Ce que je fais pour moi en ce moment

Sujet dans 'Blabla Général' lancé par Ancien membre, le 26 mai 2012.

  1. Ancien membre

    Ancien membre
    Expand Collapse
    Guest

    J'ai trouvé des sujets qui ressemblent à celui-ci mais aucun qui ne portaite exactement sur ce que je veux faire : lister ici toutes les choses que nous faisons en ce moment pour remonter la pente, être une meilleure personne, être plus forte et plus heureuse, oublier un gros chagrin, se remettre d'une peine, guérir de ses souffrances, s'accepter soi-même et se consoler de toutes ses angoisses <3

    Ce sujet n'est pas comme celui où vous demande en général comment vous gérez le stress, ni celui où vous parlez de dépressions et problèmes psychiques, ni celui où vous parlez de comment se remettre d'une rupture.

    Ce sujet est pour poster les actions concrètes que vous prenez en ce moment pour aller mieux ! <3 C'est un sujet positif qui donne des idées pour se sortir de nos problèmes.





    Je commence :
    Ce contenu n'est visible que par les membres validés. Rejoins-nous ou connecte-toi !

    Voilà. C'était long mais j'espère que ça vous intéresse, j'aimerais voir vivre ce sujet, je suis convaincue que vos réponses seront très inspirantes ! <3
     
  2. Astrolabe

    Astrolabe
    Expand Collapse
    Faut bien mourir de quelque chose.

    C'est pas une très bonne passe pour moi en ce moment. Pas de "gros" problèmes, plutôt une incapacité à gérer les "petits" qui arrivent au quotidien. Mais l'arrivée de l'été participe à l'amélioration de mon état général.

    Du coup, j'ai repris le sport ce matin en allant m'inscrire à la salle de sport de ma ville (ça fait un mois et demi que je n'en avais pas fait). Le sport ne m'aide pas à me sentir bien si jamais j'ai une grosse déprime d'un coup, mais il m'aide à réguler mon humeur sur la durée et à relativiser les choses.

    J'achète des choses que j'aime manger (du chocolat, de la glace). C'est con à dire mais je suis un esprit primaire, et manger des choses douces et sucrées m'aide à aller mieux de manière quasi-instantanée (à condition que je n'abuse pas, sinon je culpabilise).

    Sinon je n'ai rien trouvé de mieux que de travailler pour aller mieux. Je suis quelqu'un qui adore l'oisiveté, mais à petites doses. En ce moment je suis en "vacances" jusqu'à mardi, et je n'en peux plus de ne rien faire. Je me sens perdue. J'ai réellement besoin de faire fonctionner mes neurones en étudiant, ou alors en travaillant au contact du client. Je rencontre d'autres personnes, en général je créé de nouvelles amitiés, et mon moral s'améliore (j'adore rencontrer de nouvelles personnes, je finis par déprimer si je vois tout le temps les mêmes têtes).

    Et pour finir : organiser mes voyages. J'adore organiser, prévoir où je partirai à l'étranger. Ca me fait un projet sur le long terme, quelque chose de grand qui me remonte tout de suite le moral quand j'y pense.

    Et puis si tout ça ne marche pas, alors là je me répète plusieurs fois : "la vie est absurde, la vie est absurde, la vie est absurde" pour me forcer à me rappeler que si les choses ne se passent pas comme je le sens, ça n'est pas un complot divin contre moi, mais juste la vie quoi (ce qui est très difficile pour moi, je crois à mort au destin, au karma et à a ce genre de conneries).

    edit / Ah oui, Daisy Buchanan m'y fait penser. Quand je ne vais vraiment pas bien, je demande à ma mère de me masser le dos. On se met devant la télé, on regarde une connerie, et me gratte pendant 3 plombes. En général, ça va mieux après. C'est LE truc que je lui demande à chaque fois que je me fais larguer en gros haha :yawn:.
     
