Ces belles histoires qui ont commencé par un fail

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Anouk Perry, le 11 janvier 2017.

  1. Anouk Perry

    Anouk Perry
    Expand Collapse
    Membre de l'équipe

  2. NaCty

    NaCty
    Expand Collapse

    Quand j'avais 15 ans au Lycée, j'avais une pote qui discutais avec un type que je ne connaissais pas mais qui était très mignon. Il ne faisait pas du tout attention à moi, puis m'a finalement décroché un mot quand j'ai sortie mon portable : "Puta** mais c'est de la merde ton téléphone !", balancé sans humour ni sourire. Silence gênant et mauvaise impression.
    Au final ça va faire 7 ans qu'on est ensemble !
     
    LaRaleusee, GrandeMarine, LutinDesbois et 7 autres ont BigUpé ce message.
  3. A2

    A2
    Expand Collapse

    Ça m'est arrivé il y a peu de temps!

    Je suis formatrice dans des entreprises, et j'avais une mission toute particulière : une semaine de formation intensive en français (alors que je suis formatrice d'allemand) à un étranger. J'ai bossé un max pour préparer ces cours, parce qu'occuper une personne pendant 4 heures, en cours individuel, sans que cette personne ne s'endorme, ce n'est pas évident...
    1er problème : le premier jour, je me suis perdue dans l'entreprise. Il n'y a pas d'accueil, j'ai questionné toutes les personnes que j'ai croisé, qui ne connaissaient pas ce monsieur... C'était la panique, je me suis promenée dans plusieurs bureaux, jusqu'à ce que le centre de formation m'appelle en me disant que "vous n'êtes pas là! Que se passe t-il ? L'entreprise vous attend!". Je me suis un peu fâchée, en expliquant que justement, je suis là, mais je suis baladée de droite à gauche parce qu'on ne sait pas où m'envoyer... J'arrive donc dans le bureau de ce monsieur un peu énervée et beaucoup en retard... Pas la grande classe, quoi. (Il m'expliquera plus tard que pour lui, ça a été totalement l'inverse : il s'attendait à une vieille prof grisonnante, et ça a été une grande joie de me voir, jeune et pimpante). Le cours se déroule bien, nous discutons beaucoup pendant la pause intercours qui a duré... 50 minutes. Moi qui suis assez introvertie habituellement, j'ai eu beaucoup d'aisance à parler avec cette personne, qui a une vision de la vie très semblable à la mienne. Ce cours est passé très vite, c'était très agréable, mais à ce moment, je n'avais aucune autre pensée que la relation prof-élève. J'étais en couple, on ne se voyait que 4 heures chaque matin pendant une semaine, le fait que nous ayons sympathisé ne rendait que la chose plus agréable. En plus, il était un élève très bon, qui comprenait vite et s'intéressait à plein de choses.
    Le lendemain, il a commencé à changer un peu. Il était très taquin et a commencé à me faire du rentre dedans. En fait, je me suis dit à ce moment qu'il avait probablement commencé avant, mais ce sont des choses que je ne remarque pas habituellement. Il a dû se dire qu'il fallait être moins subtil. J'ai néanmoins fait la fille qui ne comprend pas...
    2ème problème : le 3ème jour, j'ai eu une panne de réveil... (j'ai l'air d'une fille complètement à côté de la plaque dans ce paragraphe, en vrai, je reçois souvent des félicitations de mes partenaires de travail qui me trouvent très pros...). Ce genre de truc de m'arrive jamais, j'étais hyper gênée d'arriver 1 heures en retard... Il ne m'a absolument rien dit, et a continué, entre 2 règles de grammaire, à me faire des allusions (le tout avec beaucoup de classe, rien de bien lourd comme j'ai souvent vécu). Je me disais que c'était certainement un truc de son pays de dragouiller les filles, qu'il devait être un peu charmeur.
    Le 4ème jour, il m'a parlé de son futur périple pendant sa semaine de vacances à travers la France, les villes qu'il comptait visiter etc... Et m'a demandé cash de le suivre. J'ai été prise de court, et j'ai refusé... en prétextant le travail. Mon cerveau me hurlait que j'étais en couple, même si mon couple bat de l'aile et que j'avais pris la décision d'y mettre un terme. Chaque chose en son temps.
    Le 5ème et dernier jour était tout particulier. Son entreprise était fermée, donc je devais lui faire cours dans l'appartement qui avait été mis à sa disposition pendant son séjour dans ma ville. En partant le matin, je me suis dit que j'allais faire une bêtise. On n'aurait plus ses collègues autour, les portes de bureaux grande ouvertes... Et non, mis à part des discussions un peu moins formelles, il ne s'est rien passé. J'étais fière de moi. On s'est fait nos adieux à la fin, et je suis rentrée toute chamboulée.
    Il m'écrira quelques jours plus tard, pour me dire à quel point notre rencontre lui avait fait plaisir, et me redonnant ses dates de séjour à Paris, et en m'invitant à l'y rejoindre. S'en sont suivis de longs échanges de mails en tout genre, en allemand (langue adoptive pour nous 2, mais qu'il maitrise mieux que le français). Ma relation avec mon copain était toxique, mais avait duré longtemps. Je ne pouvais pas y mettre un terme pour un batifolage ; je voulais y mettre un terme pour de vraies raisons.
    Pendant une semaine, je n'ai quasiment ni mangé, ni dormi. Ses phrases raisonnaient dans ma tête, il avait été tellement prévenant, tellement sage dans ses paroles... Et puis j'ai lu un article qui a tout changé, de quelqu'un qui disait qu'on ne vit qu'une fois, qu'il ne faut jamais rien regretter. Alors j'ai mis mes activités professionnelles en pause pendant 2 jours, je suis allée à Paris. Nous avons passé 2 journées inoubliables, on a beaucoup parlé (toi Parisienne qui a mis à disposition ton appart en location, je te le dis, ta chambre a été le terrain d'un coït passionnel). Alors qu'on était prêts à se sauter dessus, il a quand même tenu à mettre les choses au clair (du fait qu'on habite loin l'un de l'autre bla bla bla), pour que je n'ai pas l'impression qu'il profite de ma vulnérabilité ou autre... Et là je me suis dit que je suis quand même tombé sur un type bien, j'étais contente.
    J'ai finalement réellement quitté mon copain, et ce brave garçon et moi sommes restés en contact, bien que je ne sache pas encore si l'on se reverra ou pas, où et quand...
    TO BE CONTINUED

