Ces métiers qui me font de l'oeil

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Alfredette, le 17 juin 2013.

  1. Alfredette

    Alfredette
    Expand Collapse
    Member of ze Rédac'

  2. Eurylaime

    Eurylaime
    Expand Collapse
    LIKE A TROLL

    Journaliste pour Lonely Planet ou Guide du Petit Routard, c'est quand même le rêve !

    Un métier que je trouve trop cool, sur lequel je fantasme et sur lequel j'ai fait pleins de recherche dessus, sur lequelle je lorgne (bon vous avez compris mon sentiment quoi) c'est celui de "safe-cracker". Je ne connais pas l'équivalent en français, je ne sais pas si on peut parler de serrurier.

    ENfin bref, certaines personnes font de leur métier du "safe-cracking", c'est à dire qu'ils ouvrent des coffres sans utiliser de clé ou sans entrer la combinaison et tout. Ils sont demandés quand des mecs se retrouvent coincés dans leur propres coffres à la banque par exemple.
    Je trouve ça trop classe (enfin pas le fait de se retrouver coincer hein, je parle du métier). Ca demande de la patience, de l'analyse, de la persévérance, de l'ingéniosité, de la doigté et ça doit être trop jouissif de réussir à cracker un coffre hyper sophistiqué. Enfin je doit s'en doute manquer de réalisme sur le quotidien de ce métier mais bon voilà. Ca me fait rêver, même si je me destine à un métier dans les sciences nat'/végétaux.

    Le métier est fantasmé dans Braquage à l'italienne : Dans ce film, il y a une fille parmi les personnages principaux dont c'est le métier.
     
  3. Suomi

    Suomi
    Expand Collapse
    Mélange instable

    Ah... journaliste pour un guide touristique, mon rêve de gamine. Le hic ? J'ai découvert que j'étais une grosse froussarde le jour où je suis allée au bout du monde. Donc risquer ma vie en Indonésie, avec les messieurs qui te font griller sur une branche d'arbre et qui te mangent si tu ne connais pas le mot de passe de leur tribut... non merci. J'ai l'impression d'être dans le gros cliché en disant ça mais c'est mon ami indonésien qui me l'a dit alors j'accorde une certaine crédibilité à cet aspect touristique assez terrifiant. Ou alors il s'est joué de ma naïveté.

    Prof ? Je me suis toujours dit : pourquoi pas ? Sauf que j'ai eu l'occasion de tester 5 semaines et qu'au bout d'à peine une semaine, j'aimais tellement pas que chaque heure de cours était un calvaire où je reculais la crise d'angoisse. Etre enfermée avec des gamins, être présentable pendant une heure entière - c'est énorme - c'est pas pour moi.
     
    olaflor a BigUpé ce message
  4. Clodwiga

    Clodwiga
    Expand Collapse

    Pour ma part, quand j'étais jeune, je voulais être Indiana Jones.
    Entre temps je me suis rendue compte que c'était quand même des méthodes de pillard qu'utilisait ce cher professeur Jones, et qu'en vrai l'archéologie c'est un métier fatiguant, salissant, qui fait mal au dos, et qui s'avère souvent peu gratifiant.

    J'ai donc opté pour son corollaire pantouflard : le musée (mais option ethnologie et art asiatique, car tant qu'à faire un cursus long, autant se donner les moyens de voyager. Les cailloux paléolithiques c'est passionnant, mais on sort peu de nos boueuses contrées).
    C'est plutôt bien engagé, reste plus qu'à passer les concours pour faire une belle carrière de Marcus...
     
  5. laurabio

    laurabio
    Expand Collapse

    Moi c'est prof ! Et en parlant de ça pour beaucoup aujourd'hui et demain c'est le Capes ;)
     
  6. Lyncis

    Lyncis
    Expand Collapse
    Ecrivain en herbe

    La même ! Je fantasmais à fond sur une vie d'Histoire, d'aventures, de voyages et d'énigmes à résoudre... Le mix archéologie + mystères + prof sexy me faisait rêver, jusqu'à ce que je réalise que je n'étais pas faite pour les longues études et que je suis aussi sportive qu'un haricot vert. :lalala:

    Bref, maintenant, le métier qui me fait fantasmer est celui que j'essaie de faire : écrivain. Et que personne ne me dise que ce n'est pas un vrai métier ! :cretin:

     
  7. Gligli

    Gligli
    Expand Collapse
    Moral au beau fixe

    Moi quand j'étais jeune je voulais être archéologue et avoir les mêmes aventures que Sydney Fox l'Aventurière...alors que mes amies voulaient être actrices ou chanteuses.

    Puis aussi, caissière dans un magasin... Oui oui je croyais que les sous donnés par les clients étaient rien que pour nous!!!! :top:
     
  8. Alfredette

    Alfredette
    Expand Collapse
    Member of ze Rédac'

    Ah non, ça doit être encore consigné dans les registres de je ne sais quel hôpital de la Meuse* :d

    *On ne se moque pas.
     
  9. Docteur Love

    Docteur Love
    Expand Collapse
    Signes distinctifs: une cicatrice en dessous de la lèvre, les poings fermés, une allergie aux pins et aux poils de lapins, une passion pour les dépliants publicitaires des grands magasins et pour plein d'autres choses scandaleusement inavouables.

