Coincée du colon, je vis une constipation forcée

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Sophie Riche, le 11 mars 2014.

  1. Sophie Riche

    Sophie Riche
    Expand Collapse
    Giddy goat
    Membre de l'équipe

  2. Lysaelle

    Lysaelle
    Expand Collapse
    Etat larvaire

    Merci pour ce génial article où je me retrouve totalement ...

    Les après-midi à se tortiller, à suer littéralement parce que là, maintenant, il faudrait y aller mais c'est juste physiquement impossible, alors que pourtant tu en as envie...

    J'ai passé mes années de lycée en internat, à ne pouvoir aller aux toilettes que le week-end, à rentrer en douce les après-midi dans les dortoirs pour utiliser les toilettes handicapés (les seules à ne pas être ouverte en haut et en bas) et à souffrir, apparemment la seule dans ce cas.

    Aujourd'hui, ma vie professionnelle et personnelle est complètement impactée par cette "constipation" et ça peut parfois être un enfer...

    Merci SPP. La consteampation situationnelle vaincra(cra)!
     
  3. kaligan

    kaligan
    Expand Collapse
    Vacances éternelles !

    Et les prouts ? Comment vous faites ? Ca compte aussi ? Au bureau, j'attends quand même que tout le monde soit parti en tournée pour être trankilou à nucléariser les toilettes. Bonheur du ventre vide ! Courage à vos intestins tout gonflés :sad:
     
  4. Adorage

    Adorage
    Expand Collapse

    Il faut faire une feinte à ses intestins et partir dix minutes (ou plus) en avance pour avoir le temps de remonter se soulager ! (Il va réagir à la sortir mais ne prévoira pas le retour immédiat pour aller aux toilettes !).

    J'ai la chance d'avoir un intestin bien réglé en fait ! (Bahwi, je n'ai pas de problème parce que mes intestins refusent d'envisager le problème) : Tous les matins, après la douche et le petit déjeuner, juste avant le brossage de dents, il se décide (parfois il attend que je sois complètement prête parfois non) .w.

    (Oui maintenant vous savez tout de la vie de mes intestins, c'cool nan ?)
     
  5. Pilili

    Pilili
    Expand Collapse

    Marrant j'ai vu un gastro-entérologue hier à cause de complications liées à ce souci ... chiant.
    J'ai ce problème depuis des années, en touts points similaires. Et je tiens juste à dire qu'il peut y avoir des complications pas très marrantes, voire graves... et que le plus tôt c'est "soigné", le mieux ce sera pour le corps. Le gastro-entérologue n'est pas d'une grande aide, il te donnera qqch pour aller déféquer tous les jours, mais ça ne résoud pas le fond. Faut essayer quelque chose un peu plus psy, ou neuro, en même temps que physique. Accupunture, médecine chinoise, kinésiologie, psy...

    Bon courage aux constipé(e)s chroniques.
     
  6. Mayh

    Mayh
    Expand Collapse
    chat perché

    Haaaahaha l'histoire de ma vie..

    Enfin, un peu au passé, il semblerait que je sois sur la voie de la guérison (diarrhée au boulot et discussion caca avec son Jules, une thérapie à tenter)(glamour partout justice nulle part). Je touche du bois.

    Toujours est-il que j'en ai passé des voyages scolaires de plusieurs jours à ne rien pouvoir libérer (j'en arrivais à un point où je n'avais même plus d'appétit, so nice), les séjours de vacances à guetter avec espoirs un signe de son colon. Tout ça, tout ça.
    J'ai besoin de circonstances bien précises pour que ça marche, et en général c'est uniquement le matin. Surtout que si le matin ça ne marche pas, je sais que je vais passer une journée en carton ._.

    Mais WOAW enfin ne plus se sentir seule dans ce cas, ça soulage tellement <3
    (et raconter ses déboires de caca aussi :lunette: )
     
  7. andshesaid

    andshesaid
    Expand Collapse

    Moi c'est un peu l'inverse : j'ai tout le temps envie de chier, tout le temps la chiasse, et l'immodium/spasfon c'est hors de question ça me file des crampes au bide super douloureuses.
    Je vais aux chiottes facile 4 fois par jour...

    Du coup au boulot bah j'évite de manger, quand j'ai la joie d'avoir un taff à coté de mon appart c'est parfait je rentre le midi. Mais quand c'est pas le cas... c'est horrible ! Parce que tu peux être sur que vers 13h je vais avoir les intestins qui tortillent.

    Et le pire c'est que quand mes intestins veulent se vider, impossible de camoufler ça, ça me fait grouiller du ventre et ça fait un bruit de fou et dans le bureau c'est gênant quoi.

    Je comprends pas d'où ça vient, socialement c'est juste horrible.
     
  8. Flonoue

    Flonoue
    Expand Collapse

    Ha oui je connais bien ça! Ne pas pouvoir faire caca ailleurs que sur SON trône et la paix et la volupté autour!!
    Sauf que j'en suis guérie!!

