Bouddhisme

Sujet dans 'Vie Quotidienne' lancé par Iséaïd, le 15 août 2012.

  1. Iséaïd

    Iséaïd
    Expand Collapse
    All we have to decide is what to do with the time that is given us

    Bonjour à toutes et à tous !

    Je crée ce post pour toutes celles et ceux qui sont bouddhistes, qui souhaiteraient le devenir ou qui sont tout simplement curieux d'en savoir plus sur cette philosophie de vie (et non religion à proprement parler, je reviendrais dessus).

    Je le fais parce que j'aimerai partager ce que je sais et aussi parce que j'aimerai en savoir plus au quotidien grâce aux autres Madz !

    Il n'y a pas vraiment de règles dans ce topic. si vous avez des questions, j'essayerai d'y répondre avec le plus de clarté et d'efficacité possible, vous pouvez simplement raconter vos expériences, votre quotidien en tant que bouddhiste, ce que aimez ou pas, poster des liens en relation avec ça, etc.

    Feel free !

    Je veux juste mettre un petit bé mol. Je ne suis pas bouddhiste (et si on veut utiliser le juste dialecte ^^), je n'ai pas pris refuge dans la Sangha, je ne suis donc pas un lama (enseignant) ou une bikkhuni (nonne). Je n'ai pas une connaissance exacerbée du bouddhisme, ce pour quoi je tiens à recevoir vos expériences, pour pouvoir en apprendre plus moi-même.

    J'espère que ce topic vous plaira autant qu'à moi !

    Des bisous
     
  2. Luschka

    Luschka
    Expand Collapse
    Dresseuse de loulous, Dynamiteuse d'aqueducs

    Alors mes questions :) :
    -quand tu dis que tu ne "crois" pas, tu veux dire quoi exactement? Où s'arrête ton adhésion aux idées et concepts bouddhistes?
    -En quoi implique exactement faire partie de la Sangha? (je ne connaissais pas ce terme)
    -est-ce que tu médites toujours?
    -je ne me rappelle plus, mais est-ce qu'il y a la croyance de la réincarnation?

    Pour ce qui est de mon propre rapport au bouddhisme, je m'y étais intéressée de prêt étant plus jeune, quand, comme toi, j'ai commencé à m'intéresser aux religions, au sens de la vie, etc... Et le bouddhisme m'avait tout de suite plue et "sauté aux yeux" par son aspect philosophie de vie prédominant sur l'aspect "dogmes de religions". J'ai lu plusieurs bouquins dessus, je me sentais appartenir à ce mode de pensée, ça me parlait beaucoup... Je parle au passé parce que ce qui m'a freiné, c'est l'aspect "se débarrasser de tout désir pour atteindre la sérénité", dans la pratique je trouve sain de faire le tri entre ses désirs pour dégager le superficiel, mais pousser au bout ça me paraît trop...ascétique. (je ne sais pas si je m'exprime bien).
    Enfin c'est une vision peut-être erronée que j'avais de l'un des aspects du bouddhisme, si c'est le cas je serai ravie que tu m'expliques mieux, mon intérêt remonte à longtemps quand même , c'est pas frais tout ça (ce qui me fait penser que j'ai un bouquin dessus, il faudrait que je le relise)
     
  3. Iséaïd

    Iséaïd
    Expand Collapse
    All we have to decide is what to do with the time that is given us

    Je voulais juste ajouter que ce que je dis est uniquement et entièrement MON opinion : elle n'a rien de vrai ou de faux, c'est juste ma perception des choses (sauf les questions que en relation avec le bouddhisme et ses enseignements et je citerai toujours mes sources, dans la mesure du possible). Elle est temporel et modifiable selon les expériences que je vais avoir dans ma vie.


    @Luschka
    -quand tu dis que tu ne "crois" pas, tu veux dire quoi exactement? Où s'arrête ton adhésion aux idées et concepts bouddhistes?

    En fait, il n'y a rien à "croire" dans le bouddhisme : pas de Dieu(x), de divinités ou rituels religieux COMME on peut le voir dans les églises ou dans les mosquées, par exemple.

