Ces bouquins qui.

Sujet dans 'Forum Littérature / BD / Manga / Comics' lancé par Alecto, le 2 décembre 2005.

  1. Alecto

    Alecto
    Expand Collapse

    D'accord, pas d'accord ?

    Je crois que je m'en souviendrai toujours de ma prof de français qui en seconde nous expliquait qu'à ses yeux la vraie littérature c'était celle qui changeait les gens. Qu'en fermant un bouquin on devait ne plus être la même personne. Et que ceux qui ne sortaient pas différents d'un grand livre alors n'y comprenaient rien.
    Pour elle, celui qui c'était la Chute de Camus.


    Je vous retourne la question. Quel(s) livre(s) vous ont bouleversé à un point presque indicible ? Pourquoi ceux-ci et pas d'autres ? Dans quel contexte les avez-vous lu ? Et votre rapport avec le bouquin, ensuite. Si vous le relisez, le laissez fermé.
    :)
     
  2. Sabbat

    Sabbat
    Expand Collapse
    Cake or Death?

    L'empire des anges de bernard werber peut etre. Je considere avoir beaucoup trop de chance toute seule devrais je dire, une amie m'a donc proposé ce livre. :rolleyes:
     
  3. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    J'aime l'impression que l'on a quand on referme un livre et qu'on garde le silence en regardant la 4éme de couverture et en repenssant justement au contenu du livre qui a boulversé.

    Le dernier ? l'écume des jours de Boris Vian.
     
  4. lisa-loup

    lisa-loup
    Expand Collapse
    Cassoulet!

    je suis restée scotchés 10 min aprés avoir fini "La mort est mon métier", et pareil qund j'ai lu L'alchimiste...
    je sais pas, ça m'a retournée...

    et pareil aussi quand j'ai lu "J'avais douze ans", il m'a tellement bouleversé ce bouquin..
     
  5. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    Le champs de personne,Daniel Picouly.Il n'a rien de spécial ce bouquin,aux yeux des autres,mais moi,j'ai aimé.D'ailleurs,je l'ai relu 6 fois,je crois,voir plus.Il est constamment avec moi.

    Il ya aussi "Vipère au poing",mais j'ai oublié l'auteur.Je me rappelle que ce bouquin m'avait "bouleversée" dans le sens où,je n'ai pas arrêté d'en parler aux gens d'mon entourage pendant assez longtemps.

    Plus récemment,un livre pour l'école,comme quoi. "Le passeur" de Lois Lowry (;) ),ça m'a pas "bouleversée",mais plutôt fait réfléchir.(J'en dirais pas plus pour celles qui ne l'auraient pas lu :d)

    L'herbe bleue,aussi.Qui m'a dissuadé définitivement de toucher à quoi que ce soit.

    Moi,Christiane F,13 ans droguée,prostituée.Parce que.
    Et dans le même registre,larmoyants à souhait,"J'ai 20 ans et je vis dehors".Et putain ce bouquin,merde quoi.

    Oh yen a un autre,aussi,mais zut,je ne me souviens plus du titre,ça devait être un truc du genre "L'enfant dans le placard",et là je suis devenue abandonnique pendant un bon moment,je crois.
     
  6. Secoya

    Secoya
    Expand Collapse
    Amoureuse

    mystik : Tout à fait d'accord pour Le passeur, je l'ai lu en 4e, mais j'y repense encore. Je reviendrai avec une liste plus complète.
     
  7. super-euca

    super-euca
    Expand Collapse
    tête en l'air

    Quelqu'un d'autre, de Benacquista, m'a fait un choc. je me suis dit ma fille, faut ptêt que tu teprépares un avenir qui te plaît plutôt qu'un truc stable qui t'emmerde. Parce que faire demi-tour, c'est pas aisé. Je crois que j'étais encore en Term S quand je l'ai lu.

    La cicatrice, de Bruce Lowery. Sur la cruauté et la souffrance des enfants entre eux. Beaucoup de souvenirs particulièrement douloureux et planqués au fond. Je crois que je vais donner ou jeter le livre, je peux pas le garder dans ma bibliothèque.
     
  8. super-euca

    super-euca
    Expand Collapse
    tête en l'air

    Arpsè il y a toute une série de livres "révélation" sur l'écriture, mais c'est pas pareil, même si je pense que ça m'a marquée durablement. Je ne crois pas que la littérature ne soit seulement un terme applicable aux bouquins qui bouleversent profondément, je crois qu'on peut faire dans le futile et le léger tout en étant extrêmement important, parce que l'inutile etc.
     
  9. Creamm

    Creamm
    Expand Collapse
    gloutonnise.

    Si, si, je suis très d'accord.

    Pour moi, ce serait la cloche de détresse, de Sylvia Plath et Nefertiti dans un champs de canne à sucre de Phillipe Jaenada.
     
  10. Ambre

    Ambre
    Expand Collapse
    Hyène

    mais je pense qu'on s'en fout
     
  11. Creamm

    Creamm
    Expand Collapse
    gloutonnise.

    Dans un ordre d'idée un peu moins ''croissance personelle'', la triologie d'Agota Kristof, Sula, de Toni Morrisson et J'irai cracher sur vos tombes, de Vian.
     
  12. Mae

    Mae
    Expand Collapse

    Malika ou un jour comme tous les autres, de Valérie Valère le premier que j'ai lu d'elle, même si très vite d'autres ont enchaîné. Pendant quelques années j'ai été atrocement touchée par ses mots, que ce soit aussi dans Le pavillon ou Obsession blanche ou Eléonore etc. Je suis incapable de la relire aujourd'hui, on m'a dit une fois qu'elle a pu avoir une mauvaise influence sur moi alors ça me fait peur. Et même, elle appartient à une époque fermée, terminée. Je crois que je ne supporterais pas de lire trois lignes, en fait.

    Il y a deux ans et quelques mois, Valentine Goby avec La note sensible. Je l'ai lu chez mes grands-parents, en Espagne, l'été. Enfin on va dire que je n'ai pas arrêté de le relire pendant les 15 jours... Et depuis (c'était en 2003), des relectures régulières, je l'ai offert ou conseillé à quelques personnes. Je l'ai relu cet été, chez mes grands-parents, dans le même appartement où je l'ai découvert. Touchée au possible, encore, il me parle énormément. Depuis, lu ses deux autres romans, que j'aime aussi énormément, mais. Il a sa place.

    Après il y en a certainement beaucoup d'autres, mais plus récents, alors je ne sais pas encore quelle place leur donner...
     
Chargement...