Ces trucs à savoir avant de rompre

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Sophie Riche, le 2 septembre 2013.

  1. Sophie Riche

    Sophie Riche
    Expand Collapse
    Giddy goat
    Membre de l'équipe

    #1 Sophie Riche, 2 septembre 2013
    Dernière édition par un modérateur: 30 octobre 2017
    yuyunaâ a BigUpé ce message
  2. Lydraneha

    Lydraneha
    Expand Collapse
    Mélange instable

    Merci pour cet article, c'est exactement ce que je ressens. J'ai quitté mon ex il y a 3 mois, et par contre, je suis partie de l'appart et retournée chez mes parents.

    C'est délicat d'être dans une situation où je ne l'aime plus, mais il a quand même beaucoup compté dans ma vie, et je l'ai aimé si fort... J'ai ressenti le besoin malgré tout de m'assurer qu'il allait bien, d'essayer de rendre ça moins pénible pour lui, mais ce n'était plus ma place. Je ne pouvais pas être celle qui lui brise le coeur et celle qui le console, ça n'aurait pas été juste.

    Je l'ai revu hier par hasard lors d'une course, et c'était un peu "bittersweet" comme sentiment. On ne s'attendait pas à se voir l'un l'autre, j'ai été polie et civique, je suis allée dire bonjour, je lui ai souhaité une bonne course, et comme il a fini 2 minutes avant moi, je l'ai revu après. je l'ai félicité et souhaité une bonne fin d'après midi. Mais sans plus. C'était un peu bizarre comme sensation, parce que la dernière course, on l'avait préparée à deux, on était encore ensemble, on s'était félicités à renforts de grands calins et de bisous... Mais voilà.


    J'avais mes raisons de partir, et dans les rares moments de doute, je repense à tout ce qui m'a décidé à partir.

    Par contre, mes amis savaient que je n'étais plus trop heureuse, donc je ne passe pas pour une garce, du moins pas auprès de mes amis. Ses amis à lui auront leur opinion, et cela ne m'empêchera pas de dormir.



    Encore merci pour cet article, il a su mettre les mots sur ce que je ressens depuis 3 mois :) :fleur:
     
    Lord Griffith, Weeefly et Kmarlou ont BigUpé ce message.
  3. Sarah_Dot

    Sarah_Dot
    Expand Collapse
    Pousseuse de Disques

    Je ne suis pas tellement concernée par cet article mais MERCI. Merci d'avoir mis les mots sur ce que beaucoup d'entre nous ont pu vivre.

    Je me suis revue il y a quatre ans, lorsque j'ai quitté l'homme avec qui j'ai été en couple pendant trois ans, et avec qui j'ai vécu pendant un an. Cette sensation d'avoir été la fille la plus méchante de l'univers car elle avait brisé le coeur d'un garçon, tout la solitude qui a découlé de cette rupture (j'avais "adopté" sa bande de potes et du coup, je n'avais plus grand monde autour de moi), celle que l'on montre du doigt.

    Nous devrions toutes avoir ce manifeste écrit sur un de nos murs, ou sur notre frigo. A côté du manifeste de l'amour de soi de Jack Parker.

    <3
     
  4. Post it

    Post it
    Expand Collapse

    Mille big up .. ! <3<3

    Ce sont exactement les émotions que j'ai ressenti. S'en mordre les doigts de blesser une personne aimée, un amant, un ami. Tout remettre en doute, se questionner, douter encore, puis avancer petit à petit..
     
    Anna Lisa a BigUpé ce message
  5. lucieinzesky

    lucieinzesky
    Expand Collapse
    Guest

    Merci pour cet article ! J'ai quitté un ex après deux ans de relation et effectivement, c'est ultra dur... Surtout quand on a un gros paquet d'amis communs du lycée et qu'on se recroise régulièrement en soirée (bonjour culpabilité :sweatdrop:).
    Je crois que j'ai eu de la chance quand même puisque personne ne m'en a voulu. En tout cas personne ne m'a rien reproché. Nos potes sont toujours mes potes et ça, ça n'a pas de prix (par contre ses potes à lui m'aimaient déjà pas particulièrement ><). Bon du coup, y a les soirées ou tu te dis "il faut que j'y aille mais ça va être relou mais si je commence à disparaitre parce que ça m'arrange, je les verrai plus du tout" et la prise de tête dure quelques heures/jours... Au final, quand ça s'arrange parce qu'il a repris du poil de la bête et que toi tu vas mieux, tu te remercies toi-même de pas avoir laissé tomber l'idée de garder vos potes communs.
     
    Kmarlou a BigUpé ce message
  6. lafeemandarine

    lafeemandarine
    Expand Collapse
    Y'en a pour trois pages...

    Bravo pour cet article et merci!

    Je crois qu'on vit un peu dans une culture du "pour toujours". Quand une personne décide de rompre, elle est diabolisée. On la fait passer pour la "grande méchante". Dernièrement, j'ai eu envie de vomir en regardant "Twilight 2", film hautement culpabilisant. Le message, c'était "ne largue pas ta copine, sinon elle va devenir dépressive et se jeter du haut d'une falaise, ce sera de ta faute". "Si ton mec te largue, jette-toi du haut d'une falaise, ça le fera revenir".

