Celle qui... partait loin

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Une madmoiZelle, le 21 août 2014.

  1. Une madmoiZelle

    Une madmoiZelle
    Expand Collapse

    Ce sujet est dédié aux réactions concernant cette actu : Celle qui... partait loin.

    Merci d'utiliser ce post pour publier vos commentaires et vos avis
     
  2. Miss Gaïa

    Miss Gaïa
    Expand Collapse

    C'est beau c'est fort c'est triste ca m'émeut beaucoup !
     
  3. Mchiou

    Mchiou
    Expand Collapse

    Je pense qu'on a qu'une vie et que une fois qu'on est vieux, ce n'est pas du travail qu'on se souvient c'est des gens qu'on a aimer et des aventures qu'on a vécu. Alors ce que je te conseille vivement de faire c'est de prendre un billet d'avion et de partir la rejoindre en PVT (Permis Vacances Travail). Peut être que c'est trop fou, peut être que ça ne marchera pas là bas, mais peut être que si. Par contre ça sera une aventure que tu ne regrettera jamais. ENJOY ;)
     
    Perfume Genius a BigUpé ce message
  4. mezanine

    mezanine
    Expand Collapse
    Si tu savais...

    Han!

    Je vis exactement la même chose. Sauf que je suis celle qui part loin. Et qu'on a eu 1 mois et demi pour en profiter avant mon départ.

    Au début, on s'était dis, c'est juste comme ça...Et puis comme je partais, ca se finira le jour de mon départ...Et puis finalement, le skype, les mots doux, le manque. Je ne reste que 3 mois en Nouvelle Zelande, à la place d'un an. Parcequ'il m'a fait me rendre compte, que j'avais envie d'autre chose...Avec lui. Ou peut êtr pas. On verra à mon retour. Mais surtout me rendre compte que peut être pour une fois dans ma vie, j'avais besoin d'un cadre sécurisant et de prendre du recul...

    Mal du pays? Mal de lui? Mal de stabilité?

    Je n'en sais rien. Je vis mon aventure à fond, en lui parlant chaque jour (sinon je ne suis pas heureuse :)). Et on verra en rentrant...Mais rien n'arrive par hasard! Et puis l'avenir nous le dira...Mais ca fait tellement longtemps que je n'ai pas craqué sur quelqu'un que je trouve dommage de laisser cette aventure là de côté...

    Je sais que je peux partir quand j'en ai envie...Par contre, tomber amoureuse ^^'...
     
  5. lilifreewild

    lilifreewild
    Expand Collapse

    J'ai pleuré comme une madelaine en lisant cet article..
    Je me suis tellement reconnu..
    Je suis revenue du bout du monde pour cette fille que j'avais rencontrée jusste avant de partir. Et a qui j'avais repete sur tous le tons "je me casse je ne m'attacherais ce sera juste pour passer le temps".
    Mais. Il y a des attractions contre lesquelles on ne lutte pas.
    Je suis rentrée pour noel. Apres qu'elle m'ai dit que j'etais la femme de sa vie.
    Et elle m'a quittée le jour de noel.
    Peut etre que j'aurais du rester. Mais j'ai voulu tenter le tout pour le tout. Ne pas passer a coté d'une belle histoire.
    Comme toi j'ai toujours un timming pourri. J'ai été l'autre. Et j'aimerai bien un jour une vrai relation.
    En tout cas merci pour ton temoignage. Je me suis sentie moins seule un peu!!

    P*te d'ordi qui ne me laisse ni finir mes message ni les editer ><)
     
  6. Lysette

    Lysette
    Expand Collapse
    never give up, never give in

    Meme situation, on en sera a a peu près 4 mois quand il partira en septembre, genre, la où c'est pas possible d'aller sans traverser un océan.

    Nous aussi pleurs dès qu'on parle de l'avenir, mais on pense se lancer dans une relation à distance (alors que moi aussi j'ai eu une mauvaise expérience, mais j'arrive à croire qu'avec lui ce sera différent). Il pourrait rester là-bas, auquel cas je dois me décider si ça vaut le coup de sacrifié ma petite vie et ma sécurité ici pour avoir un futur avec lui ailleurs.

     Il y a quelques années la carrière serait passer avant sans hésitation, mais je trouves que ce qu'on a ensemble est suffisament rare pour que je reflechisse sérieusement a prendre un risque.

