Brétigny : rumeur bidon de caillassage et de pillage

Sujet dans 'L'actu en France' lancé par Denis, le 15 juillet 2013.

  1. Denis

    Denis
    Expand Collapse
    En pleine digestion.
    Membre de l'équipe

    Des "racailles" de banlieue qui pillent les victimes de la catastrophe ferroviaire de Brétigny-sur-Orge et caillassent les secouristes : la rumeur a mis le feu aux réseaux sociaux ce week-end.

    Dans un article intitulé "Pillages à Brétigny ? D'Europe 1 à la fachosphère, comment la fausse rumeur s'est propagée", Mathieu Géniole expose l'enchaînement des faits, fruits d'une erreur grossière d'un journaliste d'Europe 1.

    Ce matin, la rédaction d'Essonne Info rapporte la réalité des événements dans ce papier : «Débordements » à Brétigny : ce qu’il s’est vraiment passé

    Et parce qu'après tout mieux vaut en rire qu'en pleurer, cet article du site satirique Gorafi : Brétigny : des équipes d’iTélé affirment avoir été caillassées par des équipes de BFMTV

    Et toi madmoiZelle, as-tu été exposée à cette rumeur ? Comment as-tu réagi ?
     
    #1 Denis, 15 juillet 2013
    Dernière édition: 15 juillet 2013
  2. Lamina

    Lamina
    Expand Collapse
    Roule une pelle à la vie

    Oui j'en ai entendu parlé (comment passer à côté).
    J'ai d'abord été perplexe, je trouvais ça quand même trop gros :cretin: (dépouiller les six cadavres qui peut faire ça, bon par contre j'imaginais bien une bande de jeunes excités en train de filmer les évenements pour les mettre sur Youtube ). Il y a eu grosse exagération du côté du syndicat Alliance mais c'est quand même partie de fait réels . N'empêche j'ai été impressioné par la vitesse et par la "puissance" de la rumeur.
     
  3. Denis

    Denis
    Expand Collapse
    En pleine digestion.
    Membre de l'équipe


    Les "faits réels" sont bien décris dans le papier d'Essonne Info.

    Extrait : 

    Au croisement du boulevard de la République et de la rue Maurice Boyau les forces de l’ordre installent un premier barrage. Les esprits s’échauffent au moment où des brigades mobiles repoussent les personnes au delà d’un périmètre élargi. Certains tentent alors de rentrer à leur domicile, et se font fermement stopper. « Je dois dîner chez mon frère » s’énerve une jeune femme, « il habite à quelques mètres derrière le barrage » . Impossibilité de passer, on lui demande de faire le tour. « Mais le tour par où? » s’interroge-t-elle tout haut.

    Une pierre a été lancée

    Un instant plus tard, une mère de famille souhaite aller à la supérette pour acheter des couches. On lui refuse le passage et l’un des agents lui propose de « demander à [ses] voisins » . Les forces de l’ordre sont inflexibles et le dispositif de sécurité mis en place est très impressionnant. Peut-être trop ? Un groupe de personnes bloquées rue Boyau, exprime son mécontentement. Le ton monte lorsque plusieurs gardes mobiles les refoulent énergiquement au fond de la rue. Quelques insultes fusent, et une jeune homme lance à ce moment un projectile en direction des policiers. Ces derniers sortent les flashballs prêts à riposter. Mais ils n’en ont au final pas eu besoin, puisque les quelques personnes énervées se sont tout de suite écartées des lieux.
    Oui, une pierre a bien été lancée, cela dans un état de tension ambiante. Toutefois nul caillassage ou émeute, comme certains ont pu l’écrire, parfois dans le but de profiter d’une polémique ainsi créée sur ces soi-disant « voyous » ou « barbares » . Quant aux informations faisant état de pillage de victimes, d’histoires de vols sur les personnels de secours et les journalistes, il s’avère que rien de cela ne s’est déroulé. Seul un vol isolé dont a été victime un membre du SAMU a été confirmé. Tout serait partie d’une « source policière » et d’un membre du syndicat Alliance cités par Europe 1. Mais le soir même et plusieurs fois le lendemain, le préfet Michel Fuzeau, les services de pompiers, le SAMU ou encore la Croix Rouge ont affirmé à nos confrères que les opérations de secours s’étaient déroulées sans heurts et dans le calme.
     
    #3 Denis, 15 juillet 2013
    Dernière édition: 15 juillet 2013
  4. Lamina

    Lamina
    Expand Collapse
    Roule une pelle à la vie

    J'ai bien lu l'article. Il y a eu une pierre lancé et un telephone volé, donc on part bien de faits réels qu'on a très exagéré. Dans quel but ??
     
  5. Denis

    Denis
    Expand Collapse
    En pleine digestion.
    Membre de l'équipe

    Plus qu'une exagération, c'est à une véritable dénaturation des faits à laquelle on a assisté.

    On passe du vol à la tir d'un téléphone à un pillage en masse des victimes (y compris des cadavres) et d'un jet de caillou vers la police à un caillassage des secouristes.

    Dans quel but ? Le journaliste d'Europe 1 est visiblement un bleu qui s'est fait manipuler par la syndicaliste d'Alliance. Le problème, c'est qu'en oubliant les bases du métier, le recoupement des sources, il a transformé en info signée Europe 1 le discours d'un syndicat proche de la ligne Sarko-Buisson, toujours prompt à noircir le tableau.

    Twitter a fait le reste. Chacun exploitant l'info selon ses intérêts politiques.

    Et comme d'habitude, la presse passe quasiment sous silence son erreur en accordant une place minime au rétablissement des faits.

