Cinq ingrédients naturels pour lutter contre l'acné — #AcnéWeek

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Virginie, le 19 septembre 2016.

  1. Virginie

    Virginie
    Expand Collapse

  2. Alawon

    Alawon
    Expand Collapse

    J'ajouterais qu'une cure de bardane pendant plusieurs mois fait des miracles ... Il faut juste survivre à la première semaine, où tu fleuris, mais grave. #calculatrice #bondieufilezmoiunmasque
     
    Onamam et Virginie ont BigUpé.
  3. Siglyra

    Siglyra
    Expand Collapse

    Parlant d'experience, les traitements naturels sont bons pour l'acne leger ou celui qui apparait de temps en temps en cas de stress/pollution etc (les "petits boutons")... En cas d'acne hormonal, severe ou persistant, allez chez le dermato. Tous ces produits aident mais ne feront rien disparaitre.
     
    Chambray, Yunaa23, Ultra Boulette et 3 autres ont BigUpé ce message.
  4. Krankhaus

    Krankhaus
    Expand Collapse


    Je ne suis pas du tout d'accord avec ça, simplement il faut être patient (je sais que c'est difficile dans ce cas là) voir traiter le fond (alimentation, hygiène de vie) tout simplement!

    Pour ma part il a fallut 6 mois (ce qui est relativement peu) après l'arrêt de la pilule pour que ma peau arrête de m'infliger des crises d'acné (chaines de gros boutons qui mettent des semaines à partir et laissent des cicatrices) à chaque moment de stress.

    Voici ma routine :
    - Démaquillage à l'huile de noisette (elle se veut réequilibrante et est idéale pour ma peau au combo grasse-ultrasensible)
    - Nettoyage avec le gel nettoyant réequilibrant CATTIER à l'aloé vera et huile de noisette, rinçage à l'eau
    - Eau florale de lavande en guise de lotion (à ne pas oublier si on rince à l'eau, car en plus des bienfaits qu'elle procure, elle permet d'éliminer le calcaire présent dans l'eau)
    - Hydratation avec une crème légère BIO, la plus naturelle possible ou quelques gouttes d'huile de noisette
    - Une noisette de gel d'aloé vera pur

    En plus de cela j'ai essayé à ce moment là de boire beaucoup d'eau (j'en suis à 3L par jour, je sais que beaucoup, mais ça c'est personnel et pour d'autres problèmes aussi..), car je devais être à 0.5L seulement à cette époque, et depuis ma peau a incroyablement changé : mes pores se sont resserrées et j'ai moins de points noirs.
    Concernant les boutons, je dois en avoir un ou deux petits qui arrivent avant mes règles, mais ils partent vite et ne laissent pas de cicatrices.

    Il ne faut pas non plus oublier de manger sainement, sans quoi l'acné ne partira jamais..
    Pour ma part je suis persuadée qu'il n'est pas nécessaire de passer par des traitements qui vous ruinent la santé.
     
    RougeCeriz a BigUpé ce message
  5. KYN

    KYN
    Expand Collapse
    Ohooohooooh-ohoh-oooh

    Ça m'a toujours perturbée cet argument du "naturel". Par opposition à quoi ? Et pourquoi ça serait mieux ?
     
    Dalice1234, Chambray, Roanne et 2 autres ont BigUpé ce message.
  6. Siglyra

    Siglyra
    Expand Collapse

    @Krankhaus Ce n'etait pas mon intention de mettre de cote completement les traitements naturels; chaque cas est unique, et tu as ete effectivement chanceuse que ton acne disparaisse apres 6 mois. J'ai laisse tombe l'idee d'etre patiente apres plus d'un an d'acne sur le visage et le dos, malgre un paquet de changements dans ma routine et mon alimentation. Je prends Roaccutane et ca marche, et les effets secondaires sont dans mon cas legers. Je voulais juste souligner que les traitements externes ne fonctionnent pas sur tous les acnes et que dans ce cas il est preferable d'aller voir un professionnel.
     
    Chambray, Roanne et Allitché ont BigUpé ce message.
  7. Krankhaus

    Krankhaus
    Expand Collapse

    @Siglyra
    Je comprends qu'il n'est pas toujours évident d'être patiente, pour ma part j'étais vendeuse au début ou j'ai eu ces crises d'acné et il était vraiment très difficile de supporter le regard des gens (on a l'impression de perdre toute crédibilité :/), je pense que si je n'avais pas été au chômage par la suite j'aurai repris la pilule pour éviter tous ces inconvénients !

    Ce que j'ai contre ces traitements c'est que j'en ai pris aussi quand j'étais ado, et oui sur le moment ça a marché, mais au final quand j'ai arrêté, ça revenait..