  3. Aamu.

    Aamu.
    Expand Collapse
    L'Âme d'un dragon

    C'est un joli topic que celui-ci :jv:

    Pour aller mieux, j'essaie d'appliquer les 4 accords toltèques, dont j'avais parlé déjà une fois sur le forum.
    J'essaie aussi de prendre du recul quand mes émotions me submergent, je m'isole un peu, et je fais le point : est-ce vraiment ça que je veux ressentir ?
    Lorsque l'angoisse monte, je ferme les yeux, et je fais les exercices de sophro que j'ai vu il y a un moment, avec respiration abdominale.
    Une fois par jour, au moins, je me dis que je m'aime. Ça a beaucoup apaisé la haine que je portais envers mon corps. (truc dérivé de Ho'oponopono :))

    Je vais aussi remanier l'aménagement de mon appart', pour me sentir pleinement chez moi, et non pas de passage comme avant. Faire mon nid, mon chez-moi quoi.
     
  4. Ancien membre

    Ancien membre
    Expand Collapse
    Guest

    Ce que j'ai fait pour moi dernièrement est d'avoir viré de ma vie toutes les personnes que j'estimaient m'être "inutiles". ça m'a fait beaucoup de bien.

    Ce que j'ai fait pour moi dernièrement est d'avoir arrêté de bosser car je suis tout simplement épuisée et mon corps commence à ne plus suivre.

    Ce que je fais pour moi actuellement est de faire en sorte de ne penser qu'à moi. Je dois dire que le crush m'a beaucoup ouvert les yeux sur ce point. Alors pour le moment, je ne pense qu'à moi,j'ai besoin de me retrouver et surtout de retrouver ma confiance en moi.

    J'aime beaucoup ce topic :happy:
     
  5. Ramya

    Ramya
    Expand Collapse
    Le jour où nous quitterons la Terre.

    * Arrêter de vouloir plaire aux gens à tout prix et faire ce que je souhaite réellement, peu importe la pression sociale.

    * Arrêter de traîner sur internet et me remettre à lire, voir des films et dessiner beaucoup plus, m'instruire de manière globale pour devenir meilleure intellectuellement.

    * Me prendre en main pour voyager dans d'autres pays, seule s'il le faut, mais je veux voir autre chose pour ne pas étouffer dans ma routine.
     
  6. Estrella.

    Estrella.
    Expand Collapse
    envie d'hiberner.

    Il y a plein de choses que j'aimerais faire mais que je n'arrive pas à cause de mes angoisses, mon stress, mes maux de ventre, ma douleur...

    Trois trucs que j'ai réussi à faire cette année:
    - j'ai repris contact avec ma meilleure amie d'enfance. On ne s'était pas revues depuis 8-9 ans (à part dans le bus à l'époque, mais ça ne compte pas). Je l'ai revue une fois en avril et là, je la revois début juin. C'est une personne adorable, qui me comprend, qui comprend mes angoisses et ne me juge pas. Même si on ne s'est pas vues pendant très longtemps, c'est une amie très importante à mes yeux, avec elle, le mot "amie" a vraiment un sens.

    -Par rapport à mes angoisses des gens, tout ça, j'ai réussi à faire deux choses banales pour les autres, mais énormes et qui m'ont demandé beaucoup d'efforts pour moi.
    J'ai réussi à aller une fois au cinéma avec une amie alors qu'il m'était vraiment impossible d'y aller et une fois, du temps de midi, je suis allée au restaurant avec cette même amie et d'autres filles de ma promo. C'était très dur pour moi, mais je l'ai fait.

    Autre chose très importante que j'ai fait pour moi, ou plutôt que je vais faire: m'inscrire dans le Master qui me conduira à ma passion: devenir professeur des écoles. Dit comme ça, ça peut paraître un peu bête mais j'ai toujours voulu faire ce métier depuis toute petite, sauf que cette année, ce devait être ma dernière année dans ma filière (langues) et je ne supportais pas cette idée car cette langue représente tout pour moi. En plus, avoir été pendant 3 ans avec les mêmes profs, les mêmes têtes, les "mêmes cours", ça a un côté rassurant, doudou. Là, je me jette dans le vide, avec beaucoup de cours qui ne me plairont pas mais surtout, avec des gens que je ne connais pas (cf.mes angoisses). Mais je dois le faire, pour moi, pour pouvoir m'épanouir plus tard dans un métier.

