Colocation je te hais

Sujet dans 'Blabla Général' lancé par AnonymousUser, le 22 janvier 2010.

  1. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest


    Si tu veux participer à ce topic et que tu n'es pas encore inscrit.e sur ce magnifique forum, INSCRIS-TOI, tu seras une encore plus belle personne !

    ________________________________________________________________________


    Pour toutes celles qui vivent en colocation et qui veulent un endroit où se défouler., évitons les meurtres, déchargeons notre rage ici.
    \o/
     
    #1 AnonymousUser, 22 janvier 2010
    Dernière édition par un modérateur: 18 décembre 2015
  2. dpauline

    dpauline
    Expand Collapse

    la colocation c'est chaud, ça passe ou ça casse. tous ceux qui ont habité avec leur meilleurs amis l'ont regretté, moi aussi je dois l'avouer!
     
  3. Nihil

    Nihil
    Expand Collapse
    in Cypress Grove.

    Je ne suis plus en coloc mais je l'ai été, avec une bonne amie et mon ex.
    Petit souvenir de coloc : J'avais fait une quiche, elle était entamée et ma colloc déboule en me demandant si elle pouvait me prendre une part de quiche.
    "Pas de soucis", et là je la vois se barrer avec le plat entier " Ben quoi, c'est une part !".
     
    Gargouillette a BigUpé ce message
  4. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    J'ai eu une très belle expérience de colocation mais dans un contexte particulier. J'étais en Erasmus en Italie donc forcément c'était dépaysant et la vie quotidienne était sublimée par la découverte de la culture et de la langue. On était 6, 3 filles 3 garçons. 3 italiens, 1 allemande, 2 française. L'appartement était immense mais vraiment immense. On avait deux salles de bain, une grande cuisine où on se retrouvait le soir pour manger et boire du très bon vin. Dans le salon on faisait des fêtes de fous avec des tas de gens. Enfin c'était magique. Surtout que je me suis liée d'amitié très vite avec la française, on formait un duo inséparable même si quelque fois j'en pouvais plus.

    Du coup je me suis dit recommençons! Ouh la mauvaise idée! Revenue à Paris je suis allée dans une colocation avec deux filles que je connaissais pas du tout. Avec l'une ça a fonctionné, avec l'autre pas du tout. Ca fait neuf mois maintenant et tout me rend dingue, TOUT.

    De toute façon je vais squatter ce topic parce punaise j'en ai des choses à dire.
     
  5. Spleen

    Spleen
    Expand Collapse
    Trop de boulot

    Je suis en colocation avec 3 filles et deux garçons depuis quelques jours... Deux d'entre eux sont pour le moment assez inexistants, une des filles est juste insupportable, elle m'ignore royalement dès qu'elle entre dans une pièce, parle toujours au téléphone histoire qu'on ait pas à se parler dans la cuisine, ou parle en grec avec l'autre de mes colocs, histoire que je sois bien exclue... Cette autre là est plutôt gentille, elle fait beaucoup d'efforts pour me parler en anglais, m'explique quand je ne comprends pas, même si elle a l'air assez à cheval sur tout ce qui est potins etc. Le dernier vit plutôt la nuit, je ne sais pas trop comment le prendre, il est anglais et parle un peu trop vite pour moi, il fait beaucoup du second degré donc je ne sais jamais ce qu'il pense réellement, même s'il est assez drôle, je le sens assez hypocrite, c'est pourtant celui qui me parle le plus, même si c'est souvent pour se moquer de mes manières de française! Affaire à suivre, donc...
     
  6. dpauline

    dpauline
    Expand Collapse

    Je vous conseillerai, si jamais vous voulez vous mettre en coloc, de vous mettre avec une personne que vous connaissez de vue et pas quelqu'un de proche. 1. vous n'attendrez rien de cette personne 2. vous ne serez pas déçue de ses réactions, de ses manières de tous les jours.
    En coloc ce qui est relou c'est qu'il faut partager alors quand l'autre paie que ses trucs et c'est toi qui achètes tous les trucs de la maison tu en as marre, quand il fait pas sa vaisselle pendant 1 semaine et que t'as plus de place pour faire la tienne c'est pas le mieux. faut se fixer des règles mais faut voir si l'autre est apte à être régulier dans ces règles. bref en gros c'est un enjeux, ça a autant d'avantages que d'inconvénients.
     
  7. Nadja__

    Nadja__
    Expand Collapse
    Miou.

    Le rêve ! En plus en Italie ! :puppyeyes:
     
  8. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    J'ai tendance à penser ça aussi. Enfin je sais que ça aurait été pire avec des copines parce que j'aurais eu plus de comptes à rendre, avec des inconnues je m'en contrefous de pas leur adresser la parole de toute la soirée, de pas les inviter quand je sors etc. Mais je peux comprendre que ça puisse très bien marcher avec des amies proches, ça dépend vraiment des caractères.

