Chronique d'une ex-fumeuse #1 — La frénésie des premiers jours

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Sophie Riche, le 2 février 2015.

  1. Sophie Riche

    Sophie Riche
    Expand Collapse
    Giddy goat
    Membre de l'équipe

  2. Rivendell

    Rivendell
    Expand Collapse
    J'ai besoin d'une cure d'Assassin's Creed.

    Je n'ai jamais fumé, et j'en suis fière :ninja: même que ça étonnait des gens, genre ça existe encore des gens qui ne fument pas et qui n'ont jamais touché une clope de leur vie.


    @Sophie-Pierre Pernaut You go girl :supermad:t'es la meilleure, on croit en toi :cheer:
     
    Eif, Sophie Riche et SiBémol ont BigUpé ce message.
  3. Fab

    Fab
    Expand Collapse
    Frisette Chefferie
    Membre de l'équipe

    Le passage où tu vas réveiller ton père m'a définitivement fait prendre conscience d'un truc : si un jour l'une de mes filles touche une clope, j'lui coupe une phalange. J'aime bien dormir peinard.

    (ah et aussi : j'suis TELLEMENT content de jamais avoir commencé à fumer cette merde)
     
    dyspeptique, Leshayaa, Reifferscheidt et 8 autres ont BigUpé ce message.
  4. Pijmoissa

    Pijmoissa
    Expand Collapse

    J'essaye d’être très stricte de ce coté là, j'arrive pas à me priver totalement de fumer, parce que quand quelque chose est interdit il en devient d'autant plus désirable pour moi. Mais c'est vrai que j'ai toujours peur de franchir cette limite, et d'entrer dans la dépendance. Surtout dans les période ou les soirée (ou j'ai tendance à fumer systématiquement) se font de plus en plus fréquente. Par exemple j'ai décidé que je ne fumerai pas de la semaine ni même du weekend et que ça ne me ferai ni chaux ni froid, voila.
     
    Sophie Riche a BigUpé ce message
  5. Fab

    Fab
    Expand Collapse
    Frisette Chefferie
    Membre de l'équipe

    L'addiction au tabac ou le comportement addictif en général ? Je pense qu'une personnalité compulsive peut être accro à à peu près tout...
     
  6. Grumpy

    Grumpy
    Expand Collapse
    <spoiler> Essai </spoiler>

    Moi non plus j'ai jamais fumé! Mes parents ont beaucoup joué là dedans: ma mère a réussi à arrêter définitivement de fumer quand j'étais ado (il lui a fallu des années) et mon père non-fumeur a fait un pari avec moi (si je touche pas à une clope avant mes 30 ans il m'invite au resto où je veux dans le monde, dans le cas inverse c'est moi qui invite...).

    Et c'est un peu ça qui me fait peur, je sais pas si j'arriverais à être suffisamment convaincante pour mes propres enfants si j'en ai :erf: Quand je vois que, malgré la mort récente de mon grand-père à cause de la clope, je vois mon petit cousin se mettre à fumer sous prétexte que "de toute façon il faut bien mourir de quelque chose" je suis assez désemparée.

    En tout cas courage à tout ceux qui essayent d'arrêter :hugs:C'est tout à fait possible à partir du moment où on le fait pour soi.
     
    Rewmi, liuw, Sophie Riche et 2 autres ont BigUpé ce message.
  7. L0lyna

    L0lyna
    Expand Collapse
    Amour sur toi qui lit ce statut ! <3

    Je n'ai jamais fumé, mes parents non plus, ça m'a jamais intéressé.. A vrai dire la clope c'est vraiment un truc que j'ai du mal à comprendre :x.
    Mais là n'est pas le débat :). Bon courage Sophie, je pense que tu as pris une bonne décision pour toi et ton porte-monnaie :d ! On est de tout cœur avec toi :highfive: !