    Sinon, dans ce que j'aimerais faire:

    -Faire un grand ménage dans ma chambre, même changer quelques trucs de déco.
    -Manger plus sainement parce que j'ai tendance à faire n'importe quoi (gras, sucré, fruits 2 fois par mois...), non pas pour perdre du poids parce que j'ai la "chance" d'être mince même si je mange n'importe quoi, mais pour ma santé, car à ce rythme là...
    - Essayer de faire un peu de sport ou alors, promener plus souvent (promener tout court en fait) mon chien
    - Essayer de vaincre petit à petit mes angoisses.
    - Voyager
    - Me cultiver davantage et recommencer à lire comme avant.
    - Me remettre à la guitare et j'aimerais bien me mettre au piano.
    Et tout un tas d'autres choses.
     
  7. Effie Stoner

    Effie Stoner
    Expand Collapse
    yupyupyup

    -je me suis décidée à arrêter le sel, j'en consomme des quantités industrielles, et j'ai une très très mauvaise circulation donc pas bon!
    -dans le même registre je me suis décidée à m'occuper sérieusement de mes varices et je pense me faire opérer à l'automne
    -j'arrete de fumer
    -je reprends la pilule, je ne supporte plus le stress d'attendre ses règles et les douleurs
    -je prends du recul par rapport à ma relation avec mon copain, je laisse couler. Et tout va mieux, et en bonus je me sens fière de moi, plus adulte et sensée
     
  8. Aamu.

    Aamu.
    Expand Collapse
    L'Âme d'un dragon

    Pour l'écriture, ça dépend. Si c'est à propos d'une situation, oui, je vais essayer de le consigner quelque part, pour tout faire sortir. Si jamais ça concerne quelqu'un, par contre, je n'écrirai pas, parce que j'ai l'impression que ce que je ressens envers cette personne reste consultable, et donc "là", sur le papier comme en moi. Je préfère faire le point mentalement, digérer, et laisser partir, pour ne retenir que le positif.

    Les quatre accords Toltèques, c'est être attentif à ce qu'on dit, à ce qu'on fait. Au début, c'est hyper fatiguant, vu que tu décortiques ce que tu fais, ce que tu penses. Et puis petit à petit, c'est de moins en moins difficile. Pour celui de la parole impeccable, c'est éviter de se rabaisser ou de rabaisser les autres, ce qui fait que j'ai bien diminué tout ce qui est ragots, bitchage entre copines. Il "suffit" bêtement de penser que derrière chaque parole blessante, il y a un être humain. Et perso, je n'aimerais pas qu'on dise du mal de moi, donc je ne le fais pas.

    Après, le deuxième, ne pas en faire une affaire personnelle, c'est déjà plus compliqué. Mais je le couple avec le Manuel, d'Epictète (du moins, mes vagues souvenirs de philo :cretin:), qui dit que ça ne sert à rien de s'affecter pour quelque chose qui ne dépend pas de nous. Il y a un retard de train ? Ça ne dépend pas de moi, donc pas la peine de m'énerver. Qu'est-ce que je peux faire de positif à la place ?

    Le troisième, ne pas faire de suppositions, rejoint un peu le premier. Je m'efforce de voir ce qui est, et pas ce que je projette dessus. C'est aussi savoir ce que l'on veut vraiment, et ne pas tabler sur l'éventualité que ça puisse nous plaire. Et c'est apprendre à dire non, aussi. Celui-là est pas mal pour les gens, notamment les nouvelles rencontres. J'essaie de ne rien attendre de mon interlocuteur, de le découvrir tel qu'il est vraiment, et non pas comment moi j'entends le voir.

    Et le dernier, toujours faire de mon mieux, parle un peu de lui même. Même si ce que je fais est un petit "de mon mieux", je n'ai pas à regretter, puisqu'il s'agira de mon mieux du moment. Par exemple, si je n'arrive pas à me concentrer sur un de mes cours à cause de la fatigue alors que j'ai exam le lendemain, je ne vais pas m'acharner, et je vais aller me coucher. Ou encore, j'ai flemme de faire ma vaisselle, est-ce que je suis vraiment en incapacité physique et mentale de le faire, ou est-ce que je peux faire l'effort de laver quand même ne serait-ce que les assiettes ? Et après les assiettes, est-ce que je ne peux pas faire mieux ? Etc.

