Buzz devient Ramdam. Et WTF, ça devient quoi ?

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Fab, le 31 mars 2010.

  1. Fab

    Fab
    Expand Collapse
    Frisette Chefferie
    Membre de l'équipe

  2. Fab

    Fab
    Expand Collapse
    Frisette Chefferie
    Membre de l'équipe

    Mais c'est clair que "ménage à trois", c'est tellement plus classe que "threesome" :d
     
  3. 70girls

    70girls
    Expand Collapse
    <a href='http://www.madmoizelle.com/mode/marques/fiche-mode_2006-03-21_hm.html'>H&M</a> Lover

    c'est tabarnaque merci bien
     
  4. Lamina

    Lamina
    Expand Collapse
    Roule une pelle à la vie

    J'aime bien Ramdam.
     
  5. Altheea

    Altheea
    Expand Collapse
    20, 24 hours to go, I wanna be sedated

    Pas convaincue du tout la plupart des mots n'ont pas le même sens qu'en anglais dire débat pour Talk-show ça me paraît même boiteux, le terme débat étant en principe réservé à des discussions plutôt de type politique ou philosophique.

    Le eblabla me fait mourir de rire c'est carrément kitch, autant traduire directement chat et dire discuss' XD

    Ramdam est encore le seul qui me semble pas trop mal choisi et encore vu qu'au départ le buzz ça vient d'une onomatopée (le bruit du bourdonnement) c'est pas forcément hyper connoté anglais.
     
  6. Marie Obrigada

    Marie Obrigada
    Expand Collapse
    en construction...

    Je trouve ça bien de vouloir un peu sauver le français. Par contre là c'est vrai que s'en est presque risible, changer des mots expression autant utilisées sera difficile. Mais plutôt que d'intervenir des années après, peut-être qu'il faudrait se bouger plus vite et créer de nouveaux mots dès que le besoin s'en fait sentir.

    Et pour WTF, je ne connaissais pas avant de venir sur mad' (et de travailler avec ma collègue qui le dit à longueur de journée). Pour moi c'est juste une mode, une manière de paraître moderne et de montrer que oui, on parle anglais et que c'est quand même vachement mieux que les jurons à la française. ^^
     
  7. Dragib

    Dragib
    Expand Collapse
    You know nothing Jon Snow.

    1. J'adore Ramdam
    2. J'adore Ramdam
    3. Ramdam Ramdam RamdamRamdam!

    Il faut faire le Ramdam pour ce mot.

    Les autres ils sont nuls.

    "Talk show ça n'a pas le même sens que débat.
    "
    ---> En plus moi j' ai lu que c'était pour remplacer un Talk, qui rélève lui bien plus de la présentation mit powerpoint ( pouvoir-point en bon français donc) que du débat.
     
  8. 70girls

    70girls
    Expand Collapse
    <a href='http://www.madmoizelle.com/mode/marques/fiche-mode_2006-03-21_hm.html'>H&M</a> Lover

    oui je suis québecoise! tabarnacle c'est un objet religieux et tabarnaque bah c'est l'insulte
     
  9. ohrore

    ohrore
    Expand Collapse
    Amoureuse

    C'est quoi ce bordel pour WTF ça va pas? moi je trouve que c'est un bon équivalent (quoi que bien trop long et bien trop poli)!
     
  10. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    Je suis au Royaume-Uni, je donc vais essayer d'instaurer un débat ici pour supprimer les mots français que tout le monde utilise sans ciller : rendezvous, cliche, blasé, coup d'etat, cul de sac, avant-garde, bourgeois, café, je-ne-sais-quoi, contretemps, faux pas, laissez-faire, déjà vu ... Il y en a marre du français qui envahit la langue anglais, aussi, ça gâche la pureté de cette langue.
     
  11. c.melissa1991

    c.melissa1991
    Expand Collapse

    j'aprouve! ^^
     
  12. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    Mh. Oui, je comprends ton point de vue. Je ne le partage pas, parce que j'ai tendance à séparer strictement l'anglais anglophone (parlé au Royaume-Uni, en République d'Irlande, aux États-Unis, Canada, etc) de l'anglais "mondial", parlé par le reste du monde d'une façon approximative. Pour moi il y a l'anglais en tant que langue de travail : l'anglais des nouvelles technologies, des entreprises, des businessmen qui s'y essaient, de l'internet et des média "dans le coup" ; et l'anglais des habitants des pays anglophones, des films britanniques, des écrivains américains. Cet anglais-là est à connaître et à respecter autant que le français par sa beauté et son histoire ; l'anglais "impersonnel" de l'internet est sans doute à bannir autant que possible, mais des équivalents ne sont pas toujours possibles et je trouve que parfois on en fait trop dans la volonté d'éliminer totalement l'anglais de nos bouches.

    On ne PEUT pas trouver un équivalent français à tous les termes relatifs aux nouvelles technologies que connaissons en anglais. C'est dommage ; on peut s'y essayer, on peut réussir (courriel, canular, messagerie instantanée), mais on ne peut pas espérer systématiser ce genre de démarche comme le Gouvernement s'y essaie actuellement.
     
Chargement...