    Sérieusement, je crois que chaque expérience nous façonne. D'ailleurs, après ma rupture avec mon ex (qui était, je l'avoue, quelqu'un de très toxique), j'ai ressenti du soulagement. J'étais libre. Cette relation et cette rupture m'avaient beaucoup appris et j'en ressortais grandie, malgré tout le chantage au suicide que m'a fait mon ex (et j'ai pas cédé).

    J'aimerais ajouter un conseil: après une rupture, prenez le temps de pleurer et ensuite, faites des projets. On appelle ça repartir positivement!
     
    Lord Griffith et yuyunaâ ont BigUpé.
  7. Ahvana

    Ahvana
    Expand Collapse
    I'll cut your little heart out cause you made me cry

    Bel article <3
     
    Kmarlou a BigUpé ce message
  8. Rizri

    Rizri
    Expand Collapse
    Gros virage

    Juste merci pour cet article qui fait du bien en fait. J'ai rompu avec lui il y a deux semaine (après avoir rompu, puis remis ensemble, puis rompu, puis...). C'est sure que ça n'est pas simple comme situation, ni pour l'un, ni pour l'autre, surtout quand tu habites avec cette personne. Je suis un peu dans le même état que toi, sauf que je me suis pas encore écris une lettre ou vraiment dis à moi même que maintenant il faut aller de l'avant, je reste un peu en mode loque pour l'instant, les passages à vide parfois il faut les avoir.
    Enfin, juste merci pour cette article (je me répète), quand je l'ai vu je me suis dis "tiens tiens quelle coïncidence".
     
    Elnaie a BigUpé ce message
  9. paulette_

    paulette_
    Expand Collapse
    Guest

    Merciiii :fleur:

    J'aurais pu écrire tout pareil.
    Euh...voilà. Sincèrement, j'aurais pu écrire exactement la même chose.
    J'essaye aussi d'aller de l'avant. Nouvelle formation, logement, activités... Mais c'est pas facile :crying:
    C'est mon meilleur ami, j'ai besoin de lui dire mes réussites, mes peurs, ...:puppyeyes:

    Enfin bon... MERCI pour l'article <3
     
  10. Wasabi Lyu

    Wasabi Lyu
    Expand Collapse
    "Ne perdons pas notre temps avec les indécis" 

    Je me demande si c'est ce que mon ex a pu ressentir après m'avoir quitté.. Dans ces moments là, on pense toujours que l'autre va très bien, qu'il en a rien à secouer de ta gueule et qu'il s'éclate, surtout quand tu n'as aucune nouvelle.
    J'aimerais me dire que lui aussi, il a souffert, que oui, ça a compté pour lui et que ça n'a pas été facile non plus de son côté.

    En tout cas, merci pour cet article :) <3
     
  11. claire7

    claire7
    Expand Collapse

    "Sérieusement, je crois que chaque expérience nous façonne. D'ailleurs, après ma rupture avec mon ex (qui était, je l'avoue, quelqu'un de très toxique), j'ai ressenti du soulagement. J'étais libre. Cette relation et cette rupture m'avaient beaucoup appris et j'en ressortais grandie, malgré tout le chantage au suicide que m'a fait mon ex (et j'ai pas cédé)."



    Maiiiis... tu as eu le même ex que moi ou quoi? Toxique et menaces de suicide non-stop... !XD
     
  12. Aalia

    Aalia
    Expand Collapse
    la vieille

    Oui, passer pour la garce il faut s'y attendre.
    Ton ex devient une victime donc elle a forcément un bourreau.. et c'est toi. Et on va pas se plaindre en plus. Quitter mon ex a été un soulagement mais il a fallu l'assumer dur devant tous les amis et famille, y compris les miens.
    Nous étions ensemble depuis 8 ans, nous avions acheté un appartement ensemble (et dieu merci, pas d'enfants).
    Mais voilà, tout a beau être contre toi, tu as beau savoir que tu vas en chier, faire de la paperasserie, revenir en arrière sur certains points, quand tu ne te sens pas bien, pas toi même, l'idée de traine dans la tête, te traine te traine... Tu luttes contre en te disant que tu ne vas pas gâcher 7 ans de relation. 7 ans et demi de relation. 8 ans de relation... Et un jour, le déclic, et tu sais que tu dois le faire.
    Il a du s'écouler une semaine où je rentrais le soir la trouille au ventre en me disant "il FAUT que tu lui dises, que tu le fasses" et finalement je n'osais pas. Un soir n'y tenant plus je l'ai fait. Puis je suis partie squatter chez des copines et je n'ai fait que dormir. La libération.

    S'en est suivi ce que j'avais prévu, vente de l'appart, recherche de loc, squattages et allers retours, devoir en parler à son entourage sans perdre de vue qu'on a pas à se justifier.

    Et le temps passe, la vie change, je me reconnais mieux maintenant, je sais qui je suis, c'est important à un âge ou tous mes amis commencent à contruire leur vie, de savoir qu'on est pas comme eux et qu'on est pas obligée de faire comme tout le monde. L'entourage a fini par comprendre. Je suis heureuse, je suis moi-même, je suis libre, et ils l'ont vu. Et je ne regrette rien, et aucun des dommages collatéraux décrits par l'article ne mérite que l'on s'abstienne si on ne se sent pas bien avec quelqu'un.
     
    Lord Griffith, |Beam|, yuyunaâ et 1 autre membre ont BigUpé ce message.
Chargement...