Comme Anthéa, 9 ans, les enfants sont sur YouTube (et ce n'est pas grave)

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Anouk Perry, le 21 février 2016.

  1. Anouk Perry

    Anouk Perry
    Expand Collapse
    Membre de l'équipe

  2. Ashme

    Ashme
    Expand Collapse

    Alors personnellement je suis d'accord avec ce qu'Anthéa raconte dans sa vidéo et d'ailleurs si il y a un entourage capable de surveiller son activité virtuelle alors tout est au mieux par contre je tique un peu sur les points suivants :
    - Je pense qu'il vaut mieux écarter la célébrité à un enfant, et ce quelque soit l'âge qu'il puisse avoir. On sait tous, et on le voit tous, que les enfants "stars" n'ont pas toujours bien assumé et vécu leur popularité. Ce qui m'inquiète c'est la façon dont elle va grandir avec cette engouement que les gens vont lui donner. J'ai peur que cela la fasse mal grandir...
    - Je ne suis pas sûre qu'elle soit vraiment consciente à 9 ans que ce qu'elle publie maintenant va avoir un impact pour sa vie. C'est très bien qu'elle puisse exploiter ses talents, et je l'y encourage mais je pense qu'il faut toujours garder en tête que tout ce qu'elle publie sur le net sera indélébile. Et cela rejoint mon point précédent : c'est lorsque l'on a développé une maturité et que l'on a une certaine conscience de la vie que l'on est capable de bien gérer ( et bien vivre ) sa célébrité...

    Edit : C'es gentil tout ça aussi, mais malheureusement comme l'a expliqué une madz, à partir du moment où on sort du cercle privé et que l'on se projette volontairement dans le cercle public, on ne peut plus prétendre bien se protéger. Non, nous ne sommes plus à l'abris des autres. Il suffit de voir les haters de EnjoyPhoenix. Ces gens ont décidés de se moquer d'elle, donc ils le font. Pourquoi pas un jour Anthéa ? Et on ne peut même pas reprocher cela aux haters puisqu'on va considérer ensuite "qu'il fallait s'y attendre" en allant sur la sphère internet...
    Autre chose, du point de vue de la législation, c'est quand même vachement plus dur de défendre et de protéger l'image d'un enfant quand elle est devenue publique et donc manipulable.... ( je pense aux photomontage, et autres humiliations...). Bon, je suis sûrement trop pessimiste mais je ne peux pas m'empêcher d'y penser avec le recul. :erf:

    Après je pense comprendre pourquoi ils ont choisi de publier cela sur youtube : on peut prendre l'exemple des auteurs de fanfiction ( c'était mon cas :cretin: ), à 12 ans j'adorais partager mes écrits ( bon c'est vrai que j'étais couverte par l'anonymat...donc pas trop comparable ) mais j'aimais beaucoup l'idée que cela soit visible par tous car de cette façon je pouvais recevoir des critiques constructives sur mon travail.

    Voici mon opinion :)
     
    #2 Ashme, 21 février 2016
    Dernière édition: 21 février 2016
    Kand'x, minim0a, cryhouse et 16 autres ont BigUpé ce message.
  3. Ecoccinelle

    Ecoccinelle
    Expand Collapse

    Je suis totalement contre le fait que des enfants s'exposent sur internet de cette façon (ou d'une autre d'ailleurs).
    Anthéa a encore de la "chance" parce que ses parents "surveillent" ce qu'elle fait.
    Mais dans la plus part des cas, ce n'est absolument pas le cas, et je parle en connaissance de cause, mon neveu 8 ans qui poste des vidéos sur YouTube, sans le dire, et on tombe dessus par hasard. Il se créer des comptes Twitter, et j'en passe...
    Et il ne se rend pas compte des dangers d'internet.
    Surtout que maintenant tout est relié, ils ont un compte Google sur leur tablette ? Ils se prennent en photo avec leur tablette (ou autre) ? Et bien ça se retrouve sur internet sans qu'ils ne le savent (véridique).

    Je suis peut-être vieux jeu, mais personnellement, j'ai du mal à comprendre les parents qui cautionnent ça. :erf:
     
    Ecleyosia, OLDB, Kand'x et 23 autres ont BigUpé ce message.
  4. crapaud des bois

    crapaud des bois
    Expand Collapse
    Les castors travaillent la nuit...

