Chronique d'une ex-fumeuse #5 — Bilan des 9 mois

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Sophie Riche, le 22 octobre 2015.

  1. Sophie Riche

    Sophie Riche
    Expand Collapse
    Giddy goat
    Membre de l'équipe

    agapanthe7 a BigUpé ce message
  2. Jeanne des brums

    Jeanne des brums
    Expand Collapse
    Il faut savoir ce que l'on aime, et rentrer dans son HLM manger du poulet aux hormones.

    C'est vraiment très agréable de lire des articles de SPP un peu plus sérieux que d'habitude, et écrits avec sobriété. Je ne suis pas fumeuse, je ne l'ai jamais été, et j'espère ne jamais le devenir (encore plus après la lecture de cet article), mais j'ai quand même été passionnée par ton récit et ton parcours en dents de scie. Je trouve cet article (et la série de chroniques écrites à ce sujet depuis janvier) vachement humain, sincère, et convaincant. Si j'étais fumeuse je crois que ça me donnerait envie de me mettre un coup de pied au cul pour essayer de me sortir de ce cercle vicieux. Tu es hyper motivante je trouve, c'est limite un article d'utilité publique.

    En tout cas en lisant tout ça je réalise vraiment la chance infinie de ceux qui, comme moi, n'ont jamais commencé, et ont du mal à concevoir qu'on puisse avoir une addiction aussi violente pour un truc dont le goût est aussi infect. Je crois que je ne remercierai jamais assez mes parents de m'avoir sensibilisée à la nocivité du tabac. J'ai vraiment l'impression d'être épargnée d'un fléau immonde, et je compatis beaucoup avec ceux qui sont empêtrés dedans alors qu'ils aimeraient en sortir ou n'y être jamais entrés.
    Je te souhaite beaucoup de courage, ainsi qu'à toutes les personnes qui essaient d'arrêter :fleur:.
     
    MilkyCakeOh, Sophie Riche, dyspeptique et 6 autres ont BigUpé ce message.
  3. WonderLeez

    WonderLeez
    Expand Collapse
    2016, c'est d'la marde.

    "Ça m’a semblé durer des années" :fleur:
    Je n'ai jamais fumé et ça ne me tente absolument pas, surtout avec tes articles si bien écrits.

    Courage à toi !
     
    #3 WonderLeez, 22 octobre 2015
    Dernière édition: 26 octobre 2015
    Sophie Riche a BigUpé ce message
  4. Aalia

    Aalia
    Expand Collapse
    la vieille

    Bienvenue dans la vie sans cigarette !
    Perso je compte désormais en années et non plus en mois.. bientôt... 8 ans !
    Je confirme le plus dur ça a été le début, par contre moi étant quelqu'un de très addictif qui plonge facilement dans l'excès, je n'ai pas refumé une seule fois depuis, trop risqué.
    Je rêve parfois la nuit que je fume, même encore maintenant, je me réveille avec la certitude que bon j'en ai grillé une petite c'est fou...
    J'avais lu Allen Carr aussi, c'est un livre très psychologique, mais la cigarette est psychologique à 90% de toute façon. ça m'avait donc énormément aidé.
    J'ai pris du poids, 7 kilos dans l'année, que j'ai reperdu l'année d'après assez facilement puisqu'ils étaient récents, et même un petit peu plus. je me suis mise un peu au sport, et à 30 ans j'étais nettement plus en forme qu'à 20.

    Par contre il y a une de tes déclaration que je ne peux pas laisser passer (;)) c'est quand tu dis que tu es devenue non fumeuse. c'est faux. Tu as franchi un cap de non retour en devenant fumeuse, tu le seras à vie. tu es une fumeuse qui a arrêté de fumer, et devras rester vigilante toute ta vie. un non fumeur, à la rigueur, il accepte une clope par an ou par mois si ça le tente mais pour les gens comme nous, c'est zéro.

