre dans cette vidéo a été la goutte d'eau.
    Je suis étudiante en journalisme, et j'avoue, j'étais très mal à l'aise en voyant toutes les chaînes de télé en continu qui filmaient l'assaut parce que je trouve ça indécent, potentiellement gênant pour les autorités (voire dangereux comme le souligne le youtubeur). Par contre, on me la fait pas.
    Combien de spectateurs regardaient l'assaut en question avec une grande attention, pour mieux critiquer les médias sur twitter après ? Combien pensent à ces journalistes qui sont restés éveillés toute la nuit pour donner en direct les informations pendant 3 jours, parce que beaucoup s'inquiétaient pour leur famille (comme moi, pour la fusillade à Mont Rouge par exemple) ? Au bout d'un moment, arrêtons l'hypocrisie : le journalisme répond à une demande aussi. Il ne faut pas croire que ça les éclate d'être là, de gêner, de s'imposer comme ça. Mais la demande est là, et dans le monde imparfait où nous sommes, certaines chaînes doivent montrer ce que les gens veulent voir. Et par "gens", je m'inclue aussi.
    J'en ai vraiment marre de voir ce genre de remarques à la grand seigneur genre "non mais nous, on voulait pas voir ça, c'est n'importe quoi, en plus ils gênaient tout le monde" : si c'est ça, autant éteindre simplement sa télé, ce sera plus efficace. Surtout que je trouve que la mobilisation des médias face aux attentats a été touchante.

    Les médias ne sont pas forcément les méchants. Ils sont imparfait, et je répète que j'étais loin d'être d'accord avec le traitement de cette actualité, mais je n'en peux plus de ces discours deux poids deux mesures.
     
    loxlady, katnissvsw, AngelTen Richard II et 1 autre membre ont BigUpé ce message.
  6. AngelTen Richard II

    AngelTen Richard II
    Expand Collapse
    Of course it is happening inside your head, but why on earth should that mean that it is not real ?

    J'aime beaucoup Bonjour Tristesse, mais comme on est dans un pays de liberté d'expression je me permets :

    Le slogan "Je suis Charlie" est effectivement un peu mal adapté, mais il est fédérateur. A mon sens il semble aberrant d'y voir l'accord avec la ligne éditoriale de Charlie-Hebdo, moi-même qui suit en accord plus ou moins avec cette ligne éditoriale je ne dis pas "Je suis Charlie" en pensant à cela. PLUS OU MOINS car il y a toujours des choses à critiquer - et je crois que c'est le meilleur honneur que nous pouvons leur faire, les critiquer intelligemment.
    A mon sens, "Je suis Charlie" ne signifie pas tant l'empathie et la solidarité qu'un "Je suis Charlie" qui veut dire "Je suis comme Charlie, je suis libre de m'exprimer, j'en suis fier-fière et je me battrais pour garder ce droit car nul ne doit mourir pour ses idées." C'est pour moi le seul sens recevable à cette phrase. Cependant parce qu'elle est équivoque je n'ai pas défilé avec - j'ai préféré montrer la caricature "L'amour plus fort que la haine"

    Ensuite, des gens meurent, c'est vrai ; les caricatures de CH ont parfois été horribles, c'est vrai. Mais je rappelle que même si la diffamation n'est pas directe, ou si ça diffame un élément du culte, un dieu... bin ça passe entre les mailles du filet. Je rappelle que tous les trous du cul qui ont déclaré en 2012-2014 des choses affreuses au sujet des arc-en-ciel de France, n'ont pour la plupart jamais été sous le coup de la loi, alors qu'ils se montraient blessants envers nous. En plus, c'était même pas de l'humour. (Je connais pas bien l'affaire Dieudonné donc je peux pas vraiment en parler).

    En résumé, je suis favorable à une discussion autour de ce qui est respectueux de faire, de dire, sur la manière de critiquer un extrême religieux ou politique sans conduire à l'amalgame. Mais je suis également favorable à une formation au discernement, pour faire la différence entre un humour critique et sain et un humour discriminatoire.
     
    Perfume Genius et Modesta. ont BigUpé.
  7. Polly Maggoo

    Polly Maggoo
    Expand Collapse
    .

    La demande de sensationnel est là, les médias en profitent et le public critique souvent en retour (dans quel cas on peut parler de "deux poids deux mesures") mais là tu évoques toi même l'indécence et le danger, tu dois bien te rendre compte que c'est complétement incohérent avec ton discours arrêter de taper sur les journalistes :eh: Avec les événements récents, on parle quand même d'autre chose qu'une audience de voyeurs qui critique ce qu'elle a demandé à voir : pour être les premiers a diffuser cette info BFM a donné la localisation d'otages qui se cachaient d'un terroriste. J'espère bien que même les "hypocrites" qui ont regardé BFM TV non stop pendant 3 jours on le droit de critiquer l'indécence et le danger sans passer pour des "grands seigneurs" donneurs de leçons.
     
    Modesta. et Jean-Patate ont BigUpé.
  8. Lyn(oléum)

    Lyn(oléum)
    Expand Collapse
    Licorne au quotidien, poney à l'occasion. 

    Oui, parce que comme je le disais, je ne suis pas toujours d'accord avec le traitement de ces chaînes. Clairement, c'était n'importe quoi. Mais je trouve qu'en général, on tape énormément sur cette recherche du sensationnalisme des journalistes, sans comprendre véritablement leurs contraintes à eux. Qu'on met tout le monde dans le même sac. Une majorité de journalistes choisissent de faire ce métier pour informer le public, être garant de la démocratie tout ça, bref : pour des raisons très idéalistes. Mais une fois employé, les places sont tellement chères et les sources d'informations sont tellement en concurrence que clairement, si une chaîne dit "non, on boycotte l'assaut, c'est indécent", c'est ce qu'on appelle un "ratage" qui peut provoquer un licenciement (et juré, j'exagère à peine). Et moi ce que je veux dire c'est que d'où vient cette demande ? De nous. Et même si ça m'emmerde, est-ce que je suis pas ces chaînes là finalement ?
    C'est pour ça que je dis que ces erreurs arrivent. En gros, je voulais juste dire : avant de dire que les journalistes sont la pourriture de notre société, faut peut-être voir l'effet de cause à effet. Ils font de la merde, comme n'importe quel métier par exemple : mais ils servent aussi à quelque chose, et les diaboliser est contre-productif d'après moi.

    Peut-être que je suis pas claire, c'est possible que ce soit contradictoire. Je ne prétends pas avoir la vérité absolue, c'est vraiment une réaction à chaud.

    Edit : en fait, en me relisant je vois où est ma contradiction :shifty: ! En fait, c'est vraiment le coup du "les médias sont les virus de notre société" qui m'a fait sortir de mes gonds. Après, critiquer les médias quand c'est mérité, je suis pour et j'essaie de le faire moi-même. Mais c'est l'amalgame et l'espèce d'ingratitude derrière ce genre de paroles qui m'agacent vraiment. Parce que malgré mes remarques négatives sur le traitement de cette affaire, je ne nie pas que les journalistes font un boulot difficile qui m'inspire et dont je suis reconnaissante parce que c'est véritablement utile. Et c'est pour ça que je trouvais que c'était important de donner le point de vue opposé. Bref, je commence à me répéter. Mais désolée si j'ai paru condescendante, en relisant à froid je me rends compte que ça pouvait être maladroit.
     
    #8 Lyn(oléum), 22 janvier 2015
    Dernière édition: 23 janvier 2015
Chargement...