    Nadja : oui c'était le paradis!pour couronner le tout, j'étais à 10mn à pied du lac de Côme qu'est l'un des endroits les plus beaux que j'ai jamais vus
     
  9. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    Hahahahahaha *rire nerveux again* béni soit ce topic !!
    J'ai grandement hésité à aller en colloc', et puis, sous la pression d'une amie très proche, ma future colloc' (avec une autre fille avec qui j'ai été amie) j'ai pesé le pour et le contre, et je me suis engagée. La deuxième plus grosse bourde de ma vie. Je le sentais mal dès le départ, pourquoi j'ai sauté dans la gueule du loup ?!
    Là, je me sens vraiment pas bien avec elles, pas une minute de paix, de la manipulation pour faire culpabiliser, des emmerdes au niveau du loyer, et j'en passe et des meilleures...
    L'année prochaine, c'est une chambre ou un studio SEULE, parce que là, c'est plus possible.

    On m'a dit que le mieux pour une collocation, c'est entre gens qui ne se connaissent pas, il y a plus de respect. Là, vu comment ça m'a refroidie, je n'y toucherai plus.
     
  10. Mike

    Mike
    Expand Collapse
    Flirty, Dirty and NERDY

    Je suis en coloc depuis mi juillet, l'an dernier j'étais en studio peinarde, et je me suis dit qu'il fallait tenter...
    Avec une amie d'enfance et une pote à elle. Qui est dans la même école que moi.
    Sauf qu'une autre copine à elle (à mon amie d'enfance, donc), squatte .... elle vit avec nous en fait, elles sont toutes les 2 dans la même chambre, et ça fait du 2/2 au lieu qu'on oit 3.
    Sauf que la "régulière" est en réalité une grosse chieuse d'égocentrique, un "moi je" aussi fort, j'ai rarement vu ça.
    Sinon, elles font pas leur vaisselle, donc de temps en temps la cuisine se remplit littéralement de vaisselle sale.
    Ce qui fait que j'ai un petit chez moi, et un grand chez les autres: j'y dors, de temps en temps, je passe y prendre des affaires et je me casse direct. Mais je ne passe plus de soirées avec elle.
    ... Bref. Je me tâte à me mettre en coloc avec mon frère, ou carrément à tenter l'affaire version erasmus... La bonne blague.
     
  11. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    J'étais en colloc' les deux années précédentes, et toujours actuellement, pour mes études.

    Il y a deux ans, je vivais chez un ami de ma belle-soeur avec lui donc, elle et mon copain. Depuis le début, il n'y a jamais eu de soucis entre mon copain et moi mais l'ami à qui appartenait l'appartement est juste invivable.. Égoïste, flemmard, râleur.. J'en ai déjà parlé ici, je vais passer les détails, mais disons que mon copain et moi passions le plus clair de notre temps dans notre minuscule chambre (réellement minuscule ! Juste la place pour un lit double, une commode et une mini garde-robe) étouffante.. C'était bien trop petit pour y "vivre" et y bosser pour les cours.. Et vu que le salon nous était presque interdit. On allait dans la cuisine quand l'autre n'était pas là, etc.. Bref, grosse galère, un an m'a suffit.
    D'autant plus que vivre avec ma belle-soeur a dégradé nos relations.. Maintenant que ce n'est plus le cas, on s'entend super bien !

    Depuis septembre 2008, je vis en colloc' avec mon copain et un bon ami à lui (nous sommes tous les trois dans la même école, dans la même option, dans la même classe). C'était un choix pécunier principalement (à trois = appartement plus grand). On avait établi des règles au niveau de l'achat de la nourriture, du nettoyage, tout ça.. Et ca a très bien fonctionné au début. On faisait même très "trio" à l'école.
    Puis une fille a mis son grain de sel dans notre trio en aguichant notre colloc', et là, cata. Il s'enfermait dans sa chambre avec elle non-stop, nous niait dans l'appart' quand elle était là, ne faisait plus rien et n'achetait plus rien pour la contribution collective.. Au contraire, il vivait sur mes boissons et cie. Disons donc que depuis février 2009, c'est devenu la galère.
    On avait un bail de 2 ans donc nous sommes toujours avec la même personne dans le même appartement.. Ça s'est très très très légèrement calmé mais ce n'est plus du tout comme avant. Je suis obligée de demander de faire ceci ou cela pour ne pas tout me taper toute seule.

    Bref, deux mauvaises expériences à mes yeux. Pour moi, c'est no way maintenant. L'an prochain, on prend un truc juste en couple et puis voilà, parce que c'est à ce niveau que ça marche le mieux.

    Si je dois donner un conseil à celles qui pensent se mettre en colloc'.. Réfléchissez vraiment bien avant de vous lancer parce qu'en tant que personnes individualistes que nous sommes, il est difficile de supporter les manies et choix de vie de certains.. Et de les associer avec les siens.
     
Chargement...
Sujets similaires
  1. Beam
    Réponses :
    5
    Affichages:
    1401
  2. Ruska
    Réponses :
    0
    Affichages:
    389
  3. Tinana
    Réponses :
    3
    Affichages:
    845
  4. lucilange
    Réponses :
    25
    Affichages:
    4243