Challenge films madmoiZelle 2017

Sujet dans 'Forum Cinéma / DVD' lancé par Imago, le 8 janvier 2017.

  1. Léona B.

    Léona B.
    Expand Collapse
    Actuellement en road trip en Grece :)

    J'ai découvert une ou deux séries qui m'ont accaparée depuis un mois, donc j'ai un peu lambiné sur les films.

    16. Un film qui ne prend les femmes pour des quiches : West side story
    J'avais vu ce film à 16 ans sur Youtube, dans une qualité épouvantable et sans vraiment parler anglais et je me souvenais de quelques chansons. C'est un très beau film, j'adore les séquences musicales et la trame est bien celle de Roméo et Juliette, ça fait très plaisir à mon âme de littéraire. Un grand classique.

    America reste en tête mais j'aime aussi beaucoup celle-là :
    Ce contenu n'est visible que par les membres validés. Rejoins-nous ou connecte-toi !

    24. Un film dont l’action se déroule sur 24 heures ou moins - ici - Barcelona Summer Night
    Une sorte de Love actually espagnol cheap, pleins de bons sentiments mais on s'attache peu aux personnages. Joli mais assez vite oublié, juste ce dont j'avais besoin le jour-là.

    33. Un film nominé aux Oscars 2016 : Moonlight
    Je pense que comme tout le monde, j'ai été émue et éblouie par la qualité de l'écriture des personnages et la mélancolie qui se dégage de ce film :puppyeyes:
    Les couleurs et les lumières sont tellement parfaites et l'Oscar est bien mérité.

    40. Un film inspiré de faits réels : Lion
    Très joli drame, je m'attendais à quelque chose de basique et simple comme les Américains savent si bien le faire, mais la première heure qui se consacre à l'errance de ce petit garçon en Inde m'a vraiment touchée et montrait (avec délicatesse) des aspects de l'Inde qu'on a tendance à retrouver dans Zone Interdite. Quelques très beaux moments, j'ai bien aimé et pleuré comme un bébé à la fin - je m'en doutais, qu'ils m'auraient :yawn:

    42. Un film politique : Loving
    Joli drame là aussi, le personnage de Mildred Loving joué par Ruth Negga, est absolument fabuleux et j'ai été contente de voir une histoire si belle. Les sentiments sont tus ou si peu dits mais l'amour déborde de ce film, ça fait un bien fou <3

    66. Un film avec une histoire d'amour qui pue pas le cucul la praline : Quand Harry rencontre Sally
    La petite histoire autour du visionnage de ce film, c'est que j'ai donné mes plaquettes et que comme c'est un peu long, on nous donne un PC à l'hôpital et on nous colle un film d'1h30-2h, histoire qu'on soit bien sages, comme à la maternelle :cretin:
    J'ai bien aimé le film, je comprends pourquoi c'est un grand classique parce qu'il est drôle et cool et que Harry et Sally sont deux personnages entiers que j'aime beaucoup. Quelques ressors un peu usés et certains trucs ont vieilli (notamment les relations hommes-femmes, il y a biiiiien des passages misogynes).

    76. Un film indé américain : American honey
    Gros gros coup de coeur pour ce film :jv:
    Tout était parfait, la BO, l'héroïne (Star, sa ténacité, son innocence, son refus de la malhonnêteté <3), le panel de personnages, une vision forte de l'Amérique ...
    J'ai trouvé le film très fort et très courageux.


    84. Une parodie : Swiss Army Man
    Sur les conseils du Fossoyeur de Films qui a lancé le nom de ce film dans une de ses chroniques ET parce que je suis tombée dessus aujourd'hui sur Netflix, j'ai regardé ce film avec Paul Dano et Daniel Radcliff.

    Le pitch est super simple : au moment où il va se pendre parce qu'il est paumé, seul et abandonné sur une île (#pasdebol), Hank (Paul Dano) voit un cadavre sur la plage (Daniel Radcliff). Du coup, il décide de ne plus se suicider et va trainer le cadavre, qui va progressivement revenir à la vie, pendant tout son voyage pour rentrer chez lui.
    (je ne vous en dis pas plus, c'est presque déjà trop)

    Je crois que c'est ma plus grande claque dans la tronche depuis un moment :yawn::yawn::yawn:
    La première séquence est un pur sketch, c'est de l'anthologie tragi-comique. Il faut passer les 20 premières minutes, pendant lesquelles on se demande ce qu'on est en train de regarder et se laisser porter par la démence de ce film, qui est en fin de compte doux-dingue, drôle et absurde. La BO est géniale, les deux héros sont aussi fous l'un que l'autre, ça fait du postulat de départ qui est triste (et cliché : c'est un vrai film de "l'homme VS la nature" façon The Revenant/Seul au monde etc.) un truc complètement secondaire pour se concentrer sur la bromance des 2 personnages.

    C'était génial, je le conseille à tout le monde :top:

    Je vous mets la bande annonce ici, mais elle spoile massivement, j'aime pô :drama:
    (j'y suis allée en mode YOLO sans trailer ni rien :lol:)

    Ce contenu n'est visible que par les membres validés. Rejoins-nous ou connecte-toi !
     