    J'ai été surprise par l'article et j'ai regardé quelques vidéos de la petite Anthéa. Il est évident que comme beaucoup de monde (je pense) ma première crainte c'était de voir une petite fille parler (imiter) une adulte. Ma seconde pensée était liée aux "haters"... comment protéger une jeune fille des commentaires et remarques haineuses gratuites avec un mauvais fond évident?

    Je suis maintenant rassurée qu' Anthéa ait une famille soucieuse de ce qu'elle fait sur internet, surveille ses vidéos, ses commentaires dans son intérêt... pour la protéger.

    Je crois qu'on n’a jamais été aussi méfiant d'internet qu'à notre époque. On a, à ce jour, de larges mises en garde contre le fléau de la haine envers "l'autre du web" et nous avons, ces dernières années, fait face à de nombreuses dérives qui nous rendent plus réfléchis sur les risques encourus lorsqu'on rend publiques des informations sur nous, notre quotidien.

    Les enfants ont grandi là dedans! Ils sont nombreux à être dotés d'un smarthphone (plus récent que le mien d'ailleurs) et passent comme beaucoup d'adultes du 21e siècle un temps fou à partager, échanger, regarder la vie des autres. Pour ou contre, c'est une autre histoire! Navie et SML parlaient ,je ne sais plus à quelle occasion, des dangers d'internet pour la jeunesse, mais aussi de ce magnifique outil qui donne à cette même jeunesse "une encyclopédie illimitée" au bout des doigts en quelques clics.

    Doit-on leur interdire le monde dans lequel ils ont grandi et qu'ils seront, de toute façon, libre un jour d'explorer? Ce serait hypocrite non?

    L'enfant dans son développement n'a pas évolué au même rythme que la technologie. Il est toujours aussi fragile et n'est pas toujours capable de prendre du recul sur les images, les mots... mais l'esprit critique ça se cultive. Leur interdire l'accès n'est pas une solution, prendre le temps de décrypter avec eux ces données, débattre en est une par contre. Mais cela demande du temps c'est vrai!

    Anthéa parle de son quotidien de petite fille! Ses vidéos sont un concentré de mignonnerie, lorsque je les vois vidéos je n'ai aucun de mal à imaginer ma petite cousine en faire de même.

    Après tout, n'est-ce pas positif que les "enfants matures ou pas" puisse trouver ou créer un espace sur le NET qui leur ressemble où ils peuvent trouver leur pair et des sujets liés à leur âge, leur communauté jeune? On ne sait pas ce que cette génération sera demain, mais ils seront là alors à nous de nous responsabiliser et de leur offrir le moyen d'en faire quelque chose de chouette.

    Anthéa connaît les vidéos de youtubeurs adultes pour autant ses propres vidéos me rappellent étrangement les sujets que j'abordais moi-même sur mon skyblog! Big UP génération Skyblog.

    À l'époque de skyblog on postait aussi des vidéos, des photos des potos avec des portraits, pas piqués des vers, notre quotidien, des images de chevaux qu'on trouvait trop trop beaux! (redondance et exagérations s'il vous plait) maintenant c'est la vidéo qui est à l'honneur.

    Certes, il faut rester vigilant, car l'internet et le partage de notre quotidien peu parfois s'approcher dangereusement des portes de l'intime à un âge où l'on est particulièrement vulnérable et soucieux du regard de l'autre.

    Bisous les Madz!
     
    Muwglyk, Babitty Lapina, Emily's et 6 autres ont BigUpé ce message.
  5. Elz

    Elz
    Expand Collapse
    Il si vous voulez, mais je prèfère iel ! ^^

    Je suis impressionné par la facilité de dialogue et le naturel d'Anthéa par rapport à beaucoup de jeunes du même âge ! Sur ce point là, c'est certain que youtube va l'aider !
    Je pense qu'en ayant les deux pieds dedans c'est aussi quelqu'un qui plus tard aura une très bonne conscience de ce qu'est internet et l'informatique en tant qu'outil.