    Mais comme motivation...
    Fini les vêtements qui puents !
    Fini les dimanches de honte à faire des kilomètres en bagnole pour trouver LE pauvre bar qui va nous vendre 10 euros le paquet d'une marque qu'on aime pas trop en plus !
    Finies les douleurs bizarres dans la poitrine !
    Fini de dépenser une fortune en fumée (et aujourd'hui plus que jamais si j'ai bien suivi)
    Fini de se demander quand est ce qu'on va pouvoir en griller une !
    Fini d'être le bon pigeon de l'industrie du tabac qui est littéralement pétée de fric à s'en craquer les poches et qui écrase le monde (après l'afrique, nouvelle cible : le chine.. c'est écœurant)
    Et on découvre le goût et les odeurs, qu'on pensait ne pas avoir perdus.. eh bah si !
    Et on découvre ce que c'est que de récupérer son souffle en 10 secondes après avoir couru après le bus...
    Et surtout (désolée) on découvre que ce qu'on nous reproche est totalement vrai. Oui on pue à 10m, oui la clope est tenace, non ouvrir la fenêtre ça ne suffit pas.
    Et le pire, à mon âge, on découvre que oui, fumer tue. La preuve. Re-la preuve. Re-la preuve.. :sad:
     
    Thad Paï, claironh, MilkyCakeOh et 7 autres ont BigUpé ce message.
  5. Nabz

    Nabz
    Expand Collapse

    J'ai arrêté de fumer à peu près au même moment que Sophie, moi aussi avec le bouquin de Carr. J'ai pris cinq kilos en deux mois, me suis mise au sport, et j'ai finalement rechuté...
    Au final, même si c'est avancer avec les yeux bandés, je sais que c'est possible d'arrêter mais que ce n'était peut-être pas le bon moment pour moi (oui, je sais, il y a toujours un bon moment pour arrêter, plus tard c'est trop tard etc). J'habite dans un pays où le paquet coûte trois euros, pour ma défense :facepalm: D'autres dans mon cas (histoire que je me sente un peu moins coupable) ?
     
    -June- et Sophie Riche ont BigUpé.
  6. Manhole

    Manhole
    Expand Collapse

    @Nabz Je suis d'accord avec toi même si ce n'est pas très politiquement correct. Il est vrai que si on peut décider d'arrêter quand on veut (je veux dire "prendre la décision" d'arrêter, pas forcément y arriver) il y a parfois des moments qui n'y sont clairement pas propices. Je pense, et ce n'est que mon avis, que lorsqu'on est dans une situation de fort stress ou quand on vit une situation difficile ce n'est pas forcément le bon moment. C'est peut-être un peu facile de dire ça, mais je me vois mal me rajouter une dose de stress au stress que je vis déjà.
     
    Catsounette a BigUpé ce message
  7. Set Bioskop

    Set Bioskop
    Expand Collapse
    In my sweet submarine

    Bon on va commencer par la base. Je fume et je n'ai pas envie d'arrêter, même si je connais tous les méfaits du tabac. Je ne me permettrais jamais de jeter la pierre sur quelqu'un qui ne fume pas ou qui essaye/veut d'arrêter. En revanche, j'ai un peu beaucoup de mal avec cette tendance à mépriser ou faire culpabiliser les fumeurs sous prétexte que le tabac "c'est mal pour soi et les autres". J'ai encore plus de mal avec les personnes qui osent dire à un(e) aspirant(e) à une vie sans fumée qui rechute : "tu n'as aucune motivation, détermination volonté".

    Arrêter de fumer seul(e) est pratiquement impossible, surtout si on le fait à cause d'injonctions diverses ou pour faire plaisir à autrui. L'addiction à la cigarette est la même que celle à la cocaïne. C'est là que la clope est vraiment vicieuse. Aucun effet sur le cerveau, aucune perturbation du comportement. Le produit est accepté par la société. Sauf que c'est une drogue. L'addiction à la clope est une addiction dure.

    Une chose qu'on oublie souvent de relever, de dire aux personnes qui veulent arrêter : elles vont perdre un plaisir. En contre partie elles vont en regagner plein ! @Aalia les a très bien résumé. Mais elles doivent être conscientes que fumer était un plaisir qu'elles n'auront plus jamais, bien que l'idée, le souvenir, reste toujours gravé quelque part dans la mémoire. La rechute, les dents de scie et montagnes russes sont les premières preuves d'une évolution.

    Et sinon force, amour et courage à toutes celles qui tentent d'arrêter ! Comme disait Yoda : "Do or do not. There is no try."
     
    Black Phillip et Chloé P. ont BigUpé.
  8. Chloé P.