    #37 Léona B., 13 mars 2017
    Dernière édition: 31 mars 2017
    Leech, Rosenrot_, Sunflowers et 2 autres ont BigUpé ce message.
  2. Sunflowers

    Sunflowers
    Expand Collapse
    Boom boom boom boom

    Je rajoute :

    3. Un film avec un chiffre dans le titre : 500 days of Summer
    16. Un film qui ne prend les femmes pour des quiches : 20th Century Women <3
    35. Un film sur la famille : Captain Fantastic <3
    53. Un film dont le personnage principal est un ado : The Spectacular Now
    57. Un film primé de l’Oscar du meilleur film dans la décennie 1990 : American Beauty (j'avoue je triche un peu, il est sorti en 1999 mais il n' a eu l'Oscar qu'en 2000 :cretin:)

    Et je triche un peu en utilisant les catégories du challenge 100 alors que j'espère déjà en regarder 50, mais bon, mon but c'est quand même de regarder des films et de pas trop me prendre la tête :nod:
     
  3. Léona B.

    Léona B.
    Expand Collapse
    Actuellement en road trip en Grece :)

    2. Un film sans histoire d'amour : Split (#LOL)
    Moi qui adore certains films de Night Shyamalan (Le Village <3), j'ai été subjuguée par celui-ci et littéralement scotchée à mon siège. La tension est incroyable.
    (tout le monde a déjà tout dit sur ce film donc voilà)

    15. Un biopic : The lost city of Z
    Gros coup de cœur, sans doute parce que je ne savais pas à quoi m'attendre étant donné que la filmographie de James Gray ne s'était jamais approchée de ce genre de sujet. Beaucoup de séquences splendides, de personnages intéressants et une fin chouette.

    29. Un film qu'on dit feel-good : Amour et amnésie
    Héh, bon, on va pas refaire l'histoire du cinéma avec ce film (qui a ses limites d'un strict point de vue féministe) mais c'est rigolo et divertissant et en prime j'adore Drew Barrymore :cretin:

    30. Un film dont l'acteur est aussi chanteur : Logan
    Ouaaaah, le meilleur X-men de toute la série :oo: Un vieux western impitoyable avec ses personnages vieillissants ou abimés, beaucoup de zones grises sur l'histoire des X-men et des scènes d'action justifiées qui valent vraiment le coup d'oeil, j'ai kiffé. J'aimais pas trop les autres Wolwerine que je trouvais un peu con-cons, celui-là est vraiment chouette.

    31. Un film que tu es sûr.e d’adorer : Grave
    Je me doutais que j'allais adorer ce film, je ne pensais pas qu'il me ferait autant flipper. La musique est au poil (j'ai reconnu The Do au tout début :dowant:) et ajoute plusieurs fois à l'atmosphère angoissante et étouffante du film. J'ai été pas mal surprise que les 2 premiers tiers soient plus consacrés à l'école (le bizutage dégueu entre étudiants véto) qu'à la question du cannibalisme en soi, mais c'est toute cette partie-là qui m'a en fait fait le plus peur. C'est un film que je trouve vraiment osé et pas forcément facile d'accès (faut y aller, quand même) mais tellement tellment beau, dur, ironique :jv: (mais c'est souvent gênant)


    64. Un film avec des animaux comme personnages principaux : Closet monster
    La bande-annonce est pas tip-top par rapport au film (je préviens si jamais ...) alors que ce petit film indé à un ton si particulier et un sujet intéressant - le passage à l'âge adulte et les relations avec ses parents. Les personnages sont vrais et touchants et le fait que le hamster parle avec le personnage principal (surtout pour le vanner) ajoute une petite touche comique sympa. C'était vraiment joli.

    75. Un film sur un anti-héros : Une fiancée pas comme les autres
    Grosse surprise.

    Début de la parenthèse. En fait, quand je fais le bilan tous les mois, j'ai l'air tout le temps surprise mais c'est parce que je ne regarde les bande-annonces que d'environ 20% des films que je vais voir, j'aime pas me faire spoiler. Fin de la parenthèse.

    Étant donné le pitch de départ (Ryan Gosling est seul et triste et s'achète une poupée gonflable qui lui sert de copine), j'avais très peur que ça vire au graveleux +1000. Je vous le donne en mille : pas du tout. C'est vraiment une comédie dramatique tendre et jolie sur la solitude, sur le fait d'être bizarre, inadapté, peu sociable et de chercher sa place dans une société qui n'est pas faite pour soi. L'amour et la solidarité qui se dégagent de ce film sont juste stupéfiants, c'était sacrément feel-good :cupidon:


    J'en suis donc à 26 films en 3 mois, si je continue sur ma lancée, je suis capable de le faire ce challenge ! :banana:(ne parlons pas du nombre de séries que j'avale en plus :yawn:)

    Au fait, @Emi - Poppy tu le fais ou pas ? (je t'attends au tournant :twisted:)
     
    Emi - Poppy, Rosenrot_, Tippi et 2 autres ont BigUpé ce message.
  4. Emi - Poppy

    Emi - Poppy
    Expand Collapse
    Le principal fléau de l'humanité n'est pas l'ignorance, mais le refus de savoir.

