Bonnes notes et grosse déprime - Carte postale du Japon

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Laetitia H, le 15 mars 2013.

  1. Laetitia H

    Laetitia H
    Expand Collapse

  2. Geek-i

    Geek-i
    Expand Collapse
    Ultimate Bavouze

    le sujet est ULTRA-interessant, mais merde... je reste étonnement sur ma faim :sad:

    Personnelement, je pense qu'on devrais approfondir le sujet(on parle que du parcours en surface).

    Enfin, bon travail tout de même :clap:(pour al plus part, je lis le début... et la fin, et rien au centre XD enfin, là plus part du temps)
     
  3. Schottky

    Schottky
    Expand Collapse

    Le système français je ne le trouve pas franchement "cool". Enfin... tout dépend des collèges et lycées j'imagine.

    J'étais dans un énorme lycée de campagne publique, dans une classe de S où la plupart des gens n'avait pas réellement le niveau mais dans laquelle les parents les avaient poussés parce que sans bac S... trop de portes fermées et plus le droit de changer d'avis. Les profs nivelaient par le bas, on passait cent ans à écouter la prof de philo engueuler Jean-Kevin parce qu'il faisait le con au fond...

    En France mon impression c'est qu'on envoie au lycée général des gens qui n'ont pas leur place (ou qui devrait se prendre un méga coup de pied au cul et à qui il faudrait carrément refaire toute l'éducation). Alors sans aller jusqu'à un concours infaisable, je pense qu'un système de concours aurait au moins le mérite de filtrer les crétins qui ne viennent que pour le chauffage et la cantine (surtout dans le publique...) et qui sèchent pour aller fumer des joints derrière le gymnase.

    En tout cas ma scolarité dans le publique en tant que "bonne élève" je l'ai pas super bien vécu. Au collège tu passes ton temps dans des classes où les gens font les cons, s'en tapent royalement. Les bastons à la récré, les personnes qui pourrissent l'ambiance des cours parce que EUX ont décidé qu'ils "allaient être chômeur wesh" et que de toute façon ils n'allaient même pas ESSAYER de suivre pour réussir (super ambition mec).

    Je crois qu'en France, l'accès à l’éducation pour le coup est tellement considéré comme acquis que finalement certains crachent dessus et ont un comportement vraiment honteux. Il faut fliquer les gens pour qu'ils viennent en cours et une fois qu'ils y sont il faut encore les menacer pour qu'ils suivent et arrêtent de faire les cons.

    Après quand on arrive vers les prépas et les concours pour les grandes écoles... c'est peut être pire au Japon mais pour moi c'est quasi pareil ici, il faut travailler au delà et suivant les prépa tu n'as pas les mêmes chances. Et les prépa élitistes demandent des dossiers excellents... bref, même combat non? Au final ton salaire et responsabilités d'entrée dépendent aussi de la renommée de ton école. Les entreprises ont des grilles de salaire selon l'école. Donc finalement je trouve ça assez proche de ce qui est décrit.
     
  4. MarlitaBCN

    MarlitaBCN
    Expand Collapse
    Need to come back home!

    Merci ! La société japonaise, c'est vraiment un sujet qui me passionne et ta carte postale m'a appris des choses que je ne savais pas ! J'adore tes cartes postales d'ailleurs :)

    Pour le gens qui veulent en savoir plus, Youtube grouille d'émission sur le sujet. Mais j'imagine que je ne vous apprend rien...
     
  5. chiitako

    chiitako
    Expand Collapse
    Guest

    J'aime beaucoup les Cartes Postales du Japon (et les autres parce que j'apprends des choses à propos de pays dans lesquels je n'ai pas été) parce que justement contrairement aux autres je retrouve quelque chose que j'ai vécut (même si j'ai passer que 3 semaines au Japon) mais voilà celui-ci m'as déçu, j'ai eu l'impression de lire un article que je pourrais trouver dans mon cours de Sociologie japonaise donc quelque chose de plutôt superficiel. (même si mon cours de socio est très bien c'est pas le problème XD)

    Pour avoir passer 3 semaines dans un lycée japonais j'aimerais bien étaler ma science. Contrairement au système français le système japonais est un peu plus souple avec ses élèves je trouve. Bien évidemment il y a toute la pression pour les examens d'entrée, mais par exemple dans le lycée où j'étais (et les profs m'ont expliquer que c'était à peu près comme ça partout) les élèves venaient en cours avec des couvertures (ça s'explique en partit par le fait que les lycées sont pas chauffés et que l'uniforme est plutôt léger) et dormais allègrement sans que les profs ne les reprenne. Un jour j'ai demandé aux professeurs si ils ne trouvaient pas ça malpoli et on m'as répondu "Oh ils travaillent tellement pour les examens d'entrée des fac qu'il faut bien qu'ils se reposent !" (le problème étant que même ceux de premières année qui ne se préparaient pas encore pour les examens d'entrée le faisait.) et on m'as aussi dis qu'ils le faisait aussi genre au mois de mai-juin (c'est à dire au début de l'année à peu près donc avant la saison des examens) parce qu'il faisait trop chaud et qu'ils avaient du mal à se concentrer.