    Moralité : pour pécho, sois en retard.

    EDIT : Quelques semaines après tout ça, je dois continuer à lui donner des cours de français par Skype, il est toujours très gentil et très prévenant avec moi. Il me fait beaucoup rire aussi. Et on va se revoir très bientôt!!
     
    #3 A2, 11 janvier 2017
    Dernière édition: 20 janvier 2017
    Manman, GrandeMarine, Locomotor Barda et 9 autres ont BigUpé ce message.
  4. bdavis

    bdavis
    Expand Collapse
    Si ton courage t'abandonne, dépasse ton courage

    @Clemence Bodoc moi aussi je vais à Copenhague cette année! :top: H-S du soir bonsoir :rire:
     
    Clemence Bodoc a BigUpé ce message
  5. narvali14

    narvali14
    Expand Collapse

    J'ai mis un rateau à un mec et 4 jours après j'ai changé d'avis. ça fait 2ans qu'on est ensemble
     
  6. Zutail

    Zutail
    Expand Collapse
    Slow travel de l'Antarctique vers l'Alaska...!

    Pour être honnête je ne vois aucun fail et que des belles histoires... :cupidon:
    mais j'suis peut être juste une romantique qui voit des belles histoires partout ?
     
    LaRaleusee, Manman et littlerudy ont BigUpé ce message.
  7. Clarouille

    Clarouille
    Expand Collapse

    Haha je n'ai jamais eu de longues histoires mais elles ont toutes commencés par des fails, notamment dû à un manque de confiance en moi qui m'empêche de voir la vérité en face: je peux plaire!

    1- Colonie de vacances franco-allemande (je suis pratiquement bilingue en allemand), après avoir fait un peu connaissance et trainé ensemble, alors que j'allais rejoindre un groupe d'amies, je me fais arrêter sur mon chemin par un jeunhomme (allemand donc) qui me tend un joli bouquet de fleurs fraichement cueilli relié par du rafia, je prend le bouquet, le remercie rapidement et je continue ma course, quand l'information arrive enfin jusqu'à mon cerveau j'appelle mon amie, paniquée (IL M'A OFFERT DES FLEURS JE FAIS QUOI JE SUISAMOUREUSE OU PAS? ET LUI ET JE LUI DIS QUOI???) Résultat je ne lui ai plus adressée la parole de la semaine et je ne vous raconte pas la gêne au moment de se dire aurevoir ^^
    Heureusement il m'avait laissé son adresse et je lui ai écrit une lettre (plutôt mignonne j'avoue) dès mon retour, on a communiqué par Skype pendant 2 ans et on a eu des supers conversations, je l'ai revu une fois, c'était assez étrange mais je suis néanmoins heureuse d'avoir réussi à vaincre ma peur, au moins à l'écrit!