    @Léona B. Je le fais mais je pense pas à me faire des récap après avoir vu les films... ! Je m'y mets! J'en suis à déjà 15 héhéhé :frotte:
     
    Léona B. a BigUpé ce message
  5. Léona B.

    Léona B.
    Expand Collapse
    Actuellement en road trip en Grece :)

    @Emi - Poppy Faut poster ici, histoire qu'on sache ce que tu vois. Tu pourrais inspire moults admirateurs/trices :cretin:
     
    Emi - Poppy et Tippi ont BigUpé.
  6. Rosenrot_

    Rosenrot_
    Expand Collapse
    Ondule comme un ver de terre.

    @Léona B. : C'est drôle que tu mentionnes Quand Harry rencontre Sally parce que je l'ai vu cette semaine et que je pourrais en faire la même critique ! Je suis pas hyper fan de comédies romantiques habituellement, mais je dois avouer que ce film est vraiment chouette malgré ses défauts.
    (Et au passage, j'aime beaucoup tes critiques en général, j'ai ajouté quelques films à ma liste de films à voir !)

    Du coup, bilan depuis février :

    3. Un film avec un chiffre dans le titre - ici - > Rencontres du 3ème type
    Ça aurait été dommage de passer à côté de ce classique de la SF. C'est très différent de ce à quoi je m'attendais (=des méchants aliens envahissent la planète) et ma foi, c'était très cool !​

    7. Un film qui se déroule dans l'espace > Aliens 2 : le retour
    Oui, honte à moi, je l'avais jamais vu. Et bah je crois que je l'ai même préféré au premier. :ninja:

    16. Un film qui ne prend les femmes pour des quiches > 10, Cloverfield Lane
    Une jeune femme a un accident de voiture et se réveille enchaînée dans un bunker. Son "hôte" lui explique qu'une sorte d'attaque biochimique s'est produite, que l'extérieur est irrespirable et qu'il l'a attachée pour son bien. Il finit d'ailleurs par la détacher et par lui faire visiter son bunker aménagé avec confort optimum pour survivre à l'apocalypse, et elle fait la connaissance d'un autre "habitant" du bunker avec qui elle se lie d'amitié. Mais le doute subsiste, est que son hôte lui a vraiment dit la vérité ? D'autant plus qu'il a un caractère pour le moins imprévisible et une certaine tendance à la paranoïa.

    La majeure partie du film est palpitante, j'adore être maintenue dans le doute comme ça. :dowant: Mais les dernières minutes sont complètement WTF, sans parler de la fin un peu cliché. Mais j'ai malgré tout adoré. J'ai choisi de le mettre dans la catégorie "Un film qui ne prend les femmes pour des quiches" même si j'irai pas vanter la qualité d'écriture des personnages, parce que le mois qu'on puisse dire, c'est que cette meuf apparemment lambda a de la ressource. Ok, ça frise le ridicule, Ok, même McGyver aurait pas osé certains trucs,
    Ce contenu n'est visible que par les membres validés. Rejoins-nous ou connecte-toi !
    mais je préfère le prendre au 10ème degré et juste me marrer et apprécier les prouesses. Je crois que s'il mérite de finir dans cette catégorie, c'est surtout parce que je me suis farci des dizaines de films avec un héros masculin similaire, généralement un peu (beaucoup) macho, et par-dessous tout avec une romance hétéro à deux balles. Mais il paraît qu'il faut pas critiquer parce que c'est juste des films "pas prise de tête". Et bah voilà, "pas prise de tête" et sans sexisme, ça existe aussi. :vex:
    Le film m'aura tenu en haleine, j'ai passé un bon moment et c'est le principal. Toutes les zones d'ombres ne sont pas éclaircies, mais c'est bien comme ça.​

    19. Un film sorti durant les années 50 > Sueurs froides
    Je n'en garde pas un souvenir impérissable. C'est un bon film mais pas un des meilleurs Hitchcock à mon avis.
    24. Un film dont l’action se déroule sur 24 heures ou moins - ici - > Cloverfield
    Film caméra embarquée sur un groupe d'amis qui célèbrent le départ de l'un deux au Japon, quand soudain, l'immeuble est secoué et l'électricité coupée, tout le monde se rue dehors pour essayer de comprendre ce qui se passe.
    Contexte : je n'avais plus Internet et je regardais un peu au hasard des films un jour copiés sur mon disque dur externe sans savoir à quoi m'attendre. Bonne pioche ! Je reconnais que ce film n'a pas énormément de qualités mais j'aime bien les ambiances de fin du monde, alors…​