    Je me croyais un peu seule au monde à attirer des complications pareilles dans ma vie, cet article tombe à pic pour me rassurer sur le fait que j'ai pas le monopole de la malchance.
     
    Demezia a BigUpé ce message
  7. gpyf

    gpyf
    Expand Collapse
    Moral au beau fixe Guest


    Ca fait des lustres que j'ai pas posté sur le forum, mais ton commentaire m'a fait verser plus de larmes que l'article en lui-même (qui pourtant est très bon)

    Je suis à peu près dans la même situation que toi, bientôt 6 mois en couple avec ce gentil monsieur. 6 mois de bonheur, où moi qui était toujours tombée sur des mecs malhonnêtes, menteurs, égoistes, infidèles, je suis enfin tombée sur la perle rare, ce type gentil, timide, beau à tomber par terre, affreusement fidèle, intelligent, marrant, et intéressant, bref, le mec digne d'une comédie romantique où Ryan Gosling me ferait mouiller la culotte. <3

    Et dès le début, gros hic. Je savais qu'il partirait un jour à l'étranger, comme toi, au bout du monde. Qu'il y aura un décalage horaire de fou. Qu'il partira longtemps. (du genre plus d'un an quoi)
    Et je me disais juste que la relation ne durerait pas. Après tout, j'allais quitter la ville où je l'ai rencontré, et où j'étudie, pour tout l'été. Je me suis dit que je n'y reviendrai pas, qu'on ne se reverrait plus, que je vivrai des trucs cools en vacances et basta!

    Pourtant je n'ai pas réussi à m'en séparer. Après mes examens, on a bien passé 3 semaines ensembles à chaque moment libre. C'était beau, je me sentais bien, je planais avec lui, je ne voulais même pas en voir la fin. Je suis revenue à intervalles réguliers en vacances, les weeks ends, pour ne pas le gêner dans son boulot et pour qu'il puisse voir ses amis régulièrement, évidemment. Là, on va en arriver à 6 mois de relation, il commence à chercher où pouvoir aller à l'étranger, et à chaque fois qu'il m'en parle, je suis tiraillée entre l'envie de pleurer pendant des heures en le suppliant de rester parce que je ne vois plus ma vie sans lui, et le fait de devoir le laisser partir parce que c'est important pour lui, sa vie future, et que je l'aime beaucoup trop pour l'empêcher de partir. Alors je ne dis rien, et on en parle vaguement. Il n'est pas très bavard, plutôt timide quand il s'agit d'ouvrir son coeur, alors on n'a pas encore parlé de ce qu'on deviendra.

    J'attends de retourner habiter en ville pour le voir plus régulièrement, et pour pouvoir parler de notre avenir, mais je sens que mon coeur va se briser, et j'en souffre d'avance, ce qui fait que je suis de plus en plus désagréable avec lui contre mon gré. Pourtant je l'aime vraiment comme une dingue. Peut etre qu'en faisant ça, j'essaie inconsciemment de couper court à notre relation, parce que ce qui me fait le plus peur, c'est qu'il parte à l'autre bout du monde, que je sois toujours autant amoureuse de lui, et que tout s'arrête juste à cause de la distance et que je regrette à jamais cette histoire. J'en ai parlé hier à ma soeur, qui m'a limite engueulée d'être défaitiste, me disant que si je dis que la distance mettra un terme à notre relation, c'est que je ne l'aime pas vraiment.

    Mais je me connais, 6 mois sans le voir, je suis tellement jalouse et mal dans ma peau que je vais paniquer, et même si j'ai une confiance de dingue en lui, je l'imaginerai coucher avec la moitié du pays, ça va me rendre malade, et je serai dans un état catastrophique. Mais est ce que ce sera aussi catastrophique que si on arrête notre relation comme ça, d'un coup?

    Je ne sais pas quoi faire perso. Tout me retient ici, mes études, mes amis, ma famille. Partir, c'est un truc qui m'a toujours fait rêver, mais après des études, un diplôme en poche quoi :erf:

    Alors Lysette, si tu sens que c'est le bon, si tu as l'occasion de le suivre, fais le. Tu pourras continuer une potentielle belle histoire, et dans le pire des cas, tu auras vécu une belle expérience plein d'amour.
     
