Ces profs qui ont changé nos vies.

Sujet dans 'Blabla Général' lancé par Mr Mojo Risin, le 27 juin 2012.

  1. Mr Mojo Risin

    Mr Mojo Risin
    Expand Collapse
    Freedom & Soul

    Même si beaucoup de jeunes critiquent souvent leurs professeurs, nombreux sont ceux qui influencent tout de même leurs élèves (dans le bon ou le mauvais sens), parfois sans s'en rendre compte, et je suis certaine que beaucoup d'entre nous ont vécu ça. Venez nous parler de ces profs qui vous ont marqué, ceux qui ont eu un impact sur vos vies, ce que vous êtes aujourd'hui...

    PS : je ne suis pas certaine que ce topic n'existe pas déjà, j'ai fais une recherche mais elle ne fut pas vraiment fructueuse, si c'est le cas je m'en excuse.
     
  2. Nettle

    Nettle
    Expand Collapse
    Don't blink.

    Un prof de maths, que j'ai eu en 5ème, et de nouveau en 3ème. Sauf qu'à la fin de l'année, peu avant le brevet, la prof qu'il remplaçait est revenue. Elle nous a fait paniquer, parce qu'elle expliquait d'une manière complètement différente qui nous paraissait incompréhensible.

    Du coup, on est allé voir ce prof qu'on adorait, et on lui a demandé des cours de "soutien", pour voir les derniers chapitres avant le brevet. Il a pris sur son temps libre, pour nous aider, pour nous expliquer les nouvelles notions. Ce sont les seules années où j'ai eu 20 en maths.

    Ce prof était une perle <3
     
  3. Marie Obrigada

    Marie Obrigada
    Expand Collapse
    en construction...

    Ma prof d'art plastique au collège qui m'a tout bonnement fait découvrir l'art.
     
  4. Northern

    Northern
    Expand Collapse

    (pas citer)



    Mon prof de français et histoire en 6e/5e. Il avait la trentaine.

    Je me souviens de son premier cours, il est entré sans rien dire et a laissé tomber les cahiers de classe sur son bureau. Et puis il a crié "TOI !" en pointant du doigt un élève deux places à côté de moi, j'étais au premier rang, on a tous sursauté. Il lui a juste demandé de se présenter, et il a fait pareil pour tous les élèves. Après il s'est présenté et nous a permis de poser toutes les questions qu'on voulait sur lui. C'était déjà inhabituel comme premier contact avec un prof, assez théâtrale mais aussi très "humain", j'en garde un souvenir fort.

    Il était toujours très à l'écoute, il était passionné par les matières qu'il enseignait et faisait tout pour nous le transmettre. A cette époque je m'ennuyais beaucoup à l'école parce que j'étais en avance, je connaissais quasiment toutes les réponses aux questions qu'il posait en cours. Du coup je laissais les autres répondre, et si personne trouvait c'est moi qu'il interrogeait. Il disait "je vois dans tes yeux si tu connais la réponse, tu n'as pas besoin de lever la main", et c'était vrai. Il savait que je m'ennuyais même si je n'étais pas turbulente, et il cherchait des solutions pour y remédier. Il m'a donné des livres, il m'a fait découvrir Jostein Gaarder. A un moment il m'a proclamé "son assistante", je devais aider les autres quand ils avaient des difficultés. Il a impliqué ma classe pendant deux ans dans un projet de roman, il a organisé la rédaction d'un journal de l'école. Il expliquait l'étymologie des mots, il parlait de plein de choses avec enthousiasme. Il essayait de rendre les contrôles plus ludiques en les faisait sous des formes différentes à chaque fois, par exemple au lieu de poser des questions classiques il faisait des réponses, et il fallait trouver la question qui correspondait pour avoir les points.

    Une fois en fin d'après-midi il nous a raconté comment il aurait pu être enrôlé dans une secte, dans sa bouche sa devenait un récit haletant plutôt que de la prévention moralisante. Ou comment sa copine avait réagi face à un exhibitionniste quand elle était enfant : elle l'avait regardé franchement et avait dit "c'est tout ?", et là mon prof avait des étoiles dans les yeux quand il précisait qu'elle avait beaucoup d'esprit.

    Je l'ai cherché sur internet il a peu et je l'ai trouvé sur myspace, j'ai pas été étonnée de voir qu'il était parti à Amsterdam sur un coup de coeur et qu'il était devenu plus musicien que prof.