    30. Un film dont l'acteur est aussi chanteur - ici - > Mermaids (avec Cher)
    Résumé Sens Critique "Dans les années 60, la vie et ses tracas entre une mère libérée, et sa fille, adolescente et renfermée."
    J'ai beaucoup aimé ! Les personnages sont drôles et hyper attachants, entre la mère célibataire un peu déjantée qui prépare des repas à base de bonbons, la fille aînée hyper croyante mais en proie à ses hormones (Winona Ryder <3), et la benjamine championne de natation absolument trop choupie (Chritina Ricci <3). Ça parle amourettes et relations mère/filles, c'est sympa, une sorte de film-doudou. J'aurais du mal à développer plus parce que je m'en souviens pas suffisamment, mais il est vraiment cool. :shifty: Rentre aussi dans la catégorie "Un film sur la famille".​

    34. Un film tiré d'un livre que tu as déjà lu > The Mist
    Adapté d'une nouvelle de Stephen King. Un violent orage dans une petite ville du Maine, et le lendemain, une brume étrange commence à envelopper la ville. Le personnage principal se retrouve coincé dans un supermarché avec son fils alors que d'effrayantes créatures semblent se mouvoir dans la brume.
    J'avais trouvé la nouvelle décevant donc j'ai regardé le film par pur curiosité, rien de ouf. Si ce n'est que la fin était à mon sens plus intéressante et ironique que dans le livre.
    46. Un film qui pourrait te réconcilier avec un acteur que tu n'aimes pas > Le droit de tuer (avec Matthew McConaughey, déso pas déso)
    Résumé Sense Critique : "Dans une bourgade du Mississippi marquée par les violences racistes, Carl Lee Hailey, après le viol de sa fille de dix ans par deux Blancs, engage un jeune avocat, Jake Brigance. Il lui confie sa crainte de voir l'affaire finir en non-lieu. Quelques heures plus tard, Carl Lee se fait justice en abattant les deux violeurs. Bien décidé à sauver la tête de son client, Jake Brigance va être entrainé dans la terrible spirale de la violence."
    J'ai des sentiments assez ambivalents vis-à-vis de ce film. Je trouve qu'il est parfois criant de vérité sur le racisme et parfois un peu naïf. Je pense que je l'ai apprécié malgré tout, mais que c'était un peu "facile" et je trouve les personnages noirs très effacés alors qu'ils sont censés être au cœur de l'histoire. :stare: Je pense que le film est plein de bonnes intentions, mais se ramasse un peu. (Et il y a quelques scènes assez dures même si la violence n'est jamais montrée de façon crue, je préfère prévenir.)​

    51. Un film d'animation asiatique > Le voyage de Chihiro
    Comme tous les Miyazaki vus jusqu'ici, je suis pas très emballée. :ninja:

    53. Un film dont le personnage principal est un ado > Percy Jackson le voleur de foudre
    Épopée sur fond de mythologie grecque au 21ème siècle.
    Contexte : j'avais plus Internet, blabla… Je m'attendais à ce que ce soit nul, mais alors y'a vraiment rien pour rattraper. :lol:

    71. Une comédie française > Les femmes du 6ème étage
    Assez mielleux et rien de surprenant, mais c’était sympa. :happy:

    75. Un film sur un anti-héros > 36 quai des Orfèvres
    Contexte : j'avais plus Internet, blabla… Au. Secours.
    77. Un film qui se passe en hiver > Les innocentes
    Pologne, deuxième guerre mondiale. Mathilde, une infirmière de la Croix-Rouge française reçoit la visite d'une nonne qui la supplie de lui venir en aide, clamant qu'elle ne peut pas demander d'aide à la Croix-Rouge polonaise. Elle la suit au couvent pour découvrir plusieurs religieuses enceintes jusqu'aux yeux suite à des viols. Difficiles pour elles de demander de l'aide sans attirer un scandale qui ferait fermer le couvent, Mathilde va donc les examiner et les aider a accoucher en secret.
    C'est peut-être pas le film du siècle, mais c'est un film qui fait du bien à mon cœur de féministe, à base de femmes qui s'entraident malgré leurs différences. (Au passage : il rentre dans la catégorie "Un film réalisé par une femme", c'est une bonne excuse pour le regarder.)​

    81. Un film qui commence par la fin - ici - > La vie est belle/It’s a wonderful life
    Un homme décide de se suicider, quand un ange apparaît lui fait revivre les bons moments de sa vie et lui montre le bien qu'il a apporté autour de lui.
    Encore un classique que je n'avais jamais vu. Ok, c'est un peu niais mais c'est vraiment un super film. Je m'en souviens pas assez pour en dire plus. :red: Mais je trouve qu'il vaut le coup !​

    82. Un film où le titre est une phrase avec sujet verbe et complément - ici - > Quand Harry rencontre Sally
    J'en ai déjà parlé plus haut, c'était bien cool.​

    94. Un film qui dure plus de trois heures > Voyage au bout de l’enfer
    Un film qui illustre les séquelles de la guerre du Vietnam chez les soldats américains.
    Ouais donc 3h c'est long, j'ai un peu de mal à me concentrer si longtemps. Le film est sans doute très bon mais je suis un peu passé à côté. Cela étant dit, c'est un thème qui m'intéresse un peu, si vous avez des recommandations de films sur le sujet, je ne dis pas non !
    Ce contenu n'est visible que par les membres validés. Rejoins-nous ou connecte-toi !
     