    2- Je passe la soirée chez une amie avec son frère et un copain à lui, je m'entends très bien avec le copain et on flirte un peu (inconsciemment pour moi, pas pour lui!), on a commencé à se faire des calins (toujours purement amicaux pour moi) et ma pote a même balancé un "allez y vous gênez pas embrassez vous aussi" auquel j'ai répliqué le plus sérieusement du monde "mais n'importe quoi!!" --> une heure plus tard on se calinait dans un lit et j'ai été très surprise quand il m'a embrassé (mon premier baiser), on a passé le reste du we ensemble, inséparables x)

    Mais cela n'a pas suffit à m'ouvrir les yeux

    3-Soirée de nouvel an un peu arrosée, j'ai falshé sur le plus beau mec de la soirée (un joli métisse musicien), on danse un peu, on boit (beaucoup?) et à un moment quelques personnes (dont lui) s'installent sur l'un des canapés, je voudrais les rejoindre mais toutes les places sont prises... Il me fait alors signe de venir m'installer dans ses bras (je vous jure que j'y ai meme pas vu un signe, aveugle je vous dis!!) et après quelques temps il commence à m'embrasser sur la joue d'abord puis sur la bouche ce à quoi j'ai répliqué par ATTENTION TENEZ VOUS BIEN par un "NAN MAIS T'AS CRU?" en le "repoussant" (Oui oui tout le monde dans ma tête faisait la danse de la joie et de la victoire et me criait de l'embrasser mais que voulez vous je ne suis pas très logique...)
    Après quelques minutes il a quitté la pièce, blessé dans son amour propre (NORMAL NAN?) et je me mordais les doigts d'avoir laissé passer cette occasion... Heureusement plus tard dans la soirée je l'ai rejoint alors qu'il s'était assis au piano et j'ai su saisir ma chance (BRAVO ENFIN!) Il a dû me prendre pour une folle x)

    Bref je suis impatiente de savoir quelle sera ma prochaine bourde et de vivre de nouvelles aventures qui sont assez drôles après coup :d
     
    sarahblablabla, younicorn, ChansonMuette et 1 autre membre ont BigUpé ce message.
  8. MaevaBM

    MaevaBM
    Expand Collapse

    je vais essayer au plus court : j'étais étudiante en cinéma, dans un cours de scénario on construit un film en groupe depuis 3 mois, et là, en plein décembre le type débarque, se met dans notre groupe et nous fait grossomodo "votre idée c'est de la merde, je vais vous réécrire un truc" ... (euuuh PARDON ?!).
    Il arrivait toujours en retard en cours avec des lunettes de soleil (mec on est dans un AMPHI) et un café dans la main. Genre arrogance et impertinence niveau 14 ans. J'ai détesté ce mec pendant 5 bons mois. Puis le groupe de fac et les amis en communs, on a dû faire des soirées ensemble, où j'ai compris qu'il avait un fond bien différent de son apparence. Mais je restais toujours la première à bien le descendre et le refuser dans tous les travaux de groupe.
    L'été arrive, il m'invite à passer 2 semaines dans une vieille ferme familiale avec ses potes et me propose d'inviter d'autres gens.Heureusement mon meilleur super poto de l'époque est chaud pour y aller, donc j'accepte. Au final on passe 2 semaines trop marrantes, je découvre que c'est un mec simple, honnête et ambitieux, juste maladroit. La veille du départ on s'embrasse.
    Et voilà maintenant 3 ans et demi qu'on roule ensemble, on a emménagé ensemble en Ecosse en ce début d'année. Les gens qui étaient avec nous à la fac ont mis presque un an à croire réellement notre histoire. Et j'avoue que les premiers mois de notre relation ont été retords parce qu'on découvrait tous les deux une nouvelle version de l'amour, celle qui s'attache plus à la communication, l'honnêteté et l'amitié, que celle qui se consume de passion, donc on a eu une première année un peu chaotique, je me posais beaucoup de question sur ce qu'est l'amour et nous avons failli nous séparer 3-4 fois, mais l'harmonie de nos caractères parvient finalement toujours à nous faire parler, réaliser, et retrouver l'envie.
     
    LaRaleusee, ChansonMuette, A2 et 1 autre membre ont BigUpé ce message.
  9. daughterofthemoon

    daughterofthemoon
    Expand Collapse
    En sommeil

    Hahaha que des histoires marrantes ici.
    Pour ma part j'ai rencontré mon copain il y a 1 an par un ami commun (par qui j'étais intéressée), je l'ai pris pour un gros con beauf pendant 2 mois, il m'a dit qu'il voulait qu'on fasse un bout de chemin ensemble alors qu'on était bourrés, je l'ai jeté en mode "jamais de la vie", puis quelques mois plus tard on a bu des coups ensemble et j'ai découvert qu'il était bien plus subtil que ce qu'il laissait paraitre. Nouvel an oblige, on s'est revus avec notre bande de potes, on a discuté beaucoup et passé un moment dans les bras l'un de l'autre. Du coup ça fait 6 mois qu'on est ensemble haha
     
    ChansonMuette a BigUpé ce message
Chargement...