Celui qui n'était pas du même milieu social

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Une madmoiZelle, le 3 juin 2014.

  1. Une madmoiZelle

    Une madmoiZelle
    Expand Collapse

  2. Candbitch

    Candbitch
    Expand Collapse

    Article super intéressant. Bon courage à la Madz, gros bisous dans le nez :hugs:

    Et accessoirement merci pour " J’ai tellement le cul bordé de nouilles que c’est carrément des ramens qui s’amusent dans mon slip." Merci.
     
  3. LiliUnicorn

    LiliUnicorn
    Expand Collapse
    Optimiste ! 

    Très beau témoignage comme d'habitude !! (je ne sais pas où vous les trouvez, mais vos Madmoizelles écrivent toujours super bien !! :jv: )
     
  4. amyrocks88

    amyrocks88
    Expand Collapse
    besoin d'argent

    Je comprend tellement cet article!

    Y'a une époque où je suis sorti avec un mec qui n'était clairement pas du même niveau social que moi.

    On s'est séparé pour d'autre raison, mais je me rappelle encore de ses remarques à côté de la plaque quand il me trouvait "accro au travail" alors que j'essayais juste de pouvoir me payer une vie potable et que oui à cause de ça je bossais 25h par semaine à côté de la fac.
     
  5. Bl00m

    Bl00m
    Expand Collapse
    I wish I had done everything on earth with you. [F. Scott Fitzgerald]

    Trop triste cet article :/
    Ca me fait d'autant plus bader que mon copain actuel c'est un peu le même début de fifou, on s'aime comme jamais on a aimé, c'est beau et tout, mais en ce moment ça va un peu moins bien, et j'ai peur que nos différences nous séparent. Il est d'origine algérienne, je suis franco-française, il vient d'une famille de banlieue, je viens d'une famille de classe moyenne vivant dans un pavillon périurbain (oulala les cours de géo qui ressortent ^^), enfin bref cet article reflète un peu mes inquiétudes c'est déprimant...
    En tout cas beau témoignage !
     
    Ez Kurdim a BigUpé ce message
  6. cecelight

    cecelight
    Expand Collapse
    PILOU PILOU

    * gros calin par la pensée*

    Pour le coup je ne sais pas dire d'autre :sad:.
     
  7. Mea Tugudu

    Mea Tugudu
    Expand Collapse

    Effectivement, ton histoire est triste mais je suis d'accord avec d'autres madz comme quoi ce n'est pas la différence entre milieux sociaux qui a joué mais bien une différence de mode de vie/revenus et de respect. Ce jeune homme ne s'est apparemment pas mis à ta place et bien que tu aies tenté de t'expliquer, il n'a rien voulu entendre, soit.

    Mais ce que j'ai du mal à comprendre concernant tes 3 derniers paragraphes, c'est ta colère évidente et ton ressenti démesuré face à ce garçon et votre ancienne relation qui n'a duré que quelques mois.. Je ne remets en cause tes sentiments amoureux et ta déception, mais le fait que vous ayez commencé à vous poser des questions sérieuses et des propos blessants dès 2mois, ce qui est très peu! C'est normal de tomber carrément de haut parce-que ce qui s'est passé avant, c'était tout simplement magnifique mais vous ne vous connaissiez pas très bien. C'est toujours la fête du slip une relation qui démarre! Alors, quelque chose qui se brise entre vous au moment où vous alliez enfin commencer à vous connaître, c'est dur. Mais c'est cependant injuste (à mon avis) de tout rejeter sur lui car pour moi, on est deux dans une relation, deux à ne pas être d'accord.

    Enfin, j'espère que tu arriveras à te remettre :fleur:
     
    Krimsonne a BigUpé ce message
  8. Ildrynn

    Ildrynn
    Expand Collapse

    J'ai vécu ça aussi avec mon copain actuel. Quand on a emménagé ensemble, on s'est rendu compte que nos parents ne nous avaient pas du tout éduqué de la même façon.

    J'ai été élevée par mon père veuf qui n'avait peur que d'une chose après la mort de ma mère : que je ne sache pas me débrouiller par moi-même si il lui arrivait quelque chose. Alors dès mes 10 ans, il m'a appris à cuisiner des choses simples, à nettoyer, à lancer une lessive etc. Le seul truc que j'ai refusé, c'est quand il m'a proposé de me montrer comment faire une vidange et rien qu'à repenser à sa mine toute déçue, je m'en veux encore aujourd'hui.

    Tandis que mon copain, ça a toujours été ses deux parents qui faisaient tout, passaient derrière leurs enfants, leur servaient le repas tout chaud et nettoyaient encore leurs chambre (à 18 ans, ça devient grave quand même.).

    Là où j'avais assisté à une relation très tumultueuse (mon père et ma père) et m'était formée dans un foyer déchiré avec pas mal de rancoeurs, ses parents n'ont jamais montré leur désaccord face à leurs enfants et leur parlaient très peu de choses personnelles. Certes, mon père ne renvoyait pas une image aussi parfaite, au contraire, encore maintenant je le trouve un peu brisé. Mais c'était plus vrai et ça m'a permis de me rendre compte que c'était important de se préparer pour l'avenir et surtout, de parfois s'attendre au pire.

    Du coup, quand mon copain est arrivé avec son insouciance en mode "On va s'aimer toute notre vie, on vieillira ensemble et on sera riche", ça a finit par aussi creuser un fossé.
    Au final, je lui ai appris à cuisiner, faire le ménage, les courses (et il le fait à chaque fois maintenant <3 ) et lui m'a appris à être moins négative et cynique.
     