    Je pense que je garderai toujours un peu de son optimisme, de sa façon de voir les choses avec le coeur, de sa bienveillance (même si ça peut être enfoui très profond...). Je sais pas trop si j'étais amoureuse de lui ou pas. En tout cas il m'a transmis sa passion de la littérature et de l'Histoire et il m'a encouragé à être moi-même, à m'exprimer. J'était heureuse d'écrire des rédactions et de savoir qu'il allait les lire (bon j'avais presque toujours 20 aussi, mais j'adorais lire son commentaire), ça m'est arrivé d'écrire tard la nuit et de rendre plusieurs copies doubles alors que c'était même pas demandé juste parce que j'en avais envie.
    Une autre fois on devait lire "Le mystère de la chambre jaune" mais le délai était trop court, très peu de personne avait eu le temps de le lire. La veille je l'avais même pas commencé, je suis arrivée chez moi à 17h, j'ai ouvert le livre et je l'ai refermé qu'à 1h du matin, j'avais fini. Je crois que je voulais pas le décevoir et en même temps c'était un challenge, pour voir si j'en étais capable.
    L'apothéose de tout ça c'était mon exposé en fin de 5e avec une copine sur la civilisation romaine, on avait fait un gros boulot pour que chacun puisse se choisir un prénom latin, boire une boisson de l'époque dont on avait trouvé la recette, faire une maquette des différentes salles des thermes... et on s'était éclatées à faire ça.

    Ma scolarité a été assez compliquée mais rien que pour cette rencontre ça valait le coup. C'est un des seul profs qui m'a fait entrevoir cette possibilité de travailler dans la passion et l'harmonie, tout en donnant le meilleur de soi.
     
    Afar, Vic Beretton et Belcandiel ont BigUpé ce message.
  5. Parnasse

    Parnasse
    Expand Collapse

    Ma prof d'arts plastiques du lycée. 4 ans d'options arts plastiques, ca crée des liens !
    C'est celle qui m'a donné un réel intérêt pour l'art, m'a fait découvrir beaucoup de choses, tant au niveau pédagogique que personnel. Je sais que j'ai eu de la chance, et que dès mon arrivée en 2nde, j'ai été dans ses petits papiers, et qu'en partant de là, j'ai pu accéder à beaucoup de choses, grâce à elle. J'en profitais pas, parce que quand quelqu'un te donne sa confiance, t'as juste pas envie de la décevoir. Mais elle, c'était toujours spontané, à penser à ses élèves.

    Même maintenant que je suis en fac d'arts plastiques, elle reste importante dans mon parcours, je la tient toujours au courant de mes projets, et elle reste quelqu'un de très bons conseils pour moi. :)
     
  6. Poona

    Poona
    Expand Collapse
    Blop blop

    Quelque fois j'envie mon copain, qui a gardé des liens assez forts avec deux ou trois profs de lycée, ils s'envoient des mails, prennent des cafés ensemble , et il me raconte souvent avec beaucoup d'enthousiasme comment ces profs là lui ont donné envie de travailler, l'ont poussé à faire ce qu'il a fait etc..

    Pour ma part, je pense que mon caractère fait que je n'ai jamais vraiment eu de relation spéciale de la sorte avec un de mes profs. Après, il est certain que certains porfs m'ont fasciné, parce qu'ils étaient imposants et très autoritaire, et je peux en compter trois, qui m'ont vraiment donné le sens de la rigueur, du travail, et le goût de leurs matières (histoire-géo et maths).

    Et j'ai toujours eu un rapport "privilégié" avec une grande partie de mes profs de français en fait. Quand j'étais en cinquième, ma prof de français en rendant une rédaction qu'on avait du faire à la maison avait dit en me regardant de manière très insistante "je crois que certains n'ont pas compris qu'un devoir maison est fait pour vous faire réfléchir, et non pas faire réfléchir vos parents". Ca m'avait quand même beaucoup vexé, parce que je l'avais fait toute seule, et elle s'en est rendue compte après les premiers devoirs en cours, et durant tout le reste de l'année me mettait des appréciations très encourageantes, et faisait des compliments à ma mère lors des réunions. Et je pense que depuis cette prof là j'ai toujours eu un goût du français très prononcé, parce que j'adorais la manière dont elle faisait ses cours, nous les présentait etc.. Et au lycée, j'ai souvent eu l'impression d'avoir conservé une sorte de bienveillance de la part des profs de français, ce qui m'a beaucoup boosté en cours, mais aussi dans ma vie.
     
  7. Spèce-d'Hippie

    Spèce-d'Hippie
    Expand Collapse
    Petit format

    Tous mes profs d'histoire de la 3ème jusqu'en terminale. C'est grâce à eux que j'ai fait une licence d'histoire :) Et puis mon merveilleux prof de philo <3
     
  8. neelhanne

    neelhanne
    Expand Collapse
    Meow <3

    Haha,j'ai reconnu ton style de dessin, "coupine" de fac d'art :) .