    Barbe Bleue, Tippi, Ada or ardor et 1 autre membre ont BigUpé ce message.
  7. Ada or ardor

    Ada or ardor
    Expand Collapse
    "Il pleut des petits crachats de souris"

    Je suis trop contente de participer à ce challenge (je fais re-marcher le lecteur dvd, j'me sens tellement rétro avec ma télécommande à piles !).

    ---
    1 : Un film dont le titre est un prénom Norma Rae de Martin Ritt (1979).
    Une ouvrière dans le textile qui s'engage pour l'établissement d'un syndicat suite à la venue d'un camarade syndicaliste dans les parages. Dur et feel-good à la fois car il donne envie de lutter pour plus de justice (et là on parle juste d'implanter un syndicat !). La présence de l'usine textile donne super bien à l'écran : le son insupportable des machines, les gestes des ouvriers (un passage m'a fait penser à Les temps modernes). La première scène qui filme les machines m'a totalement happée !
    Bref très bonne découverte !

    7. Un film qui se déroule dans l'espace.
    Total recall : je suis traumatisée par la fin, mais elle est parfaite <3.
    Mon premier film SF (oh la la je sais même pas si c'est une catégorie cinématographique ça !), seule. J'ai bien été tenue en haleine par le scénario malgré la durée. Et oh bon sang j'ai adoré les voitures, les vieux effets spéciaux, la musique <3, les tenues et le magnifique make up de Sharon Stone.

    33 : Un film nominé aux Oscars 2016 : La la land.
    Sans bla-bla, j'ai trouvé ça moyen :ninja:.

    34, tiré d'un livre lu : Easy A
    Les teen-movies :jv:.
    "Adaptation" de La lettre écarlate. Olive, une fille intello et qu'on ne remarque pas, prétend avoir perdu sa viriginité à sa meilleure amie et la rumeur se propage dans son lycée sur ses moeurs dissolues, notamment via un groupe de lycéens pratiquants et prosélytes. Elle prend sur elle d'aider des lycéens impopulaires et enfonce sa réputation.
    Il y a des stéréotypes homophobes dans le scénario par contre. (Bon moi j'adore ce film et je l'ai vu un certain nombre de fois).

    38 : Un film avec des persos non-humains. Her
    Vous savez, l'histoire de ce gars dans un futur proche qui tombe amoureux de l'intelligence artificielle de son portable ? C'était fascinant :lunette: (surtout quand on est très attiré par les histoires d'intelligence artificielle). J'ai bien aimé la fin qui donne à réfléchir.

    43. Un film dont tu seras fière de parler tellement il fait intello : Shanghai Gesture de Josef von Sternberg (1941).
    Un casino à Shanghai dirigé d'une main de fer par Gin Sling (j'ai toujours pas compris si c'était censé être une blanche déguisée en chinoise dans le scénario ou si vraiment ils ont cru avoir de la cred avec ce maquillage ignoble). Malheureusement pour son biz, un gouverneur riche lui demande de le fermer. Par ailleurs, une gosse de riche américaine, Poppy visite émerveillée le casino et y retourne un peu trop souvent. Ce film est un pur imbroglio, assez décevant. Mais que je re-verrai je pense.

    50 : fais-toi plaiz, choisis le critère. Donc : Un film dont le stylisme m'a obsédée des semaines. Pretty in pink (1986).
    Un autre teen-movie. L'héroïne, Andie, est d'un milieu modeste et étudie dans un lycée privé grâce à une bourse. Son style vestimentaire trop cool pour le commun des mortels lui attire l'antipathie d'un certain nombre de lycéens à vastes demeures. Mais elle et un de la bande des riches demeures flirtent : pourront ils dater dans la grange ? Leur amour résistera-t-ils aux quoliquets ? :lunette:
    Bonus : des répliques cultes en VF et VO, le style vestimentaire des amis d'Andie, Molly Ringwald.
    Pas bonus : le meilleur ami d'Andie, nice guy éperdu et collant qu'il faut supporter.

    66 : Une histoire d'amour pas culcul la praline. Restless de Gus Van Sant
    Enoch et Annabel se rencontrent à un enterrement :lunette:. Elle a un cancer, lui a arrêté le lycée depuis la mort de ses parents dans un accident de voiture. Elle est fan de Darwin et reste joyeuse, il assiste à des enterrements comme hobby. C'est bizarrement léger et poétique au milieu du drama. J'ai aimé certaines choses
    Ce contenu n'est visible que par les membres validés. Rejoins-nous ou connecte-toi !
    mais je suis restée en dehors.

    100 : Un film adapté d'un livre de Philip K. Dick. Minority report
    Hum c'était bien (hormis cette horrible histoire tire-larme entre le père et son fils). J'ai un peu oublié.
     