    Dans "le Bouddhisme Pour les Nuls", ils écrivent que le Bouddhisme est considéré comme une religion dans le sens où il répondrait aux questions : qui suis-je, où vais-je, etc.

    Autrement, je pense qu'il est plus juste de faire référence au Bouddhisme comme étant une philosophie de vie et non comme une religion. (Ils ont des rituels et des "prières" mais je préfère étayer ce sujet plus tard).

    Pour le reste de ta question, disons qu'il y a certaine chose, certaines idées auxquelles je n'adhère pas simplement parce que je ne les comprends pas encore et je me dis que cela va être bien dur de les expliquer maintenant. Car comment expliquer ce que je ne comprends pas moi-même ^^

    Pour en nommer une, je dirais l'idée de la Vacuité du Soi : lors de mon stage Bouddhiste, la plupart des autres personnes étaient aussi perdues que moi. On avait beaucoup de mal à comprendre ce concept. Je vais rechercher des informations à ce sujet (donner une "définition") - pas maintenant, il est presque 2 h lol.

    Pour finir, je suis un peu comme toi, je n'ai pas trop envie de me plonger à fond dans les pratiques Bouddhistes, d'une part parce que ça ne collerait pas avec mon envie d'avenir et d'une autre part, tout simplement parce que je ne me sens pas prête. Peut-être que ça changera dans 10 ans, ou plus ou moins. Mais c'est vrai que de lâcher ma vie pour vivre comme une bikkhuni (nonne) bouddhiste me rend un peu perplexe, j'aurai beaucoup à y gagner, certainement mais bon, je suis encore trop attachée aux choses et aux gens ^^


    -En quoi implique exactement faire partie de la Sangha? (je ne connaissais pas ce terme)

    Sangha veut dire la communauté
    Dharma signifie l'enseignement
    Bouddha (j'ai un trou de mémoire et je n'ai pas mon livre, je compléterai plus tard, désolée, je suis fatiguée ^^)

    Dans le livre que j'ai lu "Sur les traces de Siddharta*" de Tchich Nhat Hanh, la Sangha est l'ensemble des bikkhus et bikkhunis Bouddhistes. Ce sont des moines et des nonnes qui ont renoncé à leur vie matérialiste pour vivre dans le Dharma et dans le Bouddha. Tous les jours, ils s'évertuent à apprendre, à enseigner et à transmettre les enseignements du Bouddha. Ils les appliquent à la lettre dans le but d'atteindre l'Illumination et être ainsi libérés de toutes les souffrances.

    Car là réside un des "buts" du Bouddhisme : celui d'être libérée de la souffrance.

    *Siddharta serait le premier homme à avoir atteint l'Illumination et donc à devenir le premier Bouddha (et non, il n'y en a pas qu'un ^^) - Je vous conseille ce livre qui explique concrètement la naissance du bouddhisme dans un univers à la fois réel, imaginaire et poétique. Un très bon livre de culture générale !

    -est-ce que tu médites toujours?

    lol non je ne sais pas pourquoi d'ailleurs car la méditation apporte une réelle aide. Mon père m'a dit que maintenant qu'il méditait, il pouvait écouter et écrire en même temps et j'ai pensé que ça me serait gravement utile pour les cours ^^

    Pourtant, comme la majorité des gens, je ne prends pas le temps de méditer. Ca peut durer une minute, ce qui n'est rien mais je suis tellement ancrée dans cette notion du "temps, c'est de l'argent" que je ne le fais pas... C'est ridicule. Maist, le plus ridicule à mes yeux, c'est de ne pouvoir s'en débarrasser. Il y a quand même un effort car je me suis mise au yoga ^^ et j'ai l'air de bien tenir le rythme (ça me prend 45 min au lieu d'une... Mode Paradoxe : on)

    -je ne me rappelle plus, mais est-ce qu'il y a la croyance de la réincarnation?