    Journaliste pour un guide de voyage très connu... J'ai fait ça. Mais c'est pas du tout ce que j'imaginais! Et ça ne correspond pas non plus à ce qui a freiné Alfredette! Maintenant peut-être que pour les collègues des autres collections, ça se passe mieux, mais dans mon cas, ça s'est résumé à deux contrats:

    - le premier, pas trop mal payé, à consister à couvrir deux régions d'environ 32000 km2 en deux mois sous la canicule. Les hôtels étaient pleins donc, même si en théorie je pouvais dormir gratos, ben avec l'affluence de touristes j'étais refusée partout... Je partais donc à l'aube pour arriver dans une ville nouvelle pas trop tard et avoir bouclé mon tour à 14h maximum (car à partir d'11h30 on frôlait déjà les 40°) - c'est inutile de dire que ça ressemblait plus à un marathon de la mort qu'à une excursion tranquille. Pas le temps de visiter les musées, je me contentais de contrôler les horaires. Puis je rentrais chez moi en fin d'après-midi et je travaillais à la retranscription des données sur la plate-forme informatique jusque tard le soir. Inutile aussi de vous dire que les restos gratuits, tout seul et à 40°, même pour une gourmande comme moi, ça te fait une belle jambe. Tu préfères deux fois sur trois déjeuner avec une glace et un coca bien frais... (bon, j'avoue aussi que grâce à ça, j'ai embarqué mes parents pour un road-trip de trois jours avec une voiture de location gratuite et l'essence remboursée... mais ça a été le seul moment un peu plus tranquille en deux mois).
    - le deuxième contrat était très peu payé, mais c'était nettement plus agréable, j'avais environ trois mois pour couvrir...une seule ville! C'était en automne donc les hôtels étaient dispos pour m'accueillir! J'ai même emmené mon amoureux et ça nous a fait un weekend romantique à moitié prix. C'était parfaitement combinable avec un autre boulot, donc ça, c'est pas si mal.

    Un gros point négatif aussi, c'est que j'ai été payée des mois et des mois après.

    Je suis quand même contente de l'avoir fait car j'ai découvert un tas d'endroits (à la vitesse de l'éclair, mais bon, je peux me la péter quand même). Mais c'est beaucoup d'efforts pour pas grand chose financièrement... Et il faut être en bonne santé pour gérer un contrat comme le premier qu'on m'a donné!
     
    olaflor a BigUpé ce message
  10. PlumeRouge

    PlumeRouge
    Expand Collapse
    Études en torture littéraire

    Pour moi, c'est comédienne, ou actrice ! je fais du théâtre, c'est ma grande passion, et rien ne me ferait plus rêver que d'entrer dans une école d'Art dramatique...:icon_4laugh: Cependant, je ne m'y risquerais pas, car je suis une poule mouillée qui tremble à l'idée de finir par donner des cours de théâtre à des enfants pénible dans une ville perdue, avec évidemment des fins de mois difficiles... Et c'est sans compter que ça n'est pas mon unique passion, ce qui me permet un choix d'études (un peu) moins risqué.
    Néanmoins, les doux rêves que je nourris depuis l'âge de dix ans, où un metteur en scène/réalisateur me repère dans la rue par le plus grands des hasard, et me propulse vers la gloiiiire, subsiste encore en moi : qui sait ? :P
     
  11. Milkycow

    Milkycow
    Expand Collapse
    Scotchée devant une série.

    Quand j'étais petite ça été successivement:

    -vétérinaire (mais les études, c'est des maths et des sciences, et j'étais (je suis toujours) nulle, et pis je savais si j'allais pouvoir supporter de regarder et trifouiller des organes, même de petites bêtes sans tomber dans les pommes)

    -météorologiste, mais en fait c'est parce-que je me voyais bosser dans une station à + de milles mètres d'altitude, nichée au sommet de montagnes pleines de neige en hiver, pleines de fleurs au printemps, et pleines de couleurs rouge-orangées en automne (j'avais visité une station météo comme ça en Lozère, transformée en musée désormais, c'pour ça:P ) ...mais en fait, c'est pas toujours trop ça, et pareil: études en maths/sciences, tout ce que je ne voulais faire quoi.

    -prof aussi, jusqu'à l'an dernier, mais c'est vraiment trop dur pour moi:cretin: et puis surtout, je suis timide, je manque cruellement de confiance en moi, et je peux plus voir les gosses en peinture depuis quelques temps.

    Non maintenant ce serait soit chanteuse, soit compositrice de bandes originales de films qui m'attirerait, voyez...:attaque: (mais en fait ce sera plutôt un métier dans l'édition ou libraire hein).
     
  12. tchi popy

    tchi popy
    Expand Collapse
    Heureuse. et heureuse de l'être

    Quand j'étais petite, je voulais être psy et véto du coup j'ai eu l'idée de devenir psy pour animaux :XD: j'ai eu aussi beaucoup d'autres envies mais celle ci est la plus mémorable!!

    Sinon j'essaye de faire de mes lubies des passions/passe-temps :shifty:
     
Chargement...