Ce que mon mariage arrangé (et mon divorce) m’ont appris sur l’amour

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Un madmoiZeau, le 10 juin 2018.

  1. Un madmoiZeau

    Un madmoiZeau
    Expand Collapse
    Gentilhomme anonyme

    ----- Publicité -----
  2. AprilMayJune

    AprilMayJune
    Expand Collapse
    Tu es un autocuiseur, Harry!

    C'est un article intéressant. Je suis contente que ce madmoizeau ait pu faire les choix qu'il voulait et vivre heureux avec.

    Je trouve assez surprenant que dans son témoignage les deux personnes se rencontrent le jour même du mariage; dans les autres témoignages que j'avais pu entendre, les deux potentiels futurs mariés se rencontraient plusieurs fois avant pour voir si ça pouvait marcher, et si ça leur convenait pour de bon. Bref au final je me rends compte que je connais très peu la façon dont les différentes cultures abordent l'amour et le mariage (encore moins que ce que je croyais).
     
    Senyo, severuspotter, Cornélie et 8 autres ont BigUpé ce message.
  3. LadyOscar

    LadyOscar
    Expand Collapse

    après dans le cas présent, les futurs mariés n'habitaient pas dans le même pays. Les différentes rencontres avant mariage arrangé restent peut-être courantes dans leur culture mais juste là plus compliqué à mettre en place.
     
    LovelyLexy et AprilMayJune ont BigUpé.
  4. Keep

    Keep
    Expand Collapse

    L'article est pas du tout developpé je trouve...
     
    shigurette, Nedjma, Sievari et 33 autres ont BigUpé ce message.
  5. -Jeanne-

    -Jeanne-
    Expand Collapse

    Je rejoint @Keep, je trouve que le sujet n'est pas du tout assez développée, on dirait une trame de base, un brouillon. On nous expose des faits alors que tout l’intérêt d'un témoignage c'est, à mon sens, d'avoir une approche plus personnelle des choses. Là c'est très lapidaire: j'ai demandé à mon père de me trouver une femme, il l'a fait, je me suis marié, c'était pas cool, j'ai trouvé quelqu'un d'autre.

    J'aurais aimé plus de précision sur le choix d'une telle démarche, des détails sur la mariée et comment elle a été "sélectionnée" par la famille, une explication de son choix à elle de se marier de cette manière, les premiers échanges avec elle, le récit de la soirée de mariage et des premiers jours ainsi que quelques mots sur la relation et son évolution sur un an, la réaction de la nouvelle copine de l'auteur quand elle a appris qu'il s'était marié de cette façon...

    Bref, je suis carrément restée sur ma faim, je ne vois pas tellement l’intérêt de l'article en l'état, il ne creuse rien et semble juste vouloir nous indiquer que de telles choses existent, sans plus.
     
    Grumpy Bunny, leaking_b, Senyo et 59 autres ont BigUpé ce message.
  6. Alicia89

    Alicia89
    Expand Collapse

    Ces histoires de "mariages arrangés" me laissent toujours mal à l'aise. Il a demandé à son père de lui "choisir" une épouse. Très bien, j'imagine donc que le père s'est rendus chez ses connaissances pour faire une proposition de mariage aux pères de jeunes femmes qui lui plaisaient. Quid du consentement dans tout ça ? Ce n'est pas abordé dans l'article, on ne sait même pas si la femme a eu son mot à dire. L'autre question à se poser aussi : on voit que lui a mal vécu son mariage, et a pu, en conséquence, demander le divorce. Encore une fois, si il n'avait pas demandé le divorce, la jeune femme aurait t'elle eu la possibilité de, elle, le demander ? Le point de vue est vraiment auto-centré alors que plein de questions me viennent à l'esprit sur la jeune femme, sur comment elle semblait le vivre, ect.

    Je veux bien qu'il s'agit d'un témoignage, mais il est resté un an avec, et là on dirait qu'il s'agit juste d'un objet encombrant qui lui a été imposé durant un an et dont il a pu se débarrasser avec grand soulagement. Elle n'avait pas de point de vue, de personnalité, cette femme ?
     
    #6 Alicia89, 10 juin 2018
    Dernière édition: 10 juin 2018
    Bananou, Chat-au-Chocolat, Kettricken et 16 autres ont BigUpé ce message.
  7. EdocSil

    EdocSil
    Expand Collapse
    Ambassadrice de Ville

    @Alicia89 Comme dit dans l'article il parle d'un mariage arrangé qui est différent du mariage forcé. Alors bien évidemment du côté de la femme on ne peut pas savoir à la vu de l'article. (voir lui même ne le sait pas) elle a bien évidemment pu être forcée. Mais c'est pas un truc propre aux femmes. Mais voilà en théorie le mariage arrangé se fait avec consentement !
     
    severuspotter, babooz92i et Kmarlou ont BigUpé ce message.
  8. Alicia89

    Alicia89
    Expand Collapse

    J'ai vu, chez les personnes concernées, pas mal de glissements sémantiques de "mariage forcé" vers "mariage arrangé" d'où mon questionnement. J'espère juste qu'ici il est "juste" question de mariage arrangé.
     