    #43 Ada or ardor, 5 avril 2017
    Dernière édition: 5 avril 2017
    Rosenrot_ et Tippi ont BigUpé.
  8. Imago

    Imago
    Expand Collapse
    My heart was made for bleeding all over you

    Films déjà vus :
    3. Un film avec un chiffre dans le titre - ici - : Seven
    6. Un film avec un monstre - ici - : Miss Peregrine et les enfants particuliers
    23. Un film avec l'actrice/l'acteur qui fait frémir ta culotte : Manchester By The Sea
    37. Un film dont la BO déchire : Lalaland (bon en vérité je trouve qu'elle est sympa sans déchirer non plus mais je voulais mettre ce film quelque part :rire:)
    43. Un film dont tu seras fière de parler au prochain repas de famille tellement il fait intello : Les amours imaginaires
    51. Un film d'animation asiatique : Le vent se lève
    96. Un film que tu as déjà vu et que tu aimerais revoir : Kingsman

    Nouveaux :
    16. Un film qui ne prend les femmes pour des quiches : Les figures de l'ombre (Pas mal du tout même si assez classique dans la réalisation)
    21. Un film classé parmi la liste des meilleurs films de tous les temps : Full Metal Jacket (Je l'avais déjà vu, et c'est toujours aussi affreux)
    25. Un documentaire : A voix haute (Génialissime : inspirant et didactique !)
    35. Un film sur la famille : Little Miss Sunshine (Déjà vu aussi mais je m'en souvenais si peu ! Rires euphoriques du début à la fin)
    40. Un film inspiré de faits réels : Lion
    27. Un film avec une héroïne : La couleur pourpre
    79. Un film avec un acteur connu dans une série télé : 28 jours plus tard (avec Cillian Murphy qui joue dans Peaky Blinders)
    65. Un film sur la maladie mentale : Split (A mon sens plutôt psychophobe)

    Bref, je suis bien à la bourre :clap:
     
    Tippi et Léona B. ont BigUpé.
  9. Hurrem

    Hurrem
    Expand Collapse

    Vus en mars :
    32 - Un film sur la danse : Billy Elliot, de Stephen Daldry

    22 - Un court métrage : The Garden of Words, de Makoto Shinkai
    J'ai choisi celui-là parce que c'est du même réalisateur que Your Name :loveeyes:
    Résumé : "Takao rencontre un jour Yukino, une mystérieuse femme plus âgée que lui. Ils commencent à se voir encore et encore mais seulement les jours de pluie."
    C'est mignon et poétique, mais assez mélancolique.

    37 - Un film dont la BO déchire : Moulin-Rouge ! de Baz Luhrmann
    Mais qu'il chante bien Ewan McGregor :jv:. J'ai préféré "El Tango de Roxanne", "The Show Must Go On" et "Your Song".

    39 - Un film dont l'un des personnages porte ton prénom : Les Quatre filles du Docteur March (1950), de Mervyn LeRoy
    Alors qu'un personnage principal porte mon prénom c'est mission quasi-impossible, du coup j'ai trouvé un film dont le personnage principal a le même surnom que moi.
    La version de 1994 avec Winona Ryder est un de mes films préférés, ma dose de bons sentiments quand j'ai pas trop le moral.
    J'ai trouvé cette version sympathique à regarder, mais sans plus.

    38 - Un film avec des personnages non-humains : Mon Voisin Totoro, d'Hayao Miyazaki <3
    Des années que je vois partout ce Totoro, et j'ai enfin la curiosité de regarder ce film. C'est trop adorable :jv:, j'ai eu le sourire pendant tout le visionnage. Une belle ode à l'enfance. C'est un vrai coup de coeur, je le rajoute à la liste des films à regarder en cas de coup de blues. Et maintenant j'ai envie de m'acheter des chaussettes Totoro...
    Résumé : "Un professeur d'université, M. Kusakabe, et ses deux filles, Satsuki, onze ans, et Mei, quatre ans, s'installent dans leur nouvelle maison à la campagne. Celle-ci est proche de l'hôpital où leur mère est hospitalisée. Les deux enfants vont alors faire la rencontre des esprits de la forêt."

    4 - Un film dont le thème ne t'attire pas habituellement : Le Vent se lève, d'Hayao Miyazaki <3
    Résumé : "Inspiré par le concepteur d’avions Caproni, Jiro rêve de voler et de dessiner de magnifiques avions. Mais sa mauvaise vue l’empêche de devenir pilote."
    En fait c'est la vie très rès très romancée de l'ingénieur qui a conçu les avions bombardiers japonais utilisés pendant la Seconde Guerre Mondiale.
    Ce film m'a surprise. Ce n'est pas le plus connu de Miyazaki, en plus il est récent (2013), c'était censé être son dernier film avant qu'il ne parte à la retraite. C'est peut-être pour ça qu'il m'a autant touchée, parce que c'est en quelque sorte par ce film qu'il voulait faire ses adieux au cinéma :tears: (bon maintenant on sait qu'il prépare un nouveau film :dowant:).
    Le film est rythmé par la citation d'un poème de Verlaine : "Le vent se lève, il faut tenter de vivre." "Le vent se lève" peut présager autant une menace (les horreurs de la Seconde Guerre Mondiale, la maladie de sa fiancée atteinte de la tuberculose...) qu'une promesse pleine d'espoir (la création de ses avions)
    Ce contenu n'est visible que par les membres validés. Rejoins-nous ou connecte-toi !