  8. Barya

    Barya
    Expand Collapse
    Who you jiving with that cosmik debris ?

    Mon copain est parti passer 6 mois aux Etats-Unis, avec 9h de décalage horaire.
    Ça faisait à ce moment-là 2 ans qu'on était ensemble et que ça allait très bien, donc la relation à distance était une évidence.

    Déjà avant qu'il parte, je ressentais le besoin d'extérioriser mais lui refusait d'en parler (dixit lui-même "on va pas pleurer jusqu'à mon départ"). J'ai fini par être en colère contre lui et me détacher un peu de notre relation.
    Pile au moment où il est parti, ma vie a complètement changé. J'étais très malade, et je devais déménager et mes études allaient suivre un cours radicalement différent.

    Donc je me suis installée seule dans ma nouvelle vie, avec un sentiment d'abandon énorme, et toujours la colère et les choses que je n'avais pas pu extérioriser.
    On se donnait des nouvelles comme on pouvait avec 9h de décalage, et j'en étais arrivée à ne plus trop chercher à en avoir, juste dire que j'allais bien, savoir qu'il allait bien, et puis voilà.
    Il était prévu qu'il s'installe chez moi (et pour le coup c'était vraiment "chez moi" ...) à son retour, et ça m'angoissait terriblement. À juste titre d'ailleurs. Quand il est revenu, moi j'avais de vraies habitudes de célibataire, et lui était tout feu tout flamme (il avait été très malheureux là-bas, il m'a confié beaucoup plus tard ne pas avoir osé profiter de son séjour parce qu'il culpabilisait de profiter sans moi :tears:).
    Nous avons passé plusieurs mois très très durs parce que j'étais tout simplement ignoble avec lui. J'ai failli le quitter plusieurs fois. Je n'arrivais pas à me réinvestir dans cette relation. Il a beaucoup pleuré, je lui ai vraiment fait du mal. Il est reparti s'installer ailleurs au mois de septembre pour finir ses études, on se voyait le week-end et ça n'allait toujours pas vraiment.

    Et puis, je ne sais pas comment, ça m'est passé. J'ai arrêté d'être en colère bêtement, je me suis mise à lui faire de la place dans ma vie, on a pu en reparler calmement, il est revenu s'installer avec moi (dans le même appartement) au mois d'avril, et depuis on dégouline de guimauve. Je ne regrette pas de m'être accrochée à lui même si j'ai vraiment merdé, et je lui suis surtout infiniment reconnaissante de ne pas m'avoir quittée.

    Tout ça pour dire que se retrouver après avoir vécu une relation longue distance (quel que soit le nom et la valeur qu'on lui donne :) ), c'est pas forcément une évidence mais on peut y arriver. Je regrette la façon dont je l'ai fait parce que j'aurais pu essayer d'en parler à un psy (je me suis mangé de gros jugements dans la tronche de la part de mes amis) et j'aurais clairement pu être plus intelligente, mais on a réussi quand même et je sais que ça valait le coup.
     
  9. kidfromjupiter

    kidfromjupiter
    Expand Collapse

    J'ai versé une petite larme en lisant cet article, peut être parce que malheureusement toute cette histoire me rappelle la mienne.

    J'ai rencontré par hasard, au détour d'un site de rencontre un jeune homme tout à fait à mon goût (mentalement comme physiquement). On s'est rencontré mi juin, puis le 26 juillet on s'est rencontré. Monsieur vit actuellement à 2h30 de chez moi mais ce n'est pas ça le problème, ce n'est qu'un petit détail à côté de ce qu'on va devoir affronter. Quand il a comprit qu'il avait des sentiments, il m'a avoué qu'il partait faire ses études au Canada, et qu'il y restait 9 mois, ce qui veut dire des milliers de kilomètres et 9h de décalage.

    On a décidé de tout vivre à fond avant son départ, parce qu'il était clairement impossible de faire un retour en arrière et de s'oublier, alors on a passé 3 semaines ensemble et on va encore se revoir dans une semaine, puis en Septembre et ensuite il y aura le fameux départ. Et j'ai peur, oh bordel, j'ai tellement peur, je veux pas qu'il soit loin, je veux pas ne plus l'avoir avec moi, mais justement, je sais que je ne peux pas le rayer de ma vie, parce que c'est une évidence, je l'aime comme une dingue et je veux tenter l'aventure et on verra bien comment ça se passera, peut être qu'on aura notre happy ending, peut être pas, mais je sais une chose, jamais je renoncerais à notre histoire pour des foutus kilomètres. On va la battre ensemble cette distance, et puis 9 mois c'est quoi ? Une grossesse C'est rien du tout dans une vie.