  9. NanaCoubo

    NanaCoubo
    Expand Collapse
    Freedom You've gotta give for what you take Merci George <3 !

    Aaaah les mariages arrangés. Je ne comprendrais jamais pourquoi les gens se sentent obligés de suivre une tradition comme ça...
    Sinon, c'est dommage que ça ne soit pas développé.
     
    LovelyLexy a BigUpé ce message
  10. A Kane

    A Kane
    Expand Collapse

    @NanaCoubo Je ne connais personnellement personne qui est entré dans un mariage arrangé, mais par contre j'ai plusieurs proches qui eux, connaissent bien des gens qui sont entrés dans un mariage arrangé ou l'envisagent pour le futur, et de ce qu'ils en disent, il y a surtout une vision différente du couple et du mariage derrière cette décision. Chez nous, l'amour est mis un peu au dessus de tout, mais pas n'importe lequel, une forme d'amour passion dans lequel on veut se réaliser et qui nous pousse à vouloir passer chaque instant avec l'autre, etc. Et c'est seulement en présence de ces sentiments qu'on conçoit le couple et le mariage.

    Pourtant ce n'est pas du tout la seule manière de les voir, et on peut très bien considérer le mariage comme quelque chose qui sert à construire une famille, et qu'une famille c'est quelque chose de stable, qui ne doit pas se poser sur les fondations de quelque chose d'aussi capricieux et instable que l'amour. Ça serait totalement légitime voire logique, de même que ça serait du coup logique et légitime qu'une personne se dise que sa famille, qui la connaît bien, sera la mieux placée pour trouver quelqu'un avec qui fonder une famille. C'est ce que j'ai compris de la conception des personnes concernées, et je trouve que c'est un raisonnement tout à fait acceptable, même si c'est pas forcément un truc dans lequel on se projette culturellement..
     
    shigurette, Senyo, Pimprestinguette et 10 autres ont BigUpé ce message.
  11. Cépamoi

    Cépamoi
    Expand Collapse
    Absente en ce moment

    @A Kane
    Et d'autres concerné.es s'insurgent et c'est très difficile à vivre.
    Je viens de lire ton post alors que je viens de raccrocher avec une amie qui rencontre le problème. C'est super violent et les moyens de pression (comme être renié) sont nombreux.
    Je ne crois pas qu'on puisse tirer de conclusions dans un sens ou dans l'autre sans écouter ce que chaque personne en butte avec le mariage arrangé en dit. Ca peut vraiment varier d'un individu à l'autre :hesite:
    Léconcernés a autant de réalité que Nouléfilles.
     
    EmmanuelleMerteuil, Bananou, Thinocephale et 3 autres ont BigUpé ce message.
  12. Natipik

    Natipik
    Expand Collapse
    "L'homme n'est que la masse des maigres résidus restants une fois ôté le chimpanzé ahuri qui vivait en lui." (Terry Pratchett)

    Si l"idée parait louable, il faut garder à l'esprit que tout bien intentionnée qu'elle est, la famille, et plus particulièrement les parents, sont les mieux placés pour projeter consciemment ou non leur propre attentes ou souhaits sur leurs enfants, et par là même occulter les aspiration profondes de leur progéniture.

    Mes parents qui me connaissent mieux que personne et ont forgé la quasi totalité de ce que je suis ne sont quasi pas capables de m'offrir un vêtement qui me plaise, alors me choisir un mari...comment dire... :yawn:

    De plus n'y-a-t-il pas une différence entre fréquenter quelqu’un qui partage nos idéaux ocorrespond globalement à nos goût, et partager un quotidien avec enfants et la promiscuité qui va avec ? (Ce que les parents ne feront pas, je doute qu'ils testent 72h de vie avec la personne).

    Loin de moi l'idée de dire que cette logique ou cette tradition est absurde, simplement je pense qu'on ne part pas gagnant.e dans ce genre de situations.
    Et puis, si l'amour sur lequel se base les unions dans notre société est un pari tout autant hasardeux, au moins l'éventuelle erreur de parcours ne peut être imputée qu'a soi-même. (Et puis c'est en se trompant qu'on apprend et évolue, pas en faisant les frais des erreurs d'autrui qui agissent pour notre bien et dont on apprend justement à s'affranchir).
     
    EmmanuelleMerteuil, Bananou, severuspotter et 7 autres ont BigUpé ce message.