    En fait avec ce manège je me suis tapée un bon gros bouchon intestinal mais un gros de gros c'est à dire  constipée pendant 3 semaines!!!! oui oui! J'avais un ventre de femme enceinte mais genre au 11 eme mois tu vois!
    3 semaines parce que : je suis constipée ok no problemo c'est pas la premiere fois que ça m'arrive:
    3eme jour: je me decide à aller à la pharmacie. J'attends 3 jours quand meme que le Forlax fasse effet.
    Je retourne à la pharmacie on en est donc au 6 ème jour. Elle me donne un truc plus fort. j'attends 2 jours toujours rien.
    Je vais voir mon médecin, repars avec une  belle ordonnance (genre 3 produits) la j'attends quand même 5 jours (parce que je fais super confiance au docteur) toujours RIEN!
    Je retourne voir mon médecin il me rajoute 2 truc (à ce propos je savais pas qu'il y avait une telle diversité de laxatifs sur le marché!!) J'attends encore quelques jours.. mais toujours rien.
    Je me décide à prendre rdv chez un gastro-entérologue mais peinarde hein pour moi y'a pas d'urgence j'ai rdv la semaine d’après. Donc j'attends.
    Tu fais le total ça fait 3 semaines! Mr le Gastro-entero-truc après un bon petit touché rectalus me déclare bouchée du tuyau et me file un produit à boire avec 3 litres d'eau. C'est le truc que les gens qui doivent passer une coloscopie prennent.
    C'est vraiment mais vraiment dégueu de chez dégueu. Tu sais la fameuse expression "C'est pas la mer à boire" et bien si si ça existe vraiment j'avais l'impression de boire la tasse mais genre à la citerne. J'en garde un souvenir affreux-affreux. Je me souviens m'etre dit tout en le buvant que je ferais meme pas boire ça à mon pire ennemi . Mon corps en tremblait tellement c'était déguelasse!

    Et tu sais quoi? ben 1 an apres rebelotte! Le meme truc , bouchon et compagnie! Tout ça parce que j'étais en weekend chez un pote et que j'osais pas!!
    Au bout de la 2 eme tournée de la mer Egée toute entiere à avaler je me suis dit Stop! ça suffit !!!

    Maintenant je pose ma crottinette où bon me semble je m'en fouuuu!!
    Ca m'a completemùent liberée du caboudin cette histoire! Maintenant je chie au boulot, je chie en soirée, au resto, dans les aires d'autoroutes où on entend tout ! je suis liiiiiibre!!!!!

    Et faut pas oublier comme le dit GiedRE ON FAIT TOUS CACA !!!!

    BISES:d
     
    Ernestine.K et noiseandnoregrets ont BigUpé.
  9. Aloxx

    Aloxx
    Expand Collapse
    "Maybe if I look upside down, the world will turn out right"

    Mais c'est tellement moi aussi ! J'avais l'impression de pas être normale (enfin ce n'est pas normal) mais ça rassure qu'on soit une team en fait.
    J'adore voyager mais ça peut me gâcher le plaisir (et m'angoisser surtout que je fais couchsurfing, camping ou auberge de jeunesse ) c'est pour ça que j'aime quand même lorsqu'il est temps de rentrer chez moi, retrouver mon trône et me sentir "libérééééééée, délivrééééééée"
     
  10. Carry_On

    Carry_On
    Expand Collapse
    Etat larvaire semi permanent

    Cet article c'est un peu l'histoire de ma vie (sauf que j'ai pas un boulot aussi cool).

    Je ne suis pas une grosse chieuse (hashtag jeudemotdujour) mais quand je dois vider mes intestins, il me faut mes petites toilettes à moi de chez moi. Et aucunes autres.
    Je rentre d'une semaine en famille d'accueil à Londres, ponctuée de douleurs intestinales et de tentatives de cacas qui me laissaient épuisée et n'aboutissaient à rien.

    Je ne sais pas d'où me vient cette incapacité à déféquer hors de chez moi : je n'ai aucun problème à parler caca, au contraire c'est un truc qui ne me gène pas du tout :caca:
     
  11. noadkoko

    noadkoko
    Expand Collapse

    Ha bah moi c'est mon copain qui a ce problème... Et j'ai beau essayer de comprendre et compatir, quand il m'oblige à sortir dans la rue à 23h pour que môsieur puisse aller sur le trône, alors que j'étais dans mon lit devant une série peinarde, je dois avouer que c'est carrément pénible ! :stare:
     
    Ernestine.K a BigUpé ce message
  12. Ilya June

    Ilya June
    Expand Collapse
    _patience_

    @andshesaid J'avais le même problème que toi, toute ma scolarité et ma vie sociale a été un calvaire jusqu'à ce que je découvre que c'était dû à une forte sensibilité au gluten (liée à un syndrôme du "colon irritable" (oui oui ça ne s'invente pas! ^^) Bref... depuis que je ne mange plus de gluten, adieux médicaments, chiasse, gaz, crampes, etc... ça a changé ma vie! :free:
    Donc tu peux toujours tester pour voir s'il y a une amélioration.
     
Chargement...
Sujets similaires
  1. laurraa880
    Réponses :
    1
    Affichages:
    489
  2. kaetris
    Réponses :
    10
    Affichages:
    6112
  3. Sixteen.
    Réponses :
    0
    Affichages:
    848
  4. Adol-essence.
    Réponses :
    14
    Affichages:
    1821
  5. militante42
    Réponses :
    6
    Affichages:
    1441