    Quand à la notoriété youtube, ça me semble moins dangereux que la télé ou le spectacle car l'environnement est la maison et notre image ne sers pas une structure mais seulement notre production et on reste dans le monde réel. Quant au harcèlement, je ne sais pas, elle doit certes être cible de jalousie de la part des jeunes du même âge (désolé, j'ai un problème avec le mot "enfant" parce que ça fait très assisté et qu'étymologiquement c'est "celui qui ne parle pas" alors qu'à cet âge là et même avant on est capable d'avoir notre propre reflexion et investissement) mais surtout je pense d'admiration. Et de nombreux jeunes vont je pense plutôt chercher à l'imiter qu'à la faire arrêter. Un jeune bien entouré n'a je pense pas plus de risques à faire ça qu'un adolescent mal entouré qui lui risque de compromettre son avenir en ayant pas conscience des risques ou se considérant au dessus de ça.
     
    Lis, crapaud des bois et Juda Bricot ont BigUpé ce message.
  6. Raywoman

    Raywoman
    Expand Collapse
    Danseuse rétro

    Sincèrement je suis contre, bien évidemment c'est aux parents de décider si oui ou non leur enfant peut s'exposer sur internet, mais je trouve Internet beaucoup trop malsain et sans limites pour les enfants (et pour les adultes aussi, remarque)
    C'est sur que faire des vidéos à 9 ans donnera de l'expérience très tot à l'enfant, mais c'est aussi perdre en quelque sorte sa vie privée.
    Même si les parents regardent ses vidéos, les contrôlent, il est vraiment difficile de contenir sa vie privée en étant sur internet (et la je parle pour enfants, ados, et adultes, tous réseaux sociaux confondus)
    C'est trop facile de fournir des informations privée, inconsciemment, que ce soit en faisant des FAQ ou meme simplement en répondant aux commentaires
    Ayant un cousin de 9 ans également qui veut commencer à faire des vidéos sur Internet, je ne peux que dire non, en voyant que son éducation qui n'est pas terminée mais aussi en voyant à quel point il change en ce moment, qu'il change vite d'avis, de centre d'intérêts, qu'il grandit
    Peut être que dans 1 an, 1 mois, ou deux jours il regrettera déjà d'avoir posté sa tête sur YouTube, mais sa video restera toujours quelque part sur Internet, et ca m'effraie
    Après il y a aussi le problème qui est qu'internet (notamment YouTube) est un monde très cruel et dangereux avec les "Hatters", qui sont évidemment à remettre en question mais qui sont, pour l'instant beaucoup trop present sur Internet, et donc pour les enfants

    Je me suis un peu perdue dans mon explication mais je pense vraiment que YouTube n'est pas une place pour les enfants (en tant que youtubers, pas viewers, pour regarder je trouve qu'il n'y pas de grands soucis si les parents font un minimum attention au contenu évidemment)
     
    Ecleyosia, Kand'x, EliotteM et 8 autres ont BigUpé ce message.
  7. crapaud des bois

    crapaud des bois
    Expand Collapse
    Les castors travaillent la nuit...

    Je pense faire partie de la TEAM VIEUX JEU ... SOUCIEUX!
    A chaque génération les adultes ont craint des pratiques de leurs enfants. Je suis tout à fait d'accord sur "le risque" que prennent des enfants à partager des vidéos dans la sphère publique mais ils grandissent dans ce monde qu'on à construit. On ne peut pas faire machine arrière.
    La question serait plutôt: "comment les accompagner à en faire bon usage?". Doit-on creer des espaces privé dédié à la jeunesse, protéger par des adultes modérateurs et soucieux de leur épanouissement... peut-être.

    Je suis choqué de voir des enfants utiliser aisément des smarthphone, voir en détenir... mais je n'ai pas d'enfants et je ne sais pas ce que signifie éduquer des enfants à notre époque. BIG UP aux parents de pré-ado!!!
    Je me trouve moi aussi vieux jeu, mais mon boulot me rappelle à la réflexion (éducatrice spécialisé), je dois sans cesse m’interroger sur le monde des enfants versus le monde extérieur... et la privation ne me semble pas adequat.
    Comme l'article le dit, privé c'est donner à l'enfant la possibilité de déroger à la REGLE et d'affronter seul le monde sans le regarde des adultes (qui ont eux même fait leur part de conneries). Ecouter, sensibiliser, parler des choses me semble déjà être un moyen plus soucieux et protecteur pour l'enfant.