    Vus en avril :
    2 - Un film sans histoire d'amour : Le Tombeau des lucioles, d'Isao Takahata
    Résumé : "L'histoire tragique de l'adolescent Seita, de sa jeune sœur Setsuko et des luttes qu'ils mènent pour survivre au Japon de la Seconde Guerre Mondiale."
    Bon, je crois qu'en fait j'aime souffrir :tears:. J'ai hésité longtemps à la regarder vu la réputation de ce film, mais je ne regrette pas de l'avoir vu, même si ce qui est raconté est très dur. Une histoire très triste, mais très belle. Et en fait c'est totalement une histoire d'amour, celui entre un grand frère et sa petite soeur. C'est presque à l'opposé de Mon Voisin Totoro, vu que j'ai failli me mettre à pleurer dès les cinq premières minutes du film. La scène des lucioles est magnifique.

    13 - Un film coréen : Mademoiselle, de Park Chan-wook
    Contente de l'avoir vu ! Le découpage en trois parties est très intéressant. L'esthétique est magnifique, tout comme les deux actrices.
    Ce contenu n'est visible que par les membres validés. Rejoins-nous ou connecte-toi !

    12 - Un film dont le rôle principal est tenu par un enfant : Stand by Me, de Rob Reiner
    Je l'ai regardé hier soir et j'ai encore la chanson dans la tête.
    Résumé : "En 1959, quatre jeunes garçons qui partent à la quête du corps d'un autre garçon disparu dans l'espoir de passer dans les journaux locaux."
    Agréable à regarder, c'est un film sympa sur l'enfance, sur les dernières joies et préoccupations qu'on a à douze ans, juste avant d'entrer dans l'adolescence. C'est l'adaptation d'une nouvelle de Stephen King. J'ai bien aimé la phrase qui clôt le film : "I never had any friends later on like the ones I had when I was twelve. Jesus, does anyone? "
     
    Leech, Rosenrot_ et Tippi ont BigUpé ce message.
  10. Imago

    Imago
    Expand Collapse
    My heart was made for bleeding all over you

    Films déjà vus :
    3. Un film avec un chiffre dans le titre - ici - : Seven
    6. Un film avec un monstre - ici - : Miss Peregrine et les enfants particuliers
    16. Un film qui ne prend les femmes pour des quiches : Les figures de l'ombre
    21. Un film classé parmi la liste des meilleurs films de tous les temps : Full Metal Jacket
    23. Un film avec l'actrice/l'acteur qui fait frémir ta culotte : Manchester By The Sea
    25. Un documentaire : A voix haute
    27. Un film avec une héroïne : La couleur pourpre
    35. Un film sur la famille : Little Miss Sunshine
    37. Un film dont la BO déchire : Lalaland
    40. Un film inspiré de faits réels : Lion
    43. Un film dont tu seras fière de parler au prochain repas de famille tellement il fait intello : Les amours imaginaires
    51. Un film d'animation asiatique : Le vent se lève
    65. Un film sur la maladie mentale : Split
    79. Un film avec un acteur connu dans une série télé : 28 jours plus tard
    96. Un film que tu as déjà vu et que tu aimerais revoir : Kingsman

    Eeeeeet de trois nouveaux !
    20. Un film avec un seul mot dans le titre - ici - : Captive (c'était nul, me demandez pas pourquoi j'avais téléchargé ça...)
    66. Un film avec une histoire d'amour qui pue pas le cucul la praline : The Young Lady (et pour celles qui l'ont vu, vous comprenez pourquoi je le case là :yawn: En tout cas j'ai adoré, je ne m'attendais pas du tout à ça)
    5. Un film avec un.e grand.e méchant.e - ici - : Funny Games US (mon impression résumée en un emoji : :oo:)

    Bon je vais décider de certains films à l'avance parce que je galère à caser ceux que je vois.
     
    Tippi et Hurrem ont BigUpé.
  11. Hurrem

    Hurrem
    Expand Collapse

    Bilan des films vus en avril :

    2 - Un film sans histoire d'amour : Le Tombeau des lucioles, d'Isao Takahata
    13 - Un film coréen : Mademoiselle, de Park Chan-wook
    12 - Un film dont le rôle principal est tenu par un enfant : Stand by me, de Rob Reiner

    13 - Le premier film que te conseille www.unbonfilm.com : Flipped, de Rob Reiner <3
    Résumé : "Juli Baker croit fermement à trois choses: que les arbres sont sacrés (surtout son très cher sycomore), que les oeufs qu'elle récupère dans son jardin sont un véritable bienfait, et qu'un jour elle embrassera Bryce Loski. Depuis qu'elle a vu Bryce, Juli est tombée amoureuse. Malheureusement, Bryce n'a jamais partagé ses sentiments. Il pense au contraire, que Juli est bizarre. Mais un jour, tout change brusquement..."
    Je ne connaissais pas ce site, et je n'avais jamais entendu parler de Flipped, ce sont deux bonnes découvertes :d
    Flipped est un film sans grande prétention, agréable à regarder et mignon comme tout. L'histoire se passe dans les années 60, ce qui donne un charme particulier au film. Un petit coup de coeur.

