Ceci est un appel à l'aide (un appel aux conseils du moins)

Sujet dans 'Vie Quotidienne' lancé par acleya, le 23 janvier 2013.

  1. acleya

    acleya
    Expand Collapse
    Guest

    Bonjour à toutes ! :)

    C'est la toute première fois que je poste ici. (je me demande même si je suis dans la bonne section, mais je crois que oui, vie quotidienne correspond plutôt bien à ce dont je voudrais parler)
    Je suis là en quelque sorte en quête de conseils.
    Depuis le début de l'année je jette régulièrement des coups d'oeil sur Madmoizelle et je trouve que l'ambiance a l'air vraiment sympa et chaleureuse, et puis il y a aussi l'avantage de l'anonymat d'internet qui me plait.
    Je sais pas si je vais m'y prendre très bien pour raconter, ça va peut-être sembler un peu abstrait, ou incompréhensible, ou tout simplement inintéressant. Mais peut-être aussi que le fait d'écrire va me faire du bien, ou alors que je trouverais quelqu'un qui a vécu/vit la même chose que moi.

    Bon, eh bien... C'est parti, je m'explique. ça fait plusieurs mois que je me sens assez mal, dans ma vie, et je ne vois à qui en parler, et surtout j'ai l'impression d'être complètement paumée.
    Depuis le mois de septembre 2012, j'ai emménagé toute seule, après l'obtention de mon bac, dans mon appartement pour faire mes études. Je suis à 1h de train de ma mère, et ma ville natale, donc c'est loin d'être le bout de monde. Je fais les études qui me tentaient en terminale, c'est à dire une Hypokhâgne, où j'ai des résultats disons pas pire que les autres (je n'ose pas tellement dire "de bons résultats"..). Même si ça ne me passionne pas, j'ai de grandes chances de réussir à basculer l'année prochaine sur une filière qui m'enthousiasme plus.
    Au début, je pensais être sujette à un petit coup de blues, comme bon nombre d'étudiantes qui vivent seule au début, mais je suis forcée de constater qu'aujourd'hui le petit coup de blues s'est transformé en réel mal être, que je ne parviens vraiment pas à comprendre ni à expliquer. Je suis en bons termes avec ma famille, j'ai gardé de bons contacts avec mes anciens amis, et je suis en train de nouer des liens avec les gens que je côtoie cette année dans ma classe. C'est juste comme si petit à petit tout avait perdu de sa couleur et était devenu fade, je me sens détachée de tout, plus rien ne plaît vraiment ou ne m'enthousiasme, j'ai un peu l'impression de "subir ma vie". Et ce qui m'interpelle, c'est que je ne vois vraiment aucune raison apparente à ça.
    J'ai pensé au que ça pouvait être lié mes études, à la pression des classes prépa. Mais pourtant je ne le ressens pas comme quelque chose d'abominable,ou d'incroyablement dur à vivre. Je me sens juste lasse.
    Depuis petite, je suis quelqu'un d'assez indépendant, donc je ne pense pas pouvoir expliquer mon état (ou alors peut-être partiellement) par le fait d'habiter seule.  Je sors régulièrement les week-ends (ou au moins un sur deux), je fréquente des gens, mais je n'ai pas l'impression que ça m'aide tellement.
    Je ne vraiment vois pas ce qui pourra être à l'origine de mon état. Du coup c'est difficile d'en parler à quelqu'un, je sais que je vais mal, mais je ne sais absolument pas pourquoi, enfin je ne vois pas de "problèmes" particuliers dans ma vie qui pourraient expliquer ça, en emménageant j'étais plutôt contente de commencer cette "nouvelle vie", et puis, sans que je comprenne, ça s'est dégradé. Je n'ai envie de rien faire à faire à part rester roulée en boule sous ma couette. J'ai essayé de reprendre les choses qui me passionnaient l'année dernière (le cinéma, le dessin), j'ai commencé à faire quand je pouvais un peu de sport (j'ai pris une carte de piscine), je ne reste pas à me lamenter toute seule chez moi, mais c'est comme si je n'avais aucun goût à faire ces choses là.
    Je n'ai pas "beaucoup" d'amis mais ceux que j'ai sont formidables, je les aime énormément, mais ils ne comprennent pas du tout ce que j'ai (et je ne peux pas leur en vouloir, moi même je ne comprends pas !) ou alors ils ne mesurent pas vraiment la situation. Je n'en ai pas vraiment parlé avec ma mère qui a déjà je pense beaucoup de choses à gérer avec elle-même.