    @KYN Ca serait mieux tout simplement parce que de nombreux traitements, même la pilule, font énormément de mal à ton corps ?
    Pour ma part tous les médecins que j'ai vu ont eu tendances à partir directement dans des traitements de choc, alors que finalement j'ai réussi à les régler avec des produits plus naturels (par naturel j'entends des produits qui n'ont pas été excessivement modifiés, des produits de base: huile végétale, eau florales, etc).
    Je prends l'exemple de mes cystites qui revenaient au moins 2 fois par mois, tous les médecins me prescrivaient des antibiotiques, j'enchainais alors sur des mycoses, des aphtes et une nouvelle cystite. Ça a duré un an comme ça. Après quoi j'ai fait quelques recherches et j'ai acheté des gélules de canneberge, les médecins m'ont toujours dit que c'était des idées et que ça ne changerait absolument rien, pourtant, suffisamment dosée, c'est la canneberge qui fait que je n'ai pas revu un médecin pour une cystite depuis 2 ans maintenant.

    Par exemple, un ami avait pris roaccutane, bien sûr l'effet a été magique sur son acné durant le traitement, mais un an après l'arrêt de celui-ci, ses muscles en ressentaient encore les effets, il ne pouvait pas porter un pack d'eau sans que ses muscles le fassent souffrir.

    Après je suis consciente qu'on ne peut pas tout soigner de façon naturelle, mais étant assez sensible dans l'ensemble, je réagis mal aux antibiotiques et lorsque je dois en prendre je sais qu'il y aura des effets secondaires qui vont suivre. C'est ce qui me pousse à faire des recherches et me tourner ainsi vers des solutions plus "saines" pour mon corps.
     
    Roanne a BigUpé ce message
  8. 3

    3
    Expand Collapse
    Life sucks

    D'après mon dermato, pour mon cas perso, il fallait éliminer les produits laitiers de mon alimentation (euh... impossible de renoncer au fromage<3) et changer de pilule (bon ok). Sinon pour pallier aux petites imperfections tenaces, je me concocte des préparations à base d'aloe vera pur et d'huiles essentielles à appliquer ponctuellement sur la lésion, et je fais un masque à l'argile rouge et un gommage doux tous les 10j environ. Pour une peau d'adulte mixte, réactive et hypersensible ça a l'air de pas mal marcher...
    Ah et j'ai éliminé ma principale cause de stress en changeant de boulot... radical, ça...
     
  9. Allitché

    Allitché
    Expand Collapse
    C'est juste que c'est pas juste quoi.

    @KYN @Siglyra @Krankhaus Vos remarques me font penser que j'ai toujours pensé que d'un point de vue thérapeutique, il fallait prendre en compte et la médecine occidentale, basée sur un corpus scientifique, et les médecines alternatives (dont certaines sont issues de siècles de pratique, donc quelque chose de bien plus empirique, mais quand même médecine traditionnelle dans ces régions en question avec cursus et formation encadrés et tout donc bon, moi j'ai de la peine aussi aux personnes qui rejettent en bloc tout ce qu'elles amènent). En plus, avec les dérives pharmaceutiques, c'est facile de tomber d'un extrême à l'autre :rolleyes:
    Seulement, je ne trouve pas que beaucoup de médecins aient cette approche là, où le choix est donné au patient, et c'est ça qui m'agace. (Le système de santé non plus d'ailleurs...). L'attitude cartésienne paternaliste a des limites. Oui un médicament apporte quelque chose parce qu'il suit tel mécanisme mais une personne peut individuellement très mal réagir, et il faut l'écouter; je sais pas, elle a genre vécu toute sa vie avec son corps, elle connaît ses réactions? Du coup, ce n'est pas étonnant que certaines personnes trouvent dans d'autres alternatives des réponses à leurs questions ou malaises face au corps médical disons plus "old school".
    Je parle bien d'un point de vue thérapeutique, dans le sens qu'on ne connaît pas TOUS les mécanismes du corps (et je pense qu'on tend à oublier l'influence de ce qui se passe dans nos tête aussi). Du coup, c'est pour ça que je ne trouve pas qu'on doive nier tout le reste :fleur:
    (bref, c'est mon côté coup de gueule qui revient).

    D'un point de vue perso, j'ai essayé plusieurs médicaments mais leurs effets s'arrêtaient après le traitement. Idem pour l'acupuncture. Du coup j'en ai déduit que mon acné est hormonal (car en plus sensible au sommeil et aux règles...), et que je ne peux rien faire sinon vivre avec, toute ma vie, sinon le soulager. Ma vie a beaucoup changé durant des dernières années mais je pense que le truc le plus radical reste avoir assez de sommeil et ne pas désespérer juste avant mes règles et les poussées qui vont avec. Dans ces moments-là, un bon nettoyage soulage l'impression d'étouffement de la peau, et je peux mettre un peu d'HE si les boutons éclatent, mais c'est superficiel pour mon confort, ça ne règle pas le problème (ce qui ne veut pas dire que c'est pas bien!). Juste que depuis que je l'accepte, je vis mieux aussi mon acné.
     