    Ez Kurdim a BigUpé ce message
  9. Youfuu

    Youfuu
    Expand Collapse

    Comme d'autres madz j'ai l'impression que c'est une différence de mode de vie, de maturité ou dans les expériences de vie plutôt que de milieu social.

    J'ai eu le même problème lors de deux relations dont une longue (4ans). Deux garçons qui vivaient chez leurs parents, après 20 ans, qui faisaient tranquillement leurs études, voyageaient, avaient des loisirs (et c'est tant mieux pour eux hein)... Et moi qui bossais 25h/semaine pour payer mes études et être indépendante je n'avais pas toujours le temps pour ça et ne voulais pas flamber ce que je gagnais à faire des burgers. Souvent pas mal d'incompréhension dans nos choix de vie différents, ils étaient très peu autonomes dans le quotidien, les tâches ménagères. Parfois j'en prenais un peu plein la tête : "Quoi t'as un petit coup de déprime parce que t'es fatiguée et stressée?" "T'es pas à fond dans tes études!" et j'en passe.
    Enfin ça à l'air horrible dit comme ça mais ça marchait bien par ailleurs.
     
    Ez Kurdim a BigUpé ce message
  10. Freehug

    Freehug
    Expand Collapse
    Œil en goguette

    En fait le comportement de ton ex me fait très fortement penser à celui d'un bon pote à moi. Je ne vais pas étaler sa vie mais en gros pour des raisons familiales et de mode de vie très similaires, il n'a jamais eu à gérer un vrai budget ou à se refuser un petit plaisir (bon pas forcément des trucs très extravagants, c'est pas un millionnaire, mais il est jamais passé devant un restau japonais en salivant sans acheter faute de sous par exemple). Tout ça pour dire que c'est pas un refus de compréhension de sa part quand on refuse une sortie ou quand on se plaint de problèmes de sous, c'est juste qu'il plane grave sur ce sujet et qu'il ne comprend juste pas. Il ne voit pas ce que c'est, être fauché est un concept complètement abstrait pour lui, dans son esprit soit on peut sortir de temps en temps et dans ce cas tout va toujours bien financièrement, soit on est dans une misère noire. Mais l'étudiant/le jeune salarié qui galère un peu à suivre, qui a des coups durs, des fins de mois avec toujours un découvert qui traîne, des semaines-pâtes-à-l'eau où on ne peut pas le rejoindre à un concert, ça n'existe tout simplement pas dans sa tête (son entourage est très aisé aussi, comme beaucoup de ses potes). Bon c'est un ami alors ça passe, mais effectivement en couple avec lui ça ne marcherait pas. C'est pas un problème d'insensibilité ou de méchanceté à l'égard de ses amis moins riches, juste une grosse différence d'univers quoi.
     
  11. Sigrid

    Sigrid
    Expand Collapse
    PhD student ! \o/

    Il a des paragraphes entiers que je pourrais avoir écrit à propos de la relation avec mon ex (rupture pour une autre raison par contre).
    *ça m'a d'ailleurs un peu secouée de lire ça*

    J'ai aussi eu une période où je me suis demandé comment on avait pu se mettre en couple/s'aimer alors que ça a finit "bêtement", où je me suis demandé si il ne m'avait pas trompé pendant toute notre relation, si je n'avais pas été trop "froide", ... et où je lui ai pas mal "cassé du sucre" sur le dos.

    Je suppose que peu de temps après la rupture ça m'a "aidé" (un peu pour me "persuader" que ce n'était "pas si grave" de ne plus être avec lui) mais maintenant je peux voir le bon côté de choses (et ne pas penser à son attitude crasseuse depuis la rupture) et je préfère grandement !

    Je préfère me dire que, certes c'est fini (depuis pas mal de temps à ce jour) mais que j'ai vécu une putain de belle histoire, intense et "magique" (au point moi aussi d'avoir pensé "bon sang, c'est trop ouf, c'est le bon").

    J'aime mieux me dire qu'au moins j'ai connu ça (et rien ne dit que ça ne ré arrivera pas un jour!) ; plutôt que me dire que j'ai perdu mon temps avec lui et refaire l'histoire de façon négative (du genre : "oh mais ce soir là où on ne s'est pas vu, peut-être était il avec une autre fille blablabla...") et donc me faire du mal (la rupture est déjà bien assez difficile a supporter pour ne pas "en rajouter").

    Même si ce cheminement de pensées à été assez long à adopter.

    Désolée si mon message est confus (et j'utilise bien trop de paranthèses ...).

    Bon courage à la Madz de tout coeur ! :fleur:

    Edit : Une rousse lambda : j'ai lu ton message en entier, j'avoue :shifty:
     
    #11 Sigrid, 4 juin 2014
    Dernière édition: 4 juin 2014
  12. ChachouPanda

    ChachouPanda
    Expand Collapse

    Je suis super triste pour toi alors je t'envoie un câlin par la pensée. Je ne peut rien faire d'autre.

    Avec mon copain on vient tous les deux d'un milieu différent aussi mais ça fonctionne quand même. On a eu cette période d'incompréhension mais j'ai su lui montrer ce qui se passait dans une maison où on fini parfois le mois à découvert, il a su m'écouter et comprendre. Il m'a aussi montré ce que ça faisait de toujours avoir passé ses étés dans un pays étranger à l'hôtel.
    Il est un peu plus âgé que moi (4ans) et ça aide aussi je pense. Et puis ses parents l'ont éduqué de façon à ce qu'il comprenne sa chance aussi... Mais bon ça empêche pas des fois que je soit exaspérée par son incompréhension de la réalité ^^' Moins depuis qu'on vit ensemble et que notre budget est commun.
     
Chargement...