Cam Clash teste notre rapport au cannabis

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Clemence Bodoc, le 6 mai 2017.

  1. Clemence Bodoc

    Clemence Bodoc
    Expand Collapse
    Rédactrice en chef
    Membre de l'équipe

  2. Lunafey

    Lunafey
    Expand Collapse
    Une communauté qui empêche le dialogue, les points de vues alternatifs et la critique est une communauté malade.

    Anableps, Tamiat, Chocapiix et 1 autre membre ont BigUpé ce message.
  3. Soomaya

    Soomaya
    Expand Collapse

    Je suis fumeuse depuis mes 15 ans, je fume par intermittence, des fois régulièrement, quand j'étais plus jeune en journée, l'an dernier parfois le soir avec mon copain. Depuis une dizaine de mois essentiellement en soirée car je suis sujette à l'angoisse et que les pétards n'arrange rien dans ses cas là, puis le sommeil est moins réparateur quand on fume avant de se coucher donc cette année étant une année importante pour ma carrière professionnelle, j'ai pris mes distance.
    Je suis une personne très active, je n'ai jamais passé mes journées enfermée dans ma chambre, je n'ai jamais été accro. J'ai eu un bac mention bien, une licence mention bien et je suis en train de finir ma première année de master de psychologie avec une mention bien également.
    Une grande partie des fumeurs que je connais sont comme moi.

    Pour moi un des problèmes majeurs dans cette stigmatisation des fumeurs, c'est justement confondre fumeur et personne ayant des problèmes avec la drogue. ( on ne le fait pas avec l'alcool pourtant ) ou je devrai plutôt dire personnes qui ont des problèmes qu'ils soulagent par la prise de drogue, puis qui s'engagent dans un cercle vicieux. ( je me spécialise en psychiatrie de l'adolescent, et c'est souvent dans ce sens là que les choses se présentent à l’hôpital )

    Je pense aussi que la légalisation est une évidence, et je dis ça en ayant conscience des risques pour la santé mentale, à la fois par mes expériences personnelles et professionnelles.
    La légalisation serait pour moi une façon non pas de limiter le trafic ( si c'est pas le cannabis c'est la coke, des fringues ou des armes de toutes façons ) mais de protéger les consommateurs, de façon à ce que des petits jeunes de 18 ans n'aillent pas risquer leur vie à aller chercher des dealeurs dans des endroits qui craignent.
    ça permettrait également de pouvoir réaliser de vrais recherches sur les effets à long terme pour pouvoir mettre en place des programmes de prévention efficaces et donner des informations fiables !

    Pour tous les arguments du type " si c'est légal les jeunes s'intéresseront à pire " " le nombre de fumeurs va ne faire qu'augmenter " " il y aura plus de schizophrènes ".. Je vous invite à aller voir comment ça c'est passé dans les pays où ça a été légalisé, vous verrez que ce n'est pas le cas...
     
    Anableps, aude11110, Tamiat et 11 autres ont BigUpé ce message.
  4. Soomaya

    Soomaya
    Expand Collapse

    Effectivement le cannabis est très peu addictif :) il possède une demi-vie longue ( 1 semaine ) qui fait que les effets du manque sont pratiquement imperceptibles !
    Pour ce qui est des médicaments je te rejoins parfaitement.. je n'ai pas d'étude sous le nez du nombre de personnes accro aux médicaments mais c'est assez souvent que je constate que des personnes sont accro à des substances très addictives ( genre les benzodiazépines ) sans même sans rendre compte parce que les médecins les prescrivent à tour de bras !
    Lord Griffith je viens de voir ton message en spoiler, désolé de te décevoir mais selon les médicaments que tu prends, c'est possiblement une drogue d'après la définition de l'OMS ( qui altère les processus mentaux, comme les fonctions cognitives ou l'affect ) et selon la façon que tu as de les consommer, tu peux aussi possiblement souffrir de dépendance..
     
    #6 Soomaya, 6 mai 2017
    Dernière édition: 6 mai 2017
    Anableps, Tamiat, Chocapiix et 8 autres ont BigUpé ce message.
  5. Luna-Frog

    Luna-Frog
    Expand Collapse
    "Il faut pas respirer la compote, ça fait tousser."

    Réaction express :

    Je trouve que tout est une question de quantité.

    Un joint de temps à autre, c'est comme un verre de temps à autres : si tout est contrôlé, si c'est occasionnel je ne vois pas le problème.

    De plus la légalisation permettrait d'enrailler un peu le système du marché noir (voir pourquoi pas permettrait à certains d'avoir un vrai job bien légal). Je ne vois pas ça comme une mauvaise chose.
     
    Tamiat, château fort, Maia Chawwah et 6 autres ont BigUpé ce message.
Chargement...