Chronique d'une ex-fumeuse #4 — Niquons les clichés !

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Sophie Riche, le 11 mai 2015.

  1. Sophie Riche

    Sophie Riche
    Expand Collapse
    Giddy goat
    Membre de l'équipe

  2. Zora la Renarde

    Zora la Renarde
    Expand Collapse

    En cette période où ma toux égale celle d'une fumeuse de 40 ans et où je songe sérieusement à arrêter la nicotine, j'ai bien envie de dire merci.
    Merci.
     
  3. Tazou

    Tazou
    Expand Collapse

    J'ai lu toutes les chroniques et je dois avouer que l'expérience de l'auteure ne correspond pas tout à fait à celles que j'ai pu apercevoir dans mon entourage, mais j'imagine que chacun réagit différemment !
    Je vois par exemple mon grand père, qui a fumé toute sa vie (de ses 18 ans jusqu'à ses 60 ans environ) qui a arrêté de fumer du jour au lendemain et qui n'a plus touché une pipe (oui mon pépé fumait la pipe ou le cigare) depuis presque 20 ans, et bah parfois il a tellement envie qu'il hésite fortement à passer au tabac prendre un paquet de cigare. Il m'a même demandé une fois de lui donner une cigarette ! Donc je pense que la rumeur de "l'envie de fumer est toujours là" n'est pas complètement infondée. Mais comme je le disais plus haut, chacun réagit à sa manière ;)

    J'aimerai tellement arrêté de fumer moi aussi parfois, y a certains jours où je culpabilise énormément en allumant une clope, mais je la fume quand même car finalement la culpabilité s'en va au fur et à mesure de mes inspirations de nicotine.
    J'ai réussi à arrêté une fois, pendant trois mois, mais j'ai replongé je ne sais pas comment. Je n'arrive pas à trouver de "solution miracle" qui me donnerait un déclic qui me permettrait d'arrêter de fumer d'une manière définitive (même les menaces de mon médecin sur mes bronchites asthmatiques chroniques n'y changent rien).

    Je sais que je VEUX arrêter de fumer mais je n'y arrive pas. Certainement l'appréhension, la peur du manque, ou ce genre de petites choses qui font que ma volonté d'arrêter s'amenuise au fur et à mesure du temps. Mais je me dis que c'est un bon début d'y songer, car il y a un an encore je n'y pensais pas une seule seconde, mais désormais l'idée revient petit à petit, s'infiltrant mon cerveau dans la case "idée à produire et à respecter". Seulement, sur ce coup là, je suis lâche et je manque de courage sur le fameux geste "cette fois c'est la dernière"...

    Peut être qu'un jour, moi aussi, j'aurai ce fameux déclic qui fera que je me sente fière de moi sur l'arrêt définitive de la cigarette ! (je me suis toujours dit que le moment idéal pour arrêter sans culpabiliser, c'est lorsqu'on tombe enceinte, mais étant donné que j'ai à peine 23 ans et que j'ai pas envie de gosses avant long time ago, je risque 'd'attendre un certain temps haha !). (et pour le côté sportif, je suis assez sportive et j'arrive à réguler mon souffle d'une manière générale donc ça ne sera pas le déclic haha).

    Bon bref petit pavé probablement inutile mais qui m'a fait du bien, je me rends compte à quel point j'ai la certitude de vouloir arrêter de fumer mais qu'au final je ne fais pas grand chose pour...
     
  4. Pinceau_

    Pinceau_
    Expand Collapse
    Cherche le divin en toi plutôt que le diable chez les autres.

    @Tazou
    Perso j'ai arrêté de fumer depuis 9 mois (:danse:) en lisant le bouquin d'Allen Carr (je fumais depuis 9 ans, j'en étais à un paquet par jour, j'avais aucune envie d'arrêter car je trouvais ça bien chouette de fumer). Et le truc qui m'a fait un peu déclic, entre autres, c'est le fait de vraiment comprendre qu'on y gagne, en arrêtant de fumer. Que c'est pas un sacrifice du tout, que ma vie sera mieux et plus cool (en fait on s'en rend pas compte, mais c'est le fait de fumer qui représente un sacrifice :vieux:). Je te dis ça car dans ton message tu dis entre autres que tu as peur de "cette vie de non-fumeur", du manque, etc. Or je pense (mais ça n'engage que moi et ça diffère pour chacun) que pour arrêter sereinement, il faut vraiment comprendre que 1) ce ne sera pas si difficile que ça (dans le bouquin, l'auteur développe l'idée que ça fait partie de la stratégie marketing des vendeurs de tabac, de faire croire que c'est super dur d'arrêter, alors qu'en fait, l'addiction à la nicotine est relativement faible, et l'addiction psychologique plus importante mais loin d'être impossible à passer), et 2) la vie de non-fumeur est vraiment plus cool (plus besoin de gérer son stock de clopes, plus besoin de sortir fumer dehors quand t'es dans un bar/resto, plus besoin de fumer un peu loin des gens sensibles, plus besoin d'avoir ce petit trac chez des amis "euh on peut fumer chez toi ? t'as un cendrier ?"...).