    Oui, selon le Bouddha, tu reviens dans une autre vie tant que tu n'as pas atteint l'Illumination. Donc autant dire qu'on a du chemin à faire lol vu le nombre d'humains sur terre ^^

    Cependant, comme la Vacuité du Soi, c'est quelque chose que j'ai du mal à concevoir. J'aimerai y croire mais je reste sceptique (j'attends de le voir de mes propres yeux :yawn:)
    Même si le concept de la réincarnation est très intéressant. Je me pencherai là-dessus pour donner aux Madz un paragraphe là-dessus, si ça intéresse =)



    Globalement, pour terminer avec la fin de ton message, on peut adhérer au Bouddhisme à 1 % comme à 100 %, on fait ce qu'on veut. Le Bouddha savait que tout le monde n'allait pas atteindre l'Illumination simplement en lisant ses enseignements et aussi parce qu'il avait conscience que des personnes comme les Rois ou autres ne pourraient pas se détourner de leurs fonctions aussi aisément. Il avait conscience de l'ancrage social, politique, culturel et économique. C'est pour cela qu'il a accepté de la même manière ses bikkhus et les disciples laïques (celles et ceux qui ne devenaient pas moines et nonnes, qui devenaient bouddhistes tout en gardant leur vie initiale de marchands ou autres).

    Ce que je veux dire, c'est que tu peux t'identifier à certaines idées sans te pencher plus que ça sur le Bouddhisme ou même sans prendre refuge dans la Sangha et te sentir Bouddhiste quand même. Comme moi ^^
    Ce n'est pas parce que tu ne comprends pas certains enseignements ou que tu n'es pas d'accord avec que cela ne fait pas de toi une bouddhiste. Tu l'es uniquement si tu souhaites l'être. Après, bien sûr, à un certain niveau, si tu veux être bouddhiste à 100 %, il faudra devenir bikkhuni ^^

    Voili voilou, j'ai répondu en détails. Je sais que j'ai souvent du mal à contenir mes idées et mes réponses. J'espère que ce ne sera pas trop lourd à lire en tout cas.


    N'hésitez pas à poser des questions ou à venir partager vos idées ou à répondre aux questions !

    La porte vous est grande ouverte (grand ouverte ? j'ai un doute XD)

    Des bisous !
     
    DarkTotole a BigUpé ce message
  4. Iséaïd

    Iséaïd
    Expand Collapse
    All we have to decide is what to do with the time that is given us

    EcureuilVolant

    J'ai un gros entourage bouddhiste et il y a un truc qui me heurte : Pourquoi en occident les gens veulent suivre les enseignements asiatiques ?

    De mon point de vue, les cultures asiatiques sont extrêmement différentes de la culture occidentale. Je pense qu'on peut se mettre d'accord sur le fait que l'Occident est très largement basé sur une société matérialiste, de réussite sociale et professionnelle et plutôt individualiste. Après, je n'ai jamais été en Asie et je ne peux dire à quel point c'est différent mais de ce que j'ai pu lire et voir, l'Asie m'a l'air (et j'ai peut-être tort) plus en avance moralement et humainement. Et peut-être que c'est que les Occidents recherchent quand ils constatent que leur propre mode de vie occidental ne leur conviennent pas.

    Je veux dire il y a autant de philosophies bouddhistes que de pays asiatiques : la bouddhisme chinois, le vietnamien etc. Chaque ""voies"" s'adaptent à une culture, un passé un mode de vie d'un pays et je pense que ce qui dessert le plus au bouddhisme occidental et qu'il n'y pas encore d'enseignements qui s'adaptent à ce mode de vie.
    En ce moment il y une lama ( je ne me souviens malheureusement plus de son nom ) qui suit la théorie du 5° Bouddha et va dans les pays occidentaux pour faire prendre conscience aux gens qu'il est temps qu'ils créent leurs propres enseignements en adéquation avec leurs cultures au lieu de juste se calquer sur les enseignements tibétains ( par exemple ) et je trouve ça bien, il faut adapter la philosophie à son environnement.


    Je suis entièrement d'accord avec toi. Cependant, comment adapter une culture Bouddhiste quand on ne connait pas les autres. Je ne me trompe pas en disant que presque toutes les Ecoles Bouddhistes sont en train de migrer vers l'Occident. L'une des plus courantes aujourd'hui est le Boudddhisme Japonais, le Bouddhisme Zen puis le Bouddhisme Tibétain qui serait à l'origine de tout bouddhisme mais beaucoup de chercheurs s'opposent là-dessus donc je ne peux m'avancer.