    (Je sais pas si c'est très clair ce que je raconte et si ça répond à tes questions :shifty:)
     
  9. Wackness.

    Wackness.
    Expand Collapse
    Link

    Je trouve que ce topic est une merveilleuse idée :chat:

    Depuis très longtemps, je suis angoissée pour un rien, je suis d'une timidité maladive et je suis d'un naturel pessimiste à en énerver plus d'un. Mais ce qui me stresse le plus, c'est le fait de ne pas savoir ce que les autres pensent de moi. C'est vraiment une angoisse horrible pour moi : j'ai toujours envie de plaire, à n'importe quel prix, quitte à être une fille que je ne suis pas, m'empêcher de faire ce que j'aime, et je déteste savoir qu'une personne ne m'apprécie pas.

    Mais depuis (très) peu, j'ai décidé de changer tout ça. Déjà, petit à petit, j'essaye de m'affirmer tout doucement.
    Si on me pose une question, je tente vraiment de répondre sincèrement. Si quelqu'un fait une blague et qu'elle ne me paraît pas drôle, je ne me force plus à rire. Je ne vais plus complimenter pour complimenter.
    Je m'efforce de regarder les gens dans les yeux (y a encore du progrès à faire là...).
    Et comme l'a dit Haze j'essaye le plus souvent possible de me tenir bien droite, et ça me donne mine de rien un peu de confiance en moi. Et même, poster sur le forum Madmoizelle est un grand pas pour moi, je me force, d'une certaine manière, à "m'exposer" à plein de personnes.

    Vos posts m'inspirent, et maintenant, je vais noter toutes mes petites victoires, ou tout ce qu'il s'est passé de bien dans ma journée. <3

    (merci pour ce topic What would Madonna do !).
     
  10. Pierre Paul Jacques

    Pierre Paul Jacques
    Expand Collapse
    Nous sommes plusieurs !

    J'ai décidé de m'occuper beaucoup plus de moi même !
    Que ce soit au niveau mental que physique ! Je me rappelle, il y a quelques années je blâmais le sport parce que je me sentais très complexé. Depuis que j'en fais (je dis pas que je suis une grande sportive hein :lol:) mais mes 20 min tous les deux jours me font du bien et m'aide à me sentir mieux dans mon corps.
    Je mange beaucoup mieux et je fais attention à ma ligne, j'ai beaucoup regrossie à cause du stress que je m?affligeais donc maintenant, fini ! J'arrête de me prendre la tête, je suis en bonne santé alors autant en profiter !
     
  11. Glouns

    Glouns
    Expand Collapse
    Cinéphile accomplie

    J'essaie d'adopter un mode de vie (et surtout de sommeil) plus sain. Même si ça me fait très mal, je mets le réveil à 8h pour être sûr de me réveiller à heure fixe tous les matins.
    Pour m'assurer un avenir correct et mettre toutes les chances de mon côté pour l'année prochaine, j'ai entamé une phase de révisions intensives avec planning à la clé. Bon, j'en suis qu'à la première matinée et je suis déjà ici à papoter, mais je pense avoir atteint mon objectif de la matinée donc je m'autorise une pause avant de continuer !
     
  12. Indigo

    Indigo
    Expand Collapse
    Zouplaboum

    Alors là oui, je plussoie :top:. Je me suis rendue compte que traîner sur internet (notamment sur Facebook) me bouffe un temps fou alors que je peux faire des choses beaucoup plus épanouissantes. Et ça permet d'apprendre à s'ennuyer de façon positive, je m'explique : si je ne sais pas quoi faire, au lieu de procrastiner sur internet, j'essaye de me détacher de l'ordi et de faire quelque chose d'autre : lire, écrire, cuisiner, aller marcher. Je me suis rendue compte que j'étais beaucoup moins psychologiquement flagada, plus alerte et moins stressée, plus recentrée sur moi même. M'éloigner d'internet (ne serait ce que quelques heures) me permet de prendre du recul sur les choses ...:)

    Et sinon, comme beaucoup d'entre vous, je fais des listes de choses positives, petits bonheurs et autres.
     
Chargement...