    Je te dis pas ça façon "faut que t'arrêtes !!!" :lol: pas du tout, juste ton post m'a donné envie de réagir, j'espère que tu réussiras à faire ce que tu veux. :happy:

    Après, moi j'ai encore des envies de clope, surtout "d'avoir un truc dans les mains", surtout quand c'est pendant des périodes d'attente, mais au final : je suis fière de moi de ne plus fumer (grosse victoire quand même), je ne stresse plus sur "faut que j'achète une cartouche, je suis au bout de la précédente", je n'y pense plus trop (genre là ça fait un bail que je n'y ai plus pensé après manger, alors que c'était ma clope préférée, celle de l'après-repas), et puis bon y'a tous les bénéfices pour la santé qui ne sont pas négligeables. (Par contre, j'ai toujours une peau de merde et je souffle toujours comme une vache après une mini-montée :cretin:)
    Et je fais aussi parfois des rêves où je fume, je culpabilise grave dans mon rêve, et je me réveille super soulagée de ne pas avoir "craqué".

    En tout cas, même si parfois j'ai envie de cloper, c'est un désagrément tout petit petit comparé au plaisir de ne plus fumer. :happy: Et j'ai bon espoir de ne plus du tout avoir envie un jour.
     
    Tazou a BigUpé ce message
  5. Tazou

    Tazou
    Expand Collapse

    @Pinceau_

    J'ai parfaitement conscience qu'arrêter de fumer nous permet d'économiser des sous, de la santé, des moments précieux et tout ça, mais malgré tout j'ai du mal à réussir à envisager l'arrêt de la clope malgré mon envie.
    J'ai néanmoins réussi à diminuer, moi qui était à un paquet par jour avant mon paquet dure désormais trois jours environ. Plutôt deux jours et demie en vérité :rire:
    Ça reste un bon début à mes yeux, même si je suppose que cela n'est pas suffisant.

    Après je suppose que la peur du manque ou du "chaipakoifairapré" me bloque considérablement et qui me manque juste le "gros déclic" ... J'espère ne pas devoir attendre d'être fortement malade pour réussir mais je pensais à quelque chose du style si un jour je tombe enceinte là ça sera le gros déclic, je ne connais que trop bien les ravages de la cigarette sur un fœtus (en étant moi même victime) ... Mais étant donné mon jeune âge et que je n'ai aucun instinct maternel (j'ai pas envie de gosses quoi) ça risque de durer un petit moment :rire:

    En revanche, lire un bouquin sur "comment arrêter de fumer", ça ne m'intéresse pas du tout et ça ne m'aidera pas des masses non plus, je ne suis pas du genre à être convaincue de cette manière (de même que les images glauques proposées sur les paquets ...).

    Bah je verrais bien, one day, j'aurai sûrement le coup de folie qui fera que j'en aurai le courage et la volonté 8)

    En tout cas félicitation d'avoir réussi à arrêter et de le prendre aussi bien :)(parce que pour ma part, j'ai un sacré caractère et je pense que les premiers jours d'arrêts de la clope je vais être invivable :rire:)
     
  6. Shinigamylle

    Shinigamylle
    Expand Collapse
    Impératrice des WC, Bisounours à écailles nudiste des pieds et partisane du Saint-Seitan

    Ah, enfin un article qui parle de cette foutue histoire de prise de kilos. Nan nan, arrêter la cigarette ne fait pas grossir du tout, c'est prendre des "mauvaises habitudes" pour remplacer son envie de fumer, qui fait grossir.

    Bref sinon article sympathique, je ne suis personnellement pas concernée mais ça m'a fait plaisir à lire, je vois trop d'amis qui se font insulter de "paresseux qui manquent de volonté" car ils n'arrivent pas à arrêter de fumer, bon sang, tout le monde est différent ! Quand je vois à quel point j'ai galéré (et je le fais quand même toujours un peu de jouer avec) pour arrêter définitivement de me ronger les ongles et me niquer les doigts, malgré toute la volonté du monde et le fait que ça y'a pas de dépendance, alors dire ça c'est vraiment méchant et stupide !
     
Chargement...