    Arenaria, Charuru, Roanne et 1 autre membre ont BigUpé ce message.
  10. Tzig0ne

    Tzig0ne
    Expand Collapse

    Je suis totalement d'accord avec @Siglyra.
    J'ai une hygiène de vie qui je pense est plutôt bonne, en tout cas bien meilleure que celle que j'avais ado, et j'ai pourtant eu plus de boutons dans ma vie d'adulte.

    Le dérèglement androgénique, qui est souvent la cause d'une acné persistante post ado, ne se règle absolument pas en buvant de l'eau et en mangeant varié.
    Je ne nie pas que dans certains cas, ça aide. De toute façon ça aide dans beaucoup de questions de santé.

    Mais il ne faut pas perdre de vue qu'en ramenant systématiquement les peaux acnéiques à une hygiène de vie "pas suffisamment bonne", on culpabilise des tas de gens malades, qui souffrent déjà bien assez de leurs boutons.
    "Tu as des boutons ? Regarde ce que tu manges aussi !" Dans l'immense majorité ds cas, c'est sans rapport. Et c'est une pression sociale de plus. Ta peau est malade, mais c'est de ta faute.
    Et pour peu qu'un bout de chocolat coïncide avec un bouton le lendemain, je te raconte pas la déprime.

    Pour ma part je suis passée par Diane 35, que j'ai très bien supporté des années, jusqu'à ce que ça ne soit plus le cas. J'ai ensuite eu de l'Androcur/Provamès pendant des années (là coté taux d'hormones, Diane c'est rien du tout :hesite: ), qui m'a vraiment soulagé au quotidien, plus aucun bouton, jusqu'à ce que je ne supporte plus non plus (coté gynéco).
    Petit à petit j'ai réussi à réduire et supprimer ce soutien hormonal, j'ai toujours quelques boutons, mais rien de comparable avec ce que j'ai pu lire avant.

    Notez d'ailleurs que dans un traitement hormonal les hormones peuvent être naturelles ou de synthèse... donc l'argument du "produit naturel" VS "pilule chimique" ne veut pas dire grand chose.

    Après au global je suis ok avec vous sur la médecine allopathique qui soigne des symptômes bénins avec des lances flammes, sans se préoccuper tellement des causes.
    J'en ai aussi fait les frais (typiquement côté gynéco, la moindre gêne et on crame tout à l'anti-mycosique avant d'avoir fait le moindre prélèvement :annoyed: ). On m'a aussi prescrit des tas de crèmes et d'antibio inutiles mais violents pour mon acné, un gynéco m'a même prescrit un antibio photosensibilisant sans grande précaution, 1h en voiture plus tard, et j'avais la moitié du visage cramé ! :scream:

    Mais je crois qu'il ne faut pas tomber dans l'extrême inverse.
    Ça fait un petit moment que ma peau m'a faite réaliser qu'elle s'en sort beauuucoup mieux sans crème hydratante ni savon. D'ailleurs ma peau n'est depuis ni grasse, ni mixte, ni sèche... Elle est bien. Mais elle est acnéique. Et c'est une maladie, pas une question d'hygiène.

    Coeur Coeur :fleur:
     
    Chambray, Charuru, Onamam et 7 autres ont BigUpé ce message.
  11. Tzig0ne

    Tzig0ne
    Expand Collapse

    Alors moi un truc que j'ai découvert ces dernières années, c'est de mettre de l'anti-inflammatoire local sur les boutons.
    Sachant que mes boutons à moi, que j'appelle peu affectueusement "big mac", je les sens arriver 48 à 72h avant leur rougeoyante apparition. Dans le genre kyste qui va sortir des profondeurs de l'enfer, m'voyez ?

    Du coup solution totalement pas naturelle, un jour où on m'avait prescrit une crème AI suite à un coup avec gros œdème... J'ai tenté la dite crème sur un Big Mac en gestation qui me tiraillait follement.
    Déjà ça a bien réduit la bête le jour de la sortie, moins rouge, moins gonflé... mais surtout ça m'a beauucoup soulagé au niveau de la pulsation douloureuse ressentie avant que ça pète.
    Ça n'a l'air de rien, mais ne pas le sentir, et donc ne pas y penser, ça change tout à ma capacité à faire avec ou non.

    Alors évidemment à faire avec parcimonie, mais ça m'a pas l'air pire que les crèmes décapantes belles et bien prescrites par des dermato... Là je pèle pas, et ça soulage.

    Jusque là j'avais tenté le dentifrice, le glaçon, le concombre... mais ça ne m'a jamais paru convaincant ces soit-disant anti-inflammatoires.
     
    Roanne et Allitché ont BigUpé.
  12. naelia

    naelia
    Expand Collapse
    Be a rainbow, not a shadow!

    Super article, faut vraiment que j'achète du tee trea et je ne connaissais pas les vertus du charbon ! Par contre une phrase m'a interpellée :
    De quelles toxines parle-t-on? La pollution? (je sais pas si c'est vraiment une toxine ou juste de la crasse)
     
    #12 naelia, 19 septembre 2016
    Dernière édition: 19 septembre 2016
    Roanne et Allitché ont BigUpé.
Chargement...