Cinéma scandinave

Sujet dans 'Forum Cinéma / DVD' lancé par miss-ter, le 26 novembre 2006.

  1. miss-ter

    miss-ter
    Expand Collapse
    Tumble in the wind

    Puisque personne ne s'est jeté à l'eau à partir de l'idée de Cherry-blo, j'essaie !

    Alors : qu'est-ce que vous connaissez du cinéma scandinave, des réalisateurs particuliers (Lars von Trier et ses amis du dogme 95, Kaurismäki, Dreyer), ou des petites perles moins connues comme l'adaptation du roman de Knut Hamsun, La faim, par Henning Carlsen ?
    En ce qui me concerne c'est, je crois, tout ce que je connais, ce qui est assez limité. J'ai il me semble vu tout ce qu'on peut trouver de Lars von Trier en France sans trop se casser (de Element of crime à Manderlay en passant par sa série Riget) et il y a ce que j'aime, et ce à quoi je ne comprends rien ! Pour les autres, j'en ai vu moins, mais compte rattraper le temps perdu.
    Je sais pas quoi dire d'autre, ni si j'ai bien compris le concept ;)
     
  2. Ambre

    Ambre
    Expand Collapse
    Hyène

    Je n'ai vu de Bergman que son adaptation de La Flûte enchantée, mais tous ses films me tentent. J'aime évidemment Lars Von Trier, je connais moins bien le Dogme 95 entier. Kauristami aussi me fais bien envie !! Ainsi que trois films : Festen, Italian for Begginers, et Together.
    Voilà, donc je ne peux pas vraiment parler du Cinéma scandinave parce que je le connais trop peu, je peux juste parler des aspects que j'ai envie de connaître. (moi je suis attirée!)
     
  3. Mademoiselle Coco

    Mademoiselle Coco
    Expand Collapse
    a un magnifique brushing

    Ben moi, sans être une parfaite connaisseuse, j'adore. J'aime bien cette image sans fioriture, directe, des cinéastes qui refusent de prendre des pincettes avec leurs spectateurs, qui leur balancent tout à la figure, et après, à nous de nous dépêtrer avec ça. J'aime bien la façon dont ils réussissent à dépeindre la violence quotidienne de la vie (enfin, pas de toutes les vies, on se comprend). J'aime bien cette volonté de ne rien sublimer. J'aime bien cet érotisme froid et naturel, genre Breaking the waves (parce que faire de l'érotisme avec une jolie lumière, une jolie musique et une nana gaulée comme Penelope Cruz, c'est facile franchement). En gros, j'aime bien cette façon d'affirmer "la vie c'est comme ça, et la montrer autrement, ce serait mentir", une sorte d'honnêteté artistique qui se dégage de l'ensemble du cinéma scandinave, qui est pour moi très lié au protestantisme "européen" (parce que je ne peux pas me dire que le protestantisme américain de "La passion du Christ" est le même que celui des pays nordiques style "Festen"...).
     
  4. Mademoiselle Coco

    Mademoiselle Coco
    Expand Collapse
    a un magnifique brushing

    :o Merci !!

    Pourquoi tu n'es pas d'accord sur le coup du protestantisme ? :rolleyes:

    Bon, je ne connais pas Kaurismäki (oui, honte à moi, je sais), mais je crois que ça vaut le coup que je me penche un peu sur son cas !!!
     
  5. siorac

    siorac
    Expand Collapse
    Plus amoureuse

    Je connai trop peu, j'avoue. Mais j'adore. Festen a été une vraie révélation pour moi. Je suis très d'accord avec Mademoiselle Coco, et j'ajouterai que j'aime assez la litérature aussi. J'adore la littérature (un peu moins le ciné mais bon) russe, et la première fois que j'ai lu un bouquin finlandais j'ai pensé que ce serai la même chose: en fait pas du tout! Je suis une grande fan de Arto Paasilinna, qui se rapproche du cinéma scandinave par deux aspects: rendre le quotidien le plus hideux très beau tout d'un coup, sans artifices. Et allez chercher "la petite bête noire" même chez les gens qui ont l'air les plus gentils du monde!
     
