Colocation : le mode d'emploi non exhaustif

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Sophie Riche, le 15 février 2012.

  1. Sophie Riche

    Sophie Riche
    Expand Collapse
    Giddy goat
    Membre de l'équipe

  2. Mam'zelleBulle

    Mam'zelleBulle
    Expand Collapse
    Energie à revendre

    Eh bien moi, cet article me donne envie! L'année prochaine, la seule solution de me rapprocher de mon école serait la coloc', mais j'ai bien peur que ça ne fonctionne pas avec la meilleure amie, et l'article confirme un peu!
     
  3. Oh little purr

    Oh little purr
    Expand Collapse
    La fille aux oiseaux

    Je confirme, la coloc' avec une super pote = mauvaise idée.
    Je me suis mise en coloc' avec une copine de lycée, ça faisait trois ans qu'on était dans la même classe et on était tout le temps ensemble, résultat maintenant on ne se parle plus et j'ai pas entendu parler d'elle depuis 4 ans au moins...
    En revanche l'année suivante je me suis installée avec deux toutes nouvelles copines de BTS et une parfaite inconnue, on a passé deux ans vraiment extras dans un appart' merveilleux (ne pas oublier le gros avantage de la coloc' : les économies sur le loyer et les charges !) et ça a été super triste de se quitter.
    Là je suis à nouveau en recherche d'une coloc' parce que j'ai pas trop envie de vivre toute seule, et j'ai hâte de remettre çà ! :dada:

    Moi je dis, allez-y les madz' !
     
  4. DolceVita

    DolceVita
    Expand Collapse
    home sweet home

    Je confirme aussi, la coloc avec un(e) pote c'est très risqué ! On s'est engueulées à la mort, même si maintenant c'est arrangé.

    J'ai aussi testé avec une illustre inconnue, et j'ai été plutôt agréablement convaincue. Je me surprend même à regretter ma colocataire, elle me manque presque pourtant je la connaissais pas y'a un an et demi ;)
     
  5. AngieLaPie.

    AngieLaPie.
    Expand Collapse
    Energie à revendre

    Et bien moi ça fait un an et demi que je suis en coloc avec une copine à moi. On se connaissait déja avant, cela faisait deux ans qu'on était dans la même classe avant de se mettre en coloc ensemble sur Paris. ET TOUT SE PASSE IENNB :happy:

    Dès le départ on a fixé des règles: vaisselle un jour sur deux chacune, ménage une fois par semaine dans les parties communes ( chacune fais une partie) et on fait une fois sur deux pour l'aspirateur.
    Et ça fonctionne très bien !

    Pour la nourriture on mange la même chose, donc courses ensemble, manger ensemble, pot commun. Après si on veut des petits trucs en plus on achète pour soi même, ou bien s'arrange.

    Quand il y a problème on se le dit.

    J'vais avoir du mal à vivre l'année prochaine toute seule, si je trouve pas une nouvelle colocation!!

    Ce qui est bien quand tu t'entends vraiment bien avec ta coloc,c'est que quand tu vas mal , tu peux lui dire, quand tu t'ennuies, ba tu peux t'ennuyer à deux et c'est plus fun.


    Tout cela pour dire tenter l'aventure!
     
  6. Callie.

    Callie.
    Expand Collapse
    Explose en plein vol

    J'ai testé la coloc avec 2 inconnus (fille et garçon, pas vraiment le choix, je n'avais plus d'appartement suite à ma rupture :stare:) ça a été un pur désastre... J'y suis restée 6 mois (sachant que je n'y étais pratiquement plus les 2 derniers mois) je les ai vu une seule fois faire le ménage, ils faisaient de grosses fêtes sans me prévenir 3 à 4 fois par semaine même quand j'avais des partiels et que je demandais du repos, le mec volait ma nourriture sans m'en racheter etc.. Le dialogue ne servait à rien ils faisaient la sourde oreilles, bref un pur désastre ! (d'ailleurs je me plaignais tout le temps dans le topic de "colocation je te hais" :lol:)
     
  7. Myniloly

    Myniloly
    Expand Collapse
    Who's that girl ?