    Voilà, c'est tout. Je n'ose pas m'auto attribuer le terme peut-être un peu général et hasardeux de dépression, mais en tout cas je sais que ça ne va pas, et je viens demander des conseils ici.
    Je ne sais pas vraiment quoi faire pour que ça aille mieux, et j'ai peur sur le long terme de finir par me renfermer sur moi-même. Et surtout, je ne comprends pas.
    Je devrais peut-être aller voir un psy ? Mais je ne connais pas bien le système, et j'ai peur que ça soit payant, voire cher, or j'ai vraiment un très petit budget étudiant (suffisant pour manger, et sortir de temps en temps mais c'est tout). Et puis je ne sais pas ce que je lui dirais... Bref, je ne sais pas grand-chose, je me sens vraiment perdue. Dernier détail, je n'ai que 17 ans, que j'ai pris en octobre (j'ai un an d'avance), et je me demande si ça peut jouer (au point où j'en suis, je me dis que tout peut être une potentielle explication, après tout). Je ne me sens pas "trop jeune" ou "pas assez mature" pour habiter toute seule, et me prendre en charge, mais c'est peut-être le cas. Je ne me rends pas compte.

    Je serais ravie d’accueillir n'importe quelle réaction à mon message, vraiment, parce qu'à part attendre que ça passe je ne vois pas quoi faire d'autre, et je doute que ça soit une très bonne solution.
    En tout cas merci à celles qui ont tout lu déjà !

    Des bisous bisous !
    :)
     
  2. acleya

    acleya
    Expand Collapse
    Guest

    Ah, c'est vrai que mon sommeil est assez irrégulier. Je dors pas mal, mais pas uniquement la nuit, je fais beaucoup de siestes, et je suis toujours autant fatiguée. Mais même pendant les vacances par exemple, où je dors bien pour le coup, quand je rentre chez ma mère, je ne me sens pas mieux.

    C'est vrai que dépression est mot très fort, que j'utilise quand même avec précaution, ma mère en a fait une grosse quand j'étais petite et son état était quand même bien plus inquiétant que le mien. Mais je n'ai pas vraiment de mot pour nommer ça, de la mélancolie peut-être ? Je suis toujours un peu triste et lasse, et découragée.
    Et l'Hypokhâgne doit pas être le meilleur remède. Je ne met pas tellement la pression, étant donné que je vise des équivalences dans une licence de Lettres & Cinéma à Paris (et pas le concours, comme bon nombre dans ma classe) et que ça devrait pas être trop compliqué à obtenir. Mais c'est vrai qu'il y a quand même un certain travail à fournir, et que c'est une grosse remise en question sur beaucoup de points.

    Je vais prendre rdv avec un médecin, tu as raison, j'ai peut-être juste besoin de vitamines !
     
  3. Shatzy Shell

    Shatzy Shell
    Expand Collapse
    "L'obscénité de l'antithèse humaine, c'est de chercher en vain à perturber les éclats du genre, d'entreprendre, d'exacerber les miracles de l'entre-deux." Nan en vrai ça veut rien dire, mais je trouvais pas de citation, alors j'en ai inventé une. 

    @acleya : Je n'ai pas grand-chose à ajouter à ce qu'a dit Shield, mais si tu cherches à qui t'adresser, il y a certainement un BAPU ou un CMP près de chez toi. :)

    Le BAPU est, je crois, réservé aux étudiants, et on ne te demande rien d'autre que ta carte vitale. Le CMP est pour tout le monde, et quand j'y suis allée on ne m'a demandé aucun papier. Parfois ils sont surchargés donc ils ne pourront peut-être pas te proposer de rendez-vous rapidement, mais ils sont complètement gratuits ! En tout cas n'hésite pas à consulter, même si tu ne comprends pas forcément ce que tu as, ils sont là pour ça, et pas besoin d'avoir une "vraie" pathologie pour aller les voir, du moment que tu en ressens le besoin, c'est ce qui importe.