  6. Ambre

    Ambre
    Expand Collapse
    Hyène

    Ah, en littérature scandinave je m'y connais un peu mieux mais je veux pas faire du hors-sujet ! :confused:
     
  7. Ambre

    Ambre
    Expand Collapse
    Hyène

    De ce que j'ai lu, le rapport homme-nature est réellement omniprésent, il y a quelque chose de très doux, de simple et d'authentique, que j'aime énormement. Je pense à Tarjei Vesaas (Les Oiseaux, Palais de Glace...), au seul Knut Hamsun que j'ai lu (Sous l'étoile d'automne), et à Selma Lagerlof et Jorn Riel, notamment. Il y a aussi les histoires et legendes, mais rien de grossier et de mytholo bon marché, ç'est fin et subtil. J'adore ! Mais je ne saurais pas faire le parraléle avec le cinéma Scandinave, je n'en connais pas qui ressemble à cette facette de leur littérature que j'apprécie.
    Chez les contemporains, il y a Erden Loe mais il ne vaut pas la peine qu'on s'y arrête. On peux citer Karen Blixen, Andersen...
     
  8. Ambre

    Ambre
    Expand Collapse
    Hyène

    Pour ce qui est du rapport homme/nature, il ne s'agit que de mon sentiment, quelle est ta perception de ça ?
     
  9. Reiyel

    Reiyel
    Expand Collapse
    Mélange instable

    Perso je connais que Lars Von Trier et Bergman, et j'aime beaucoup. Même si pour le premier j'ai été un peu déçue par Manderlay. Après j'me sens pas du tout assez "calée" pour en dire plus, j'pense pas pouvoir généraliser avec 4-5 films et deux réalisateurs :-/
     
  10. Ambre

    Ambre
    Expand Collapse
    Hyène

    Question bien comprise ! Tiens, le film a l'air pas mal, dommage que moi école demain
     
  11. Mademoiselle Coco

    Mademoiselle Coco
    Expand Collapse
    a un magnifique brushing

    Il devrait y avoir bientôt un article (de ma pomme) sur le Dogme 95 *suspense suspense*.

    Et pour le protestantisme européen/américain, je vais essayer d'expliquer.

    Quand je vois les protestants américains, en dehors du fait qu'on considérerait leurs mouvements comme une secte pour moins que ça chez nous, je dirais c'est tres démonstratif. Ils aiment beaucoup les courants charismatiques, les rassemblements de 3000 personnes avec des pasteurs qui ressemblent à Nikos Aliagas un soir de finale de Starak. Pour moi, c'est vraiment une "foi de l'extérieur", qu'on montre. Et plus on la montre, et plus on croit. Et le protestantisme américain est empreint de bons sentiments, d'une moralité collective plus qu'individuelle, dans le sens "on fait/ne fait pas les choses pas pour soi mais pour sa communauté, pour l'image qu'on va donner. Il suffit de voir "7 à la maison" pour comprendre ce que je dis je pense !!! (oui, j'avoue, mon analyse est complètement subjective, partiale et peut-être infondée, mais c'est comme ça que je le ressens, et je ne veux blesser personne).

    A l'inverse, le protestantisme européen est une foi "de l'intérieur", où tout se passe au niveau de l'individu. La responsabilité individuelle y est prépondérante. C'est une foi beaucoup plus austère (dans le sens de "pas mise en scène"), où on accepte un peu sans broncher les bons et les mauvais côtés de la vie. Ca ne veut pas dire qu'il n'y ait pas de volonté de "changer le monde", mais il y a une sorte de résignation avec son destin. En gros, je crois que c'est plus centré sur l'individu et sa relation directe avec Dieu, la communauté n'est pas essentielle pour vivre sa foi.

    Hum, je ne sais pas si c'est plus clair... Et je me demande si je ne me laisse pas un peu trop influencée par les séries américaines débiles qu'on peut avoir en France...
     
  12. Mademoiselle Coco

    Mademoiselle Coco
    Expand Collapse
    a un magnifique brushing

    \o/ Es lebe Max Weber \o/ ;)
     
Chargement...
Sujets similaires
  1. Aki
    Réponses :
    23
    Affichages:
    4470
  2. PtiteNoli
    Réponses :
    1
    Affichages:
    1037
  3. Mérovia
    Réponses :
    21
    Affichages:
    2005
  4. lisa-loup
    Réponses :
    49
    Affichages:
    7077