    J'ai donc un peu halluciné, parce que oui ils vont à des Juku (les prépas après cours) le soir, et après ils révisent chez eux jusqu'à 4h du matin mais je trouve que cette façon de travailler est super malsaine et que c'est bien le genre à te stressé. (j'avoue avoir entendu ma correspondante pété un câble super tard dans la nuit à cause de ses révisions pour entrer à la fac de Kobe)

    Mais bon y a un bon côté dans les lycées japonais qu'on ne retrouve pas dans la plupart des lycées français (enfin c'était le cas dans le mien mais je doute que ce soit pareil partout) c'est que les profs sont super gentils avec leurs élèves et leurs explique si ils n'ont pas compris. (par contre, les profs d'anglais étaient plutôt nul là où j'étais et je comprends si c'est comme ça partout pourquoi les japonais sont pas très doué en anglais (mais ils étaient super gentils par contre)) mais bon j'ai encore écrit un pavé inutile, j'espère que ça aura éclairé ceux qui veulent en savoir un peu plus sur le système scolaire japonais x)
     
  6. Kand'x

    Kand'x
    Expand Collapse
    Ca te regarde pas

    Faudrait un juste équilibre entre le système français et jap' (?)

    et tout comme "Schottky" j'ai mal vécu en ton que assez bonne élève qui devait "supporter les bêtises des autres" :facepalm:
     
  7. sweeteums

    sweeteums
    Expand Collapse
    Cumbercookie Guest

    J'adore tes cartes postales du Japon, en tant qu'étudiante en langue japonaise, je me réjouis de te lire et de lire les commentaires des gens.
    Concernant cette Carte Postale, je suis un peu déçue comme ChiiTako. J'aurais bien aimé un peu plus d'approfondissement. Par exemple, expliquer comment se passe l'année scolaire, expliquer qu'elle commence en avril, parler des 'vacances' d'été, de toutes les fêtes scolaires qui ponctuent l'année... Puis il y a le problème des kyôiku mama (les mamans qui sont sur le dos de leurs enfants), l'ijime (même si tu en avais un peu parlé avant) etc... Je suppose que ça aurait nécessité peut-être même 2 cartes postales ! ^^
    Concernant les hikkikomori, dans ta façon d'en parler, on a l'impression que tu les juge en disant qu'ils se braquent alors que c'est plus profond que ça ^^'
    Pour les personnes que ça intéresse, je ne cesse de recommander le livre de Muriel Jolivet "Homo japonicus" qui traite en partie de ces thèmes (follement intéressant).

    Sinon l'ambiance en classe au Japon ou en France étant radicalement différente, bien sûr je pense qu'il est plus aisé pour un élève d'étudier au Japon s'il en a l'envie. Mais parquer les élèves difficiles/pas trop doués/pas intéressés dans des écoles de gros nuls est une idée qui me choque quand même pas mal :/ la compétition est trop forte au Japon (faire passer des examens d'entrée au primaire... wtf?), l'enseignement ne laisse pas de place à la réflexion... mais le système de nettoyage de classe, de distribution des repas par les écoliers est une chose dont on devrait s'inspirer. Ah et le retour à l'uniforme, j'en ai toujours rêvé !
     
  8. Lune Bleue

    Lune Bleue
    Expand Collapse
    Pcchhhhhhhhhhhhh

    Personnellement @sweeteums l'idée de mettre les bons élèves d'un côté et les moins bons de l'autre ne me choquerait pas tant que ça, si c'était fait d'une manière intelligente (pas genre en disant "vous, vous êtes trop nuls, on veut pas de vous" mais plutôt en encourageant chaque enfant à développer ses talents propres, parce que on en a tous, mais ça ne veut pas dire qu'on peut tous devenir ingénieur, certains ne sont pas faits pour des études longues et c'est pas une tare).
    Pour moi, il faudrait sélectionner à la fin du primaire, mais pas sur concours (trop de pression je pense), sur leur attitude globale depuis le CP, pour que ceux qui apprennent plus vite ne soient pas désavantagés par les autres et vice-versa.
     