    Enfin j'ai du mal à développer mais pour moi on ne devient pas bouddhiste parce qu'on récite des mantras, qu'on fait des retraites ou qu'on vit au chateau bouddhiste. Je connais une énorme communauté bouddhiste, qui ont vécu ou vivent encore au chateau, qui font des retraites mais à coté de ça ils se mettent en colère, mangent de la viande etc.

    Je vais juste nuancer tes propos, si je les ai bien compris.
    On peut devenir bouddhiste en récitant des mantras, en faisant des retraites ou en vivant dans un château bouddhiste (d'ailleurs, je n'en ai jamais entendu parler, de village à l'occasion mais pas de château ! Cela se trouve où ?). On devient bouddhiste aussi en prenant refuge dans la Sangha.
    Finalement, c'est comme devenir catholique ou musulman. Certains se disent catholiques alors qu'ils ne pratiquent. C'est la même chose dans ce sens.

    Là où je nuancerai, c'est qu'on peut devenir bouddhiste mais ne pas atteindre l'Illumination et cela expliquerait pourquoi dans la communauté bouddhiste, il y a des personnes se mettant en colère par exemple.

    Ceci dit, le Dalaï Lama lui-même peut se mettre en colère. C'est la relation à nos émotions qui fait de nous quelqu'un de "bouddhiste" ou pas. Je mets entre guillemets parce que c'est très réducteur ce que je dis. Tes amis bouddhistes auront plus de facilitées à se détacher de cette colère que le citoyen lambda parce qu'ils auront suivi des enseignements sur l'attachement aux émotions et à l'égo. L'Illumination peut être un travail de toute une vie tout comme il peut être un travail de quelques jours. Tout dépend de la personne.

    Mais ce n'est pas parce que tu es en colère ou que tu manges de la viande qu'il t'est impossible de te considérer comme Bouddhiste. (Pour info, même les moines tibétains mangent de la viande dans le sens où leur région est si aride sur certaines saisons qu'ils ne peuvent rien faire pousser. Après ils font des prières et des souhaits pour l'animal mangé)

    Les seules personnes, qui pour moi, se rapprochaient le plus de la philosophie bouddhiste comme je l'entends, sont les personnes qui ne se qualifiaient pas bouddhistes.

    Oui et non. Cela dépend comment c'est dit. Si quelqu'un affirme avec fierté ou orgueil qu'il est bouddhiste, il a beaucoup de chemin à faire. Si c'est juste pour informer ou pour répondre à une question, cela ne veut rien dire.

    Par contre, si quelqu'un crie sur les toits qu'il a atteint l'Illumination, alors on peut être certaine qu'il ne l'a pas atteint. ^^

    Quand on est Bouddha, Illuminé, on a pas besoin de le crier sur tous les toits.

    J'ai toujours été curieuse de cette philosophie, j'ai vu le Dalaï Lama plusieurs fois mais pour moi tant qu'il n'y aura pas un " bouddhisme " occidental, je m'en tiendrai éloignée en prenant juste ce qui me semble bon par ci par là.

    Il faut faire comme bon te semble. Tu peux prendre ce qui te conviens et refuser ce que tu ne comprends pas. C'est ce que je fais et ça me va très bien. J'ai une nette amélioration dans ma vie et cela me suffit.
    Cependant, contrairement à toi, je ne m'en tiendrai pas éloignée même si ce n'est pas un bouddhisme occidental parce que j'estime avoir beaucoup de choses à apprendre et à découvrir, ne serait-ce que pour ma propre culture. Et puis, dans un sens, la manière dont j'évolue avec ces enseignements prouvent bien que je les adaptes à mon côté occidental. Même si je suis encore très très très loin sur ce chemin.

    Enfin voilà ceci est juste mon point de vue hein !

    Et c'est très bien =) cela m'a fait plaisir que tu partages cela avec nous ! Je sais que beaucoup de personnes ont pleins d'appréhensions sur le bouddhisme et c'est important d'avoir plusieurs opinions à ce sujet. Toujours observer, expérimenter par soi-même afin de forger sa propre opinion !