    Je souhaite beaucoup de courage et de bonheur aux madmoizelles qui sont dans cette situation, et retenez juste cette citation "Love knows no distance". L'amour est plus fort que tout, on peut le faire.
     
  10. blue-is-the-warmest-colour

    blue-is-the-warmest-colour
    Expand Collapse
    Etat larvaire Guest

    J'ai eu l'impression de lire un scénario de film, j'avais des étoiles plein les yeux :puppyeyes:
    J'aimerais bien avoir une belle histoire comme ça à raconter. Même si tu n'as pas de chance du tout, tu en as quand même beaucoup d'avoir rencontré LA personne qui ferait battre ton cœur au premier regard, j'espère pour vous que vous pourrez vous retrouver, et que votre relation sera aussi belle que celle que vous avez eu ces 2 semaines là
     
  11. Lysette

    Lysette
    Expand Collapse
    never give up, never give in

    J'ai un peu le même passé amoureux que toi aussi et cette impression d'avoir trouver la perle rare. J'ai pas encore complétement pris ma décision et il le sait, je vais devoir beaucoup réfléchir à tout ça dans les mois qui viennent.

    Même si c'est dur d'en parler ensemble je me suis sentie mieux après, au lieu de ressasser ma peine  et mes idées dans mon coin, et puis prendre une décision sans savoir ce que lui veut c'est impossible.

     J'ai pas vraiment "l'occasion" de le suivre, parce que niveau carrière la ou il va ça m'arrange pas du tout, mais a voir si je peux me reconvertir (a même pas 30 ans...) ou utiliser l'expérience que j'ai autrement. C'est pas évident du tout comme situation.Et puis ces dernières années j'étais plutot dans l'idée de rechercher à me fixer quelque part, la sécurité etc... le contraire de tout ça.

    Je suis pas une fonceuse non plus, donc si je le fais ce sera surement avec un plan de quoi faire là bas. 
     
  12. hana-lys

    hana-lys
    Expand Collapse
    Guest

    un article qui me parle beaucoup ! la poisse des relations amoureuses, le mauvais timing, tout ça tout ça.
    J'en suis sortie aujourd'hui mais ça n'a pas été une mince affaire...
    J'ai rencontré mon copain actuel quand j'étais en échange étudiant dans un pays lointain. j'avais vraiment flashé sur lui, physiquement et mentalement. Mais c'était déjà compliqué quand j'étais là bas. je détaillerai pas tout mais en gros il ne voulait pas s'impliquer dans une relation en sachant que j'allais repartir dans mon pays dans quelques mois, sans savoir si on allait se revoir un jour. Il avait beaucoup souffert à la fin de sa précédente relation et il voulait se protéger.
    Quand je suis revenue en France, on était pas en couple, on ne l'était déjà pas officiellement avant. Les premiers mois on se donnait quelques nouvelles sporadiquement. C'était dur, je pensais à lui tous les jours, j'ai vu personne d'autre, mais je ne savais vraiment pas ce que LUI pensait. Finalement, au bout de quasi 5 mois de séparation, il m'a écrit pour me dire que je lui manquais, qu'il arrivait pas à m'oublier et qu'il voulait qu'on soit ensemble. J'étais infiniment contente, même si on était pas sortis de l'auberge, j'étais en stage en France pour encore 4 mois. Au final à la fin de mon stage j'ai refusé une offre d'emploi en France pour en accepter une (moins bonne) dans son pays et sa ville. La suite s'est passée presque comme dans un film lol : il m'attendait à l'aéroport, il m'a pris dans ses bras, on s'est embrassés, et ça fait un an et demi que c'est le bonheur. Tout ça pour dire que je suis contente de m'être accrochée !
    bon courage à l'auteure :fleur: (et désolée pour le pavé) !
     
Chargement...
Sujets similaires
  1. Une madmoiZelle
    Réponses :
    22
    Affichages:
    1435
  2. lilimadi
    Réponses :
    22
    Affichages:
    2247