    De mon coté, c'est également un de mes profs d'arts pla du lycée qui m'a vraiment motivé à continuer en art (il était vraiment passionné , et il a réussi à transmettre cette passion à la plupart des personnes de ma classe ,c'est pour dire :) ).
     
  9. Lady-Godiva

    Lady-Godiva
    Expand Collapse
    Guest

    Eh, tu étais à quelle fac d'Histoire ? :)

    Ce topic me fais repenser à mon prof de latin au collège qui m'a eut dans sa classe durant 4 ans. Un prof original dans sa manière d'être, dont les cravates sont devenus le signe caractéristique et sujet de sympathiques plaisanteries de lui, de la classe et avec lui. Un prof au chaussette toujours dépareillé par choix, passionnée par son métier qui arrivait à nous passionner pour le latin tout en étant sympathique, drôle et prévenant avec chacun même ceux qui avait du mal. J'ai toujours plaisir à discuter de temps en temps avec lui via Facebook même si je regrette qu'il ne soit plus au collège où j'avais été ... parce que l'on a l'habitude de retourner voir nos anciens profs de temps en temps.

    Ma prof d'Histoire contemporaine à la fac, est réellement exceptionnelle d'une part parce qu'elle arrive à nous scotcher à nos chaises durant ses cours tellement ils sont intéressant. Elle est à l'écoute de chaque étudiant et m'a pas mal soutenue cette année.

    Mon prof d'Histoire de première aussi et pas mal d'autres qui me redonne foi dans le corps professoral. :)

    Ma prof de français de 5ème qui un jour m'a fait un énorme sur la joue parce qu'un copain et moi avions pris le temps de lui faire une carte postale pour lui souhaiter un joyeux noël. Je crois vraiment que ce geste me marquera à vie. C'était tellement spontané de sa part et unique alors que j'avais simplement fait cette carte parce que j'appréciais cette prof.

    Au final, je m'aperçois qu'énormément de prof m'ont marqué en bien. J'ai encore le sourire en repensant à certains cours mais je doit avouer que les plus marquant seront toujours pour moi, les profs d'Histoire et de Français que j'ai eus.
     
  10. Lady-Godiva

    Lady-Godiva
    Expand Collapse
    Guest

    Je voudrais pas dire mais j'ai l'impression que les profs d'Histoire devraient reçevoir la palme des "Profs les plus passionnés et passionnant !" ^^
     
  11. Silwany

    Silwany
    Expand Collapse
    i can't hear over the sound of summer holidays

    Ils n'ont pas vraiment changé ma vie mais je voulais juste dire que ...

    > Mon professeur de philosophie de terminale (cette année donc) m'a beaucoup appris et j'ai eu beaucoup de chance de l'avoir eu. Il est concerné par la nature, il adore les jeux de mots plus ou moins foireux et ont a tellement rigolé en classe ! Notre dernier cours s'est passé dans un café, c'est pour dire ! Merci monsieur, comme vous l'avez dit, au bout de quelques temps, je n'allais plus en philo pour pouvoir avoir mon bac mais pour vos cours même. :joy:

    > Mon professeur de SVT de seconde, si salaud avec les autres mais qui semblait étonné de mes performances en la matière. J'ai énormément appris à ses côtés et il m'avait même fait comprendre à demi-mot que j'avais toutes mes chances en S et qu'il m'encouragerait. (J'ai pris L, peut-être l'ai-je déçu ?) J'adorais ses cours même si j'étais la seule à comprendre parfaitement. Mes notes ne passaient pas en dessous de 16. C'était absolument passionnant.
    Il parlait de l'écologie, était concerné par cela, mais dans le sens où il utilisait son savoir pour situer le bon sens le plus élémentaire dans la matière. Depuis, je m'y intéresse, et ses évidences me crèvent les yeux aujourd'hui. Merci, monsieur.
    A chaque fois que je le vois dans mon lycée, je lui dit bonjour ou hoche la tête mais avec un sourire jusqu'aux oreilles. :cretin:

    > Ma prof de français de 4ème, qui me surnommait "le dictionnaire à pattes" et qui nous a fait faire tant de choses passionnantes (continuer des histoires, animer en ombres chinoises des fabliaux, réciter en chorée de longs poèmes etc...) et que j'ai eu le grand malheur de ne pas ravoir. (A la place, j'ai eu le mouroir d'ennui mortel, merci bien.)

    > Ma prof de littérature de première et terminale. Si j'ai eu 16 et 14 au bac de fin de première et 16 au bac, c'est uniquement grâce à elle et je la remercie encore.