    Quant à la notoriété, je ne sais pas si c'est vraiment ce que recherche Anthéa. Avoir le regard de l'autre oui, mais c'est sain à son âge. Se pose-t-on la même question à propos des youtubers adultes?

    Pour ce qui est d'assumer... qu'est-ce qui ne serait pas "assumable" dans ses vidéos? Sa jeunesse, non je ne crois pas, ou du moins j'espère qu'elle deviendra une adulte qui aura acquis du recul et assez de confiance en elle pour dire "oui j'etais jeune et aujourd'hui mes vidéos me font rire". Si c'est le cas contraire, alors la place de l'être humain, de son parcours renié sera la marque que le monde auquel nous participons est tombé bien bas.

    Big Up les filles!
     
    Lis, Collebib, Ataraxia-25 et 2 autres ont BigUpé ce message.
  8. pingouin'stachu

    pingouin'stachu
    Expand Collapse
    Anciennement pingu-moustache Je voudrais qu'on me considère en tant que telle !

    Je suis pas très à l'aise avec l'idée de mettre les enfants sur youtube. Parceque je pense qu'à 9 ans on a pas assez de recul et puis sur internet rien ne disparait, alors je sais pas faudra voir dans 10 ans ce que la petite Anthena deviendra. Elle a l'aire plutot mature pour son âge, et assez à l'aise. Je pense qu'il y a un temps pour tout, et internet refera juste les phénomènes des enfants stars. Comme ça à été dit plus tôt, cette petite à la chance que c'est parents surveille mais pour un grand nombre d'enfants c'est pas le cas.
    Bon je dis pas non plus qu'il faut formellement interdire internet aux enfants, mais ne pas les laisser exposer leur vie comme c'est le cas avec les mini youtubeuses beauté, j'en vois de plus en plus et ça fait peur. Certes nous à l'époque skyblog on était pas mieux, mais je pense que ça n'avait pas le même impacte que le youtube d'aujourd'hui. Après peut être que c'est moi qui suis vieille conne, peut être qu'interdire youtube à 13 ans ça n'a pas de sens mais à 9 ans je trouve que c'est légitime. Enfin bon chacun sa vie !
     
    Boogie, EliotteM, Lasourisverte et 4 autres ont BigUpé ce message.
  9. Glouns

    Glouns
    Expand Collapse
    Cinéphile accomplie

    Je ne comprends déjà pas bien le concept de youtubeuses adolescentes ou adultes, mais alors là un enfant de 9 ans...le monde change tellement vite!

    Je voulais d'abord revenir sur l'argument "accompagner plutôt que priver" évoqué dans l'article puis dans les commentaires. Je remplacerais "accompagner" par "éduquer". Oui, en tant que parent, on a le droit de priver nos enfants , ça ne fera pas de nous des monstres et ça ne fera pas de nos enfants des transgresseurs fous.
    Mes parents ne m'ont jamais explicitement interdit de fumer, ou peut-être qu'ils l'ont fait, mais ce dont je me souviens c'est surtout leurs explications, leurs arguments pour démontrer que la cigarette est mauvaise pour la santé.

    De la même manière, lorsque j'aurais des enfants, je me vois tout à fait leur expliquer que poster des vidéos sur Internet n'est pas forcément une bonne idée, leur apporter des arguments solides et essayer de les détourner de tout cela.

    Deuxième point, je ne comprends vraiment pas cet attrait pour la notoriété et la visibilité sur internet. Je suis certaine que la jeune youtubeuse en question ne se pose de question de ce côté-là (bien qu'on puisse en douter puisqu'elle doit certainement regarder les vidéos de ses aînées et se rendre compte qu'elles sont connues). Mais ce qui me dérange c'est plus la démarche des parents. Les parents, eux, sont conscients de la notoriété apportée par une exposition sur Youtube, de ses désagréments comme de ses avantages pour des Youtubeuses adultes. Mais je me demande bien quel intérêt, quel avantage ils pourraient y percevoir pour leur fille de 9 ans.
    Il s'agirait de l'aider à bien s'exprimer à l'oral? Les cours de théâtre, et même les saynètes improvisées en famille apportent la même chose.
    De l'aider à maîtriser internet et la vidéo? On peut le faire sans pour autant raconter sa vie en vidéo.
    De la sensibiliser aux dangers d'internet? Encore une fois, tout à fait faisable sans attirer une foultitude de spectateurs.