    Menthe Chouette topic, je ne connais pas très bien le bouddhisme alors c'est cool que tu sois là pour nous répondre !

    Merci ! Ca me tenait à cœur d'en parler =)

    Est-ce que tu pourrais expliquer un peu quelles sont les différentes "écoles" dans le bouddhisme ? Je ne sais pas comment m'expliquer, mais on m'avait dit vite fait qu'en Occident on associe beaucoup le bouddhisme au bouddhisme tibétain (à cause du dalaï-lama) alors qu'il est plutôt "minoritaire". Est-ce qu'il y a beaucoup de différences entre les différents courants ?

    Alors, c'est une question complexe parce qu'il y a pas mal d'écoles dans le Bouddhisme. Comme l'a dit EcureuilVolant, il y limite autant de bouddhisme que de pays asiatiques et elles sont intimement liées les unes aux autres. Aussi, j'ai bien peur de ne pas pouvoir répondre avec efficacité. Je vais faire de mon mieux.

    D'abord un lien Les Ecoles du Bouddhisme - Zen - Tibetain - Mahayana - Vajrayana

    Ce site recense les différents Bouddhisme (cela m'a l'air sérieux) par pratique ou par pays. Je crains de ne pas pouvoir en faire un résumé par contre, j'en suis désolée. Ca risquerait de prendre trop de temps.

    Ce que je peux dire, c'est que les écoles changent donc selon la culture locale, le pays mais aussi par les enseignements (qui se rejoignent ceci dit) mais, par exemple, le Japon accentue le côté "zen"

    École du bouddhisme - Wikipédia

    C'est assez complexe et je n'ai malheureusement pas encore les informations pour pouvoir partager plus. J'espère que ces liens suffiront à comprendre. Je vais les lire moi-même pour mieux comprendre les liens et affiliations.

    En tout cas, en France, c'est le bouddhisme tibétain et le bouddhisme zen qui prédominent, si je ne me trompe pas.


    Sinon, tu dis que l'un des buts du bouddhisme c'est de se libérer de la souffrance. Je ne comprends pas vraiment ce que ça veut dire. On parle de souffrance physique, morale, des deux ?

    Se libérer de la souffrance de l'ego mais aussi, à un certain niveau, de la souffrance physique (mais ça, je crois qu'il faut être Illuminé).
    Mais la principale souffrance reste celle de l'égo. Disons que quand tu es Illuminé, tu ne souffres plus des insultes, des propos haineux à ton encontre parce que tu comprends qu'ils n'ont pas lieu d'être puisque, en gros, tu n'existes pas, c'est-à-dire, ton ego n'existe pas.
    On souffre parce que l'on s'identifie aux propos, aux insultes mais aussi et surtout parce que l'on s'attache (aux gens, aux choses, aux situations). L'attachement crée de la souffrance. Si tu as un copain ou une copine et que tu t'attaches, tu vas souffrir lors de disputes ou d'une séparation. Idem concernant les amis. Idem concernant une belle voiture. Une anecdote, le possesseur d'une ferrari souffrira plus que le possesseur d'une clio banale, pourquoi ? Parce qu'il aura PEUR qu'on la vole, qu'on l’abime, etc.

    Après, on entre dans l'enseignement de la Vacuité du soi et c'est quelque chose que je n'arrive pas à comprendre, j'ai beau lire des choses dessus, je suis incapable d'assimiler pour l'instant donc là, je vais juste mettre quelques sources.

    Les livres "Sur les traces de Siddharta", Tchich Nhat Hanh (c'est ma bible bouddhiste ^^)
    "Le Bouddhisme pour les Nuls"

    En lien :
    Buddhaline: La vacuité
    Śūnyatā - Wikipédia

    Sinon, je pense qu'un stage bouddhiste sur la question peut aussi être pertinent.

    Je suis désolée de ne pouvoir m'épancher plus mais je ne veux surtout pas dire de bêtises et vous induire en erreurs.