    > Ma prof d'anglais de collège, d'une gentillesse avec ma meilleure amie et moi ! Les années suivantes, comme on l'avait plus, on allait squatter ses cours de soutien le mardi, entre midi et deux pour le plaisir, même si on avait aucune question à poser. Comme on était des terreurs, on se faisait jeter dehors parfois ! :yawn: Mais en classe, on s'inventait des systèmes de notation avec des :d / :) / :I / :sad: / :C juste pour le plaisir.
    C'est aussi grâce à elle que j'aime tant l'anglais et cette langue me sert souvent, merci, merci madame ! :jv:

    > Ma prof de première et terminale. Une vraie perle. Qui crie un peu fort, mais sans rien enlever de sa valeur.
    J'aimais l'anglais, okay, mais mon niveau ne suivait pas. Elle a su, par ses cours d'une efficacité monstre, nous donner à tous les clefs de la compréhension. Grâce à elle, j'ai renforcé mon amour pour cette langue, mais de plus, j'ai acquis un solide niveau (aidée de ma chère amie <3). Mille merci ! :cheer:

    > Mon prof d'histoire géo de collège. Excellent. Ma meilleure amie et moi, je m'en souviens, on suivait ses cours du fond de la classe, toujours les chaises basculées contre le mur. Il disait de nous qu'on tenait le mur, qu'on était comme deux mamies commères discutant du haut d'un balcon. On l'adorait. On venait se plaindre de notre dindon de prof d'allemand avec qui il faisait du covoiturage (c'était doooouccemmmmment, témoignait-il :yawn: ). On avait de supers notes avec lui, j'avais un très bon niveau (que j'ai totalement perdu aujourd'hui, malheureusement).

    > Mon prof de sport de 3ème, qui n'a pas extraordinairement élevé mon niveau tant j'étais de mauvaise foi, mais qui a su m&#8217;intéresser, bien plus que les brutaux sans cervelle habituels. Pour son humour sympathique, ses moqueries gentilles sur moi, que je lui rendais bien, pour l'affection indéniable qu'il nous portait. Merci. <3

    Et ils me manquent tant... :tears:

    Sauf ma prof de latin de collège. Je crois qu'elle aura su m'enseigner les mots "stress affolant", "douleur", "torture" et "ennui" avec un sadique redoutable...

    (Oups, désolée, pavé... :/)
     
  12. Eloyce

    Eloyce
    Expand Collapse
    Cheese nacho baby

    Il y a pas mal de profs qui m'ont marqué pendant ma scolarité, en général c'était pas mal à cause de leur sévérité ou de leurs petites phrases mais ils ne m'ont pas tous donné envie d'apprendre.

    J'en retiens vraiment deux dont je me souviendrai toujours.
    Ma prof d'anglais en 6e et en 5e, on commençait tout juste à apprendre donc, et on était parfois turbulent et peu intéressés. Elle était tout bonnement géniale, c'était une dame assez âgée, anglaise. Elle était tout douce, même si parfois justement sèche quand il le fallait. Je pense que si j'aime autant l'anglais maintenant je le dois en grande partie à elle parce que je prenais plaisir à venir à ses cours, à préparer mes devoirs. On avait un programme assez strict à suivre et pourtant je ne me souviens pas que qui que ce soit ait été largué ou alors trop en avance, chacun avançait à son rythme, c'était vraiment très chouette.
    Au début du lycée on retournait la voir avec mes meilleures amies, pour lui donner des nouvelles. Elle était toute contente, et elle nous avait invitées à boire le thé chez elle un jour. Sa maison était remplie de bibelots, c'était typiquement anglais, trop bien. :jv:

    Mon prof de français de 1ère aussi m'a beaucoup marqué. Je suis arrivée au lycée avec beaucoup de lacunes en français (en grammaire et en conjugaison notamment, à cause de professeurs incompétents au collège) et j'ai vraiment ramé en 2nde pour rattraper un niveau correct. Du coup, arrivée en 1ère, j'étais un peu découragée par le français et la perspective du bac me faisait vraiment peur.
    Mon prof a été super, il était très attentif, et ses cours étaient très vivants. Il était passionné de théâtre et on se serait crus devant une pièce à chacun de ses cours tellement c'était captivant. Il marchait toujours de long en large sur l'estrade quand il expliquait les figures de style, il nous mimait certaines choses avec tout ce qui lui passait sous la main, on était souvent morts de rire et on a tous cartonné au bac de français, je pense que ça a joué.
    Il m'a aussi réconciliée avec la lecture que je fuyais un peu à l'époque à cause de mon année de 2nde un peu difficile. Il était passionné, il avait même écrit un roman, que j'ai lu. Il m'a fait découvrir Kundera, et rien que pour ça je ne le remercierais jamais assez.
    Souvent je pense à lui quand je choisis un livre, et j'ai souvent envie de chercher à le contacter, à lui envoyer une lettre, mais je me trouverais un peu ridicule.

    Je garde un super souvenirs de ces deux profs en tous cas. :)
     
Chargement...