    N'hésite pas si tu as des questions (je n'y connais pas grand chose mais je peux essayer) et bon courage. :fleur:
     
  4. Shadeluna

    Shadeluna
    Expand Collapse
    J'peux pas, j'ai licorne

    Coucou !

    il se peut aussi tout simplement que tu es des carences alimentaire. Manges-tu équilibré  et régulièrement ?
    Les jeunes filles/femmes ont souvent tendance à manquer de fer, ce qui n'est pas bien grave mais fatigue beaucoup. Pareil pour le magnésium... Ce n'est vraiment pas grave, dans ces cas-là on te donne des compléments en fer ou magnésium, et en quelques jours ça va beaucoup mieux =)
    Demande à ton medecin un bilan sanguin.

    Ca peut aussi être une dépression saisonnière dû au manque de lumière en hiver, ça arrive à beaucoup de gens aussi =)

    Allez courage ! Ca va aller mieux =)
     
  5. acleya

    acleya
    Expand Collapse
    Guest

    Bon, eh bien. J'ai pris un RDV de médecin pour samedi :) Il va peut-être pouvoir me renseigner et m'orienter vers quelqu'un. En tout cas merci de votre sollicitude, mettre des mots m'a déjà permis d'y voir un peu plus clair. En tout cas de mettre un peu d'ordre dans ma tête.

    Qui plus est, je vais aussi me renseigner pour le BAPU et le CMP, je ne savais pas que des choses comme ça existaient, et je suis contente de l'apprendre.

    Pour ce qui de mon alimentation, c'est un peu... aléatoire. C'est vrai que je mange un peu quand j'ai le temps, des fois pas tellement le midi pour rattraper et tel ou tel cours, et des fois même pas le matin parce que je me suis réveillée tard et que j'ai à peine le temps de sauter dans mon pantalon, et de courir en cours !
    En plus, j'ai pas vraiment le temps de cuisiner généralement, donc souvent c'est le classique coquillettes-jambon avalé distraitement en louchant sur un cahier.
    Donc, c'est vrai que ça pourrait être lié aussi !
     
  6. Pamplemousse-

    Pamplemousse-
    Expand Collapse
    Avaleuse de livres

    Hey, les autres ont tout dit et je n'aurais pas eu de meilleurs conseils, mais je tenais quand même à te dire que je suis assez admirative de voir que tu te bouges alors que tu vas mal ! Je connais beaucoup de gens qui ne se sentent pas bien et ne font rien pour changer les choses, alors que toi tu dis ne pas "rester toute seule à te lamenter chez toi", tu fais des choses à côté, je trouve ça vraiment super :) J'espère que ça ira très vite mieux, je me suis très souvent sentie comme toi...
     
  7. Breizh

    Breizh
    Expand Collapse
    j'ai pas le temps de penser, j'ai rien à faire...

    Je ne ferai que plussoyer les autres Madz, le médecin c'est indispensable. Il se pourrait que tu ai d'autre symptômes dont tu ne te serais pas aperçue, seul un professionnel de santé est apte à te dire que tout va bien.N'hésite pas à lui parler même de choses qui te semblent mineures,(cheveux secs, ongles cassants, bouffées de chaleur, constipation...) tout est important pour un bon diagnostique

    Si il ne trouve rien d'anomal sur le plan médical je te conseillerai d'aller voir un psychiatre (et pas un psychologue). Tu peut y aller sans recommandation d'un médecin et si tu as une couverture étudiante ou une complémentaire santé, la consultation de 42 euros (environ) est entièrement remboursé avec une franchise de 1 euros.
     
  8. Hero. *

    Hero. *
    Expand Collapse
    I'll never ask for anyone but you.. 