  9. sweeteums

    sweeteums
    Expand Collapse
    Cumbercookie Guest

    Alors je suis tout à fait de ton avis, si c'est fait avec intelligence et dans le but de développer les aptitudes de chacun/chacune (pour ça que (pour moi) l'apprentissage devrait être proposé très tôt et je pense que les stages devraient remplacer/être mis en parallèle avec la notation pour que les jeunes gens trouvent une motivation à aller étudier et trouvent leur voie). Quand je vois des dramas (je sais, ce n'est pas représentatif) comme Gokusen ou Dragonzakura, ça me laisse un arrière goût désagréable... Par contre, dans le manga Paradise Kiss, on parle des écoles d'arts (la Yazawa Academy) qui permet de développer les aptitudes artistiques des jeunes gens à l'apparence excentrique. Mais je parle, je parle, je ne connais pas trop ce système parallèle justement parce qu'elle est -me semble- très peu représentative.
    Précédemment j'ai parlé de "Homo Japonicus", mais Murel Jolivet a aussi écrit un livre sur la fabrique d'étudiants "L'université au service de l'économie japonaise"

     
  10. Opalescente

    Opalescente
    Expand Collapse
    Etat larvaire

    J'aime beaucoup également les "cartes postales". ca me donne envie d'envoyer un article car j'ai vcu trois ans et demi en Finlande ;)
     
  11. Helba

    Helba
    Expand Collapse

    Je réagis parce que je trouve cette article vraiment mauvais.
    Déjà le ton de article qui est presque du genre "oh mais vous avez vu comment c'est , c'est horrible".

    Apres l'article dit :
    "Au Japon, on prouve ce qu’on vaut en réussissant un concours d’entrée. Une fois qu’on y a mis les pieds, sortir diplômé est presque un dû. Absentéisme massif, laxisme des professeurs, compréhension des parents après tant de labeur… L’université est un temps de liberté et de plaisir, plus qu’un lieu de cours et de stimulation intellectuelle."
    ça change pas beaucoup des université françaises , je pense même quand est champion du glandouyage niveau Fac.
    Apres si les japonais trouve un emploi après leur Fac alors je trouve leur système bien meilleur , maintenant ici du sort de bac +5 et en te demande avez vous de expérience ?( et les mois de stages servent a rien apparemment).


    "on commence presque toujours en tant que larbin de son supérieur (l’ancienneté est une valeur-clé dans l’entreprise japonaise)"
    On France ami du boss gagne pareil que toi avec 10 ans ancienneté , les larbin de son supérieur c'est réservé au stagiaires en France ;) (et sans être payé faut pas déconner non plus).


    "ce sont les freeters, les jeunes qui enchaînent les petits contrats, payés à l’heure. Ils troquent les avantages des CDI : sûreté de l’emploi, assurance vieillesse et maladie, contre une sensation de liberté."
    Même problème en France , en ce moment trouver un CDI c'est dur , très dur , je suis payé a heure pour ma part rien étonnant que au japon ils le sont aussi , d'ailleurs pour ça que certain  gagne moins que le smig.


    "Cela dit, la plupart des « adultes réticents » se contentent de prolonger au maximum leur vie de célibataire, squattant chez papa-maman de plus en plus longtemps tels des Tanguy nippons, gardant leur salaire pour leurs loisirs – et repoussant à plus tard l’âge adulte."
    Quel est le rapport entre les "Tanguy japons" et  repoussant à plus tard l’âge adulte ? (Y a pas de lien ou de suite logique entre les deux).
    Je te signale que d’après je que je vois y a de plus en plus de "Tanguy" en France (notamment du a trouver un emploi sans expérience).
     
  12. Gorgone

    Gorgone
    Expand Collapse

    La différence entre les "Tanguy Japon" et les "Tanguy France", c'est que la plupart des gens en France qui restent chez leurs parents n'ont pas assez d'argent pour quitter le cocon familial. Au Japon, il y a pas mal de jeunes qui ont déjà un travail en CDI (ce ne sont pas nécessairement des freeters) mais qui habitent quand même chez leurs parents en profitant allègrement de leurs salaires sans avoir à payer un loyer.

    J'habite aussi au Japon et je connais plusieurs personnes dans ce cas de figure. Pour certaines l'argent économisé leur permet d'aller voir en masse les concerts de leurs artistes préférés, de se faire des voyages de ouf ou juste de ne pas avoir à cuisiner en rentrant à la maison.
     
Chargement...