    24 - Un film dont l'action se déroule sur 24 heures ou moins : La Chatte sur un toit brûlant, de Richard Brooks
    Résumé : "Après le suicide de son meilleur ami, Brick se réfugie dans l'alcool et s'éloigne de sa femme, Maggie, qu'il soupçonne d'être la cause du drame."
    Très déçue, je m'attendais à autre chose. J'ai pas vraiment accroché, peut-être que je suis passée à côté et que le film mériterait un second visionnage. A part Elizabeth Taylor toujours éblouissante comme d'habitude, j'en ai pas retenu grand chose.

    11 - Un film sur le thème du handicap : Forrest Gump, de Robert Zemeckis
    Résumé : "Forrest raconte sa fabuleuse histoire, celle d'un simple d'esprit se laissant porter par les événements américains les plus marquants du XXe siècle."

    44 - Un film avec un super-héros : Les Gardiens de la galaxie, de James Gunn
    Enfin je l'ai vu ! J'ai tendance à laisser quelques années avant de découvrir un film qui a eu beaucoup de succès, je sais pas pourquoi. :hesite: Je comprends maintenant l'engouement, je me suis un peu réconciliée avec les films de super-héros, mais j'ai trouvé que Les Gardiens de la galaxie ont vraiment un humour à part, et la bande-son est top. Chris Pratt aussi est top d'ailleurs, et Lee Pace je l'aimerais toujours même s'il joue le rôle d'un méchant tout bleu :jv:. Je regarderais la suite, sûrement en 2020 :rire:

    20 - Un film avec un seul mot dans le titre : Pleasantville, de Gary Ross <3
    Résumé : "Pour s'extraire des angoisses d'une famille stressée et divisée des années 1990, David aime s'évader en regardant la télévision et plus particulièrement "Pleasantville", série en noir et blanc datant des années cinquante. Jennifer, sa soeur jumelle, est tout l'opposé de David : elle vit au jour le jour en parfaite harmonie avec le monde moderne. Jusqu'à ce que, par un étrange phénomène, Jennifer et David se retrouvent parachutés à "Pleasantville". Désormais intégrés au casting, ils vont parasiter la série au point de changer la vie bien réglée des protagonistes."
    Avec Tobey Maguire et Reese Witherspoon.
    Chouette film, j'adore l'ambiance des années 50. C'est marrant, mais le film aborde aussi plusieurs sujets importants : émancipation féminine, le rapport à l'art... Je trouve que c'est vraiment un film à voir, même s'il est méconnu.

    16 - Un film qui ne prend pas les femmes pour des quiches : Fargo, d'Ethan et Joel Coen
    Résumé : "Ecrasé par ses dettes, Jerry tente d'escroquer son beau-père en kidnappant sa femme. Pourtant, les choses ne se déroulent pas comme prévu..."
    J'ai d'abord découvert Fargo en regardant la série avec Martin Freeman, la première saison reprend le scénario du film, mais les autres saisons sont des histoires complètement différentes. Il y a quand même pas mal de différences entre la série et le film même si j'ai aimé dans les deux le personnage de l'agent de police. Pour apprécier Fargo, il faut aimer l'humour noir :domokun:

    47 - Un film sur l'amitié féminine : Thelma et Louise, de Ridley Scott
    Résumé : "Deux amies décident de s'offrir un week-end sur les routes de l'Arkansas. Premier arrêt, premiers ennuis. Un évènement va changer définitivement leurs vies."
    Une belle histoire d'amitié, une ode à la liberté, un message féministe, des paysages superbes...Contente de l'avoir enfin regardé. Et cette scène finale !

    Ce contenu n'est visible que par les membres validés. Rejoins-nous ou connecte-toi !
     
    clairebelgato, Rosenrot_ et Tippi ont BigUpé ce message.
  12. Sarah-in-Wonderland

    Sarah-in-Wonderland
    Expand Collapse
    Avaleuse de livres

    Oh c'est génial comme principe!
    Je participerai bien mais je crois qu'il faut que je le fasse sur plusieurs années :rire:.
    J'ai la carte UGC illimité donc je ne regarde presque que des films qui passent au cinéma (déjà que j'arrive pas à voir tout ceux que je veux voir..) et en plus je regarde beaucoup de séries.
    Je ne regarde plus trop de films plus anciens du coup.
     
    Hurrem a BigUpé ce message
Chargement...