    Puisque je suis exactement dans le même cas que toi et que tu as été bien renseignée, je ne pense pas pouvoir t' aider mais en tout cas je te soutien et j' espère que les choses d' arrangeront rapidement.
    Je suis dans le même cas de figure que toi. Bizaremment j' ai très bien vécu le début d' année, j' ai eu mon copain, beaucoup de choses positives. Mon "coup de blues" a débuté il y a quelques mois, quand je me suis rendu compte que je n' arrivais plus à suivre le rythme de travail, j' avais passé tout mon temps à "profiter" et plus les partiels approchaient plus j' angoissais. Ca s' est étendu à ma vie entière, j' angoisse en permanence, que je sois chez moi, chez mes parents, à la fac.
    Je suis allé voir le médecin qui m' a orienté vers un psychiatre, j' ai eu un premier rendez vous il y a quelques jours et il m' a aidé à comprendre d' où la pression que je me mets constament venait. Mais maintenant j' attends un peu qu' il me donne des pistes pour atténuer mon stress, ce qui va être difficile vu mon état en ce moment.
    Sinon j' ai commandé le livre Comment dominer le stress et les soucis de Dale Carnegie, ce livre est une merveille et je te recommande vraiment de le lire. Il donne différent "principes" pour y voir plus clair dans sa vie. Tu ne dis pas spécialement être stressée, mais je pense que ça peut t' aider quand même.

    Comme les autres je te conseille vivement de consulter. Courage ! :fleur:
     
  9. Shadeluna

    Shadeluna
    Expand Collapse
    J'peux pas, j'ai licorne

    Alors, as-tu été chez le médecin samedi ? =D
     
  10. acleya

    acleya
    Expand Collapse
    Guest

    [font='Helvetica Neue', Helvetica, Arial, sans-serif]Pamplemousse-[/font] , je te remercie, au début je ne me bougeais pas tellement, mais en constatant que ça ne passait pas, je me suis dit qu'il fallait quand même que j'essaye de faire changer les choses, et que rester sous ma couette toute la journée (même si j'en ai envie !) n'allait surement pas m'aider...
    Toi, quand te sentais comme moi, c'est passé tout seul ?

    [font='Helvetica Neue', Helvetica, Arial, sans-serif]Hero.[/font] merci pour la référence, je prends note, je n'avais jamais entendu parler de ce livre, mais c'est vrai que ce n'est pas une mauvaise idée, si j'ai l'occasion j'y jetterais un oeil !

    Et donc, du coup, oui j'ai vu le médecin samedi :) Il m'a dit qu'il fallait pas prendre ça à la légère, et m'a orientée vers un psychiatre, chez qui j'ai réussi à avoir un rendez-vous vendredi. Il m'a dit que le psychiatre réussirait certainement à me faire voir un peu plus clair, mais en attendant il m'a prescrit quand même des vitamines et du magnésium. (et des bonnes nuits de sommeil de préférence !)
    J'en ai profité pour lui demander un bilan sanguin, donc il m'a prescrit un petit "check-up" à faire à l’hôpital dans une quinzaine de jours, histoire d'en savoir plus sur d'éventuelles carences, ou des choses comme ça. Enfin, il a évoqué la possibilité que ça puisse être hormonal aussi, chose à laquelle j'avais pas tellement pensé.

    ça me fait plaisir de voir des débuts d'éléments de réponse qui s'offrent à moi, je suis bien contente de vous avoir écoutées ! \o/
     
  11. Laodicé

    Laodicé
    Expand Collapse
    Ca te regarde pas

    Quand j'ai lu ton message j'ai dans un premier temps pensé dépression.Après en lisant les réactions c'est vrai que j'ai fini par nuancer mon jugement ;) Mais il y a aussi plusieurs formes de dépression, et ça ne vient pas du jour au lendemain, ça s'installe parfois doucement, c'est bien si tu t'es écoutée et que tu es allé consulter.

    Renseignes toi car je crois qu'on peut se faire rembourser les cinq premières séances chez le psychologue, histoire de tester. Enfin ça avait marché comme ça pour moi il y a deux ans, j'étais encore sous la mutuelle de mes parents puisque mineure, j'imagine que ça doit marcher comme ça pour toi aussi ;)
     
Chargement...