    Vraiment, je ne comprends pas la démarche parentale.

    Et je comprends encore moins qu'il y ait un public pour cela. Très franchement, voir une fille de 9 ans raconter sa "routine du matin à la montagne", même en me mettant à la place des enfants de mon entourage dans cette tranche d'âge, je n'en vois pas l'attrait...

    Pour finir je regrette un peu la façon dont notre société tourne beaucoup trop autour de l'internet et de "l'irréel". Etant moi-même facilement entraînable dans la spirale de l'internet et essayant de m'en désintoxiquer, je voudrais tellement que les enfants de nos jours sortent plus dehors, jouent un peu plus ensemble, et que nous adultes leur montrions le même modèle...
     
    Mitzy, ElectraHeart, Ecleyosia et 41 autres ont BigUpé ce message.
  10. Glouns

    Glouns
    Expand Collapse
    Cinéphile accomplie

    Pour moi, dans ce cas précis, on doit éduquer, expliquer, et non pas accompagner. "Accompagner", je l'entends comme "suivre la petite dans ce qu'elle fait" et je ne le cautionne pas du tout dans le cas d'avoir une chaîne Youtube à 9 ans (comme je l'explique dans mon post).
     
    Ecleyosia, Kand'x, ApoLapine et 2 autres ont BigUpé ce message.
  11. RockAlma

    RockAlma
    Expand Collapse
    Douce comme une vieille chaussette

    Hmmm sujet un peu piquant !
    Je ne sais pas trop de quel camps je suis là. Les enfants-youtubeurs me mettent mal à l'aise. Leur âge, les thèmes et les dangers certains d'Internet contribuent à ce malaise. Mais après pourquoi les freiner quand l'entourage est d'accord et prêt à accorder du temps pour sensibiliser, protéger et créer des règles à respecter dans la jungle d'Internet ? Le problème de ces enfants Youtubeurs, c'est que leur entourage n'est pas toujours au courant ou pas forcément aussi informé sur Onternet et ses pratiques en général. Certains parents doivent être dépassés et ne comprennent pas tout ce à quoi leur enfant s'expose (en positif ou négatif).
    Je me sens un peu perdue sur le sujet du coup. Parce que même si les parents sont hyper présents, qu'ils surveillent, encadrent cette expérience, tout peut quand même déraper car on reste sur Internet... Les parents de nos jours ont, je pense, le devoir de se tenir un minimum au cours d'Internet (pas la culture Internet mais le côté danger, exposition, respect, etc...) mais je ne pense pas que ce soit le cas pour tous... Bon je n'ai pas d'enfants mais j'étais enfant et j'ai eu la chance d'avoir un grand frère qui m'a très bien éduqué aux dangers x et y d'Internet. Mais tous n'ont pas et n'auront pas cette chance. Après nous sommes pas de l'autre côté de l'écran et nous ne connaissons pas l'environnement de l'enfant donc avons nous à juger ? :/
     
    EliotteM, Super-triceratops 73, Lafastod et 1 autre membre ont BigUpé ce message.
  12. Glouns

    Glouns
    Expand Collapse
    Cinéphile accomplie

    Je suis d'accord avec toi, mais dans l'article, on comprend que "accompagner", pour les parents d'Anthéa, ça veut dire "on te suit dans ta démarche, et on va t'aider à l'accomplir". Je ne trouve pas que ce soit une bonne idée ni une saine démarche.
    Tu n'entends peut-être pas "accompagner" de cette façon et tu n'es pas peut-être pas non plus d'accord avec l'article ou la façon dont les parents d'Anthéa accompagnent leur fille dans leur démarche, je ne sais pas, mais je disais juste que si "accompagner" ça veut dire suivre son enfant, je ne suis pas d'accord avec cela!
     
    doudouillitsa, Juda Bricot et Lafastod ont BigUpé ce message.
Chargement...