Ces clichés littéraires qui me gonflent

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par ladydandy, le 25 février 2014.

  1. ladydandy

    ladydandy
    Expand Collapse
    Licorne Guest

  2. Solstice

    Solstice
    Expand Collapse
    Il faut imaginer Sisyphe heureux.

    Rha mais cet article est tellement vrai ! En tant que bookaholic convaincu, ce genre de clichés au final, ça fatigue. :yawn: (Mais bon, pour moi des bouquins comme ça, ça se repère dans les vingt premières pages donc je m'évertue pas à les lire du coup ! :yawn:)
    En revanche pour les chutes géniales, je conseille Someone Like You (ou Bizarre, Bizarre dans son affreux titre français) de Roald Dahl qui est une vrai pépite du genre ou bien L'Arbre des Possibles de Bernard Werber, vraiment excellent également. <3
     
  3. Lillilabête

    Lillilabête
    Expand Collapse
    GameuZ en puissance

    Rha mais complètement d'accord pour l'épée de vérité, cette série est bourrée de défauts et à mon sens, elle regroupe AU MOINS deux clichés de la liste, monomythe et mauvaises chutes (en + du fait que c'est vachement tiré par les cheveux et que ça se vautre dans le pathos).
    J'ai eu l'impression que l'auteur cherchait à prolonger la saga à tout prix avec ses fins genre "Tu as prononcé combien de fois l'incantation pour sortir [le héro au coeur pur blabla] de sa mouise ? TANT DE FOIS ? Voilà, le monde court à sa perte mais on réglera ça dans un énième tome inutile".
     
  4. Speranza

    Speranza
    Expand Collapse
    Lelaina in da place

    "Mais souvent, hélas, l’amour demeure une notion vague, mystique."

    Je ne trouve pas que ce soit le cas. Il y a énormément de livres qui parlent d'amour, on ne peut pas le nier, mais je ne crois vraiment pas que ce soit une notion si vague que ça dans absolument tous les romans. Au contraire, ça a été abordé tellement de fois et de tellement de points de vue différents sur les différents aspects que peut prendre l'amour que je trouve que c'est un sujet complexe et détaillé plus qu'une "notion vague".
    Même si après, ça reste, comme n'importe quel autre sentiment, difficile à expliquer concrètement.

    Et je trouve ça dommage que ce soit autant "bashé", j'ai l'impression de lire tous les deux jours "l'amour c'est nul, on n'en a pas besoin, on veut de la baston" (bon, j'exagère hein :ninja:) alors que bon, parler d'amour, ce n'est pas non plus la plaie de l'humanité, il y a des choses plus irritantes quand même :lol:
     
  5. Elyon_64

    Elyon_64
    Expand Collapse
    Whatever works

    +12 000 pour l'Epee de verite, la saga deborde tellement de cliches j'ai du mal a comprendre le cote "culte" de l'oeuvre.

    Sans compter que les persos sont vraiment NIAIS, surtout Richard.

    Spoiler tome 2:
    Ce contenu n'est visible que par les membres validés. Rejoins-nous ou connecte-toi !
     
  6. Yabou

    Yabou
    Expand Collapse
    Mélange instable

    Super article, bien documenté et tout et tout j'ai pris beaucoup de plaisir à le lire! :) J'ai ri en voyant le résumé de la 4ème de couverture pour les livres parlant d'amour, c'est tellement vrai! :rire:

    Il n'y a rien de plus énervant pour moi que les chutes qui sortent de nulle part ou comme tu expliques qui semblent nécessaires à chaque fin de chapitre, ça me donne simplement envie de balancer le livre au travers de la pièce! x) Le 4ème tome de Twilight m'en a (presque) donné des boutons, je ne sais toujours pas aujourd'hui comment j'ai réussi à finir de le lire...
    Sinon dans le genre Mary-Sue il y a aussi Artemis Fowl, je les ai lus il y a un moment (au collège je crois ^^) et je trouve que le personnage principal correspond assez à ta description.
     
  7. c4ius

    c4ius
    Expand Collapse
    Amoureuse Guest

    J'étais tellement sûre qu' Eragon allait se retrouver dans la liste :d
     
  8. Loup Noir

    Loup Noir
    Expand Collapse
    Voilà quoi.