    Mais ça veut dire que le bouddhisme considère qu'on a une âme qui "migre" dans autre chose/quelqu'un d'autre après la mort ?

    Oui, en gros. Mais je crois qu'ils pensent plus à une énergie (l'énergie universel, de toutes choses) qu'à une âme.
    Et pour eux, on ne meurt pas vraiment. On change d'étape, de vie, de corps. On ne meurt pas parce que l'on est fait de toutes les choses et qu'en même temps nous ne sommes fait de rien.
    En Asie, ils n'ont pas cette fatalité de la mort. Pour eux, ce n'est qu'une étape de plus dans la Vie, dans l'Univers et je pense que c'est pour ça que nous avons du mal à comprendre en Occident même si je pense que ça ne m'étonnerait pas le moins du monde que la réincarnation se prouve. Je crois que je trouverai ça logique dans un sens. C'est mon opinion.

    Bon, en tout cas, j'espère avoir répondu à vos attentes et, sinon, j'invite d'autres Madz à en parler et à compléter ce que je ne peux partager !

    Pour celles qui peuvent lire et comprendre l'anglais, je vous invite à jeter un oeil sur ce tumblr Joyful Abandon qui répond mieux que moi aux questions. Si une question vous intéresse mais que vous ne comprenez pas la réponse, je peux tenter de faire une traduction !

    Merci à vous,

    Des bisous !
     
  5. Iséaïd

    Iséaïd
    Expand Collapse
    All we have to decide is what to do with the time that is given us

    C'est ce qu'ils appellent le Kharma !

    Plante des graines de malheur autour de toi et tu te réincarnera dans la difficulté et le malheur
    Plante tes graines d'Amour et de Compassion et tu auras la possibilité de te réincarner dans une bonne famille propice à ton élévation spirituelle et donc l'Illumination !

    Merci de ta réponse !

    Et désolée pour le double-post ^^
     
  6. Iséaïd

    Iséaïd
    Expand Collapse
    All we have to decide is what to do with the time that is given us

    EcureuilVolant

    Après je suis d'accord sur ce que tu dis sur le bouddhisme occidental, mais il faut prendre en compte l'aspect matériel de nos cultures pour s'élever justement, sinon comment pouvons nous avancer si nous ne prenons pas en compte notre environnement ? Je ne dis pas qu'il faut changer totalement le bouddhisme pour en faire un bouddhisme occidental mais juste l'adapter tout en gardant la ligne conductrice de base.

    Je suis d'accord. De toute façon, je ne crois pas possible pour toute une société d'oublier son mode de vie d'un coup de toute façon. Mais je pense que le matérialisme n'est pas très bon pour une pratique bouddhiste à cause de l'attachement justement. De toute façon, c'est pas maintenant qu'on va le remarquer, il va falloir attendre longtemps, si jamais notre société prend ce chemin-là !


    Pour les chateaux bouddhistes, ce sont des instituts en fait ( mais dans des chateaux quoi) je vis dans le sud et il y en a pas mal, si tu veux je peux d'en donner quelque uns par mp !) tu peux choisir d'y vivre, d'etre visiteur ou de venir pour des retraites ou des enseignements !

    Oui je veux bien ! Je suis déjà aller en Dordogne, là où il y a des villages (le plus célèbre est le village des Pruniers, je ne sais pas si tu connais) Moi j'étais à Daghpo.


    Menthe

    J'ai une autre question, si ça ne te dérange pas.

    Pas du tout, le seul truc qui me dérange c'est de ne pas pouvoir y répondre ou d'être absente trop longtemps lol



    L'homme et la femme ont-ils le même "statut" dans le bouddhisme ? Je ne sais plus exactement où j'ai lu ça (dans un Librio sur le bouddhisme, de mémoire), mais je me rappelle d'un bouquin qui disait que les femmes ne pouvaient pas atteindre l'illumination, et que se réincarner en femme était signe qu'on avait un peu merdé dans la vie précédente. En gros ça disait qu'il y avait un peu une hiérarchie homme > femme > animaux...
    Qu'en est-il réellement ?