    Ce contenu n'est visible que par les membres validés. Rejoins-nous ou connecte-toi !
     
    dyspeptique, Sophie Riche, Perfume Genius et 1 autre membre ont BigUpé ce message.
  8. Luciole-17

    Luciole-17
    Expand Collapse

    J'ai arrêté de fumer un peu par hasard. Un soir j'étais dehors en train de griller ma clope avec l'orage dehors qui a pété fort. Ca m'a fichu la trouille je suis rentrée avant la fin. Le lendemain, j'avais la bronchite, pas moyen de fumer pendant deux/trois bons jours. Je me suis dit que ça serait l'occasion d'arrêter (en plus mon copain ne fumait pas et n'aimait pas l'odeur non plus)... Pas même deux semaines après, mon mec me quittait. Et là, la pire sensation. J'étais malheureuse, je me suis dit que j'allais faire soirée avec les copains pour me remonter le moral. Mauvaise idée quand tous tes amis fument à l'intérieur, qu'on est en plein hiver et en plus, j'avais amené mon paquet (que je n'avais pas fini). Mon mec m'a largué, j'ai bien le droit de m'en griller une, non ? Je ne sais pas si ça vous l'a déjà fait, mais à un moment j'étais vraiment à deux doigts de craquer (mes amis ne m'encourageaient pas vraiment dans le bon sens non plus 'on est en soirée c'est bon c'est pas pour une clope' (traitres!)). Alors, j'ai plongé ma main dans mon sac jusqu'à mon paquet. Je l'ai sorti du sac, l'ai ouvert et j'ai contemplé les cigarettes. Je ne sais pas ce qui s'est passé dans ma tête mais à ce moment je me suis dit "non". J'ai fermé le paquet et l'ai remis dans mon sac. Et à ce moment précis, je me suis sentie soulagée, mais vraiment. Et de tout le reste de la soirée je n'ai plus eu envie de fumer. C'est comme si je venais juste de prendre la décision définitive d'arrêter (et j'étais une bonne fumeuse). D'ici quelques jours, ça fera un an. Parfois j'en ai encore envie, à un moment je me dis que je me ferais bien une cigarette, mais ce n'est plus de la dépendance, je pense que c'est le souvenir des moments à fumer. Dans le calme, en soirée etc on se souviens qu'on appréciait la cigarette. Mais si je devais en fumer une maintenant, je ne pense pas que je l'apprécierais. Donc, quoi qu'il arrive, ne désespérez pas, vraiment. Il faut une bonne dose de volonté. J'ai réussi à me sevrer alors que je venais de quitter mon job et de me faire larguer...
     
    Calypso, Biscottine, MoBelieves et 6 autres ont BigUpé ce message.
  9. -Raph-

    -Raph-
    Expand Collapse

    Aaaaaah ! Comme je me retrouve !

    J'ai arrêté de fumé il y a bientôt 3 mois, après 10 ans d'une grande histoire d'amour avec la cigarette ! Honnêtement, les 5 premiers jours sont les pires, j'avais comme des bouffées d'envie de fumer qui montait, c'était horrible... mais j'ai tenu bon ! (grâce aux nicorettes notamment et à la super appli Stop-tabac.ch !)
    Passé deux - trois semaines j'ai arrêté mon traitement de substitut nicotinique, et à bientôt trois mois d'arrêt je n'y pense quasiment plus (à part quand j'ai trop bu et que tous mes potes fument à côté de moi... où quand je suis très triste, parce que j'ai toujours eu l'impression que la cigarette était un soutient !)

    Bon j'ai pas spécialement le sentiment de "revivre", mais par contre je me sens très riche, je ne crache plus mes poumons le matin, je ne brûle plus mes fringues par mégarde, je n'ai plus des miettes de tabac ni des cendres partout dans mon appart, je n'ia plus à parcourir 2km sous la pluie / dans le froid le dimanche parce que je suis en rad de clopes et que le 1er tabac ouvert est à perpet... Bref, pas mal d'avantages quand même !!

    Donc accroche toi, ça en vaut la peine, c'est qu'un (trèèèès) mauvais moment à passer ! Un conseil, parles-en beaucoup autour de toi (tu vas saouler tout le monde, mais c'est pour ton bien), ça permet d'être soutenu et fait toi plaisir avec l'argent que tu as économisé en n'achetant pas de clopes, c'est important !!!

    Bon courage, je suis de tout coeur avec toi pour ton passage à la vie de non fumeuse !!
     
    Sophie Riche et Sr@tt ont BigUpé.
  10. valentinesr

    valentinesr
    Expand Collapse

    Spp, ton témoignagne est poignant
    ça coupe directement l'envie de fumer. Bon courage pour le reste, surtout n'abandonne pas!

