Ces petites joies que j'envie aux enfants

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Sophie Riche, le 8 septembre 2014.

  1. Sophie Riche

    Sophie Riche
    Expand Collapse
    Giddy goat
    Membre de l'équipe

  2. Chopin

    Chopin
    Expand Collapse
    Bizounours humain

    J'ai jamais été à Disneyland, ni dans aucun parc d'attractions d’ailleurs... J'ai l'impression d'avoir raté mon enfance :crying: (va falloir que je remédie à ce manque)
     
  3. morrigan

    morrigan
    Expand Collapse
    Keep the smile Guest

    C'est vrai...
    Des fois, quand je suis avec mon copain j'aime bien "refaire l'enfant". M'endormir dans ses bras alors qu'il regarde la télé, avec ses caresses sur la tête, et entendre son petit coeur. Mais c'est quand même pas pareil. :erf:

    Les bonbons, je pense instaurer un jour. Genre, un peu plus tard, tous les mercredi en sortant du boulot j'irais acheter mes bonbons. Pas un autre jour, pas le droit. :drama:

    Les parcs d'attractions... Maintenant c'est trop cher. :tears:
     
  4. Pandora*

    Pandora*
    Expand Collapse
    Anciennement Pinup50

    Oh oui j'aimais tellement m'endormir sur mes parents et entendre le bourdonnement des conversations comme dans un état second :puppyeyes:
    j'avais l'impression de baigner dans du coton !
    Et puis j'aimais bien "faire mon intéressante" devant les invités aussi, du genre me déguiser en princesse, danser, chanter, alors qu'en fait ben ça gave tout le monde :facepalm:
     
  5. Louarn

    Louarn
    Expand Collapse
    Be fucking polite.

    Pouvoir se faire des couettes et dire ce qu'on veux aux gens sans avoir a réfléchir sur leur réactions aussi ...
    (je m'en fous je le fais encore, on me traitre d'enfants mais tant pis :cretin:)
     
  6. Zirbu

    Zirbu
    Expand Collapse
    «Deuxième étoile à droite et puis, tout droit jusqu'au matin!»

    Olalala, la première fois où j'ai été à Disneyland, c'était tellement magique! :puppyeyes: Trop d'émotion et d'excitation en moi, je m'en souviens si bien!

    Sinon, j'envie à fond la joie des enfants au moment de Noël. C'est tellement de magie en cette période de l'année... J'ai beau adoré encore les périodes de fin d'année, ça a quand même perdu de sa beauté à mes yeux, malheureusement. :sad:
     
  7. tiissem

    tiissem
    Expand Collapse
    Guest

    aaah enfin je ne suis pas seule merci vous me rassurez. Moi je fais 1m57 pour 38kg et ça ne m'a jamais choquée car je mange comme "un ogre" mais le regard des gens et leur remarque désobligeante à réussi à me mettre le doute au point d'aller voir le médecin et de me retrouver à prendre des compléments alimentaires. Mais même avec ça je ne grossissais pas alors maintenant je mange ce que je veux quand je veux et je n'écoute plus personne tant que nous somme en bonne santé rien ne sert de se prendre la tête avec ce genre de personnes qui ouvrent leurs bouches sans savoir. Et merci encore pour ton article ça m'a fait plaisir de voir que je suis pas la seule.
     
  8. Flonoue

    Flonoue
    Expand Collapse

    Mais moi aussi j’adorais me lover contre ma maman à table pendant qu’elle parlait, d’entendre sa voix à travers son ventre me faisait trop de bien !!
    J’ai ma petite théorie la dessus je pense que c’est une sorte de retour régressif ça doit nous rappeler un truc du genre quand notre mamounette parlait alors qu’on était rien qu’un petit fœtus dans son ventre...

    Ce que j’envie aux enfants (et je vis ça aujourd’hui avec mes nièces de 4 ans) c’est leur façon d’être totalement et pleinement dans l’instant présent. Elles jouent, elles en ont assez, elles passent à autre chose, l’une tape l’autre ,elle pleure, l’autre boude, elles goutent, le conflit de tout à l’heure est déjà loin derrière elles, je veux dire elles ne le ressassent pas..
    En grandissant, on se prend le chou sur tout un tas de truc, sur ce qu’on a pas fait, sur ce qu’on va faire dans 1 heure..et j’ai l’impression que plus ça va plus ça s’empire (enfin pour ma part en tout cas..)
     
  9. skama

    skama
    Expand Collapse

    Les repas de famille pendants lesquels on s'endormait avec mon frère, le brouaha ambiant qui nous berce, c'est exactement ça !

    Sinon j'adorais particulièrement les trajets en voiture pour aller voir la famille (loin), souvent de nuit, pasqu'on avait le droit de se mettre dans nos duvets, et c'était teeeeeeellement confortable pour s'endormir, bercé par la voiture ! (encore aujourd'hui quand je suis passager j'ai du mal à rester réveillée)
     
  10. Tessy

    Tessy
    Expand Collapse

    J'étais malade en voiture, donc c'était rarement un grand bonheur pour moi :lol:

    Sauf...

    Quand on rentrait tard le soir et que je m'endormais, m'empêchant par là même d'être malade. Et que j'étais bercée par l'éternelle cassette des Clash que mon père passait à chaque long trajet.
    Et que je réécoute donc là maintenant. :puppyeyes:
     
  11. Ygritt.

    Ygritt.
    Expand Collapse
    Mélange instable

    J'ai adoré lire cet article parce que je pense souvent à ce genre chose. C'est juste tellement ça la partie "s'endormir pendant le dîner" je m'en rappelle comme si c'était hier... Je dormais 10 fois mieux quand j'entendais la soirée continuer de ma chambre après...

    L'excitation d'aller à la piscine avec ma mère ou à la pêche avec mon père un dimanche matin, j'étais déjà reveillée à 5h du matin et surexcitée !

    Aussi les petites choses toutes simples comme une soirée crêpe avec mes parents un soir d'automne...
    Quand ma maman s'occuper un peu trop bien de moi quand j'étais malade...
    Bref toutes ces choses resteront toujours en moi et font partie des trucs pour lesquelles j'ai vraiment envie d'avoir un enfant...

    :jv:
     
  12. Spencerr

    Spencerr
    Expand Collapse

    Le coup de s'endormir pendant le dîner, tellement ça ! Dans le même genre : quand j'étais petite mon père faisait du foot, et lui et ses coéquipiers formait une sacré bande, je me souviens des soirée à la salle des fêtes à côté du terrain de foot, moi ma soeur et les autres gosses on mangeait une tonne de chips et des litres de Coca pendant que les adulte discutaient et picolaient, et on s'endormait dans un coin de la salle, sur le manteau de ma mère, une écharpe en guise d'oreiller :dodo: (je pouvais dormir n'importe où)

    Quand j'allais à la piscine, souvent le dimanche, on s'arrêtait toujours à la boulangerie après :puppyeyes:

    Y a aussi faire semblant de dormir dans la voiture pour se faire porter par papa/maman jusqu'à notre lit :frotte:

    Quand j'allais au ciné, j'étais :dowant: :paillettes:

    Puis j'adorais quand ma maman venait me chercher à la garderie, elle sentait le froid et le dehors :hugs:
     
Chargement...