    Je ne sais pas. Je ne sais pas ce qu'il en est pour les autres Bouddhisme mais dans le livre de Thich Nhat Hanh, le Bouddha accepte les femmes dans sa Sangha même s'il y a des sortes de complications.

    En fait, à l'époque de sa création, il faut comprendre la société d'alors très hiérarchisée : Les Rois, les classes religieuses (gouvernement), les Guerriers puis les Marchands et autres castes économique et puis ce qu'on appelait les Intouchables (les pauvres, interdiction de les toucher sinon on était souillé) (je me demande s'ils existent encore...).

    Cependant, pour le Bouddha, tout le monde est égal que l'on soit un Roi ou un Intouchable. Une fois qu'on entre dans la Sangha, on laisse derrière soi toute notre vie d'avant et on devient un moine identique à tout le monde, recevant les mêmes enseignements et les mêmes respects.

    Ce fut plus compliqué avec les femmes malgré le fait que le Bouddha voulait les accepter mais il savait que ce serait très mal perçu par les castes car, eh oui, les femmes, en gros, ça servait à être jolie et à donner des enfants en plus du fait de créer des alliances par le mariage. Il a créé une Sangha de bikkhunis (dont sa mère et sa femme ont fait partie d'ailleurs) mais elles avaient moins de "pouvoirs" que les bikkhus. Elles participaient aux enseignements, vivaient de la même manière mais il y avait des règles comme le fait qu'une femme ne pouvait enseigner à des hommes ,seulement à des femmes (bon, au moins, elles pouvaient enseigner) et elles ne pouvaient se déplacer seules au risque de se faire violer ou autre. Oui, c'était super sympa.

    Pour ce que tu dis, je n'en ai aucune idée. Cela ne m'étonne pas parce que depuis toujours l'homme se dit supérieur à la femme alors peut-être que dans d'autres écoles mais peut-être qu'aujourd'hui, ce n'est plus le cas ? Je ne sais pas.
     
  7. DeltaBrown

    DeltaBrown
    Expand Collapse

    Bonjour, bonjour!

    Je vois que ce topic a un peu été déserté depuis le temps mais vos messages sont assez intéressants.

    J'aimerai savoir si vous auriez un (ou plusieurs ya pas de raison) bouquin à me conseiller afin d'appréhender l'aspect philosophique du bouddhisme, le côté religieux m'intéressant moins. Je suis très curieuse à ce sujet.
     
  8. Dianours

    Dianours
    Expand Collapse
    Guest

    Pour ma part étant asiatique et non baptisée j'ai été amenée à m'intéresser au bouddhisme étant plus jeune. Je suis loin d'être incollable sur le sujet et je ne peux donc pas vraiment m'affirmer bouddhiste mais c'est vrai que certains points du bouddhisme sont un peu devenus ma ligne de conduite, et m'aident dans mon quotidien :'le detachement de la souffrance, comme dit (je ne me prive pas de tous mes désirs mais quand je suis contrariée, que je 'souffre' je me détache souvent en isolant la source de ma souffrance - c'est pas moi qui ai un problème, c'est ma jalousie par exemple), je médite aussi un peu de temps en temps, ça me calme, bref, sur certains points, je m'y retrouve ! Mais c'est vrai que je ne m'y connais pas assez non plus, je n'ai lu qu'un livre introductif sur le sujet et un sur la vie de Bouddha. J'en ai encore 2-3 en attente dans ma bibliothèque :)
     
  9. GrandeMarine

    GrandeMarine
    Expand Collapse
    se roule dans un champs de coquelicots

    @FofieMarmotte tu pourras me dire quelles livres tu as choisis?
    Pour ma part c'est relire le livre "l'homme qui voulait être heureux" qui m'a montré à quel point en ce moment j'ai besoin de méditer et d'écouter mon moi intérieur comme on dit, et je pense que le bouddhisme pourrait m'aider, parce que même si je suis aussi issu d'une famille catholique je ne me suis jamais considéré comme tel!
    Je vais commencer par "le Bouddhisme pour les nuls" je crois, on m'a dit qu'il était assez complet!
     
Chargement...
Sujets similaires
  1. Lullabyds
    Réponses :
    0
    Affichages:
    429