    J'ai commencé à fumer il y a trois ans, beaucoup trop top, dès mes 15 ans, je commençais à me griller quelques clopes. Ce n'était pas de l'influence, mais l'envie d'essayer, les soirées font qu'on a envie et qu'on y trouve satisfaction. J'ai acheté mon premier paquet. A ce moment, j'étais dans le déni, non je ne fumais pas, une clope de temps en temps le We c'est tout. Puis les joints sont arrivés. C'est l'été, on sort il fait beau, c'est pas grave non? Toute ma vie j'ai considéré la clope comme de la merde, je me rappelle d'une ancienne moi militante anti tabac.
    La fin de l'été, mes amis me raisonnent, je décide d'arreter. Je ne suis plus avec mon copain qui fumait, j'ai quasiment arrête ça reste occasionnel. Puis une clope de temps en temps. Parfois je me rend copte que j'ai très envie, je ne peux pas m’empêcher d'imiter la gestuelle, j'ai envie de prendre une grande bouffée de cigarette.Puis ça se calme, non je n'étais pas dépendante.
    Les beaux jours arrivent, la cigarette réapparait, je retombe dans cette petite habitude: un repas, un café une clope, la sortie des cours, une clope... Les bars en extérieur, je ne compte plus comme je faisais avant. Lorsque je cours, je me rend compte que mes poumons on du mal. J'ai perdu mes capacités sportives. Je me résous à diminuer.
    Encore et encore, je veux arrêter, mais j'arrive pas. Non pas parce que je suis dépendant physiquement. Je peux maintenant passer des semaines sans fumer. Ce qui me fait fumer, c'est l'environnement dans lequel je suis, c'est les sorties, c'est l'envie et mes pensées: au final, on s'en fou, c'est pas une clope dans ta vie qui va te tuer. Ou alors c'est rendre une clope exceptionnel. On est fier quand on ne fume pas, quand on fume, on essaye de déculpabiliser. Aussi, je ne suis pas seule à fumer, autour de moi, pour tout le monde, fumer, c'est une habitude.
    Je me dit que je ne fumerai pas toute ma vie. Au final, j'ai pas vraiment envie d'arreter, c'est pour ça que je n'y arrive pas, j'espère juste que j'arriverais un jour à me dire: ça suffit, on arrête les conneries. ET surtout que ça dure.
     
    Sophie Riche a BigUpé ce message
  11. Hawley

    Hawley
    Expand Collapse
    Retraitée sans scrupules

    Si fière de toi Fofie <3 !

    J'ai arrêté aussi très récemment, mais en mode feignasse : malade du poumon, si tu fumes tu te fais juste mal :yawn: Et ça a traîné donc je n'ai pas pu fumer pendant une semaine complète, et j'étais trop occupée à dormir pour souffrir du manque. Le sevrage le plus pratique, le moins chiant du monde ! L'envie m'a tiraillée depuis (ça va faire un mois) dans les contextes sociaux / petit-groupe-qui-boit-de-la-bière mais c'est davantage une envie qu'un besoin. J'avais acheté le livre d'Allen Carr pour mon copain (qui ne l'a pas lu :cretin:), je l'ai lu et c'est vrai qu'il est vraiment bien foutu, pas culpabilisant et m'a aidé à pas rechuter. Je le conseille sans pression à toutes celles qui tâtent l'idée d'arrêter, ça donne une idée de ce que peut être le sevrage : sans drame, volontaire, avec un grand sourire sur le visage.

    Seul inconvénient : un ex-fumeur est environ 10000 fois plus relou qu'un non-fumeur sur le sujet de la clope :cretin: Pardon d'avance aux madZ fumeuses que je recroiserai à des rencontres, vous aurez le droit de me mettre un taquet sur le crâne :ninja:
     
    Sophie Riche a BigUpé ce message
  12. Chlohus

    Chlohus
    Expand Collapse

    Ce soir je suis rentré de chez le médecin " il faut que j'arrête de fumer "...je commence à lire les articles sur Madmoizelle ... et bim je tombe sur celui-ci . Coïcidence ?
    J'espère trouver les armes !
    Merci pour cet article ! On y arrivera !
     
    Sophie Riche et Malya ont BigUpé.
Chargement...