Celui qui... m'a sauvé la vie

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Melissa, le 4 décembre 2016.

  1. Melissa

    Melissa
    Expand Collapse

  2. Bleu pastel

    Bleu pastel
    Expand Collapse

    snif ... je sais pas quoi dire.
     
  3. Louprt

    Louprt
    Expand Collapse

    Lire son histoire, ça fais bizarre
    J'ai vécu la même chose à 14 ans, puis à 15 ans avec un autre Garcon... et aujourd'hui à 21 ans, je suis encore avec le jeune homme qui a sauvée ma vie, comme elle le dit si bien
     
  4. Arbraz

    Arbraz
    Expand Collapse
    Take a deep breath

    (Des larmes pleins les yeux)

    Ce témoignage n'a mis la larme à l'oeil.

    Il y a quelque temps j'avais posté sur un des topics de Madz que j'avais eu une mauvaise expérience avec l'un de mes exs. Suite à ça j'ai développé de nombreux blocages (aujourd’hui le simple fait de savoir qu'on veut me toucher, me stresse). Il n'y a très peu de temps, j'ai réalisé que ce qui s'était passé n'était pas normal et que je n'aurais jamais du subir ça et surtout je n'aurais jamais du garder ça pour moi (j'ignorais que le viol conjugal existait). Pendant tout ce temps j'avais tellement honte de vivre, honte d'être (moi)... Je suis devenue de plus en plus secret, j'ai éloigné de moi la quasi totalité des personnes qui m'aimaient sans vraiment savoir pourquoi je faisais ça (syndrome de la fille ingrate).

    Aujourd'hui je suis actuellement avec un garçon qui tient réellement à moi. Je ne peux pas encore le qualifier de "sauveur" car je n'ai pas encore était sauvée. J'ai mis tellement de temps à me rendre compte de la situation et je dois maintenant accepter et aller de l'avant et je ne sais pas si j'y arriverai...

    HOPE

    Besos, Jul <3
     
    Margaux Boubou a BigUpé ce message
  5. cecelight

    cecelight
    Expand Collapse
    PILOU PILOU

    Juste magnifique. L'humanité est capable du pire comme du meilleur. Et c'est beau de voir le meilleur.
     
  6. Margaux Boubou

    Margaux Boubou
    Expand Collapse
    Coin. Coin coin. Coin coin coin.

    Ça s'est bien terminé pour cette Madz. Et ça fait chaud au coeur. Par contre, ce qui me réchauffe beaucoup moins c'est de constater que nous sommes un nombre beaucoup trop important à avoir subit ce qu'on appelle le "viol conjugal".
    C'est seulement 2 ans après la rupture que j'ai réellement pris conscience de ce qui s'était passé. Avant ça je parlais de cette relation avec détachement, je m'en protégeais d'une certaine façon. Je voulais éviter au maximum de ressasser. Et le jour où les barricades ont cédé dans ma tête, ça m'a fait l'effet d'un uppercut. Je ne m'y attendais pas. J'emménageais avec mon compagnon actuel, c'était sensé être un super moment. Je me suis effondrée à l'intérieur et je m'efforçais de ne rien laisser paraître à l'extérieur. Puis mon ex m'a rappelée, un lundi soir, 3 semaines après notre emménagement à mon compagnon et moi. 2ème déflagration mentale. Et là j'avais l'impression d'avoir fait marche arrière. S'en sont suivis des mois de faux-semblant pour que mon entourage ne se doute de rien. Et puis un jour, mon compagnon a déclenché une dispute. Une VRAIE dispute. Et j'ai admis. J'ai admis que je n'allais pas bien. J'ai admis que j'avais besoin d'aide pour véritablement me reconstruire.
    On peut se dire qu'on va s'en sortir seul.e mais tout ce qu'on arrive à faire est aussi fragile qu'un château de carte qui s'écroule au moindre coup de vent. Donc c'est peut être difficile de sauter le pas mais il faut le faire, il faut oser demander de l'aide. On a rien à prouver, il n'y a pas à jouer les héros.
    Avoir réussi à sortir de ce genre de relation malsaine et destructrice, c'est déjà un exploit en soi.
    Aujourd'hui, ça fait 4 ans que j'ai été violée pour la dernière fois. Et je commence seulement à véritablement me reconstruire psychologiquement.
    Big Up à toutes les Madz :v:
     
    LaBeletteMasquée a BigUpé ce message
Chargement...