    Regarde les précautions que prend Mathieu Géniole dans son papier : "Je n'écris pas cet article pour donner des leçons et je précise qu'on parle ici de médias que j'apprécie et que je consomme quotidiennement".

    S'agit de ne pas se fâcher avec les poids lourds du secteur...

    Résultat, on entendra encore longtemps des gens nous parler de ce pillage de cadavres à Brétigny.
     
    #5 Denis, 15 juillet 2013
    Dernière édition: 15 juillet 2013
  6. Kettu Water-Fox

    Kettu Water-Fox
    Expand Collapse
    pois chiche couille!!

    Perso j'ai entendu cette rumeur de la bouche d'autres personnes, j'étais un peu effarée . Du coup je suis quand même rassurée de voir que c'est faux.

    D'un autre côté je me dis que c'est vraiment abusé, parce qu'entre une petite modification de la réalité et une mensonge d'une telle ampleur, il y a un monde. Je sais bien qu'il ne faut pas prendre au pied de la lettre tout ce qu'on voit dans les média mais en général les infos ont un fond de vérité. La c'est limite de la science-fiction du coup. Ça me fout un peu les boules.

    Ou alors je suis très naïve, ce qui n'est pas exclus.
     
  7. amanda3

    amanda3
    Expand Collapse
    Guest


    Ma question sur cet article est simple: pourquoi faire intervenir les CRS s'il n'y au "qu'un vol et un cailloux"?

    Et pourquoi ai-je vu passer un tweet d'un journaliste disant qu'on lui a demandé qu'il taise son information?
     
  8. Balto

    Balto
    Expand Collapse

    Pour la deuxième question, je n'en sais rien.

    Pour la première, peut-être tout simplement parce que les CRS sont formés pour gérer les foules, violentes ou non. Or, là, il y avait des victimes par centaines, des habitants qui venaient voir ce qu'il se passait etc. Les CRS sont pas que des gros méchants qu'on appelle lorsqu'il y a violence.
     
  9. amanda3

    amanda3
    Expand Collapse
    Guest

     voici ce que dit Le Point:

    il y a bien eu caillassage et volS

    Libre à chacun de croire ce qu'il veut, personnellement je préfère croire ces gens qui envoient des tweets décrivant en temps réel ce qu'ils voient/subissent plutôt que des ministres ayant des comptes en Suisse et dont la seule préoccupation est de conserver leurs électeurs.
    Je ne pense pas qu'il s'agisse d'opinion de Droite ou de Gauche ici mais de faire face à une réalité: les médias traditionnels n'ont plus cette liberté d'autrefois. Les réseaux sociaux, oui. Certes, ils peuvent être truffés de mensonges, mais certainement moins que les rapports officiels provenant de l'Etat.
     
    #9 amanda3, 18 juillet 2013
    Dernière édition: 18 juillet 2013
  10. Balto

    Balto
    Expand Collapse


    Euh oui, et ? Tu poses une question : pourquoi il y avait des CRS s'il n'y a pas eu caillassage et vols ? Je te répond juste qu'il n'y a pas forcément de liens entre les deux. Tu me répond il y a eu caillassage et vols, alors que je n'ai jamais affirmé quoique ce soit dans un sens ou dans l'autre donc je vois pas l'intérêt de ta réponse en me citant. Je venais dire que les CRS n'interviennent pas QUE en cas de violence, c'est juste une vérité en fait.

    (pour l'article du point, j'en sais rien, on trouve de tout dans les médias !)
     
  11. amanda3

    amanda3
    Expand Collapse
    Guest

    La police et les pompiers ont en 1er lieu dit qu'il y a eu caillassage, info soudainement démentie ensuite.

    Finalement toi, tu ne crois rien de ce qui peut changer ce que tu as envie de voir: les réseaux sociaux mentent, le point est trop orienté... bien soit.

    Mais en fait je pense que tout ce qui pourrait paraître dans ce débat sera démenti en disant "non mais tel article c'est du vent" mais bon celui qui est posté en tout 1er lieu n'a pas + de crédibilité.

    Finalement on a quoi comme témoignages?

    -la police qui a dit qu il y avait eu vols et caillassage le jour même puis démenti
    -les pompiers, pareil
    -le samu (je ne sais pas)

    -le ministre des transports qui dément et à tout intérêt
    -la préfecture: idem
    -manuel valls: idem

    -les journalistes twitter qui décrivent soit des scène de pillage, ou alors qui témoignent de leur obligation de se taire
    -les médias traditionnels qui n'ont pas validé les pillages etc, sauf Europe 1.

    Ensuite on a ces faits bizarre:

    -des individus arrêtés, dont le nombre varie (entre 1 et 5) selon les médias, et ce pour officiellement 1 vol de portable. (bien sûr, tellement pas crédible!)
    - des CRS appelés sur place + renfort ... et non on n'appelle pas des CRS en prévision lors d'un accident s'il n'y a pas de scènes de violences, ça c'est faux, ou alors citez moi un exemple.
    Par ailleurs, des CRS qui sont sur place pour retenir les curieux...pourquoi pas, mais du renfort de CRS? peut être faut-il voir plus loin que la thèse des curieux, non?

    Ce que je vois moi, c'est que les personnes croyant au mensonge ont bien du mal à expliquer la présence des CRS+renfort sur place.

    J'espère en tous cas que vos avis ne sonten tous cas pas influencés par vos influences politiques (exemple: je suis de gauche, je crois le gouvernement). Parce que là je pense qu'on est au delà de ça.
     
  12. amanda3

    amanda3
    Expand Collapse
    Guest

     Je te montrais juste que selon cet article les CRS sont bien intervenus dans le cadre de violences ;) je n'ai pas été claire en te citant.
     
Chargement...