    Aaaah j'en ai envie depuis tellement longtemps ! Comme j'ai réussis mes partiels, je suis à nouveau en recherche d'appart, et je VEUX une colocation ! D'ailleurs les lyonnaises, si jamais vous avez un plan, même un ami d'ami, je suis preneuse ! X)
     
  8. Albany

    Albany
    Expand Collapse
    Mrs Gordon-Levitt

    En débarquant de l'avion à NYC il y a un peu plus d'un an, je me suis mise en coloc avec une franco-américaine qu'une fille de ma classe m'avait recommandé. Elle est repartie en France au bout de deux mois mais m'a trouvé une remplaçante tout de suite, une américaine absolument géniale !! Ce fut la meilleure coloc que je n'ai jamais eu et j'ai passé de supers moments. On achetait chacune notre bouffe, elle était végétarienne et intolérante au lactose donc vu mon régime alimentaire, elle ne me piquait rien dans mes affaires et vice versa (je hais le lait au soja). On avait des horaires différents donc pas de soucis de salle de bain.... Elle me manque trop :tears:
     
  9. Antonia41

    Antonia41
    Expand Collapse

    Je suis en train de tester la colocation et je crois que ce n'est pas fait pour moi, parce que j'aime bien être seule chez moi en fait :neutral: (je m'en doutais un peu avant, là j'ai la confirmation) en même temps ça me rassure de savoir qu'il y aura toujours quelqu'un. Mais étant en Espagne, je n'avais pas trop le choix, quoique je ne sais pas comment c'est ailleurs, en tout cas dans ma ville qui est assez grande il n'y avait quasiment aucune annonce de studio, et des centaines et des centaines d'annonces de colocs!

    Par contre, financièrement c'est indéniable, c'est super avantageux, donc en choisissant mes colocs la prochaine fois (en France ou encore un autre pays) peut-être que je le referai, à voir.
     
  10. Arc-en-Ciel

    Arc-en-Ciel
    Expand Collapse
    Mélange instable

    J'ai été en colocation pendant deux ans avec une très bonne amie, ça a été parfait du début à la fin. Tout était très codifié (planning de ménage, rôles bien définis, courses séparées mais repas pris en commun) et ça nous convenait très bien, on ne s'est jamais pris la tête pour quoi que ce soit en deux ans.

    Par contre, je sais à quoi point ça peut être difficile de vivre avec quelqu'un avec qui ça ne colle pas, parce que pendant trois mois, nous avons été obligées d'héberger la cousine de ma coloc' qui nous en a fait voir de toutes les couleurs. La nana bouffait nos trucs, nous imposait constamment son mec (et pas à petite dose, hein, on a eu droit à tout, du massage sensuel en soutif au milieu du salon aux emballages de capote sur le sol du salon en passant par la salle de bain barricadée pendant deux heures pour baiser alors qu'on avait hyper envie d'aller pisser), laissait traîner ses culottes dans le salon, décrochait mon linge de l'étendoir alors qu'il n'était même pas sec pour pouvoir y accrocher le sien, enfin bref, terrifiant.
    On pétait vraiment les plombs, et pourtant ça n'a duré "que" trois mois.
     
  11. 0rchidée

    0rchidée
    Expand Collapse
    Heureuse, simplement.

    Mais quel dommage que cet article arrive à ce moment de l'année !!

    Je suis en coloc avec ma meilleure amie du lycée depuis septembre. Je confirme MAUVAISE IDEE ! On a du mal à se supporter. C'est l'enfer, le temps est long... Vivement l'été !!
     
  12. Finanas

    Finanas
    Expand Collapse
    Blood-bonded to Eric

    Aaaah la coloc'.. j'ai testé pendant quelques mois pendant mon semestre d'étude en Australie et j'ai biffé :) J'suis tombée sur de parfaits inconnus vu que j'suis passée par une agence : 2 australiens, 1 australienne et 1 malaysienne. On s'est fait direct notre planning ménage avec des cases et tout. Pour les courses c'était chacun son truc mais quand on manquait de qlq chose ou que qlq1 faisait trop à manger on partageait :)

    Les meilleurs moments étaient avec l'australienne où on se matait les séries/émissions américaines/australiennes à la tv le soir en critiquant mouahaha

    Bref c'était cool et j'hésitais justement à retenter l'expérience en France pour l'année prochaine. A voir car j'avais une maison énorme avec une chambre à l'écart et immense pour avoir mon petit coin à moi...
     
Chargement...