    Je défendrais Tara Duncan jusqu'à la mort !!!!
    Tout comme Ewilan (et même plus) !!!

    Parce que (et je parle pour les deux livres ) Tara Duncan a évolué, l'histoire aussi, les personnage secondaires deviennent moins secondaire.
    Et même s'il y a des clichés l'univers que développe l'auteur vaut réellement le détoure.
    L'auteur crée vraiment son propre monde, loufoque ou lyrique.

    Et puis Ewilan est l'amour de ma vie. POINT
    (Tara Duncan est dans le top 10)
     
    wolfgirl a BigUpé ce message
  9. AgatheK

    AgatheK
    Expand Collapse

    A une époque, j'aurais totalement approuvé cet article. Aujourd'hui, après une discussion houleuse avec une mordue de romance, je préfère prendre du recul et me dire qu'il en faut pour tous les gouts.

    Et justement, les clichés, c'est juste une question de goût (et d'habitude - on ne réagit pas de la même façon à un cliché la première fois et à la vingtième). J'aurai tendance à hurler sur Twilight, mais si ça peut faire lire des adolescents, où est le mal ? Pareil pour 50 Shades of Grey, les Harlequin, et tous ces trucs mièvre que, personnellement, je déteste.
    (J'aime bien L'épée de Vérité, et je vous embête :ninja:)

    Je crois que se lasser de ce qui est récurent est normal, surtout quand on est gros lecteur. Heureusement, il y a énormément de nouveaux titres qui paraissent chaque semaine, donc tout le monde doit pouvoir trouver son bonheur. Et si les titres les plus largement diffusés ne suffisent pas, il reste toujours la petite édition. (Dixit la petite éditrice.:taquin: )

    Ah, et je ne suis pas d'accord sur le sexisme de la Mary-Sue. D'aussi loin que je me souvienne - j'ai connu les fics en 2001 - j'ai toujours entendu parler des Gary-Stu, le pendant masculin de la Mary-Sue. Si River est accusée de Mary-Sue, pour moi, ce n'est pas par sexisme. C'est parce que le fait que le Docteur est un Gary-Stu est acquis depuis longtemps dans l'esprit des fans, qui voient dès lors en River une rivale susceptible de lui faire de l'ombre. (Si un autre perso à sa hauteur débarque, tout de suite, il parait moins brillant.) ^^
     
    #9 AgatheK, 25 février 2014
    Dernière édition: 25 février 2014
    LottieTho a BigUpé ce message
  10. loumma

    loumma
    Expand Collapse
    Un conseils n'écoute jamais une chansons de la reine des neiges avant un examens, c'est fatale

    Maintenant que tu le dis c'est carrément vrai surtout pour Tara Duncan. J'aimais bien les première tomes.Mais le fait qu'il y a un triangle amour dans les derniers tomes ...je peux pas m’empêcher de penser à Twilight ou journal d'un vampire :stressed: , les dernier tomes me donne envie de brûler ces livres !!
     
  11. miss-dot

    miss-dot
    Expand Collapse
    Les yeux qui voient le vrai de nous sont l'apanage des sages et des fous

    Je suis à la fois d'accord et pas d'accord ... En fait il y a des clichés qui me saoulent et d'autres non. Par exemple, l'amour sauveur de la galaxie ça m'énerve, mais les monomythes non, d'ailleurs Eragon fait parti des livres que j'aime bien relire (ceci dit, je sais pas si c'est juste parce que c'est un peu un livre doudou qui me replonge dans mon adolescence, ou si j'aime vraiment bien ce livre :dunno:). Mais voilà, les livres clichés me servent de vidage de tête, comme un bonne grosse comédie romantique de base : on sait ce qui va se passer, et on comate devant en attendant que ça arrive. Evidemment, à côté je lis d'autres bouquins, "meilleurs", mais les livres bourrés de clichés ne sont pas forcément à jeter au feu ;)
     
  12. melle-kiwi

    melle-kiwi
    Expand Collapse
    Guest

    Rien ne m’énerve plus que les héros à qui tout réussi. Il est souvent un peu simplet et particulièrement agaçant. Mais comme c'est le héros, tout lui réussi et tout va bien pour lui. Ca m’énerve.
    :evil: (Harry Potter en est un trés bon exemple)
     
Chargement...