    Chloé P.
    Expand Collapse
    Ancienne rédactrice sur la rubrique Devenir Adulte

    Je trouve que c'est super important d'encourager les gens qui ont décidé d'arrêter de fumer car ça agit comme une drogue douce, avec tout ce que ça comporte d'addictions, d'habitudes et de réflexes, et c'est difficile pour les non-fumeurs de s'en rendre compte (je suis non-fumeuse). Sans compter que ça demande un vrai effort pour se décider à arrêter de fumer donc big up aux madz qui galèrent mais essayent!! :top:

    Cela dit, @Set Bioskop je fais partie de ces gens qui culpabilisent les fumeurs (mais je ne les méprise pas pour autant, loin de là) :
    Ce contenu n'est visible que par les membres validés. Rejoins-nous ou connecte-toi !

    D'autre part, les fumeurs -indirectement et involontairement bien sûr- confisquent du confort/de leur liberté aux non-fumeurs. Je m'explique : tu es en soirée chez un pote qui fume? Bim t'as plus qu'à t'isoler où passer pour la chieuse qui demande à ce qu'on ouvre les fenêtres ou à ce qu'on fume loin d'elle. Tu es dans la rue et tu marches derrière un fumeur? Bah faut changer de rythme pour le doubler ou le laisser prendre de la distance. Tu es au restaurant, il fait beau et tu veux profiter de la terrasse? Eh bien non, car il y a des fumeurs partout. Personnellement, je ne supporte pas la fumée de cigarette et j'en ai marre de passer pour une emmerdeuse parce que j'aimerais bien pouvoir respirer. Notre liberté s'arrête là où commence celle des autres, enfin sauf si tu es fumeur auquel cas on tolère des dépassements... Et je ne dis pas que les fumeurs sont mal-aimables, exaspérés ou en veulent aux non-fumeurs-absolus dans mon genre hein, la plupart sont très compréhensifs, au contraire!
     
    Faye, Azeliaa, lapinounette et 2 autres ont BigUpé ce message.
  9. Pinceau_

    Pinceau_
    Expand Collapse
    Cherche le divin en toi plutôt que le diable chez les autres.

    Moi ça fait maintenant 1 an, 1 mois et 10 jours environ que j'ai arrêté. :happy: Je ressens toujours, rarement, des envies de fumer, surtout quand je suis énervée. Mais je suis toujours aussi heureuse d'avoir arrêté. Je rêve parfois que je refume et généralement, dans mon rêve, je m'en veuuuux grave, genre je suis là "Mais pourquoi j'ai fait ça ? mais je suis trop conne ! ça y est c'est foutu j'ai refumé je vais replonger :slap:" et ensuite je me réveille et je suis soulagée. :rire:
    Bon j'avoue parfois je sens la fumée de cigarette des autres et à la fois j'aime bien et j'aime pas. :ko:

    En tout cas courage à tous.tes ceux et celles qui arrêtent, vous pouvez le faire, c'est carrément possible ! :supermad:
     
    -June-, Black Phillip, dyspeptique et 1 autre membre ont BigUpé ce message.
  10. Aalia

    Aalia
    Expand Collapse
    la vieille

    @Pinceau_ aarf j'ai exactement les mêmes rêves. C'est comme un vieux regret que le cerveau cherche à classer j'ai l'impression.
     
    Pinceau_ a BigUpé ce message
  11. Pinceau_

    Pinceau_
    Expand Collapse
    Cherche le divin en toi plutôt que le diable chez les autres.

    @Aalia Ouais bah ce serait cool que le cerveau classe ce vieux regret dans un tiroir du fond d'une commode dans une pièce fermée à clé dont on aura jeté la clé dans un volcan. :scream:

    :lol:
     
    Margay a BigUpé ce message
  12. Set Bioskop

    Set Bioskop
    Expand Collapse
    In my sweet submarine

    @Sapristi Sauf que tu pourras faire culpabiliser et entraver le plaisir d'un fumeur autant que tu veux, si la personne ne souhaite pas arrêter, elle n'arrêtera pas. La décision doit venir d'elle, après, une fois qu'elle a décidé d'elle-même d'arrêter, qu'elle s'est résolue à l'évidence et qu'elle est prête à entamer ce combat contre la clope, là tu peux devenir un soutien, l'aider de manière utile et durable, surtout quand elle a envie de nicotine ! Mais la forcer à arrêter, lui marteler les raisons de pourquoi c'est mal de fumer, n'aura que l'effet inverse. Du moins c'est mon point de vue. :d
     
    Celmila, Black Phillip, Nunnally et 2 autres ont BigUpé ce message.
Chargement...